Get access

Anti-TNF-α treatment for pelvic pain associated with endometriosis

  • Review
  • Intervention

Authors

  • DongHao Lu,

    1. West China Second University Hospital, West China Women's and Children's Hospital, Department of Obstetrics and Gynecology, Chengdu, Sichuan, China
    Search for more papers by this author
  • Huan Song,

    1. West China Hospital, Sichuan University, Chengdu, Sichuan, China
    Search for more papers by this author
  • Gang Shi

    Corresponding author
    1. West China Second University Hospital, West China Women's and Children's Hospital, Department of Obstetrics and Gynecology, Chengdu, Sichuan, China
    • Gang Shi, Department of Obstetrics and Gynecology, West China Second University Hospital, West China Women's and Children's Hospital, No. 17, Section Three, Ren Min Nan Lu Avenue, Chengdu, Sichuan, 610041, China. dr.gangshi@gmail.com. gang-shi@163.com.

    Search for more papers by this author

Abstract

Background

Endometriosis is a chronic, recurring condition that can develop during the reproductive years. It is characterized by the development of endometrial tissue outside the uterine cavity. It is the most common cause of pelvic pain in women. This endometrial tissue development is dependent on estrogen produced primarily by the ovaries and, therefore, traditional management has focused on suppression of ovarian function. The mounting evidence shows that altered immune function plays a crucial role in the genesis and development of endometriosis. In this review we considered modulating the inflammation as an alternative approach.

Objectives

To determine the effectiveness and safety of anti-tumour necrosis factor-α (anti-TNF-α) drugs in the management of pelvic pain associated with endometriosis.

Search methods

We searched for trials in the following databases (from their inception to August 2009): Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group Specialised Register, Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library), MEDLINE, EMBASE, CINAHL, and PsycINFO. In addition, all reference lists of included trials were searched and experts in the field were contacted in an attempt to locate trials.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) comparing anti-TNF-α drugs with placebo, no treatment, medical treatment, or surgery for pelvic pain associated with endometriosis were included.

Data collection and analysis

Two review authors independently selected trials for inclusion, assessed trial quality, and extracted data using data extraction forms. The domains assessed for risk of bias were sequence generation, allocation concealment, blinding, incomplete outcome data, and selective outcome reporting. Risk ratios (RR) were used for reporting dichotomous data with 95% confidence intervals (CI), whilst mean differences (MD) were expressed for continuous data. Statistical heterogeneity was assessed using the I2 statistic.

Main results

Only one trial involving 21 participants was included. Results showed no evidence of an effect of infliximab, one of the known anti-TNF-α drugs, on pain reduction using the Biberoglu-Behrman (BB) score for patients (MD -0.15, 95% CI -0.51 to 0.21), the BB score for clinicians (MD -0.15, 95% CI -0.45 to 0.15), the visual analogue pain score (VAS) (MD 11.30, 95% CI -3.00 to 25.60) and the use of pain killers (MD -0.10, 95% CI -0.60 to 0.40). There was no evidence of an increase in adverse events in the infliximab group compared with placebo (RR 3.73, 95% CI 0.22 to 63.66). No evidence of clinical benefits of infliximab was found for endometriotic lesions, dysmenorrhoea, dyspareunia or pelvic tenderness. No trial reported the effects of anti-TNF-α drugs using economic evaluations and the odds of recurrence.

Authors' conclusions

There is no enough evidence to support the use of anti-TNF-α drugs in the management of women with endometriosis for the relief of pelvic pain.

Résumé scientifique

Traitement anti-TNF-α de la douleur pelvienne associée à l'endométriose

Contexte

L'endométriose est une pathologie chronique récurrente qui peut survenir durant les années de fécondité. Elle se caractérise par le développement du tissu endométrial en dehors de la cavité utérine. Elle est la cause la plus fréquente de douleurs pelviennes chez la femme. Ce développement du tissu endométrial est dépendant de la sécrétion d'œstrogènes principalement par les ovaires et, c'est pourquoi, sa prise en charge traditionnelle s'est concentrée sur le blocage de la fonction ovarienne. Des preuves de plus en plus nombreuses démontrent qu'une altération de la fonction immunitaire joue un rôle crucial dans la genèse et le développement de l'endométriose. Dans cette revue, nous avons examiné la modulation du système immunitaire comme approche alternative.

Objectifs

Déterminer l'efficacité et l'innocuité des médicaments anti-TNF-α (qui inhibent l'activité biologique du facteur de nécrose tumorale alpha) dans la prise en charge de la douleur pelvienne associée à l'endométriose.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données suivantes (depuis leur date de création jusqu’à août 2009) : le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et de la fertilité, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library), MEDLINE, EMBASE, CINAHL et PsycINFO. En outre, toutes les bibliographies des essais inclus ont été examinées et des experts dans le domaine ont été contactés pour tenter de localiser des essais.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés (ECR) comparant des médicaments anti-TNF-α avec un placebo, l’absence de traitement, un traitement médical ou une intervention chirurgicale pour la douleur pelvienne associée à l'endométriose ont été inclus.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont sélectionné de façon indépendante les essais à inclure, évalué leur qualité et extrait des données à l’aide de formulaires d’extraction de données. Les domaines évalués pour les risques de biais étaient la génération de séquence, l’assignation secrète, la mise en aveugle, les données incomplètes de critères de jugement et la notification sélective de résultats. Les résultats ont été exprimés en risques relatifs (RR) pour les données dichotomiques avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %, et en différences moyennes (DM) pour les données continues. L'hétérogénéité statistique a été évaluée au moyen de la statistique I2.

Résultats principaux

Seul un essai impliquant 21 participants a été inclus. Les résultats n'ont montré aucune preuve d'un effet de l'infliximab, l'un des médicaments anti-TNF-α connus, sur la réduction de la douleur d'après le score obtenu à l'échelle de Biberoglu et Behrman (BB) pour les patients (DM -0,15, IC à 95 % de -0,51 à 0,21), le score BB pour les cliniciens (DM -0,15, IC à 95 % de -0,45 à 0,15), le score de douleur obtenu à l'échelle visuelle analogique (EVA) (DM 11,30, IC à 95 % de -3,00 à 25,60) et l'utilisation d'analgésiques (DM -0,10, IC à 95 % de -0,60 à 0,40). Aucune preuve n'a été établie quant à une augmentation des événements indésirables dans le groupe sous infliximab comparativement au placebo (RR = 3,73, IC à 95 % de 0,22 à 63,66). Aucune preuve attestant de bénéfices cliniques de l'infliximab n'a été trouvée pour les lésions d'endométriose, la dysménorrhée, la dyspareunie ou les douleurs pelviennes. Aucun essai n'a rendu compte des effets des médicaments anti-TNF-α au moyen d'évaluations économiques ni des probabilités de récidive.

Conclusions des auteurs

Il n'existe pas suffisamment de preuves permettant de recommander l'utilisation des médicaments anti-TNF-α dans la prise en charge des femmes atteintes d'endométriose pour le soulagement des douleurs pelviennes.

Plain language summary

Anti-TNF-α drugs for women with endometriosis-related pelvic pain

Endometriosis is a painful condition in which endometrial tissue grows outside the uterus. It potentially affects a woman's ability to conceive. Recent studies support the contributing role of inflammation in endometriosis-related pain. Since anti-TNF-α drugs can inhibit the inflammation process, they may relieve the symptoms of the disease without inhibiting ovulation. However, this systematic review included one randomised controlled trial and found that there was not enough evidence from which to draw conclusions about the effectiveness and safety of anti-TNF-α drugs in relieving pain in women with endometriosis. There was no evidence of an increase in adverse events in the anti-TNF-α drugs group compared with the placebo group.

Résumé simplifié

Médicaments anti-TNF-α pour les femmes présentant des douleurs pelviennes associées à l’endométriose

L'endométriose est une affection douloureuse dans laquelle le tissu endométrial se développe en dehors de l'utérus. Elle affecte potentiellement la capacité de la femme à concevoir. Des études récentes confirment le rôle de l'inflammation en tant que facteur contributif dans la douleur associée à l'endométriose. Étant donné que les médicaments anti-TNF-α sont en mesure d'inhiber le processus inflammatoire, ils peuvent soulager les symptômes de la maladie sans inhiber l'ovulation. Cependant, cette revue systématique a inclus un essai contrôlé randomisé et constaté qu'il n'existe pas suffisamment de preuves permettant de tirer des conclusions sur l'efficacité et l'innocuité des médicaments anti-TNF-α pour soulager la douleur chez les femmes atteintes d'endométriose. Il n'a été établi aucune preuve d'une augmentation des événements indésirables dans le groupe sous médicament anti-TNF-α comparativement au groupe sous placebo.

Notes de traduction

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux;