Corticosteroids for the common cold

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

The common cold is a frequent illness, which, although benign and self-limiting, results in many consultations to primary care and considerable loss of school or work days. Current symptomatic treatments have limited benefit. Corticosteroids are an effective treatment in other upper respiratory tract infections and their anti-inflammatory effects may also be beneficial in the common cold.

Objectives

To compare corticosteroids versus usual care for the common cold on clinical response rates in children and adults.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) 2012, Issue 5 which includes the Acute Respiratory Infections (ARI) Group's Specialised Register, the Database of Reviews of Effects (DARE) 2012, Issue 4 and the NHS Health Economics Database 2012, Issue 5; MEDLINE (1948 to May week 2, 2012) and EMBASE (January 2010 to May 2012).

Selection criteria

Randomised, double-blind, controlled trials comparing corticosteroids to placebo or to standard clinical management.

Data collection and analysis

Two review authors independently extracted data and assessed trial quality. We were unable to perform meta-analysis and instead analysed results using narrative description of the available evidence.

Main results

We included two trials (253 participants). Both compared intranasal corticosteroids to placebo; no trials studied oral corticosteroids. No benefit of intranasal corticosteroids was demonstrated for duration or severity of symptoms. In one trial of 54 participants, the number of symptomatic days was 10.3 in the placebo group, compared to 10.7 in those using intranasal corticosteroids (P = 0.72). A second trial of 199 participants reported no significant differences in duration of symptoms. There were no differences reported in terms of: adverse events; complications (one case of sinusitis, one case of acute otitis media, both in corticosteroid groups); presence of rhinovirus in nasal aspirates; or treatment for secondary infections. Neither trial reported our primary outcome measure of percentage of participants with resolution at different time points. A lack of comparable outcome measures meant we were unable to combine the data.

Authors' conclusions

Current evidence does not support the use of intranasal corticosteroids for symptomatic relief from the common cold. However, there were only two trials and limited statistical power. Further large randomised placebo-controlled trials in adults and children are required to answer this question.

Résumé scientifique

Les corticostéroïdes pour le traitement du coryza

Contexte

Le coryza est une maladie fréquente qui, bien que bénigne et spontanément résolutive, est la cause de nombreuses consultations chez les médecins généralistes et d'une perte considérable de journées d'école et de travail. Les bénéfices des traitements symptomatiques usuels sont limités. Les corticostéroïdes constituent un traitement efficace pour d'autres infections des voies respiratoires supérieures et leurs effets anti-inflammatoires pourraient aussi être bénéfiques pour le coryza.

Objectifs

Comparer les corticostéroïdes aux soins usuels pour le coryza, au niveau des taux de réponse clinique chez l'enfant et l'adulte.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, numéro 5, 2012), qui inclut le registre spécialisé du groupe sur les infections respiratoires aiguës, la Database of Reviews of Effects (DARE, numéro 4, 2012), la NHS Health Economics Database (numéro 5, 2012), MEDLINE (de 1948 à la 2eme semaine de mai 2012) et EMBASE (de janvier 2010 à mai 2012).

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés, en double aveugle, comparant des corticostéroïdes à un placebo ou à la prise en charge clinique standard.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont extrait indépendamment les données et évalué la qualité méthodologique des essais. Nous n'avons pas été en mesure d'effectuer de méta-analyse mais, en place de cela, nous avons utilisé une description narrative pour analyser les résultats disponibles.

Résultats principaux

Nous avons inclus deux essais (soit 253 participants). Les deux avaient comparé des corticoïdes intranasaux à un placebo ; aucun essai n'avait étudié les corticostéroïdes oraux. Les corticoïdes intranasaux ne se sont montrés d'aucun bénéfice pour la durée ou la sévérité des symptômes. Dans un essai sur 54 participants, le nombre de jours symptomatiques était de 10,3 dans le groupe placebo et de 10,7 chez ceux utilisant des corticostéroïdes intranasaux (P = 0,72). Un deuxième essai incluant 199 participants n'avait pas rendu compte de différences significatives dans la durée des symptômes. Il n'y avait pas de différences rapportées en termes de : événements indésirables, complications (un cas de sinusite et un cas d'otite moyenne aiguë, tous les deux dans les groupes à corticostéroïdes), présence de rhinovirus dans les aspirations nasales, ou traitement pour infections secondaires. Aucun des essais n'avait rendu compte de notre principal critère de résultat du pourcentage de participants ayant bénéficié d'une résolution à différents points dans le temps. Le manque de critères de résultat comparables a fait que nous n'avons pas pu combiner les données.

Conclusions des auteurs

Les résultats actuels n'étayent pas l'utilisation des corticostéroïdes intranasaux pour le soulagement symptomatique du coryza. Il n'y avait cependant que deux essais à la puissance statistique limitée. De nouveaux et plus vastes essais randomisés et contrôlés par placebo seront nécessaires, chez les adultes et les enfants, afin de répondre à cette question.

Plain language summary

Steroids for the common cold

Although there are a number of medications (including many over-the-counter) used to help improve the symptoms of the common cold, none have good evidence of benefit. Steroids (corticosteroids) have been shown to help relieve symptoms in other types of upper respiratory tract infections by reducing the inflammation of the lining of the nose and throat, which means they might also improve symptoms of the common cold.

We found two trials (total 253 participants) comparing intranasal steroid sprays to placebo sprays. Neither showed a benefit of steroids across a range of different measures. We could not combine the results of the trials to assess this further. There were no reports of adverse events. The available evidence suggests we should not use intranasal steroids for the common cold. However, as we found only two small trials, we cannot be sure that there is no effect without performing larger well-designed trials.

Résumé simplifié

Les stéroïdes pour le traitement du rhume courant

Bien qu'il existe un certain nombre de médicaments (dont beaucoup délivrés sans ordonnance) utilisés pour l'allègement des symptômes du rhume, le bénéfice d'aucun d'entre eux n'est étayé par de bonnes preuves. Des stéroïdes (corticostéroïdes) ont montré leur capacité à soulager les symptômes dans d'autres types d'infections des voies respiratoires supérieures en réduisant l'inflammation de la muqueuse du nez et la gorge, et pourraient donc également alléger les symptômes du rhume.

Nous avons trouvé deux essais (253 participants au total) ayant comparé les pulvérisations intranasales de stéroïdes à des pulvérisations de placebo. Aucune n'avait mis en évidence un bénéfice des stéroïdes par rapport à une gamme de mesures différentes. Nous n'avons pas pu combiner les résultats des essais pour pousser plus loin cette évaluation. Aucun événement indésirable n'avait été signalé. Les résultats disponibles suggèrent que nous ne devrions pas utiliser les corticoïdes par voie intranasale pour un simple rhume. Cependant, comme nous n'avons trouvé que deux petits essais, nous ne pourrons pas être sûrs de l'absence d'effet tant que des essais bien conçus et de grande envergure n'auront pas été réalisés.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 13th September, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary