Get access

Home-based child development interventions for preschool children from socially disadvantaged families

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Sarah Miller,

    Corresponding author
    1. Queen's University Belfast, Centre for Effective Education, Belfast, Northern Ireland, UK
    • Sarah Miller, Centre for Effective Education, Queen's University Belfast, School of Education, 69-71 University Street, Belfast, Northern Ireland, BT7 1HL, UK. s.j.miller@qub.ac.uk.

    Search for more papers by this author
  • Lisa K Maguire,

    1. Queen's University Belfast, Centre for Effective Education, Belfast, Northern Ireland, UK
    Search for more papers by this author
  • Geraldine Macdonald

    1. School of Sociology, Social Policy and Social Work, Queen's University Belfast, Director, Institute of Child Care Research, Belfast, Northern Ireland, UK
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

Social disadvantage can have a significant impact on early child development, health and wellbeing. What happens during this critical period is important for all aspects of development. Caregiving competence and the quality of the environment play an important role in supporting development in young children and parents have an important role to play in optimising child development and mitigating the negative effects of social disadvantage. Home-based child development programmes aim to optimise children's developmental outcomes through educating, training and supporting parents in their own home to provide a more nurturing and stimulating environment for their child.

Objectives

To determine the effects of home-based programmes aimed specifically at improving developmental outcomes for preschool children from socially disadvantaged families.

Search methods

We searched the following databases between 7 October and 12 October 2010: Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (2010, Issue 4), MEDLINE (1950 to week 4, September 2010), EMBASE (1980 to Week 39, 2010), CINAHL (1937 to current), PsycINFO (1887 to current), ERIC (1966 to current), ASSIA (1987 to current), Sociological Abstracts (1952 to current), Social Science Citation Index (1970 to current). We also searched reference lists of articles.

Selection criteria

Randomised controlled trials comparing home-based preschool child development interventions with a 'standard care' control. Participants were parents with children up to the age of school entry who were socially disadvantaged in respect of poverty, lone parenthood or ethnic minority status.

Data collection and analysis

Two authors independently selected studies, assessed the trials' risk of bias and extracted data.

Main results

We included seven studies, which involved 723 participants. We assessed four of the seven studies as being at high risk of bias and three had an unclear risk of bias; the quality of the evidence was difficult to assess as there was often insufficient detail reported to enable any conclusions to be drawn about the methodological rigour of the studies. Four trials involving 285 participants measured cognitive development and we synthesised these data in a meta-analysis. Compared to the control group, there was no statistically significant impact of the intervention on cognitive development (standardised mean difference (SMD) 0.30; 95% confidence interval -0.18 to 0.78). Only three studies reported socioemotional outcomes and there was insufficient data to combine into a meta-analysis. No study reported on adverse effects.

Authors' conclusions

This review does not provide evidence of the effectiveness of home-based interventions that are specifically targeted at improving developmental outcomes for preschool children from socially disadvantaged families. Future studies should endeavour to better document and report their methodological processes.

Résumé scientifique

Home-based child development interventions for preschool children from socially disadvantaged families

Contexte

Le handicap social peut avoir un impact significatif sur le développement, la santé et le bien-être dans la petite enfance. Ce qui se passe pendant cette période critique est important pour tous les aspects du développement. La compétence des personnes qui s'occupent des enfants et la qualité de l'environnement jouent un important rôle de soutien dans le développement des jeunes enfants ; les parents ont un rôle important à jouer pour optimiser le développement de l'enfant et atténuer les effets négatifs du handicap social. Les programmes à domicile de développement de l'enfant visent à optimiser le développement des enfants par l'éducation, la formation et le soutien accordés aux parents à domicile afin de leur permettre d'offrir à leur enfant un environnement plus enrichissant et plus stimulant.

Objectifs

Déterminer les effets de programmes à domicile visant spécifiquement à améliorer le développement des enfants d'âge préscolaire issus de familles socialement défavorisées.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans les bases de données suivantes entre le 7 et le 12 octobre 2010 : le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (2010, numéro 4), MEDLINE (de 1950 jusqu'à la 4ème semaine de septembre 2010), EMBASE (de 1980 jusqu'à la 39ème semaine de 2010), CINAHL (de 1937 à ce jour), PsycINFO (de 1887 à ce jour), ERIC (de 1966 à ce jour), ASSIA (de 1987 à ce jour), Sociological Abstracts (de 1952 à ce jour), Social Science Citation Index (de 1970 à ce jour). Nous avons également effectué des recherches dans des bibliographies d'articles.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés comparant les interventions à domicile destinées au développement de l'enfant d'âge préscolaire avec la 'garde habituelle' à titre de contrôle. Les participants étaient des parents d'enfants d'âge pré-scolaires, socialement défavorisés de par leur pauvreté ou de par leur statut de monoparentalité ou d'appartenance à une minorité ethnique.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont sélectionné les essais, évalué leurs risques de biais et extrait les données de façon indépendante

Résultats principaux

Nous avons inclus sept études ayant impliqué au total 723 participants. Nous avons considéré quatre des sept études comme étant à risque élevé de biais et les trois autres comme ayant un risque de biais peu clair ; la qualité des preuves était difficile à évaluer car les rapports étaient souvent insuffisamment détaillés pour permettre de tirer quelque conclusion que ce soit quant à la rigueur méthodologique des études. Quatre essais impliquant 285 participants ont mesuré le développement cognitif et nous avons synthétisé ces données dans une méta-analyse. Par rapport au groupe témoin, aucun impact statistiquement significatif de l'intervention sur le développement cognitif n'a été observé (différence moyenne standardisée (DMS) 0,30 ; intervalle de confiance à 95 % -0,18 à 0,78). Seules trois études avaient fait état de critères de jugement socio-affectifs mais il n'y avait pas suffisamment de données à combiner pour effectuer une méta-analyse. Aucune étude n'avait rendu compte des effets indésirables.

Conclusions des auteurs

Cette revue ne fournit pas de preuves de l'efficacité des interventions à domicile qui sont spécifiquement destinées à améliorer le développement des enfants d'âge préscolaire issus de familles socialement défavorisées. Les études futures devraient s'efforcer de mieux documenter et mieux décrire leurs processus méthodologiques.

Plain language summary

Home-based child development programmes for preschool children from socially disadvantaged families

The early years of a child's life are extremely important in terms of development and growth. Children from a deprived family background are at greater risk of developmental problems and poor health. Parenting and the quality of the home environment can help boost young children's development and reduce the negative consequences of deprivation. The purpose of this review was to look at whether home-based parenting programmes, which aim to improve child development by showing parents how to provide a better quality home environment for their child, are effective in doing so. Seven randomised controlled trials (RCTs) met the inclusion criteria for this review. It was possible to combine the results from four of the seven studies, which showed that children who received the programme did not have better cognitive development than a control group. Socioemotional development was measured in three studies but we could not combine this data to help reach a conclusion about effectiveness. None of the studies measured adverse effects. The quality of the evidence in the studies was difficult to assess due to poor reporting. More high quality research is needed.

Résumé simplifié

Programmes à domicile destinés au développement des enfants d'âge préscolaire de familles socialement défavorisées

Les premières années de la vie d'un enfant sont extrêmement importantes en termes de développement et de croissance. Les enfants issus de familles défavorisées ont d’avantage de risque de souffrir de problèmes de développement et d'une santé médiocre. Les parents et la qualité de l'environnement familial peuvent aider à stimuler le développement des jeunes enfants et à réduire les conséquences négatives de ce statut défavorisé. Le but de cette revue était d'examiner si les programmes de parentage à domicile, qui visent à améliorer le développement des enfants en montrant aux parents comment fournir à leur enfant un environnement de meilleure qualité à la maison, parviennent à atteindre leur objectif. Sept essais contrôlés randomisés (ECR) ont rempli les critères d’inclusion de cette revue. Il a été possible de combiner les résultats de quatre des sept études ; il a été ainsi montré que les enfants ayant bénéficié du programme n'avaient pas atteint un meilleur développement cognitif que ceux du groupe témoin. Le développement socio-affectif avait été mesuré dans trois études, mais nous n'avons pas pu combiner les données pour parvenir à une conclusion sur l'efficacité. Aucune des études n'avait mesuré les effets indésirables. La qualité des données produites par ces études était difficile à évaluer en raison de l'insuffisance des données rapportées. Il est nécessaire d'effectuer plus d’études de haute qualité.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st January, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Get access to the full text of this article