Intervention Review

You have free access to this content

Pharmacotherapy for the prevention of chronic pain after surgery in adults

  1. Luis Enrique Chaparro1,
  2. Shane A Smith2,
  3. R Andrew Moore3,
  4. Philip J Wiffen3,
  5. Ian Gilron4,*

Editorial Group: Cochrane Pain, Palliative and Supportive Care Group

Published Online: 24 JUL 2013

Assessed as up-to-date: 17 JUL 2013

DOI: 10.1002/14651858.CD008307.pub2


How to Cite

Chaparro LE, Smith SA, Moore RA, Wiffen PJ, Gilron I. Pharmacotherapy for the prevention of chronic pain after surgery in adults. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 7. Art. No.: CD008307. DOI: 10.1002/14651858.CD008307.pub2.

Author Information

  1. 1

    Hospital Pablo Tobon Uribe, Anesthesiology Department, Medellin, Colombia

  2. 2

    Queen's University, Department of Anesthesiology & Perioperative Medicine, Kingston, Canada

  3. 3

    University of Oxford, Pain Research and Nuffield Department of Clinical Neurosciences, Oxford, Oxfordshire, UK

  4. 4

    Queen's University, Departments of Anesthesiology & Perioperative Medicine & Biomedical & Molecular Sciences, Kingston, Ontario, Canada

*Ian Gilron, Departments of Anesthesiology & Perioperative Medicine & Biomedical & Molecular Sciences, Queen's University, 76 Stuart Street, Victory 2 Pavillion, Kingston, Ontario, K7L 2V7, Canada. gilroni@queensu.ca.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 24 JUL 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Chronic pain can often occur after surgery, substantially impairing patients’ health and quality of life. It is caused by complex mechanisms that are not yet well understood. The predictable nature of most surgical procedures has allowed for the conduct of randomized controlled trials of pharmacological interventions aimed at preventing chronic postsurgical pain.

Objectives

The primary objective was to evaluate the efficacy of systemic drugs for the prevention of chronic pain after surgery by examining the proportion of patients reporting pain three months or more after surgery. The secondary objective was to evaluate the safety of drugs administered for the prevention of chronic pain after surgery.

Search methods

We identified randomized controlled trials (RCTs) of various systemically administered drugs for the prevention of chronic pain after surgery from CENTRAL, MEDLINE, EMBASE and handsearches of other reviews and trial registries. The most recent search was performed on 17 July 2013.  

Selection criteria

Included studies were double-blind, placebo-controlled, randomized trials involving adults and evaluating one or more drugs administered systemically before, during or after surgery, or both, which measured pain three months or more after surgery.

Data collection and analysis

Data collected from each study included the study drug name, dose, route, timing and duration of dosing; surgical procedure; proportion of patients reporting any pain three months or more after surgery, reporting at least 4/10 or moderate to severe pain three months or more after surgery; and proportion of participants dropping out of the study due to treatment-emergent adverse effects.

Main results

We identified 40 RCTs of various pharmacological interventions including intravenous ketamine (14 RCTs), oral gabapentin (10 RCTs), oral pregabalin (5 RCTs), non-steroidal anti-inflammatories (3 RCTs), intravenous steroids (3 RCTs), oral N-methyl-D-aspartate (NMDA) blockers (3 RCTs), oral mexiletine (2 RCTs), intravenous fentanyl (1 RCT), intravenous lidocaine (1 RCT), oral venlafaxine (1 RCT) and inhaled nitrous oxide (1 RCT). Meta-analysis suggested a modest but statistically significant reduction in the incidence of chronic pain after surgery following treatment with ketamine but not gabapentin or pregabalin. Results with ketamine should be viewed with caution since most of the included trials were small (that is < 100 participants per treatment arm), which could lead to the overestimation of treatment effect.

Authors' conclusions

Additional evidence from better, well designed, large-scale trials is needed in order to more rigorously evaluate pharmacological interventions for the prevention of chronic pain after surgery. Furthermore, available evidence does not support the efficacy of gabapentin, pregabalin, non-steroidal anti-inflammatories, intravenous steroids, oral NMDA blockers, oral mexiletine, intravenous fentanyl, intravenous lidocaine, oral venlafaxine or inhaled nitrous oxide for the prevention of chronic postoperative pain.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Systemic drugs for the prevention of chronic pain after surgery

Pain associated with surgery generally resolves within one to two weeks, however in some situations surgical patients are left with longstanding pain for months or even years after the surgical procedure. Researchers have studied the ability of various drug treatments to prevent the development of chronic pain after surgery and this systematic review evaluated published studies in this field. Available studies suggest a modest effect of ketamine, compared to placebo, for prevention of chronic pain after surgery, however small study size could lead to an overestimation of this effect. Studies of other drugs such as gabapentin and pregabalin did not suggest the same preventative effect. Additional large studies using improved research methods are necessary to more clearly identify treatments that are beneficial for preventing chronic postsurgical pain.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Pharmacothérapie pour la prévention de la douleur chronique après la chirurgie chez l'adulte

Contexte

La douleur chronique peut souvent survenir après la chirurgie, dégradant considérablement la santé et la qualité de vie des patients. Elle est causée par des mécanismes complexes qui ne sont pas encore complètement élucidés. La nature prévisible de la plupart des procédures chirurgicales a permis la conduite d'essais contrôlés randomisés portant sur des interventions pharmacologiques visant à prévenir la douleur postopératoire chronique.

Objectifs

Le principal objectif était d'évaluer l'efficacité des médicaments systémiques pour la prévention de la douleur chronique après la chirurgie en examinant la proportion de patients rapportant une douleur trois mois ou plus longtemps après la chirurgie. L'objectif secondaire était d'évaluer l'innocuité des médicaments administrés pour la prévention de la douleur chronique après la chirurgie.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons identifié des essais contrôlés randomisés (ECR) de différents médicaments administrés de façon systémique pour la prévention de la douleur chronique après la chirurgie dans CENTRAL, MEDLINE, EMBASE ainsi que par une recherche manuelle dans d'autres revues et registres d'essais. La recherche la plus récente a été effectuée le mercredi 17 juillet 2013.  

Critères de sélection

Les études incluses étaient des essais contrôlés contre placebo, randomisés, en double aveugle, impliquant des adultes et ayant évalué un ou plusieurs médicaments administrés de façon systémique avant, pendant ou après la chirurgie, ou les deux, qui ont mesuré la douleur au moins trois mois après la chirurgie.

Recueil et analyse des données

Les données recueillies dans chaque étude incluaient le nom du médicament de l'étude, la dose, la voie, l'horaire et la durée d'administration ; la procédure chirurgicale ; la proportion de patients rapportant la moindre douleur trois mois ou plus longtemps après la chirurgie, rapportant une douleur d'au moins 4/10 ou une douleur modérée à sévère trois mois ou plus longtemps après la chirurgie ; et la proportion de participants ayant quitté l'étude en raison d'effets indésirables apparaissant sous traitement.

Résultats Principaux

Nous avons identifié 40 ECR de différentes interventions pharmacologiques incluant l'administration de : kétamine par voie intraveineuse (14 ECR), gabapentine par voie orale (10 ECR), prégabaline par voie orale (5 ECR), anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) (3 ECR), stéroïdes par voie intraveineuse (3 ECR), antagonistes oraux de la N-méthyl-D-aspartate (NMDA) (3 ECR), mexilétine par voie orale (2 ECR), fentanyl par voie intraveineuse (1 ECR), lidocaïne par voie intraveineuse (1 ECR), venlafaxine par voie orale (1 ECR) et monoxyde d'azote par inhalation (1 ECR). La méta-analyse a suggéré une réduction modeste mais statistiquement significative de l'incidence de la douleur chronique après une chirurgie suivant un traitement par kétamine mais pas pour la gabapentine ou la prégabaline. Les résultats obtenus avec la kétamine doivent être interprétés avec prudence puisque la plupart des essais inclus avaient un faible effectif (à savoir < 100 participants par bras de traitement), ce qui a pu entraîner la surestimation de l'effet du traitement.

Conclusions des auteurs

Des preuves supplémentaires issues d'essais à grande échelle, bien conçus et ayant une meilleure qualité méthodologique sont nécessaires afin d'évaluer plus rigoureusement les interventions pharmacologiques pour la prévention de la douleur chronique après la chirurgie. En outre, les preuves disponibles ne confirment pas l'efficacité de la gabapentine, de la prégabaline, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des stéroïdes par voie intraveineuse, des antagonistes NMDA oraux, de la mexilétine par voie orale, du fentanyl par voie intraveineuse, de la lidocaïne par voie intraveineuse, de la venlafaxine par voie orale ou du monoxyde d'azote par inhalation, pour la prévention de la douleur postopératoire chronique.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Pharmacothérapie pour la prévention de la douleur chronique après la chirurgie chez l'adulte

Médicaments systémiques pour la prévention de la douleur chronique après la chirurgie

La douleur associée à la chirurgie disparaît généralement entre une et deux semaines après l'intervention, toutefois dans certaines situations, les patients chirurgicaux restent confrontés à une douleur persistante pendant des mois, voire des années après la procédure chirurgicale. Les chercheurs ont étudié l'aptitude de différents traitements médicamenteux à prévenir le développement d'une douleur chronique après la chirurgie et cette revue systématique a évalué les études publiées dans ce domaine. Les études disponibles suggèrent un effet modeste de la kétamine, comparée à un placebo, pour la prévention de la douleur chronique après la chirurgie, toutefois le faible nombre des études a pu entraîner une surestimation de cet effet. Des études portant sur d'autres médicaments tels que la gabapentine et la prégabaline n'ont pas suggéré le même effet préventif. Des études à grande échelle supplémentaires utilisant des méthodes de recherche améliorées sont nécessaires pour identifier plus nettement les traitements qui sont bénéfiques pour la prévention de la douleur postopératoire chronique.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 4th September, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.