Airway clearance techniques for chronic obstructive pulmonary disease

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Cough and sputum production are common in chronic obstructive pulmonary disease (COPD) and are associated with adverse clinical outcomes. Airway clearance techniques (ACTs) aim to remove sputum from the lungs, however evidence of their efficacy during acute exacerbations of COPD (AECOPD) or stable disease is unclear.

Objectives

To assess the safety and efficacy of ACTs for individuals with AECOPD and stable COPD.

Search methods

We searched the Cochrane Airways Group Specialised Register of trials from inception to October 2011, and PEDro in October 2009.

Selection criteria

We included randomised parallel trials and randomised cross-over trials which compared an ACT to no treatment, cough or sham ACT in participants with investigator-defined COPD, emphysema or chronic bronchitis.

Data collection and analysis

Two review authors independently conducted data extraction and assessed the risk of bias. We analysed data from studies of AECOPD separately from stable COPD, and classified the effects of ACTs as 'immediate' (less than 24 hours), 'short-term' (24 hours to eight weeks) or 'long-term' (greater than eight weeks). One subgroup analysis compared the effects of ACTs that use positive expiratory pressure (PEP) to those that do not.

Main results

Twenty-eight studies on 907 participants were included in the review. Study sample size was generally small (range 5 to 96 people) and overall quality was generally poor due to inadequate blinding and allocation procedures. Meta-analyses were limited by heterogeneity of outcome measurement and inadequate reporting of data.

In people experiencing AECOPD, ACT use was associated with small but significant short-term reductions in the need for increased ventilatory assistance (odds ratio (OR) 0.21, 95% confidence interval (CI) 0.05 to 0.85; data from four studies on 171 people), the duration of ventilatory assistance (mean difference (MD) -2.05 days, 95% CI -2.60 to -1.51; mean duration for control groups seven days; data from two studies on 54 people) and hospital length of stay (MD -0.75 days, 95% CI -1.38 to -0.11; mean duration for control groups nine days; one study on 35 people). Data from a limited number of studies revealed no significant long-term benefits of ACTs on the number of exacerbations or hospitalisations, nor any short-term beneficial effect on health-related quality of life (HRQoL) as measured by the St. George's Respiratory Questionnaire (SGRQ) total score (MD -2.30, 95% CI -11.80 to 7.20; one study on 59 people).

In people with stable COPD, data from single studies revealed no significant short-term benefit of ACTs on the number of people with exacerbations (OR 3.21, 95% CI 0.12 to 85.20; one study on 30 people), significant short-term improvements in HRQoL as measured by the SGRQ total score (MD -6.10, 95% CI -8.93 to -3.27; one study on 15 people) and a reduced long-term need for respiratory-related hospitalisation (OR 0.27, 95% CI 0.08 to 0.95; one study on 35 participants).

The magnitude of effect of PEP-based ACTs on the need for increased ventilatory assistance and hospital length of stay was greater than for non-PEP ACTs, however we found no statistically significant subgroup differences. There was one report of vomiting during treatment with postural drainage and head-down tilt.

Authors' conclusions

Evidence from this review indicates that airway clearance techniques are safe for individuals with COPD and confer small beneficial effects on some clinical outcomes. Consideration may be given to the use of airway clearance techniques for patients with COPD in both acute and stable disease, however current studies suggest that the benefits achieved may be small.

Résumé scientifique

Techniques de dégagement des voies respiratoires pour maladie pulmonaire obstructive chronique

Contexte

La toux et la production d'expectorations sont choses courantes dans les maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC) et sont associées à des résultats cliniques indésirables. Les techniques de dégagement des voies respiratoires (TDVR) visent à nettoyer les expectorations qui encombrent les poumons, mais la preuve de leur efficacité lors d'exacerbations aiguës de la MPOC (EAMPOC), ou durant la phase stable de la maladie, est incertaine.

Objectifs

Évaluer l'innocuité et l'efficacité des TDVR pour les personnes atteintes d'EAMPOC et de MPOC stable.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé des essais du groupe Cochrane sur les voies respiratoires depuis sa création jusqu'à octobre 2011, et dans PEDro en octobre 2009.

Critères de sélection

Nous avons inclus des essais randomisés en parallèle et des essais randomisés croisés ayant comparé une TDVR à l'absence de traitement, à la toux ou à une TDVR fictive sur des participants atteints, tel que défini par les chercheurs, de MPOC, d'emphysème ou de bronchite chronique.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont effectué l'extraction des données et évalué le risque de biais de manière indépendante. Nous avons analysé les données provenant d'études sur l'EAMPOC séparément de celles se rapportant à une MPOC stable, et nous avons classé les effets des TDVR comme 'immédiats' (moins de 24 heures), 'à court terme' (de 24 heures à huit semaines) ou 'à long terme' (plus de huit semaines). Une analyse en sous groupe a comparé les effets des TDVR utilisant une pression expiratoire positive (PEP) à celles n'en utilisant pas.

Résultats principaux

Vingt trois études, totalisant 907 participants, ont été incluses dans cette revue. Les effectifs des études étaient généralement petits (de 5 à 96 personnes) et la qualité globale était généralement médiocre en raison de l'insuffisance des procédures de mise en aveugle et d'assignation. Les méta-analyses étaient limitées par l'hétérogénéité des mesures de résultat et l'insuffisance des données rapportées.

Chez les personnes victimes d'EAMPOC, l'utilisation de TDVR était associée à de légères, mais significatives, réductions à court terme du besoin d'assistance ventilatoire accrue (rapport des cotes (RC) 0,21 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,05 à 0,85 ; données de quatre études sur 171 personnes), de la durée de l'assistance ventilatoire (différence moyenne (DM) -2,05 jours ; IC à 95 % -2,60 à -1,51 ; durée moyenne de sept jours pour les groupes de contrôle ; données de deux études sur 54 personnes) et de la durée de l'hospitalisation (DM - 0,75 jours ; IC à 95 % -1,38 à -0,11 ; durée moyenne de neuf jours pour les groupes de contrôle ; une étude sur 35 personnes). Des données provenant d'un nombre limité d'études n'ont pas mis en lumière de bénéfices significatifs à long terme des TDVR pour ce qui concerne le nombre d'exacerbations ou d'hospitalisations, ni d'effet bénéfique à court terme sur la qualité de vie liée à la santé (QVLS) telle que mesurée par le score au questionnaire SGRQ (St. George's Respiratory Questionnaire) (DM -2,30 ; IC à 95 % -11,80 à 7,20 ; une étude sur 59 personnes).

Chez les personnes souffrant de MPOC stable, les données provenant d'études uniques n'indiquaient pas de bénéfices significatifs à court terme des TDVR sur le nombre de personnes présentant des exacerbations (RC 3,21 ; IC à 95 % 0,12 à 85,20 ; une étude sur 30 personnes), mais mettaient en évidence des améliorations significatives à court terme de la QVLS, telle que mesurée par le score SGRQ total, (DM -6,10; ; IC à 95 % -8,93 à -3,27 ; une étude sur 15 personnes) ainsi qu'une réduction à long terme du besoin d'hospitalisation pour problèmes respiratoires (RC 0,27 ; IC à 95 % 0,08 à 0,95 ; une étude sur 35 participants).

L'ampleur de l'effet des TDVR à base de PEP sur le besoin d'assistance ventilatoire accrue et la durée d'hospitalisation était plus grande que pour les TDVR sans PEP, mais nous n'avons pas trouvé de différence statistiquement significative entre les sous-groupes. Un cas de vomissements pendant le traitement avait été signalé, avec drainage postural et tête inclinée vers le bas.

Conclusions des auteurs

Les données de cette revue indiquent que les techniques de dégagement des voies respiratoires sont sans danger pour les personnes atteintes de MPOC et ont de légers effets bénéfiques sur certains aspects cliniques. On peut envisager l'utilisation des techniques de dégagement des voies respiratoires pour les patients atteints de MPOC, tant en phase aiguë qu'en période stable ; les études réalisées suggèrent toutefois que les avantages obtenus pourraient n'être que faibles.

摘要

慢性阻塞性肺病的呼吸道清除技術

背景

咳嗽與多痰在慢性阻塞性肺病(COPD)中十分常見,並與負面的臨床結果有關。呼吸道清除技術(ACTs)目標在於由肺中移除痰,然而它們在COPD的急性發作(AECOPD)期間或是穩定的疾病中是否有效的證據並不明顯。

目的

想要評估患有AECOPD與穩定COPD之病人對ACTs技術的安全與有效性。

搜尋策略

我們搜尋了由開始到2011年10月初的考科藍呼吸道群組專業註冊的試驗,以及到2009年10月為止的PEDro資料庫 。

選擇標準

我們納入了隨機平行試驗以及隨機交叉試驗,我們比較了參與者身上ACT到無治療、咳嗽或偽裝ACT,亦包含研究人員指定的COPD、肺氣腫或慢性支氣管炎病患。

資料收集與分析

兩位審閱作者獨立的進行數據摘錄並評估偏誤風險。我們由穩定COPD以及分類ACTs效果為'即刻'(少於24小時)、'短期'(24小時到8週)或'長期'(大於8週)資料中,分離出AECOPD研究所得的數據作分析。一個子群組分析比較了ACTs的效果,ACTs在這些使用者身上採用了正壓呼吸(PEP)比對沒有採用PEP的使用者。

主要結果

此回顧包括907名參與者身上做的28個研究,研究樣本通常是小型(範圍由5到96個人)且整體品質普遍不良,可能因為不適當的盲法及分配程序。統合分析也受限於成果測量的異質性與不適當的數據報告所致。

在面臨AECOPD的民眾身上,ACT的使用與小型但明顯的短期減少呼吸協助有關(勝算比(OR)0.21,95%信賴區間(CI)0.05到0.85;數據來自171人身上進行的四個研究),呼吸協助的期間(平均數差異(MD)-2.05天,95% CI-2.60到-1.15;控制組的平均期間7天;數據來自於54個人身上進行的兩個研究)以及住院天數(MD-0.75天,95% CI-1.38到-0.11;控制組平均期間9天;數據來自於35個人身上進行的一個研究)。來自有限的研究數據並沒法顯示出ACTs在病情加重或住院治療數字相關的重要長期效益,也沒有在健康相關生活品質(HRQoL)上短期效益,由聖喬治呼吸問卷(SGRQ)總分進行測量(MD -2.30, 95% CI -11.80 至 7.20; 數據來自於59名民眾身上進行的一個研究)。

在穩定COPD的民眾身上,來自單一研究的數據顯示出ACTs在病情加重病患數字上沒有重要的短期益處(OR 3.21, 95% CI 0.12到85.20;於30人身上的一個研究)、於HRQoL上卻有明顯短期改善,藉由SGRQ總分進行測量(MD -6.10, 95% CI -8.93到-3.27;15人身上的一個研究);並降低呼吸相關住院治療的長期需要(OR 0.27, 95% CI 0.08到0.95;35名參與者身上的一個研究)。

PEP為基礎的ACTs在增加接氧需求及住院天數上的影響力強度大於非PEP ACTs,然而,我們發現並沒有統計上顯著的子群體差異。有一個治療期間的嘔吐報告採用了體位引流以及頭低腳高的方式進行。

作者結論

來自此審閱的證據顯示呼吸道清除技術對有COPD的個人是安全的,並於某些臨床成果上賦予小幅的有益效果。可能會在急性發作與穩定的COPD病患身上採用呼吸道清除技術繼續給予關注,然而,目前的研究顯示可達到的好處可能十分微小。

Plain language summary

Airway clearance techniques for chronic obstructive pulmonary disease

Chronic obstructive pulmonary disease (COPD) is an umbrella term for chronic lung conditions characterised by airflow obstruction that cannot be fully reversed, such as emphysema and chronic bronchitis. Individuals with COPD often experience breathlessness, cough and sputum which may worsen during acute flare-ups. Airway clearance techniques (ACTs) are techniques that aim to clear sputum from the lungs. The usefulness of ACTs for individuals with acute flare-ups of COPD or stable COPD has been difficult to ascertain.

This review comprised 28 studies of 907 participants, with the quality of evidence being generally poor. Performing ACTs during an acute flare-up of COPD reduced the likelihood of needing mechanical assistance to breathe, as well as the length of time for which it was required. Time spent in hospital was slightly reduced, but there was little evidence to suggest any benefit on future flare-ups or health-related quality of life. Performing ACTs during stable COPD did not appear to affect flare-ups or hospitalisations, however it may improve health-related quality of life.

Techniques which involve breathing out against a positive expiratory pressure resistance may provide greater benefits than other types of ACTs. The lack of adverse events observed in this review suggests that ACTs are safe for individuals with COPD.

Résumé simplifié

Techniques de dégagement des voies respiratoires pour maladie pulmonaire obstructive chronique

La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) est un terme générique pour les affections pulmonaires chroniques caractérisées par une obstruction du flux d'air qui ne peut pas être entièrement corrigée, telles que l'emphysème et la bronchite chronique. Les personnes atteintes de MPOC sont souvent victimes d'essoufflement, de toux et d'expectorations qui peuvent s'aggraver lors de poussées aiguës. Les techniques de dégagement des voies respiratoires (TDVR) visent à nettoyer les expectorations qui encombrent les poumons. L'utilité des TDVR pour les personnes atteintes de poussées aiguës de MPOC, ou souffrant simplement de MPOC stable, a été difficile à déterminer.

Cette revue comprenait 28 études impliquant 907 participants, avec une qualité de résultats généralement médiocre. La mise en œuvre d'une TDVR lors d'une poussée aiguë de MPOC réduisait la probabilité d'avoir besoin d'une assistance respiratoire mécanique, ainsi que le temps durant lequel elle était nécessaire. Le temps passé à l'hôpital avait été légèrement réduit, mais il y avait peu de données pouvant suggérer un quelconque avantage relatif aux futures poussées ou à la qualité de vie liée à la santé. La mise en œuvre de TDVR en phase stable de MPOC ne semblait pas affecter les poussées ni les hospitalisations, mais il se pourrait qu'elle améliore la qualité de vie liée à la santé.

Les techniques impliquant de souffler à l'encontre d'une pression expiratoire positive pourraient être plus bénéfiques que d'autres types de TDVR. L'absence d'événements indésirables observés dans cette étude suggère que les TDVR sont sans danger pour les personnes atteintes de MPOC.

Notes de traduction

Cette revue remplace une revue Cochrane précédente sur la physiothérapie d'hygiène broncho-pulmonaire pour maladie pulmonaire obstructive chronique et bronchectasie (Jones 1998) qui n'est plus mise à jour.

Traduit par: French Cochrane Centre 18th May, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

淺顯易懂的口語結論

慢性阻塞性肺病的呼吸道清除技術

慢性阻塞性肺病 (COPD)是慢性肺部疾病的概括詞彙,特徵是無法完全逆轉的氣流堵塞,像是肺氣腫和慢性支氣管炎。患有COPD的個人通常會經歷到無法呼吸、咳嗽與痰多,其於急性發作時可能會更惡化。呼吸道清除技術(ACTs)是把目標放在由肺中清除痰的技術。ACTs對於COPD急性發作患者或是穩定COPD患者的有用性難以確認。

此審閱包含有907名參與者的28個研究,證據品質普遍不良。於COPD急性發作期間執行ACTs降低了機械輔助呼吸需要的機率,也降低了所需的時間。花費在醫院的時間小幅降低,但僅有些微證據顯示任何未來急性發作或是建康相關生活品質上得到益處。於穩定COPD期間執行ACTs 似乎不會影響急性發作或是住院機率,然而,其可改善健康相關的生活品質。

涉及呼吸之於吐氣正壓(PEP)阻抗的技術可能較其他ACTs 類更能提供其益處。本審閱中觀察不到明顯的不良事件,顯示出ACTs 對患有COPD的民眾是安全的。

譯註

翻譯: East Asian Cochrane Alliance
翻譯補助: 台灣衛生福利部/台北醫學大學實證醫學研究中心