Overview of Reviews

Interventions for fatigue and weight loss in adults with advanced progressive illness

  1. Cathy Payne1,*,
  2. Philip J Wiffen2,
  3. Suzanne Martin3

Editorial Group: Cochrane Pain, Palliative and Supportive Care Group

Published Online: 18 JAN 2012

Assessed as up-to-date: 16 NOV 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD008427.pub2


How to Cite

Payne C, Wiffen PJ, Martin S. Interventions for fatigue and weight loss in adults with advanced progressive illness. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 1. Art. No.: CD008427. DOI: 10.1002/14651858.CD008427.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of Ulster, All Ireland Institute of Hospice and Palliative Care, School of Health Sciences, Belfast, Northern Ireland, UK

  2. 2

    UK Cochrane Centre, Oxford, UK

  3. 3

    University of Ulster, Faculty of Life and Health Sciences, Newtownabbey, Co. Antrim Northern Ireland, UK

*Cathy Payne, All Ireland Institute of Hospice and Palliative Care, School of Health Sciences, University of Ulster, Belfast, Northern Ireland, UK. payne-c1@email.ulster.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 18 JAN 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Fatigue and unintentional weight loss are two of the commonest symptoms experienced by people with advanced progressive illness. Appropriate interventions may bring considerable improvements in function and quality of life to seriously ill people and their families, reducing physical, psychological and spiritual distress.

Objectives

To conduct an overview of the evidence available on the efficacy of interventions used in the management of fatigue and/or unintentional weight loss in adults with advanced progressive illness by reviewing the evidence contained within Cochrane reviews.

Methods

We searched the Cochrane Database of Systematic Reviews (CDSR) for all systematic reviews evaluating any interventions for the management of fatigue and/or unintentional weight loss in adults with advanced progressive illness (The Cochrane Library 2010, Issue 8). We reviewed titles of interest by abstract. Where the relevance of a review remained unclear we reached a consensus regarding the relevance of the participant group and the outcome measures to the overview. Two overview authors extracted the data independently using a data extraction form. We used the measurement tool AMSTAR (Assessment of Multiple SysTemAtic Reviews) to assess the methodological quality of each systematic review.

Main results

We included 27 systematic reviews (302 studies with 31,833 participants) in the overview. None of the included systematic reviews reported quantitative data on the efficacy of interventions to manage fatigue or weight loss specific to people with advanced progressive illness. All of the included reviews apart from one were deemed of high methodological quality. For the remaining review we were unable to ascertain the methodological quality of the research strategy as it was described. None of the systematic reviews adequately described whether conflict of interests were present within the included studies.

Management of fatigue

Amyotrophic lateral sclerosis/motor neuron disease (ALS/MND) - we identified one systematic review (two studies and 52 participants); the intervention was exercise.

Cancer - we identified five systematic reviews (116 studies with 17,342 participants); the pharmacological interventions were eicosapentaenoic acid (EPA) and any drug therapy for the management of cancer-related fatigue and the non pharmacological interventions were exercise, interventions by breast care nurses and psychosocial interventions.

Chronic obstructive pulmonary disease (COPD) - we identified three systematic reviews (59 studies and 4048 participants); the interventions were self management education programmes, nutritional support and pulmonary rehabilitation.

Cystic fibrosis - we identified one systematic review (nine studies and 833 participants); the intervention was physical training.

Human immunodeficiency virus/acquired immune deficiency syndrome (HIV/AIDS) - we identified two systematic reviews (21 studies and 748 participants); the interventions were progressive resistive exercise and aerobic exercise.

Multiple sclerosis (MS) - we identified five systematic reviews (23 studies and 1502 participants); the pharmacological interventions were amantadine and carnitine. The non pharmacological interventions were diet, exercise and occupational therapy.

Mixed conditions in advanced stages of illness - we identified one systematic review (five studies and 453 participants); the intervention was medically assisted hydration.

Management of weight loss

ALS/MND - we identified one systematic review but no studies met the inclusion criteria for the systematic review; the intervention was enteral tube feeding.

Cancer - we identified three systematic reviews with a fourth systematic review also containing extractable data on cancer (66 studies and 5601 participants); the pharmacological interventions were megestrol acetate and eicosapentaenoic acid (EPA) (this systematic review is also included in the cancer fatigue section above). The non pharmacological interventions were enteral tube feeding and non invasive interventions for patients with lung cancer.

COPD - we identified one systematic review (59 studies and 4048 participants); the intervention was nutritional support. This systematic review is also included in the COPD fatigue section.

Cystic fibrosis - we identified two systematic reviews (three studies and 131 participants); the interventions were enteral tube feeding and oral calorie supplements.

HIV/AIDS - we identified four systematic reviews (42 studies and 2071 participants); the pharmacological intervention was anabolic steroids. The non pharmacological interventions were nutritional interventions, progressive resistive exercise and aerobic exercise. Both of the systematic reviews on exercise interventions were also included in the HIV/AIDS fatigue section.

MS - we found no systematic reviews which considered interventions to manage unintentional weight loss for people with a clinical diagnosis of multiple sclerosis at any stage of illness.

Mixed conditions in advanced stages of illness - we identified two systematic reviews (32 studies and 4826 participants); the interventions were megestrol acetate and medically assisted nutrition.

Authors' conclusions

There is a lack of robust evidence for interventions to manage fatigue and/or unintentional weight loss in the advanced stage of progressive illnesses such as advanced cancer, heart failure, lung failure, cystic fibrosis, multiple sclerosis, motor neuron disease, Parkinson's disease, dementia and AIDS. The evidence contained within this overview provides some insight into interventions which may prove of benefit within this population such as exercise, some pharmacological treatments and support for self management.

Researchers could improve the methodological quality of future studies by blinding of outcome assessors. Adopting uniform reporting mechanisms for fatigue and weight loss outcome measures would also allow the opportunity for meta-analysis of small studies.

Researchers could also improve the applicability of recommendations for interventions to manage fatigue and unintentional weight loss in advanced progressive illness by including subgroup analysis of this population within systematic reviews of applicable interventions.

More research is required to ascertain the best interventions to manage fatigue and/or weight loss in advanced illness. There is a need for standardised reporting of these symptoms and agreement amongst researchers of the minimum duration of studies and minimum percentage change in symptom experience that proves the benefits of an intervention. There are, however, challenges in providing meaningful outcome measurements against a background of deteriorating health through disease progression. Interventions to manage these symptoms must also be mindful of the impact on quality of life and should be focused on patient-orientated rather than purely disease-orientated experiences for patients. Systematic reviews and primary intervention studies should include the impact of the interventions on standardised validated quality of life measures.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Managing weight loss and fatigue in advanced illness

Fatigue and unintentional weight loss are two of the commonest symptoms experienced by people with advanced progressive illness and can be of great concern to those affected and of even greater concern to formal and informal caregivers. No robust information currently exists on optimal interventions to manage fatigue and/or weight loss in any advanced progressive illness. This overview presents what we know from research held within Cochrane systematic reviews on treatments to manage these symptoms in non curative illnesses such as advanced cancer, heart failure, lung failure, cystic fibrosis, multiple sclerosis, motor neuron disease, Parkinson's disease, dementia and acquired immune deficiency syndrome (AIDS).

The treatment approaches for managing fatigue were pharmacological treatments including eicosapentaenoic acid (EPA), amantadine, carnitine and non pharmacological interventions including exercise and physical training, medically assisted hydration, psychosocial interventions including self management education programmes, occupational therapy and professional support services and dietary interventions including nutritional support. The treatment approaches for managing weight loss were pharmacological treatments including eicosapentaenoic acid (EPA), megestrol acetate and anabolic steroids and non pharmacological interventions including nutritional support, progressive resistive exercise and aerobic exercise.

More research is required to determine which interventions help to manage these symptoms for those who are living with advanced illness. Researchers need to consider how they can reduce the variability of study design and outcome measurements to allow for meaningful comparisons across future studies.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Interventions pour la fatigue et la perte de poids chez l'adulte atteint d'une maladie évolutive avancée

Contexte

La fatigue et la perte de poids involontaire sont deux des symptômes les plus couramment subis par les personnes atteintes d'une maladie évolutive avancée. Des interventions appropriées sont susceptibles d'améliorer considérablement le fonctionnement et la qualité de vie des personnes gravement malades et de leurs familles, en réduisant leur détresse physique, psychologique et spirituelle.

Objectifs

Procéder à une méta-revue des preuves disponibles sur l'efficacité des interventions utilisées dans la gestion de la fatigue et/ou de la perte de poids involontaire chez les adultes souffrant d'une maladie évolutive avancée, en passant en revue les preuves présentées dans les revues Cochrane.

Méthodes

Nous avons effectué une recherche dans la base des revues systématiques Cochrane (CDSR) pour trouver toutes les revues systématiques évaluant des interventions pour la gestion de la fatigue et/ou de la perte de poids involontaire chez des adultes atteints d'une maladie évolutive avancée (The Cochrane Library 2010, numéro 8). Nous avons examiné les résumés des titres potentiellement intéressants. Lorsque la pertinence d'une revue demeurait incertaine, nous sommes parvenus à un consensus quant à la pertinence du groupe de participants et des mesures de résultat pour notre méta-revue. Deux auteurs ont extrait les données de façon indépendante au moyen d'un formulaire d'extraction de données. Nous avons utilisé l'outil d'évaluation des revues systématiques multiples AMSTAR (Assessment of Multiple SysTemAtic Reviews) pour évaluer la qualité méthodologique de chaque revue systématique.

Résultats Principaux

Nous avons inclus 27 revues systématiques (302 études et 31 833 participants au total) dans cette méta-revue. Aucune des revues systématiques incluses ne présentaient de données quantitatives sur l'efficacité des interventions de gestion de la fatigue ou de la perte de poids visant spécifiquement les personnes souffrant d'une maladie évolutive avancée. Toutes les revues incluses, sauf une, ont été jugées de bonne qualité méthodologique. Pour la revue restante, nous n'avons pas pu établir la qualité méthodologique de la stratégie de recherche telle qu'elle était décrite. Aucune des revues systématiques ne décrivait de manière adéquate si les études incluses étaient entachées de conflits d'intérêts.

Gestion de la fatigue

Sclérose latérale amyotrophique / maladie du motoneurone (SLA/MMN) - nous avons identifié une revue systématique (deux études, soit 52 participants) ; l'intervention était de l'exercice physique.

Cancer - nous avons identifié cinq revues systématiques (116 études, soit 17 342 participants) ; les interventions pharmacologiques étaient de l'acide icosapentaénoïque (EPA) et toute thérapie médicamenteuse pour le traitement de la fatigue due au cancer et les interventions non pharmacologiques étaient de l'exercice physique, des interventions par des infirmières spécialisées en soins mammaires et des interventions psychosociales.

Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) - nous avons identifié trois revues systématiques (59 études, soit 4 048 participants) ; les interventions étaient des programmes d'éducation à la gestion autonome, le soutien nutritionnel et la réadaptation pulmonaire.

Fibrose kystique - nous avons identifié une revue systématique (neuf études, soit 833 participants) ; l'intervention était un entraînement physique.

Virus d'immunodéficience humaine / Syndrome d'immunodéficience acquise (VIH/SIDA) - nous avons identifié deux revues systématiques (21 études, soit 748 participants) ; les interventions étaient des exercices progressifs de résistance et des exercices d'aérobie.

Sclérose en plaques (SEP) - nous avons identifié cinq revues systématiques (23 études, soit 1 502 participants) ; les interventions pharmacologiques étaient de l'amantadine et de la carnitine. Les interventions non pharmacologiques consistaient en des régimes alimentaires, des exercices physiques et de l'ergothérapie.

Conditions mixtes à des stades avancés de maladie - nous avons identifié une revue systématique (cinq études, soit 453 participants) ; l'intervention était de l'hydratation médicalement assistée.

Gestion de la perte de poids

SLA/MMN - nous avons identifié une revue systématique mais aucune étude n'avait rempli les critères d'inclusion de la revue systématique ; l'intervention était l'alimentation entérale.

Cancer - nous avons identifié trois revues systématiques avec une quatrième revue systématique contenant également des données extractibles sur le cancer (66 études, soit 5 601 participants) ; les interventions pharmacologiques étaient de l'acétate de mégestrol et de l'acide icosapentaénoïque (EPA) (cette revue systématique est également incluse dans la section précédente sur la fatigue due au cancer). Les interventions non pharmacologiques étaient l'alimentation entérale et des interventions non-invasives pour les patients atteints d'un cancer du poumon.

BPCO - nous avons identifié une revue systématique (59 études, soit 4 048 participants) ; l'intervention était le soutien nutritionnel. Cette revue systématique est également incluse dans la section sur la fatigue due à la BPCO.

Fibrose kystique - nous avons identifié deux revues systématiques (trois études, soit 131 participants) ; les interventions étaient l'alimentation entérale et des suppléments caloriques oraux.

VIH/SIDA - nous avons identifié quatre revues systématiques (42 études, soit 2 071 participants) ; l'intervention pharmacologique consistait en des stéroïdes anabolisants. Les interventions non pharmacologiques étaient des interventions nutritionnelles, des exercices progressifs de résistance et des exercices d'aérobie. Les deux revues systématiques sur les interventions d'exercice ont également été incluses dans la section sur la fatigue due au VIH/SIDA.

SEP - nous n'avons pas trouvé de revues systématiques ayant examiné les interventions visant à gérer la perte de poids involontaire chez les personnes ayant un diagnostic clinique de sclérose en plaques, quelque soit le stade de la maladie.

Conditions mixtes à des stades avancés de maladie - nous avons identifié deux revues systématiques (32 études, soit 4 826 participants) ; les interventions étaient de l'acétate de mégestrol et la nutrition médicalement assistée.

Conclusions des auteurs

On manque de preuves solides concernant les interventions de gestion de la fatigue et/ou de la perte de poids involontaire au stade avancé de maladies évolutives telles que le cancer avancé, l'insuffisance cardiaque, l'insuffisance pulmonaire, la fibrose kystique, la sclérose en plaques, la maladie du motoneurone, la maladie de Parkinson, la démence et le SIDA. Les preuves contenues dans cette méta-revue donnent un aperçu des interventions qui pourraient être utiles pour cette population, comme l'exercice, certains traitements pharmacologiques et le soutien à la gestion autonome.

Les chercheurs pourraient améliorer la qualité méthodologique des études futures grâce à la mise en aveugle des évaluateurs de résultats. L'adoption de mécanismes uniformes pour rendre compte des résultats de mesure de la fatigue et de la perte de poids ouvrirait la possibilité d'effectuer des méta-analyses de petites études.

Les chercheurs pourraient également améliorer l'applicabilité des recommandations pour les interventions visant à gérer la fatigue et la perte de poids involontaire en cas de maladie évolutive avancée en incluant une analyse par sous-groupes de cette population dans les revues systématiques d'interventions applicables.

Des recherches supplémentaires doivent être menées pour déterminer les meilleures interventions pour gérer la fatigue et/ou la perte de poids en cas de maladie avancée. Il est nécessaire de standardiser les comptes-rendus de ces symptômes et d'établir un accord entre les chercheurs concernant la durée minimale des études et le pourcentage minimum de variation dans les symptômes éprouvés prouvant qu'une intervention est bénéfique. Il est cependant difficile de fournir des mesures de résultats significatives dans le contexte d'une santé en détérioration en raison de la progression de la maladie. Les interventions visant à gérer ces symptômes doivent également prendre en compte l'impact sur la qualité de vie et devraient être axées sur le vécu du patient plutôt que sur la pure maladie. Les revues systématiques et les études primaires sur les interventions devraient inclure l'impact des interventions sur des mesures standardisées de qualité de vie.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Interventions pour la fatigue et la perte de poids chez l'adulte atteint d'une maladie évolutive avancée

Gestion de la perte de poids et de la fatigue dans la maladie avancée

La fatigue et la perte de poids involontaire sont deux des symptômes les plus couramment subis par les personnes atteintes d'une maladie évolutive avancée ; elles peuvent préoccuper grandement les personnes touchées et encore plus les soignants professionnels et les aidants naturels. Aucune information solide n'existe actuellement sur ​​les interventions optimales de gestion de la fatigue et/ou de la perte de poids en cas de maladie évolutive avancée. Cette méta-revue présente ce que nous savons de la recherche effectuée dans le cadre de revues systématiques Cochrane sur les traitements visant à gérer ces symptômes dans des maladies incurables comme le cancer en stade avancé, l'insuffisance cardiaque, l'insuffisance pulmonaire, la fibrose kystique, la sclérose en plaques, la maladie du motoneurone, la maladie de Parkinson, la démence et le syndrome d'immunodéficience acquise (SIDA).

Les approches pour la gestion de la fatigue consistaient en des traitements pharmacologiques (acide icosapentaénoïque (EPA), amantadine, carnitine), des interventions non-pharmacologiques (exercice et entraînement physique, hydratation médicalement assistée), des interventions psychosociales (programmes d'éducation à la gestion autonome, ergothérapie, services de soutien professionnel) et des interventions diététiques y compris le soutien nutritionnel. Les approches pour la gestion de la perte de poids étaient les traitements pharmacologiques (acide icosapentaénoïque (EAP), acétate de mégestrol, stéroïdes anabolisants) et les interventions non-pharmacologiques (soutien nutritionnel, exercices progressifs de résistance, exercices d'aérobie).

Des recherches supplémentaires doivent être menées afin de déterminer quelles interventions permettent de gérer ces symptômes chez les personnes souffrant d'une maladie avancée. Les chercheurs doivent réfléchir à la manière de réduire la variabilité dans la conception et les mesures de résultats des études afin de permettre des comparaisons significatives entre les études futures.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 10th April, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français