Intervention Review

Mirror therapy for improving motor function after stroke

  1. Holm Thieme1,2,*,
  2. Jan Mehrholz3,4,
  3. Marcus Pohl5,
  4. Johann Behrens6,
  5. Christian Dohle7,8

Editorial Group: Cochrane Stroke Group

Published Online: 14 MAR 2012

Assessed as up-to-date: 16 JAN 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD008449.pub2

How to Cite

Thieme H, Mehrholz J, Pohl M, Behrens J, Dohle C. Mirror therapy for improving motor function after stroke. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 3. Art. No.: CD008449. DOI: 10.1002/14651858.CD008449.pub2.

Author Information

  1. 1

    Erste Europäische Schule für Physiotherapie, Ergotherapie und Logopädie, Klinik Bavaria Kreischa, Kreischa, Sachen, Germany

  2. 2

    Institut für Gesundheits- und Pflegewissenschaft, Martin-Luther-Universität Halle-Wittenberg, Medizinische Fakultät, Halle (Saale), Germany

  3. 3

    Private Europäische Medizinische Akademie der Klinik Bavaria in Kreischa GmbH, Wissenschaftliches Institut, 01731 Kreischa, Germany

  4. 4

    SRH Fachhochschule für Gesundheit Gera gGmbH, Sektion Therapiewissenschaften, 07548 Gera, Germany

  5. 5

    Klinik Bavaria Kreischa, Abteilung Neurologie und Fachübergreifende Rehabilitation, Kreischa, Germany

  6. 6

    Martin Luther University Halle-Wittenberg, Institute for Health and Nursing Science, German Center for Evidence-based Nursing, Halle/Saale, Germany

  7. 7

    MEDIAN Klinik Berlin-Kladow, Abteilung für Neurologische Rehabilitation, Berlin, Germany

  8. 8

    University Medicine Berlin, Center for Stroke Research Berlin, Charité, Berlin, Germany

*Holm Thieme, holm.thieme@physiotherapie-schule-kreischa.de.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 14 MAR 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Background

Mirror therapy is used to improve motor function after stroke. During mirror therapy, a mirror is placed in the patient's midsagittal plane, thus reflecting movements of the non-paretic side as if it were the affected side.

Objectives

To summarise the effectiveness of mirror therapy for improving motor function, activities of daily living, pain and visuospatial neglect in patients after stroke.

Search methods

We searched the Cochrane Stroke Group's Trials Register (June 2011), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, Issue 2), MEDLINE (1950 to June 2011), EMBASE (1980 to June 2011), CINAHL (1982 to June 2011), AMED (1985 to June 2011), PsycINFO (1806 to June 2011) and PEDro (June 2011). We also handsearched relevant conference proceedings, trials and research registers, checked reference lists and contacted trialists, researchers and experts in our field of study.

Selection criteria

We included randomised controlled trials (RCTs) and randomised cross-over trials comparing mirror therapy with any control intervention for patients after stroke.

Data collection and analysis

Two review authors independently selected trials based on the inclusion criteria, documented the methodological quality of studies and extracted data. We analysed the results as standardised mean differences (SMDs) for continuous variables.

Main results

We included 14 studies with a total of 567 participants that compared mirror therapy with other interventions. When compared with all other interventions, mirror therapy may have a significant effect on motor function (post-intervention data: SMD 0.61; 95% confidence interval (CI) 0.22 to 1.0; P = 0.002; change scores: SMD 1.04; 95% CI 0.57 to 1.51; P < 0.0001). However, effects on motor function are influenced by the type of control intervention. Additionally, mirror therapy may improve activities of daily living (SMD 0.33; 95% CI 0.05 to 0.60; P = 0.02). We found a significant positive effect on pain (SMD -1.10; 95% CI -2.10 to -0.09; P = 0.03) which is influenced by patient population. We found limited evidence for improving visuospatial neglect (SMD 1.22; 95% CI 0.24 to 2.19; P = 0.01). The effects on motor function were stable at follow-up assessment after six months.

Authors' conclusions

The results indicate evidence for the effectiveness of mirror therapy for improving upper extremity motor function, activities of daily living and pain, at least as an adjunct to normal rehabilitation for patients after stroke. Limitations are due to small sample sizes of most included studies, control interventions that are not used routinely in stroke rehabilitation and some methodological limitations of the studies.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Mirror therapy for improving motor function after stroke

Paralysis of the arm or leg is common after stroke and frequently causes problems with activities of daily living such as walking, dressing or eating. Mirror therapy is a rehabilitation therapy in which a mirror is placed between the arms or legs so that the image of the non-affected limb gives the illusion of normal movement in the affected limb. We found 14 relevant studies involving 567 participants. At the end of treatment, mirror therapy improved movement of the affected limb and the ability to carry out daily activities. Mirror therapy reduced pain after stroke, but only in patients with a complex regional pain syndrome. The beneficial effects on movement were maintained for six months, but not in all study groups. No adverse side effects were reported. Further research is needed with larger studies in natural clinical settings, and with a comparison of mirror therapy with more routine treatments.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Thérapie par le miroir pour l'amélioration de la motricité après un accident vasculaire cérébral (AVC)

Contexte

La thérapie par le miroir est utilisée pour améliorer la fonction motrice après un AVC. Dans la thérapie par le miroir, un miroir est placé dans le plan sagittal médian du patient, reflétant ainsi les mouvements du côté non parétique comme s'il s'agissait du côté affecté.

Objectifs

Faire le point sur l'efficacité de la thérapie par le miroir pour ce qui est d'améliorer la motricité, les activités de la vie quotidienne, la douleur quotidienne et la négligence visuo-spatiale chez les patients ayant subi un AVC.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre des essais du groupe Cochrane sur les accidents vasculaires cérébraux (juin 2011), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, numéro 2), MEDLINE (de 1950 à juin 2011), EMBASE (de 1980 à juin 2011), CINAHL (de 1982 à juin 2011), AMED (de 1985 à juin 2011), PsycINFO (de 1806 à juin 2011) et Pedro (juin 2011). Nous avons également recherché manuellement dans des actes de congrès et des registres d'essais et de recherche pertinents, examiné des listes bibliographiques et contacté des expérimentateurs, des chercheurs et des experts dans notre domaine d'étude.

Critères de sélection

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) et des essais croisés randomisés comparant la thérapie par le miroir à une quelconque intervention de contrôle chez des patients ayant subi un AVC.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont, indépendamment, sélectionné les essais sur la base des critères d'inclusion, documenté la qualité méthodologique des études et extrait les données. Nous avons analysé les résultats sous la forme des différences moyennes standardisées (DMS) pour les variables continues.

Résultats Principaux

Nous avons inclus 14 études, avec un total de 567 participants, qui comparaient la thérapie par le miroir à d'autres interventions. En comparaison avec toutes les autres interventions, la thérapie par le miroir pourrait avoir un effet significatif sur la fonction motrice (données post-intervention : DMS 0,61 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,22 à 1,0 ; P = 0,002 ; scores de changement : DMS 1,04 ; IC à 95 % 0,57 à 1,51 ; P < 0,0001). Cependant, les effets sur la fonction motrice sont influencés par le type d'intervention de contrôle. En outre, la thérapie par le miroir peut améliorer les activités de la vie quotidienne (DMS 0,33 ; IC à 95 % 0,05 à 0,60 ; P = 0,02). Nous avons trouvé un effet positif significatif sur la douleur (DMS -1,10 ; IC à 95 % -2,10 à -0,09 ; P = 0,03) qui est influencé par la population de patients. Nous avons trouvé des preuves limitées d'une amélioration de la négligence visuo-spatiale (DMS 1,22 ; IC à 95 % 0,24 à 2,19 ; P = 0,01). Les effets sur la fonction motrice étaient restés stables en évaluation de suivi après six mois.

Conclusions des auteurs

Les résultats fournissent des preuves de l'efficacité de la thérapie par le miroir pour améliorer la fonction motrice des extrémités supérieures, les activités de la vie quotidienne et la douleur, à tout le moins en complément de la réhabilitation normale, pour les patients ayant subi un AVC. Les limitations sont dues aux petits effectifs de la plupart des études incluses, aux interventions de contrôle qui ne sont pas utilisées habituellement dans la rééducation post-AVC et à certaines limites méthodologiques des études.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Thérapie par le miroir pour l'amélioration de la motricité après un accident vasculaire cérébral (AVC)

Thérapie par le miroir pour l'amélioration de la motricité après un accident vasculaire cérébral (AVC)

Une paralysie du bras ou de la jambe est courante après un AVC et provoque souvent des problèmes au niveau des activités de la vie quotidienne telles que la marche, l'habillement ou l'alimentation. La thérapie par le miroir est une thérapie de rééducation dans laquelle un miroir est placé entre les bras ou les jambes de telle sorte que l'image du membre non-touché donne l'illusion d'un mouvement normal du membre affecté. Nous avons trouvé 14 études pertinentes impliquant au total 567 participants. À la fin du traitement, la thérapie par le miroir avait amélioré le mouvement du membre affecté et la capacité de mener à bien les activités quotidiennes. La thérapie par le miroir avait réduit la douleur post-AVC, mais seulement chez les patients souffrant d'un syndrome de douleur régionale complexe. Les effets bénéfiques sur la mobilité avaient perduré pendant six mois, mais pas dans tous les groupes d'étude. Aucun effet indésirable grave n’avait été signalé. Des recherches supplémentaires sont nécessaires avec des études plus vastes dans des contextes cliniques naturels, comparant la thérapie par le miroir à des traitements plus usuels.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 18th May, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

以鏡像治療(mirror therapy)改善中風後的運動功能

背景

鏡像治療(mirror therapy)已使用於改善中風後的運動功能。在進行鏡像治療時,是將一面鏡子放在病患的正中矢狀切面(midsagittal plane),因此非麻痺側的動作經反射後,看起來就如同是受影響的一側。

目標

總結鏡像治療改善中風後之運動功能、日常活動、疼痛與視覺空間忽略症(visuospatial neglect)的功效。

搜尋策略

我們搜尋Cochrane中風小組試驗登記系統(the Cochrane Stroke Group's Trials Register)(2011年6月)、Cochrane 對照試驗中央登記系統(the Cochrane Central Register of Controlled Trials,簡稱CENTRAL)(The Cochrane Library ,2011年第2期)、MEDLINE (1950年至2011年6月) 、EMBASE(1980年至2011年6月)、CINAHL(1982年至2011年6月)、AMED (1985年至2011年6月)、PsycINFO(1806年至2011年6月)與PEDro(2011年6月)。我們同時以人工方式搜尋相關研討會的會議紀錄、試驗與研究登記系統,檢查參考文獻清單,並與我們研究領域的試驗人員、研究人員與專家聯繫。

選擇標準

我們納入針對中風患者比較鏡像治療及任何對照介入措施的隨機對照試驗(randomised controlled trials,簡稱RCT)與隨機交叉試驗(randomised cross-over trials)。

資料收集與分析

由兩位回顧文獻作者分別獨立依據納入條件篩選試驗、紀錄試驗使用的方法品質,以及擷取資料,並會以連續變數之標準化平均差(SMD)的形式分析結果。

主要結論

我們納入比較鏡像療法與其他介入措施的14項試驗,總計有567位受試者。相較於所有其他介入措施,鏡像療法可能對運動功能有顯著的功效(使用介入措施後的資料:SMD 0.61,95%信賴區間[CI]:0.22至1.0;P = 0.002,變化分數:SMD 1.04,95% CI:0.57至1.51;P < 0.0001)。但是,對運動功能的功效會受到對照之介入措施的種類影響,此外,鏡像療法可能會改善日常的活動力(SMD 0.33,95% CI:0.05至0.60;P = 0.02)。我們發現鏡像療法對疼痛有顯著的正面功效(SMD -1.10,95% CI:-2.10至-0.09;P = 0.03),但此功效會受到受試者族群的影響。在有限的證據下,我們也發現了鏡像療法可改善視覺空間忽略症(visuospatial neglect)(SMD 1.22,95% CI:0.24至2.19;P = 0.01)。在6個月後進行追蹤評估時,鏡像療法對運動功能的功效仍穩定存在。

作者結論

結果顯示,鏡像治療能改善中風後之病患的上肢運動功能、日常活動與疼痛,且至少可做為一般復健措施的輔助療法。本文獻回顧之限制包括:納入之大部分試驗的樣本數皆不大,且未在中風復健中例行性使用對照介入措施,以及這些試驗亦具有方法上的限制。

 

一般語言總結

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

以鏡像治療(mirror therapy)改善中風後的運動功能

以鏡像治療(mirror therapy)改善中風後的運動功能

中風後常會出現手臂或腿部癱瘓,而對日常活動(例如行走、更衣或進食)造成問題。鏡像復健療法是將鏡子放在兩隻手臂或兩條腿之間,以造成未受影響之手腳的影像動作,看起來如同受影響之手腳正常移動的錯覺。我們共找到14項相關試驗,總計567位受試者,在治療結束時,顯示鏡像療法可改善受影響之手腳的移動與從事日常活動的能力,鏡像療法亦可減輕中風後的疼痛,但僅限於患有複雜性局部疼痛症候群(complex regional pain syndrome)的病患。此療法改善移動能力的功效可維持6個月,但是不是所有受試族群的功效皆同,無不良副作用的報告。我們仍需要在自然臨床狀況下進行較大型的試驗,進一步研究鏡像療法,並將此療法與一些更例行性使用的療法進行比較。

譯註

East Asian Cochrane Alliance 翻譯
翻譯由 台灣衛生福利部/台北醫學大學實證醫學研究中心 資助