Get access

Sperm washing to prevent HIV transmission from HIV-infected men but allowing conception in sero-discordant couples

  • Comment
  • Review
  • Intervention

Authors

  • Ahizechukwu C Eke,

    Corresponding author
    1. Harvard School of Public Health (HSPH), Department of Health Policy and Management, Masters in Public Health (MPH), Boston, Massachusetts, USA
    • Ahizechukwu C Eke, Department of Health Policy and Management, Masters in Public Health (MPH), Harvard School of Public Health (HSPH), 677 Huntington Avenue, Boston, Massachusetts, 02115, USA. ahizeeke2nd@yahoo.ca.

    Search for more papers by this author
  • Chikelue Oragwu

    1. University of Louisville, Louisville, Kentucky, USA
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

Sperm washing is a term used to describe the process in which individual spermatozoa are separated from the seminal fluid. Sperm washing is used to prevent HIV transmission but allow conception in sero-discordant couples, where the male is HIV positive, but the female is HIV negative. This procedure is based on the observation that HIV cannot attach itself to spermatozoa, but it can be found in the fluid and cells surrounding spermatozoa.

Objectives

To determine the benefits and harms of sperm washing of HIV-infected males when used to prevent the transmission of HIV but allowing conception in the HIV-negative female.

Search methods

We searched the Cochrane HIV/AIDS Group Controlled Trials Register, the Cochrane Central Register of Controlled Trials, MEDLINE, EMBASE, SCOPUS, AIDsearch, AJOL, LILACS and INDEX MEDICUS. We also searched the following conference proceedings for relevant abstracts:The International AIDS Conference; The Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections (CROI); The British HIV Association (BHIVA) Conference; The International Conference of Obstetricians and Gynecologists (FIGO); The American Academy of HIV Medicine Conference; The Australasian HIV/AIDS Conference; The American Society for Reproductive Medicine (ASRM) conferences and website; The European Society for Human Reproduction and Embryology (ESHRE) conferences and websites, and the British Fertility Society (BFS) conferences and website. We also conducted a search of the website: www.ClinicalTrials.gov. The date of the most recent Cochrane HIV/AIDS Group Controlled Trials Register search was on the 10th of November, 2010.

Selection criteria

We preferentially looked for randomised or quasi-randomised controlled trials on sperm washing, aimed at preventing HIV transmission from HIV-infected men but allowing conception in sero-discordant couples, irrespective of publication status, year of publication, or language in the review.

Data collection and analysis

No relevant trials were identified for inclusion in this review.

Main results

Forty-four studies were identified, but none of them were suitable for inclusion in this review.

Authors' conclusions

Reports on the use of sperm washing to prevent HIV transmission, from HIV-infected men but allowing conception in sero-discordant couples, are currently limited to observational studies. No randomised controlled trial has assessed the benefit or risk of sperm washing to prevent HIV transmission from HIV-infected men but allow conception in sero-discordant couples. Thus, this systematic review identifies the need for a multicentre randomised controlled trial assessing the benefits and possible risks of sperm washing in preventing HIV transmission from HIV-infected men but allow conception in sero-discordant couples.

Resumen

Antecedentes

Lavado de espermatozoides para prevenir la transmisión del VIH en hombres con infección por el virus pero permitiendo la concepción en parejas serodiscordantes

El lavado de espermatozoides es un término utilizado para describir el proceso en el cual se separan los espermatozoides individuales del líquido seminal. El lavado de espermatozoides se utiliza para prevenir la transmisión del VIH sin impedir la concepción en parejas serodiscordantes, en las que el hombre tiene pruebas positivas y la mujer, pruebas negativas para el VIH. Este procedimiento se basa en la observación de que el VIH no puede adherirse por sí solo a los espermatozoides, pero se puede encontrar en el líquido y las células que los rodean.

Objetivos

Determinar los efectos beneficiosos y perjudiciales del lavado de espermatozoides en hombres con infección por VIH cuando se utiliza para prevenir la transmisión del VIH pero permitiendo la concepción en la mujer con pruebas negativas para el VIH.

Estrategia de búsqueda

Se hicieron búsquedas en el Registro de Ensayos Controlados del Grupo Cochrane de SIDA/VIH (Cochrane HIV/AIDS Group), Registro Cochrane Central de Ensayos Controlados (Cochrane Central Register of Controlled Trials) MEDLINE, EMBASE, SCOPUS, AIDsearch, AJOL, LILACS e INDEX MEDICUS. También se realizaron búsquedas de resúmenes relevantes en las siguientes actas de congresos: The International AIDS Conference; The Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections (CROI); The British HIV Association (BHIVA) Conference; The International Conference of Obstetricians and Gynecologists (FIGO); The American Academy of HIV Medicine Conference; The Australasian HIV/AIDS Conference; The American Society for Reproductive Medicine (ASRM) conferences y sitio web; The European Society for Human Reproduction and Embryology (ESHRE) conferences y sitios web, y en las British Fertility Society (BFS) conferences y sitio web. También se hizo una búsqueda del sitio web: www.ClinicalTrials.gov. La fecha de la búsqueda más reciente en el Registro Especializado de Ensayos Controlados del Grupo Cochrane de SIDA/VIH (Cochrane HIV/AIDS Group) fue el 10 de noviembre, 2010.

Criterios de selección

En la revisión se examinaron preferentemente los ensayos controlados con asignación aleatoria o cuasialeatoria sobre el lavado de espermatozoides, dirigidos a prevenir la transmisión del VIH de hombres con infección por el virus pero permitiendo la concepción en parejas serodiscordantes, independientemente del estado de publicación, el año de publicación o el idioma.

Obtención y análisis de los datos

No se identificaron ensayos relevantes para su inclusión en esta revisión.

Resultados principales

Se identificaron 44 estudios, pero ninguno de ellos era adecuado para su inclusión en esta revisión.

Conclusiones de los autores

Actualmente, los informes sobre el uso del lavado de espermatozoides para impedir la transmisión del VIH de hombres con infección por el virus pero permitiendo la concepción en parejas serodiscordantes están limitados a estudios observacionales. Ningún ensayo controlado con asignación aleatoria ha evaluado el beneficio o el riesgo del lavado de espermatozoides para impedir la transmisión del VIH en hombres con infección por el virus, pero permitiendo la concepción en parejas serodiscordantes. Por lo tanto, esta revisión sistemática identifica la necesidad de un ensayo controlado con asignación aleatoria multicéntrico que evalúe los beneficios y riesgos posibles del lavado de espermatozoides para prevenir la transmisión del VIH en hombres con infección por el virus pero permitiendo la concepción en parejas serodiscordantes.

Traducción

Traducción realizada por el Centro Cochrane Iberoamericano

Résumé scientifique

Nettoyage de sperme pour prévenir la transmission du VIH par les hommes infectés par le virus tout en permettant la procréation chez les couples sérodiscordants

Contexte

Le nettoyage de sperme est un terme utilisé pour décrire le processus par lequel les spermatozoïdes sont séparés du liquide séminal. Le nettoyage de sperme est utilisé pour prévenir la transmission du VIH tout en permettant la procréation chez les couples sérodiscordants où l'homme est séropositif et la femme séronégative. Cette procédure repose sur l'observation selon laquelle le VIH ne peut pas s'attacher aux spermatozoïdes mais est présent dans les cellules et le liquide environnants.

Objectifs

Déterminer les effets bénéfiques et délétères du nettoyage du sperme des hommes infectés par le VIH pour prévenir la transmission du virus tout en permettant la conception chez les femmes séronégatives.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre des essais contrôlés du groupe Cochrane sur le VIH/sida, le registre Cochrane central des essais contrôlés, MEDLINE, EMBASE, SCOPUS, AIDsearch, AJOL, LILACS et INDEX MEDICUS. Nous avons également consulté les actes de congrès suivants afin d'identifier des résumés pertinents : la Conférence internationale sur le SIDA ; la Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI) ; la Conférence de l’Association britannique sur le VIH (BHIVA) ; la Conférence de la Fédération internationale de gynécologie et d’obstétrique (FIGO) ; la Conférence de l’Académie américaine de médecine VIH ; la Conférence Australie-Asie sur le VIH/SIDA ; Les conférences et le site Web de la Société américaine de médecine de la reproduction (ASRM) ; Les conférences et le site Web de la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie (ESHRE) et de la Société britannique de fertilité (BFS). Nous avons également effectué des recherches sur le site Web : www.ClinicalTrials.gov. Les recherches les plus récentes dans le registre des essais contrôlés du groupe Cochrane sur le VIH/sida ont été effectuées le 10 novembre 2010.

Critères de sélection

Nous avons examiné en priorité les essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés portant sur le nettoyage de sperme visant à prévenir la transmission du VIH par les hommes infectés par le virus tout en permettant la procréation chez les couples sérodiscordants, sans restriction de statut de publication, d'année de publication ou de langue de la revue.

Recueil et analyse des données

Aucun essai pertinent ne remplissait les critères d'inclusion dans la revue.

Résultats principaux

Quarante-quatre études ont été identifiées, mais aucune n'était éligible dans cette revue.

Conclusions des auteurs

À ce jour, l'utilisation du nettoyage de sperme pour prévenir la transmission du VIH par les hommes infectés tout en permettant la procréation chez les couples sérodiscordants a uniquement été examinée dans le cadre d'études observationnelles. Aucun essai contrôlé randomisé n'a évalué les effets bénéfiques ou les risques du nettoyage de sperme pour prévenir la transmission du VIH par les hommes infectés par le virus tout en permettant la procréation chez les couples sérodiscordants. Par conséquent, cette revue systématique souligne la nécessité de réaliser un essai contrôlé randomisé multicentrique évaluant les bénéfices et risques éventuels du nettoyage de sperme pour prévenir la transmission du VIH par les hommes infectés par le virus tout en permettant la procréation chez les couples sérodiscordants.

Plain language summary

Sperm washing to prevent HIV transmission from HIV-infected men but allowing conception in sero-discordant couples

Sperm washing is a technique that concentrates and separates the seminal fluid from the sperm in HIV-positive males. HIV is known to reside in the semen of HIV-positive men. When a woman wants to get pregnant, she is artificially inseminated with the sperm after it is washed and becomes virus-free. Sperm washing is done with the help of a centrifuge. The centrifuge is a device that spins at a high speed to separate the sperm from the seminal fluid in a given sample of semen. The sperm is then purified in a solution twice, in order to clean other unwanted substances in it, including the HIV. This technique was first introduced in 1992 in Milan, Italy by Augusto Enrico Semprini and colleagues, with the aim of helping HIV positive couples to conceive a healthy baby and to ensure that females do not acquire the disease from an HIV-positive male. Nowadays, many couples opt for sperm washing because it prevents the female partner from getting infected with HIV and enables the HIV positive male to propagate a healthy family. However, this process can be very lengthy and expensive. It is very helpful if both partners understand sperm washing to be a risk-reduction method and not a risk-free method as, technically, the virus could still be present in the washed sample at a titer below the detection limit of the HIV assay. There have been no reports of seroconversion in the female partner when semen has been correctly processed. Hence, the risks of not performing sperm washing need to be strongly discussed with sero-discordant couples.

Résumé simplifié

Nettoyage de sperme pour prévenir la transmission du VIH par les hommes infectés par le virus tout en permettant la procréation chez les couples sérodiscordants

Le nettoyage de sperme est une technique permettant de concentrer et de séparer le liquide séminal du sperme chez les hommes séropositifs pour le VIH. On sait que le VIH réside dans les spermatozoïdes des hommes séropositifs. Lorsqu'une femme veut tomber enceinte, on l'insémine artificiellement avec les spermatozoïdes nettoyés et débarrassés du virus. Le nettoyage de sperme est effectué à l'aide d'une centrifugeuse. La centrifugeuse est un appareil qui tourne à grande vitesse pour séparer les spermatozoïdes du liquide séminal dans un échantillon de sperme. Le sperme est alors purifié à deux reprises dans une solution afin d'éliminer d'autres substances indésirables, y compris le VIH. Cette technique a été introduite pour la première fois en 1992 à Milan, en Italie, par Augusto Enrico Semprini et ses collègues dans le but d'aider les couples séropositifs pour le VIH à concevoir un bébé en bonne santé tout en évitant la transmission du VIH aux femmes ayant un partenaire séropositif. De nos jours, de nombreux couples optent pour le nettoyage de sperme car il prévient la transmission du virus à la femme et permet à l'homme séropositif pour le VIH d'avoir des enfants sains. Néanmoins, ce processus peut s'avérer très long et coûteux. Il est très important que les deux partenaires comprennent que le nettoyage de sperme est une méthode de réduction des risques qui n'est pas fiable à 100 % car, techniquement, le virus pourrait demeurer présent dans l'échantillon nettoyé à un titre inférieur à la limite de détection du test du VIH. Aucune séroconversion n'a été rapportée chez la femme lorsque le sperme était correctement traité. Les risques associés à une absence de nettoyage de sperme doivent donc être discutés de manière approfondie avec les couples sérodiscordants.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st March, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Get access to the full text of this article