Intervention Review

Anti-hypertensive drugs as disease-modifying agents for Parkinson's disease: evidence from observational studies and clinical trials

  1. Karen Rees1,*,
  2. Rebecca Stowe2,
  3. Smitaa Patel2,
  4. Natalie Ives2,
  5. Kieran Breen3,
  6. Yoav Ben-Shlomo4,
  7. Carl E Clarke5

Editorial Group: Cochrane Movement Disorders Group

Published Online: 9 NOV 2011

Assessed as up-to-date: 24 MAY 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD008535.pub2


How to Cite

Rees K, Stowe R, Patel S, Ives N, Breen K, Ben-Shlomo Y, Clarke CE. Anti-hypertensive drugs as disease-modifying agents for Parkinson's disease: evidence from observational studies and clinical trials. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 11. Art. No.: CD008535. DOI: 10.1002/14651858.CD008535.pub2.

Author Information

  1. 1

    Warwick Medical School, University of Warwick, Division of Health Sciences, Coventry, UK

  2. 2

    University of Birmingham, Birmingham Clinical Trials Unit, Birmingham, UK

  3. 3

    Parkinson's Disease Society, Research and Development Directorate, London, UK

  4. 4

    Canynge Hall, Dept of Social Medicine, Bristol, UK

  5. 5

    College of Medicine and Dental Sciences, School of Clinical and Experimental Medicine, Birmingham, West Midlands, UK

*Karen Rees, Division of Health Sciences, Warwick Medical School, University of Warwick, Coventry, CV4 7AL, UK. Karen.Rees@warwick.ac.uk. rees_karen@yahoo.co.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 9 NOV 2011

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Current treatment for Parkinson's disease (PD) is focused on relieving symptoms, at present there is nothing that is widely accepted to halt or slow disease progression. Potential neuroprotective or disease modifying agents have been identified from preclinical studies. One such group of compounds are anti-hypertensive drugs.

Objectives

1) Do anti-hypertensive drugs prevent the onset of PD? (primary prevention)

2) Are anti-hypertensive drugs disease modifying agents in PD, do they slow the progression of disease once PD is established? (secondary prevention)

3) What are the adverse effects of taking anti-hypertensive drugs for patients with PD?

Search methods

Electronic databases including trial registers were searched, complemented with handsearching of conference proceedings and searching the citations of key articles (updated May 2011). Authors were contacted, to provide additional information, where necessary.

Selection criteria

For the primary prevention review, primary prevention trials and observational studies (cohort and case control studies) were sought. Participants were free of PD when exposure to anti-hypertensive drugs was assessed. For the secondary prevention review, clinical trials in patients with well defined PD were sought. Two people independently selected studies for inclusion using predetermined criteria.

Data collection and analysis

Data were abstracted from the source papers and methodological quality was assessed independently by two review authors. Results for both reviews were dealt with descriptively.

Main results

Two cohort studies and four case control studies met the inclusion criteria for the primary prevention review. The two cohort studies found no effect of exposure to calcium channel blockers on the risk of developing PD. Three case control studies looked at the effects of exposure to calcium channel blockers and beta blockers on the risk of developing PD but the assessment periods of exposure were markedly different prior to PD onset, and different subclasses of drugs were examined, so results were not comparable. A protective effect of centrally acting calcium channel blockers was found in one study.

Two trials and one ongoing trial met the inclusion criteria for the secondary prevention review. Each completed trial examined a different class of anti-hypertensive drug. The ongoing trial is examining the effects of the calcium channel blocker isradipine on motor symptoms and disease progression. It follows an earlier tolerability study. The results are due in the year 2012.

Adverse effects were noted in all included trials and included intolerability to the drugs and worsening PD symptoms.

Authors' conclusions

There is currently a lack of evidence for the use of antihypertensive drugs for either the primary or secondary prevention of PD. More observational studies are required to identify potential drugs to go forward for safety and tolerability studies in people with early PD. The results of the ongoing trial will help inform further research.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

The effect of blood pressure lowering drugs in protecting the nerve cells involved in Parkinson's disease

Different agents have been examined for their effects in protecting the nerve cells that die in Parkinson's disease (PD). These agents are often called neuroprotective or disease modifying drugs. They can act by preventing the onset of the disease itself (called primary prevention) or by halting the progression of PD once it has been established (called secondary prevention). One group of drugs which has been looked at in animal studies is anti-hypertensive agents (blood pressure lowering drugs). This review aimed to look at the effects of blood pressure lowering drugs on both preventing the onset of PD and also on symptoms and the progression of disease in people who already have PD.

Epidemiological or observational studies were used to see if taking a blood pressure lowering drug reduces the risk of developing PD in the general population. Only six studies were found. Three studies of the same design looked at the same classes of blood pressure lowering drugs but used different methods so the results could not be combined.

Clinical trials were used to see if taking a blood pressure lowering drug when you already have PD reduces symptoms or slows disease progression. Only two completed trials were found, all reporting the effects of different classes of drugs. One trial of a drug belonging to the group called calcium channel blockers is still underway and the results, which are due in 2012, will help inform further studies.

Very little information was found for either primary or secondary prevention. More studies are needed to look at different blood pressure lowering drugs and their effects on the risk of developing PD. From these studies, particular potential drugs will be identified to go forward for clinical trials in patients who have PD, to see if they improve symptoms or slow down the disease. It is important that we have more information about the side effects for people with PD who are taking these drugs and that any benefits far outweigh any harms.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Anti-hypertensive drugs as disease-modifying agents for Parkinson's disease: evidence from observational studies and clinical trials

Contexte

Le traitement actuel de la maladie de Parkinson (MP) se concentre sur le fait de soulager les symptômes, actuellement il n'existe aucun traitement largement reconnu comme permettant de stopper ou ralentir la progression de la maladie. Les agents neuroprotecteurs potentiels ou modificateurs de la maladie ont été identifiés à partir d’études précliniques. Dans ce groupe, on retrouve les anti-hypertenseurs.

Objectifs

1) Les anti-hypertenseurs préviennent-ils l’apparition de la MP ? (prévention primaire)

2) Les anti-hypertenseurs sont-ils des agents modificateurs de la MP, ralentissent-ils la progression de la maladie une fois la MP diagnostiquée ? (prévention secondaire)

3) Quels sont les effets indésirables liés à la prise d’anti-hypertenseurs chez les patients atteints de la MP ?

Stratégie de recherche documentaire

Une recherche sur les bases de données électroniques incluant les registres d'essais a été effectuée, et complétée par une recherche manuelle des résumés des congrès et des références des articles clefs (mise à jour mai 2011). Les auteurs ont été contactés pour fournir des informations complémentaires en cas de besoin.

Critères de sélection

Pour l’évaluation sur la prévention primaire, nous avons analysé les essais de prévention primaire et les études observationnelles (études de cohorte et études cas-témoins). Les participants n’avaient pas la MP lorsque l’exposition aux anti-hypertenseurs a été évaluée. Pour l’évaluation sur la prévention secondaire, nous avons cherché les essais cliniques sur les patients chez qui le diagnostic de la MP était bien établi. Deux personnes ont sélectionnées de manière indépendante les études candidates à l’inclusion à l’aide de critères prédéterminés.

Recueil et analyse des données

Les données ont été extraites des articles source et la qualité méthodologique a été évaluée indépendamment par deux auteurs. Les résultats des deux évaluations ont été traités de manière descriptive.

Résultats Principaux

Deux études de cohorte et quatre études cas témoins répondaient aux critères d’inclusion pour l’évaluation sur la prévention primaire. Les deux études de cohorte n’ont démontré aucun effet de l’exposition aux inhibiteurs de canaux calciques sur le risque de développer la MP. Trois études cas témoins ont étudié les effets de l’exposition aux inhibiteurs des canaux calciques et aux bêtabloquants sur le risque de développer la MP mais les périodes d’évaluation de l’exposition avant l’apparition de la MP étaient sensiblement différentes, et différentes classes de médicaments ont été étudiées, les résultats n’étaient donc pas comparables. Un effet protecteur des inhibiteurs des canaux calciques agissant centralement a été observé dans une étude.

Deux essais et un essai en cours répondaient aux critères d’inclusion pour l’évaluation sur la prévention secondaire. Chaque essai terminé a évalué une classe différente d’anti-hypertenseur. L’essai en cours évalue les effets de l’isradipine, un inhibiteur des canaux calciques, sur les symptômes moteurs et la progression de la maladie. Elle suit une étude de tolérabilité réalisée au préalable. Les résultats sont prévus pour l’année 2012.

Des effets indésirables ont été notés dans tous les essais inclus, il s'agissait d'une intolérance aux médicaments et d'une aggravation des symptômes de la MP.

Conclusions des auteurs

Il existe actuellement un manque de preuves concernant l’utilisation des anti-hypertenseurs dans la prévention primaire ou secondaire de la MP. Des études observationnelles supplémentaires sont nécessaires pour identifier les médicaments potentiels et mener des études de sécurité et de tolérance chez les personnes avec une MP précoce. Les résultats de l'essai en cours permettront de guider les recherches complémentaires.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Anti-hypertensive drugs as disease-modifying agents for Parkinson's disease: evidence from observational studies and clinical trials

Effet des médicaments permettant de baisser la pression artérielle dans la protection des cellules nerveuses impliquées dans la maladie de Parkinson

Différents agents ont été étudiés pour déterminer leurs effets dans la protection des cellules nerveuses qui meurent avec la maladie de Parkinson (MP). Ces agents sont souvent appelés médicaments neuroprotecteurs ou traitements de fond. Ils peuvent agir en empêchant l’apparition de la maladie elle-même (ce que l’on appelle prévention primaire) ou en stoppant la progression de la MP une fois qu’elle a été établie (ce que l'on appelle prévention secondaire). Les agents anti-hypertenseurs (médicaments permettant de baisser la pression artérielle) ont été evalués dans les études sur les animaux. Cette évaluation visait à analyser les effets des médicaments qui font baisser la pression artérielle à la fois sur la prévention de l’apparition de la MP et également sur les symptômes et la progression de la maladie chez les personnes qui ont déjà la MP.

Des études épidémiologiques ou observationnelles ont été analysées pour voir si le fait de prendre un anti-hypertenseur réduisait le risque développer la MP chez la population générale. Nous n’avons trouvé que six études. Trois études du même type évaluaient les mêmes classes d’anti-hypertenseurs mais utilisaient des méthodes différentes, les résultats ne pouvaient donc pas être combinés.

Des essais cliniques ont été utilisés pour voir si le fait de prendre un anti-hypertenseur lorsque vous avez déjà la MP réduit les symptômes ou ralentit la progression de la maladie. Seuls deux essais complets ont été retrouvés, indiquant tous les deux les effets de différentes classes de médicaments. Un essai sur un médicament appartenant au groupe appelé bloqueurs des canaux calciques est toujours en cours et les résultats, prévus en 2012, permettront de guider des études complémentaires.

Très peu d’informations ont été découvertes pour la prévention primaire ou secondaire. Il est indispensable de réaliser plus d’études pour évaluer les différents anti-hypertenseurs et leurs effets sur le risque de développer la MP. A partir de ces études, des médicaments potentiels seront identifiés pour progresser dans les essais cliniques sur les patients qui ont la MP, afin de voir s’ils améliorent les symptômes ou ralentissent la maladie. Il est important que nous ayons des informations supplémentaires sur les effets secondaires chez les personnes atteintes de la MP qui prennent ces médicaments et que les avantages dépassent de loin les inconvénients.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st December, 2011
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français