Intervention Review

Statins for women with polycystic ovary syndrome not actively trying to conceive

  1. Amit D Raval1,*,
  2. Tamara Hunter2,
  3. Bronwyn Stuckey3,
  4. Roger J Hart4

Editorial Group: Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group

Published Online: 5 OCT 2011

Assessed as up-to-date: 20 JUL 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD008565.pub2


How to Cite

Raval AD, Hunter T, Stuckey B, Hart RJ. Statins for women with polycystic ovary syndrome not actively trying to conceive. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 10. Art. No.: CD008565. DOI: 10.1002/14651858.CD008565.pub2.

Author Information

  1. 1

    Shrimati Kaumudiniben Health Outcome Research Group (SKHORG), Dhrangadhra, Gujrat, India

  2. 2

    King Edward Memorial Hospital, Department of Obstetrics and Gynaecology, Perth, Western Austraila, Australia

  3. 3

    Sir Charles Gairdner Hospital, Department of Endocrinology and Diabetes, Perth, Australia

  4. 4

    The University of Western Australia, King Edward Memorial Hospital and Fertility Specialists of Western Australia, School of Women's and Infants Health, Subiaco, Western Australia, Australia

*Amit D Raval, Shrimati Kaumudiniben Health Outcome Research Group (SKHORG), Near Depala's Chora, Dhrangadhra, Gujrat, 363310, India. amitravalwaves@gmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 5 OCT 2011

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Statins, as lipid-lowering agents with pleiotropic actions, are likely not only to improve the dyslipidaemia associated with polycystic ovary syndrome but may also exert other beneficial metabolic and endocrine effects.

Objectives

To assess the efficacy and safety of statin therapy for women with polycystic ovary syndrome (PCOS) who are not actively trying to conceive.

Search methods

We searched the following databases (from inception to week 1, July 2011): the Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group Trials Register, the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library), MEDLINE, EMBASE and CINAHL. We handsearched relevant conference proceedings and references of the identified articles for additional studies. We also contacted experts for further studies in progress.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) comparing a statin versus placebo or statin in combination with another drug versus another drug alone in women with PCOS.

Data collection and analysis

Two review authors performed data collection and analysis independently.

Main results

Four trials fulfilled the criteria for inclusion. They comprised a total of 244 women with PCOS receiving 12 weeks or 6 weeks of treatment. Two trials (184 women randomised) studied the effects of simvastatin and two trials (60 women randomised) studied the effects of atorvastatin. There was no good evidence that statins improved menstrual regularity, spontaneous ovulation rate, hirsutism or acne, either alone or in combination with the combined oral contraceptive pill (OCP). Nor were there any significant effects on body mass index (BMI). Statins were effective in lowering testosterone levels (nmol/L) (mean difference (MD) -0.90, 95% CI -1.18 to -0.62, P < 0.00001, 3 RCTs, 105 women) when used alone or with the OCP. Statins also improved total cholesterol, low-density lipoprotein (LDL) and triglycerides but had no significant effect on high-density lipoprotein (HDL) levels, high sensitivity (HS) C-reactive protein (HS-CRP), fasting insulin or homeostatic model assessment (HOMA) insulin resistance. No serious adverse events were reported in any of the included studies.

Authors' conclusions

Although statins improve lipid profiles and reduce testosterone levels in women with PCOS, there is no evidence that statins improve resumption of menstrual regularity or spontaneous ovulation, nor is there any improvement of hirsutism or acne. There is a need for further research to be performed with large sample sizes and well-designed RCTs to assess clinical outcomes.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Statins for the treatment of polycystic ovary syndrome

Women with polycystic ovary syndrome (PCOS) may suffer from irregular periods, excessive hair growth (hirsutism) and acne (pimples). High levels of serum androgens (male hormone) are one of the main features of PCOS. There is no good evidence from this review that statins improve menstrual regularity, spontaneous ovulation rate, hirsutism or acne, either alone or in combination with the combined oral contraceptive pill. There is also no good evidence that statins have a beneficial effect on hirsutism or acne (pimples) associated with PCOS. In women with PCOS, statins are effective in reducing serum androgen levels and decreasing bad cholesterol (LDL), but statins are not effective in reducing fasting insulin or insulin resistance. There is no good evidence available on the long-term use of statins (alone or in combination) for the management of PCOS.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Contexte

Les statines, en tant qu'agents hypolipidémiants ayant des actions pléiotropiques, sont susceptibles non seulement d'améliorer la dyslipidémie associée au syndrome des ovaires polykystiques, mais peuvent aussi exercer d'autres effets métaboliques et endocriniens bénéfiques.

Objectifs

Évaluer l'efficacité et l'innocuité du traitement par statines chez les femmes présentant un syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) et n'essayant pas activement de concevoir.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons cherché dans les bases de données suivantes (des origines à la 1ère semaine de juillet 2011) : le registre des essais du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et l'hypofertilité, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library), MEDLINE, EMBASE et CINAHL. Nous avons effectué une recherche manuelle dans les résumés de congrès et les références des articles identifiés pour des études supplémentaires. Nous avons également contacté des experts à propos d'études complémentaires en cours.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés (ECR) comparant une statine à un placebo ou comparant une statine combinée avec un autre médicament à un autre médicament administré seul, chez des femmes souffrant du SOPK.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont effectué de manière indépendante la collecte et l'analyse des données.

Résultats Principaux

Quatre essais remplissaient les critères d'inclusion. Ils incluaient au total 244 femmes souffrant du SOPK et ayant reçu un traitement de 12 semaines ou 6 semaines. Deux essais (184 femmes randomisées) ont étudié les effets de la simvastatine et deux essais (60 femmes randomisées) ont étudié les effets de l'atorvastatine. Il n'y avait pas de preuves claires que les statines améliorent la régularité menstruelle, le taux d'ovulation spontanée, l'hirsutisme ou l'acné, quelles soient administrées seules ou en combinaison avec la pilule contraceptive orale combinée (COC). Il n'y avait pas non plus d'effets significatifs sur l'indice de masse corporelle (IMC). Les statines étaient efficaces pour réduire les niveaux de testostérone (nmol/L) (différence moyenne (DM) -0,90, IC 95% -1.18 à -0,62, p < 0.00001, 3 ECR, 105 femmes) lorsqu'utilisées seules ou avec une COC. Les statines ont également amélioré les taux de cholestérol total, de lipoprotéines de basse densité (LDL) et de triglycérides, mais n'ont pas eu d’effet significatif sur les lipoprotéines de haute densité (HDL), les protéines C-réactives à haute sensibilité (HS-CRP), l'insuline à jeun ou l'évaluation du modèle homéostatique (HOMA) de la résistance à l'insuline. Aucun événement indésirable grave n'avait été signalé dans aucune des études incluses.

Conclusions des auteurs

Bien que les statines améliorent le profil lipidique et réduisent les niveaux de testostérone chez les femmes souffrant du SOPK, il n'existe aucune preuve que les statines améliorent la reprise de la régularité menstruelle ou de l'ovulation spontanée, ni qu'elles améliorent l'hirsutisme ou l'acné. Il sera nécessaire de poursuivre les recherches avec des ECR bien conçus sur de grands échantillons de population afin d'évaluer les effets cliniques.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2011
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Les statines pour le traitement du syndrome des ovaires polykystiques

Les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) peuvent souffrir de règles irrégulières, d'une pilosité excessive (hirsutisme) et d'acné (boutons). Des niveaux élevés d'androgènes (hormone mâle) sériques sont l'une des principales caractéristiques du SOPK. Cette revue ne fournit pas de preuves claires que les statines améliorent la régularité menstruelle, le taux d'ovulation spontanée, l'hirsutisme ou l'acné, ni administrées seules ni en combinaison avec la pilule contraceptive orale combinée. Il n'y a pas non plus de bonnes preuves que les statines aient un effet bénéfique sur l'hirsutisme ou l'acné (boutons) associé au SOPK. Chez les femmes souffrant du SOPK, les statines sont efficaces pour réduire les taux d'androgènes sériques et diminuer le mauvais cholestérol (LDL), mais les statines ne sont pas efficaces dans la réduction de l'insuline à jeun ou de la résistance à l'insuline. On ne dispose pas de bonnes preuves sur l'utilisation à long terme des statines (administrées seules ou en combinaison) pour la gestion du SOPK

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2011
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français