Get access

Psychosocial interventions for reducing antipsychotic medication in care home residents

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Antipsychotic medication is regularly prescribed in care homes to control 'behavioural and psychological symptoms of dementia' despite moderate efficacy, significant adverse effects, and available non-pharmacological alternatives.

Objectives

To evaluate the effectiveness of psychosocial interventions to reduce antipsychotic medication in care home residents.

Search methods

The Cochrane Dementia and Cognitive Improvement Group's Specialized Register, MEDLINE, EMBASE, CINAHL, PsycINFO, LILACS, a number of trial registers and grey literature sources were searched on 19th December 2011.

Selection criteria

Individual or cluster-randomised controlled trials comparing a psychosocial intervention aimed at reducing antipsychotic medication with usual care in care home residents or comparing two different approaches.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed the retrieved articles for relevance and methodological quality and extracted data. Critical appraisal of studies addressed risk of bias through selection bias, performance bias, attrition bias, and detection bias, as well as criteria related to cluster design. Authors of relevant studies were contacted for additional information.

Owing to clinical heterogeneity of interventions, statistical heterogeneity was not assessed and no meta-analysis performed. Study results are presented in a narrative form.

Main results

Four cluster-randomised controlled studies met the inclusion criteria. All of them investigated complex interventions comprising educational approaches. Three studies offered education and training for nursing staff, one study offered multidisciplinary team meetings as main component of the intervention. There was one high-quality study, but overall the methodological quality of studies was moderate.
The studies revealed consistent results for the primary end point. All studies documented a decrease of the proportion of residents with antipsychotic drug use or a reduction in days with antipsychotic use per 100 days per resident, respectively. In summary, the reviewed evidence on psychosocial interventions targeting professionals is consistent with a reduction of antipsychotic medication prescription in care home residents. However, owing to heterogeneous approaches, summary effect sizes cannot be determined.

Authors' conclusions

There is evidence to support the effectiveness of psychosocial interventions for reducing antipsychotic medication in care home residents. However, the review was based on a small number of heterogeneous studies with important methodological shortcomings. The most recent and methodologically most rigorous study showed the most pronounced effect.

Résumé scientifique

Interventions psychosociales pour réduire les médicaments antipsychotiques chez les résidents des établissements de soins

Contexte

Les médicaments antipsychotiques sont régulièrement prescrits dans les établissements de soins pour contrôler les « symptômes comportementaux et psychologiques de la démence », malgré une efficacité modérée, d'importants effets indésirables et des alternatives non pharmacologiques disponibles.

Objectifs

Evaluer l'efficacité des interventions psychosociales pour réduire les médicaments antipsychotiques chez les résidents des établissements de soins.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur la démence et les autres troubles cognitifs, MEDLINE, EMBASE, CINAHL, PsycINFO, LILACS, un certain nombre de registres d'essais et de sources de la littérature grise le 19 décembre 2011.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés par individu ou par groupe comparant une intervention psychosociale visant à réduire les médicaments antipsychotiques aux soins habituels chez les résidents d'établissements de soins ou comparant deux approches différentes.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont évalué la pertinence et la qualité méthodologique des articles trouvés et extrait les données de façon indépendante. L'analyse critique des études a examiné le risque de biais à travers le biais de sélection, le biais de performance, le biais d'attrition et le biais de détection, ainsi que les critères liés au plan d'étude en groupe. Les auteurs des études pertinentes ont été contactés pour obtenir des informations supplémentaires.

En raison de l'hétérogénéité clinique des interventions, l'hétérogénéité statistique n'a pas été évaluée et aucune méta-analyse n'a été réalisée. Les résultats des études sont présentés sous une forme narrative.

Résultats principaux

Quatre études contrôlées randomisées par groupe répondaient aux critères d'inclusion. Toutes étudiaient des interventions complexes comprenant des approches éducatives. Trois études proposaient au personnel infirmier une intervention éducative et une formation, une étude proposait des réunions d'équipes multidisciplinaires comme composante principale de l'intervention. Il y avait une étude de grande qualité, mais globalement, la qualité méthodologique des études était modérée.
Les études ont donné des résultats constants pour le critère principal. Toutes les études ont rapporté une baisse de la proportion de résidents sous médicament antipsychotique ou une réduction du nombre de jours sous antipsychotique sur 100 jours par résident, respectivement. En résumé, les preuves examinées concernant les interventions psychosociales ciblant les professionnels sont cohérentes avec une réduction de la prescription de médicaments antipsychotiques chez les résidents des établissements de soins. Cependant, en raison d'approches hétérogènes, les quantités d'effet globales ne peuvent pas être déterminées.

Conclusions des auteurs

Il existe des preuves corroborant l'efficacité des interventions psychosociales pour réduire les médicaments antipsychotiques chez les résidents des établissements de soins. Cependant, la revue était basée sur un faible nombre d'études hétérogènes présentant d'importantes insuffisances méthodologiques. L'étude la plus récente et ayant la méthodologie la plus rigoureuse a montré l'effet le plus prononcé.

Plain language summary

Psychosocial interventions for reducing antipsychotic medication in care home residents

In care homes, antipsychotic medication is commonly prescribed to control so called 'behavioural and psychological symptoms of dementia' such as agitation, aggression, or restlessness. However, it is questionable whether antipsychotic medication is effective and safe. Adverse effects, such as sedation, falls, and cardiovascular symptoms, are frequent. Therefore, antipsychotic medication should be avoided if possible. This review investigates whether psychosocial interventions aimed at reducing antipsychotic medication in care homes are effective. By psychosocial interventions, we mean programmes that consist of different non-pharmacological components including talking to the staff, residents, or both. We identified four randomised controlled trials for inclusion in the review. All studies examined, among other components, education targeted at nursing staff in care homes. The methodological quality of three studies was limited, one study showed high quality. In all studies the interventions led to a reduction of antipsychotic medication use, but the overall magnitude of the effect remains unclear.

Résumé simplifié

Interventions psychosociales pour réduire les médicaments antipsychotiques chez les résidents des établissements de soins

Dans les établissements de soins, les médicaments antipsychotiques sont couramment prescrits pour contrôler ce qu'on appelle les « symptômes comportementaux et psychologiques de la démence », tels que l'agitation, l'agressivité ou la nervosité. Cependant, il n'est pas certain que les médicaments antipsychotiques soient efficaces et sûrs. Les effets indésirables, tels que la sédation, les chutes et les symptômes cardiovasculaires, sont fréquents. Par conséquent, les médicaments antipsychotiques devraient être évités si cela est possible. Cette revue étudie l'efficacité des interventions psychosociales visant à réduire les médicaments antipsychotiques dans les établissements de soins. Par interventions psychosociales, nous comprenons des programmes constitués de différentes composantes non pharmacologiques, notamment le fait de parler au personnel, aux résidents, ou aux deux. Nous avons identifié quatre essais contrôlés randomisés pouvant être inclus dans la revue. Toutes les études examinaient, entre autres composantes, l'éducation ciblant le personnel infirmier des établissements de soins. La qualité méthodologique de trois études était limitée, une étude était de grande qualité. Dans toutes les études, les interventions ont conduit à une réduction de l'utilisation de médicaments antipsychotiques, mais l'ampleur globale de l'effet reste incertaine.

Notes de traduction

Aucun.

Traduit par: French Cochrane Centre 10th January, 2013
Traduction financée par: Minist�re Fran�ais des Affaires sociales et de la Sant�

Laički sažetak

Psihosocijalne intervencije za smanjenje količine lijekova antipsihotika kod osoba u domovima za skrb

U domovima za skrb često se propisuje liječenje lijekom antipsihotikom radi kontrole takozvanih 'bihevioralnih i psiholoških simptoma demencije' kao što su uznemirenost, agresija ili nemir. Upitno je, međutim, je li liječenje antipsihotikom učinkovito i sigurno. Česte su nuspojave kao što su pospanost (sedacija), padovi i kardiovaskularni simptomi. Stoga liječenje antipsihotikom treba izbjegavati, ako je moguće. Ovaj Cochrane sustavni pregled istražuje jesu li učinkovite psihosocijalne intervencije usmjerene na smanjenje lijekova antipsihotika u domovima za skrb. Pod psihosocijalnim intervencijama podrazumijevamo programe koji se sastoje od različitih nefarmakoloških komponenti, uključujući razgovor s djelatnicima, osobama u domovima, ili oboje. Pronađena su četiri randomizirana kontrolirana istraživanja za uključivanje u pregled. Sve su studije ispitivale, među ostalim komponentama, edukaciju usmjerenu na osoblje za njegu osoba u domovima za skrb. Metodološka kvaliteta tri studije bila je ograničena, a jedna je studija pokazala visoku kvalitetu. U svim su studijama intervencije dovele do smanjenja primjene lijekova antipsihotika, ali sveukupna veličina učinka ostaje nejasna.

Bilješke prijevoda

Hrvatski Cochrane
Prevela: Katarina Vučić
Ovaj sažetak preveden je u okviru volonterskog projekta prevođenja Cochrane sažetaka. Uključite se u projekt i pomozite nam u prevođenju brojnih preostalih Cochrane sažetaka koji su još uvijek dostupni samo na engleskom jeziku. Kontakt: cochrane_croatia@mefst.hr

Get access to the full text of this article