Intervention Review

Thalidomide for managing cancer cachexia

  1. Joanne Reid1,*,
  2. Moyra Mills2,
  3. Marie Cantwell3,
  4. Chris R Cardwell4,
  5. Liam J Murray3,
  6. Michael Donnelly4

Editorial Group: Cochrane Gynaecological Cancer Group

Published Online: 18 APR 2012

Assessed as up-to-date: 1 MAR 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD008664.pub2


How to Cite

Reid J, Mills M, Cantwell M, Cardwell CR, Murray LJ, Donnelly M. Thalidomide for managing cancer cachexia. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 4. Art. No.: CD008664. DOI: 10.1002/14651858.CD008664.pub2.

Author Information

  1. 1

    Queen's University Belfast, Nursing and Midwifery Research Unit, School of Nursing, Belfast, Northern Ireland, UK

  2. 2

    Northern Health and Social Care Trust, Antrim, Northern Ireland, UK

  3. 3

    Centre for Public Health, School of Medicine, Dentistry and Biomedical Sciences, Queen's University Belfast, Cancer Epidemiology and Health Services Research Group, Belfast, Northern Ireland, UK

  4. 4

    Queen's University Belfast, Centre for Public Health, Belfast, Northern Ireland, UK

*Joanne Reid, Nursing and Midwifery Research Unit, School of Nursing, Queen's University Belfast, 10 Malone Road, Belfast, Northern Ireland, BT9 5BN, UK. j.reid@qub.ac.uk. joannereid48@hotmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 18 APR 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

Cancer cachexia is a multidimensional syndrome characterised by wasting, loss of weight, loss of appetite, metabolic alterations, fatigue and reduced performance status. A significant number of patients with advanced cancer develop cachexia before death. There is no identified optimum treatment for cancer cachexia. While the exact mechanism of the action of thalidomide is unclear, it is known to have immunomodulatory and anti-inflammatory properties, which are thought to help reduce the weight loss associated with cachexia. Preliminary studies of thalidomide have demonstrated encouraging results.

Objectives

This review aimed to (1) evaluate the effectiveness of thalidomide, and (2) identify and assess adverse effects from thalidomide for cancer cachexia.

Search methods

Electronic searches were undertaken in CENTRAL, MEDLINE, EMBASE, Web of Science and CINAHL (from inception to April 2011). Reference lists from reviewed articles, trial registers, relevant conference documents and thalidomide manufacturers identified additional literature.

Selection criteria

This review included randomised controlled trials (RCTs) and non-RCTs. Participants were adults diagnosed with advanced or incurable cancer and weight loss or a clinical diagnosis of cachexia who were administered thalidomide.

Data collection and analysis

All titles and abstracts retrieved by electronic searching were downloaded to a reference management database. Duplicates were removed and the remaining citations were read by two review authors and checked for eligibility. Studies that were deemed ineligible for inclusion had clear reasons for exclusion documented. Data were extracted independently by two review authors for all eligible studies. While a meta-analysis was planned for this review, this was not possible due to the small number of studies included and high heterogeneity among them. Thus a narrative synthesis of the findings is presented.

Main results

The literature search revealed a dearth of large, well conducted trials in this area. This has hindered the review authors’ ability to make an informed decision about thalidomide for the management of cancer cachexia. At present, there is insufficient evidence to refute or support the use of thalidomide for the management of cachexia in advanced cancer patients.

Authors' conclusions

The review authors cannot confirm or refute previous literature on the use of thalidomide for patients with advanced cancer who have cachexia and there is inadequate evidence to recommend it for clinical practice. Additional, well conducted, large RCTs are needed to test thalidomide both singularly and in combination with other treatment modalities to ascertain its true benefit, if any, for this population. Furthermore, one study (out of the three reviewed) highlighted that thalidomide was poorly tolerated and its use needs to be explored further in light of the frailty of this population.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Thalidomide for managing wasting syndrome (cachexia) in advanced cancer

This review aims to assess if thalidomide is an effective treatment for the wasting syndrome (know as cachexia) seen in patients with advanced cancer. However, there was not enough evidence to make an informed decision about the use of thalidomide for patients with advanced cancer who have this wasting syndrome. This means that thalidomide as a treatment for this wasting syndrome remains unproven and its use needs more testing. Additionally, this review highlighted that there may be undesirable side effects of thalidomide when used for this syndrome, which need to be looked at closely to ensure it is suitable for this group of patients.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

La thalidomide pour la prise en charge de la cachexie cancéreuse

Contexte

La cachexie cancéreuse est un syndrome multidimensionnel caractérisé par le dépérissement, la perte de poids, la perte d'appétit, des altérations métaboliques, la fatigue et un état de moindre performance. Un nombre significatif de patients atteints de cancer avancé développent une cachexie avant de mourir. Il n'a pas été identifié de traitement optimal pour la cachexie cancéreuse. Bien que le mécanisme d'action exact de la thalidomide ne soit pas clair, elle est connue pour avoir des propriétés immunomodulatrices et anti-inflammatoires qui sont censées aider à limiter la perte de poids associée à la cachexie. Des études préliminaires sur la thalidomide ont donné des résultats encourageants.

Objectifs

Cette revue visait à (1) évaluer l'efficacité de la thalidomide, et (2) identifier et évaluer les effets indésirables de la thalidomide pour la cachexie cancéreuse.

Stratégie de recherche documentaire

Des recherches électroniques ont été effectuées dans CENTRAL, MEDLINE, EMBASE, Web of Science et CINAHL (des origines à avril 2011). Des références bibliographiques d'articles de revue, des registres d'essais cliniques, des documents de conférence pertinents et des fabricants de thalidomide ont permis d'identifier de la littérature supplémentaire.

Critères de sélection

Cette revue incluait des essais contrôlés randomisés (ECR) et des non-ECR. Les participants étaient des adultes diagnostiqués avec un cancer avancé ou incurable et avec une perte de poids ou un diagnostic clinique de cachexie, à qui l'on a administré de la thalidomide.

Recueil et analyse des données

Tous les titres et résumés trouvés par recherche électronique ont été téléchargés dans une base de données de référence sur la prise en charge. Les doublons ont été retirés et les références restantes ont été lues par deux auteurs et leur éligibilité a été examinée. Pour les études jugées inéligibles à l'inclusion, les raisons de l'exclusion ont été clairement documentées. Deux auteurs ont indépendamment extrait les données de toutes les études éligibles. Bien qu'une méta-analyse ait été prévue pour cette revue, cela n'a pas été possible en raison du petit nombre d'études incluses et de leur grande hétérogénéité. Une synthèse narrative des résultats est donc présentée.

Résultats principaux

La recherche documentaire a mis en lumière une pénurie de grands essais bien menés dans ce domaine. Cette situation a entravé la capacité des auteurs de la revue à prendre une décision éclairée au sujet de la thalidomide pour la prise en charge de la cachexie cancéreuse. À l'heure actuelle, il n'y a pas suffisamment de preuves pour récuser ou étayer l'utilisation de la thalidomide dans la prise en charge de la cachexie chez les patients atteints de cancer avancé.

Conclusions des auteurs

Les auteurs ne peuvent ni valider ni réfuter la littérature antérieure sur l'utilisation de la thalidomide pour les patients atteints de cancer avancé qui sont en état de cachexie et il n'y a pas suffisamment de preuves pour la recommander dans la pratique clinique. De grands ECR supplémentaires bien menés sont nécessaires pour tester la thalidomide, seule et en combinaison avec d'autres modalités thérapeutiques, afin d'en connaître l'éventuel véritable bénéfice pour cette population. En outre, une étude (sur les trois examinées) a souligné que la thalidomide était mal tolérée et il convient donc d'examiner plus avant son utilisation à la lumière de la fragilité de cette population.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

La thalidomide pour la prise en charge du syndrome de dépérissement (cachexie) dans les cas de cancer avancé

Cette revue a pour objectif de déterminer si la thalidomide est un traitement efficace pour le syndrome de dépérissement (plus connu sous le nom de cachexie) rencontré chez les patients atteints de cancer avancé. Il n'y avait cependant pas suffisamment de données probantes pour prendre une décision éclairée quant à l'utilisation de la thalidomide pour les patients en état de cancer avancé atteints de ce syndrome de dépérissement. Cela signifie que la valeur de la thalidomide pour le traitement de ce syndrome de dépérissement reste à prouver et qu'il convient de continuer à tester son utilisation. Cette revue a souligné en outre qu'il pourrait y avoir des effets secondaires indésirables de la thalidomide quand elle est utilisée pour ce syndrome ; cela demande à être examiné de près afin de garantir qu'elle peut être employée pour ce groupe de patients.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 27th March, 2014
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français