Intervention Review

Vigabatrin versus carbamazepine monotherapy for epilepsy

  1. Yousheng Xiao1,
  2. Lu Gan1,
  3. Jin Wang1,*,
  4. Man Luo1,
  5. Hongye Luo2

Editorial Group: Cochrane Epilepsy Group

Published Online: 18 JAN 2012

Assessed as up-to-date: 30 NOV 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD008781.pub2


How to Cite

Xiao Y, Gan L, Wang J, Luo M, Luo H. Vigabatrin versus carbamazepine monotherapy for epilepsy. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 1. Art. No.: CD008781. DOI: 10.1002/14651858.CD008781.pub2.

Author Information

  1. 1

    The First Affiliated Hospital, Guangxi Medical University, Department of Neurology, Nanning, Guangxi, China

  2. 2

    Guangxi Medical University, Dept. of Epidemiology & Statistics, Nanning, Guangxi, China

*Jin Wang, Department of Neurology, The First Affiliated Hospital, Guangxi Medical University, No. 22, Shuang Yong Lu, Nanning, Guangxi, 530021, China. wangjin72@126.com.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 18 JAN 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

The efficacy and safety of vigabatrin (VGB) as an add-on therapy for refractory epilepsy has been well established. However, this needs to be weighed against the risk of the development of visual field defects. Whether VGB monotherapy is an effective and safe treatment compared with the standard antiepileptic drug carbamazepine (CBZ) monotherapy for epilepsy has not been systematically reviewed.

Objectives

To investigate the efficacy and safety of VGB versus CBZ monotherapy for epilepsy.

Search methods

We searched the Cochrane Epilepsy Group Specialized Register (10 October 2011), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL Issue 4 of 4, The Cochrane Library 2011) and MEDLINE (1948 to week 4, September 2011), EMBASE (1974 to January 2011) and the Chinese Biomedical Database (CBM) (1979 to January 2011). We searched trials registers and contacted the manufacturer of VGB and authors of included studies for additional information. There were no language restrictions.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) comparing VGB with CBZ monotherapy for epilepsy.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed trial quality and extracted data. The primary outcome was time to treatment withdrawal. The secondary outcomes were time to achieve six- and 12-month remission after randomisation, time to first seizure after randomisation and adverse events. Results were presented as hazard ratio (HR) with 95% confidence intervals (CI) (time to event data) or risk ratio (RR) with 95%CI (adverse events).

Main results

Five studies involving a total of 734 participants were eligible for inclusion. We assessed only one study as having good quality while the other four were of poor quality. However, it was difficult to perform a meta-analysis by extracting aggregate data to synthesise the results as originally planned, mainly because not all the studies reported the same outcomes as those chosen for this review. There was no significant difference favouring either VGB or CBZ in terms of time to treatment withdrawal and time to achieve six-month remission after dose stabilisation from randomisation, but results did show a disadvantage for VGB on time to first seizure after randomisation. Compared with CBZ, taking VGB was associated with more occurrences of weight gain and less occurrences of skin rash and drowsiness. There were no differences in visual field defects and visual disturbances.

Authors' conclusions

There is currently insufficient data to address the risk-benefit balance of using VGB versus CBZ monotherapy for epilepsy. Considering the high prevalence of visual field defects, reported in an existing systematic review of observational studies (Maguire 2010), the prescribing of VGB monotherapy for epilepsy should be used with caution and not considered as a first-line choice. If necessary, a frequent assessment of visual field is needed. Future research should focus on investigating the reasons for visual field defects and exploring the potential prevention strategies. Moreover, future monotherapy studies of epilepsy should report results according to the recommendation of International League Against Epilepsy (ILAE) Commission, and methodological quality should be improved.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Vigabatrin versus carbamazepine monotherapy for epilepsy

Epilepsy is a common neurological disorder, affecting more than 50 million people worldwide. The results of this review suggest that there are currently insufficient data to address the risk-benefit balance of using vigabatrin versus carbamazepine monotherapy for epilepsy. We identified five studies, involving a total of 734 participants treated with vigabatrin or carbamazepine monotherapy for epilepsy. Because of the lack of uniformity of reported outcomes of the included studies, most of the major outcomes analyses were based on the largest single study. The authors did not show significant difference between vigabatrin and carbamazepine in terms of time to treatment withdrawal and time to achieve six-month remission after dose stabilisation from randomisation, but found some clinical disadvantage with vigabatrin on time to first seizure. Taking vigabatrin was more likely to result in weight gain. A safety concern was the high prevalence of visual field defects, reported from a systematic review of observational studies (but not in this review). We suggest the prescribing of vigabatrin monotherapy for newly diagnosed patients with epilepsy should be used with caution and not considered as a first-line choice. If necessary, a frequent assessment of visual field is needed.

Future research should focus on investigating the reasons for visual field defects and exploring the potential prevention strategies. Moreover, future monotherapy studies of epilepsy should report results according to the recommendation of International League Against Epilepsy (ILAE) Commission, and the methodological quality of trials should be improved.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Vigabatrin versus carbamazépine en monothérapie de l'épilepsie

Contexte

L'efficacité et l'innocuité du vigabatrin (VGB) en tant que thérapie d'appoint de l'épilepsie réfractaire ont été bien établies. Cependant, ceci doit être considéré avec le risque de développement d'anomalies du champ visuel. Aucune revue systématique n'a jamais été réalisée pour déterminer si le VGB en monothérapie constitue un traitement efficace et sûr en comparaison avec l'anticonvulsivant standard qu'est la carbamazépine (CBZ) en monothérapie.

Objectifs

Étudier l'efficacité et l'innocuité du VGB versus la CBZ en monothérapie de l'épilepsie.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur l'épilepsie (10 octobre 2011), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL 4ème numéro sur 4, The Cochrane Library 2011), MEDLINE (de 1948 jusqu'à la 4ème semaine de septembre 2011), EMBASE (de 1974 à janvier 2011) et dans la base de données biomédicales chinoise (CBM) (de 1979 à janvier 2011). Nous avons cherché dans des registres d'essais et contacté le fabricant du VGB et certains auteurs d'études incluses pour obtenir plus d'informations. Il n'y avait aucune restriction concernant la langue.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés (ECR) comparant le VGB à la CBZ en monothérapie de l'épilepsie.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de revue ont évalué la qualité des essais et extrait les données de manière indépendante. Le critère principal était le temps jusqu'à l'arrêt du traitement. Les critères secondaires étaient le temps depuis la randomisation pour obtenir des rémissions de six et 12 mois, le temps depuis la randomisation jusqu'à la première crise et les effets indésirables. Les résultats ont été présentés sous la forme de hazard ratio (HR) avec intervalles de confiance (IC) à 95 % (données de temps jusqu'à événement) ou de risque relatif (RR) avec IC à 95 % (effets indésirables).

Résultats Principaux

Cinq études impliquant un total de 734 participants étaient éligibles à l'inclusion. Notre évaluation n'a trouvé qu'une seule étude de bonne qualité, les quatre autres étant de mauvaise qualité. Cependant, il était difficile de réaliser une méta-analyse en extrayant des données agrégées pour synthétiser les résultats comme initialement prévu, principalement parce que toutes les études ne rendaient pas compte des mêmes résultats que ceux choisis pour cette revue. Il n'y avait pas de différence significative en faveur du VGB ou de la CBZ pour les temps depuis la randomisation jusqu'à l'arrêt du traitement et jusqu'à l'obtention d'une rémission de six mois après stabilisation de la dose, mais les résultats ont montré un désavantage pour le VGB au niveau du temps depuis la randomisation jusqu'à la première crise. Par rapport à la CBZ, la prise de VGB était associée à de plus fréquents gains de poids et à une moindre fréquence d'éruptions cutanées et de somnolence. Il n'y avait pas de différences quant aux anomalies du champ visuel et aux troubles visuels.

Conclusions des auteurs

Il n'existe pas suffisamment de données actuellement pour établir le rapport risque-bénéfice de l'utilisation du VGB versus CBZ en monothérapie de l'épilepsie. Compte tenu de la forte prévalence des anomalies du champ visuel, dont il a déjà été rendu compte dans une revue systématique d'études observationnelles (Maguire 2010), la prescription de VGB en monothérapie de l'épilepsie ne devrait être effectuée qu'avec prudence et ne pas être considérée en premier choix. Si nécessaire, un contrôle fréquent du champ visuel s'impose. Les recherches futures devraient essentiellement se concentrer sur les raisons des anomalies du champ visuel et explorer de possibles stratégies de prévention. En outre, les futures études sur les monothérapies de l'épilepsie devraient rendre compte des résultats conformément à la recommandation de la commission de la Ligue internationale contre l'épilepsie (LICE), et la qualité méthodologique devrait être améliorée.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Vigabatrin versus carbamazépine en monothérapie de l'épilepsie

Vigabatrin versus carbamazépine en monothérapie de l'épilepsie

L'épilepsie est un trouble neurologique courant qui touche plus de 50 millions de personnes à travers le monde. Les résultats de cette revue suggèrent qu'il n'y a pas actuellement suffisamment de données pour établir le rapport risque-bénéfice de l'utilisation du vigabatrin versus carbamazépine en monothérapie de l'épilepsie. Nous avons identifié cinq études impliquant un total de 734 participants traités pour l'épilepsie par vigabatrin ou carbamazépine en monothérapie. En raison du manque d'uniformité des résultats présentés dans les études incluses, les analyses majeures de résultats étaient pour la plupart basées sur la seule plus grande étude. Les auteurs n'ont pas constaté de différence significative entre le vigabatrin et la carbamazépine au niveau des temps depuis la randomisation jusqu'à l'arrêt du traitement et jusqu'à l'obtention d'une rémission de six mois après stabilisation de la dose, mais ils ont trouvé quelque inconvénient clinique avec le vigabatrin au niveau du temps jusqu'à la première crise. La prise de vigabatrin était plus susceptible d'entraîner un gain de poids. La forte prévalence d'anomalies du champ visuel, signalée par une revue systématique d'études observationnelles (mais pas dans cette revue), posait un problème de sécurité. Nous suggérons que le vigabatrin en monothérapie ne soit prescrit qu'avec prudence aux patients épileptiques nouvellement diagnostiqués et ne soit pas considéré en premier choix. Si nécessaire, un contrôle fréquent du champ visuel s'impose.

Les recherches futures devraient essentiellement se concentrer sur les raisons des anomalies du champ visuel et explorer de possibles stratégies de prévention. En outre, les futures études sur les monothérapies de l'épilepsie devraient rendre compte des résultats conformément à la recommandation de la commission de la Ligue internationale contre l'épilepsie (LICE), et la qualité méthodologique des essais devrait être améliorée.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 10th April, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français