Intervention Review

Allogeneic hematopoietic cell transplantation for adult acute lymphoblastic leukemia (ALL) in first complete remission

  1. Joseph Pidala1,*,
  2. Benjamin Djulbegovic2,
  3. Claudio Anasetti1,
  4. Mohamed Kharfan-Dabaja1,
  5. Ambuj Kumar3

Editorial Group: Cochrane Haematological Malignancies Group

Published Online: 5 OCT 2011

Assessed as up-to-date: 5 JUN 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD008818.pub2


How to Cite

Pidala J, Djulbegovic B, Anasetti C, Kharfan-Dabaja M, Kumar A. Allogeneic hematopoietic cell transplantation for adult acute lymphoblastic leukemia (ALL) in first complete remission. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 10. Art. No.: CD008818. DOI: 10.1002/14651858.CD008818.pub2.

Author Information

  1. 1

    Division of Oncologic Sciences, University of South Florida, Department of Blood and Marrow Transplantation, H. Lee Moffitt Cancer Center, Tampa, Florida, USA

  2. 2

    Center for Evidence Based Medicine and Health Outcomes Research, University of South Florida, Professor of Medicine and Oncology, H. Lee Moffitt Cancer Center, Tampa, Florida, USA

  3. 3

    University of South Florida, Center for Evidence Based Medicine and Health Outcomes Research, Tampa, Florida, USA

*Joseph Pidala, Department of Blood and Marrow Transplantation, H. Lee Moffitt Cancer Center, Division of Oncologic Sciences, University of South Florida, Tampa, Florida, USA. joseph.pidala@moffitt.org.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 5 OCT 2011

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Consolidation chemotherapy, autologous hematopoietic cell transplantation (HCT) and allogeneic HCT represent potential treatment alternatives for post-remission therapy in adult acute lymphoblastic leukemia (ALL), but there is genuine uncertainty regarding the optimal approach.

Objectives

To assess the effect of matched sibling donor vs. no donor status for adults with ALL in first complete remission (CR1).

Search methods

We performed a search of CENTRAL, MEDLINE and EMBASE electronic databases in September 2010 along with handsearching of literature cited in relevant primary articles, search of abstracts from American Society of Hematology and American Society of Clinical Oncology meetings, as well as consultation with content experts in the field.

Selection criteria

Review was performed by two authors, and Inclusion criteria included the following: controlled trials with donor vs. no donor comparison with assignment by genetic randomizationin adults with ALL in CR1.

Data collection and analysis

We extracted data on benefits (overall survival, progression-free survival) and harms (treatment-related mortality, relapse) of compared treatments. Adverse events were considered, but analysis of individual adverse events was not possible from the reported literature. We pooled summary results from each study using a random-effects model. We assessed heterogeneity. We performed subgroup analyses for disease risk categories. We performed sensitivity analyses according to methodological quality.

Main results

A total of 14 relevant trials were identified, consisting of a total of 3157 patients. There was a statistically significant overall survival advantage in favor of the donor versus no donor group (HR 0.86; 95% CI 0.77 to 0.97; P = 0.01), as well as significant improvement in disease-free survival in the donor group(HR 0.82; 95% CI 0.72 to 0.94; P = 0.004). Those in the donor group had significant reduction in primary disease relapse(RR 0.53; 95% CI 0.37 to 0.76; P = 0.0004) and significant increase in non-relapse mortality(RR 2.8; 95% CI 1.66 to 4.73; P = 0.001). Significant heterogeneity was detected in analysis of relapse (Chi2 40.51, df = 6, P < 0.00001; I2 = 85%). In regard to methodologic quality, the majority of included studies were free of selective reporting, and performed analyses according to intention to treat. Conversely, few reported sample size calculation that informed the study design. While blinding was considered as an important domain of methodological quality, none of the studies reported on whether any of the study personnel were blinded (e.g. subjects, personnel, outcome assessors, data analysts etc). Therefore, we did not consider blinding further in the analysis of methodological quality in this review.

Authors' conclusions

The results of this systematic review and meta-analysis support matched sibling donor allogeneic hematopoietic cell transplantation as the optimal post-remission therapy in ALL patients aged 15 years or over. This therapy offers superior overall survival and disease-free survival, and significantly reduces the risk of disease relapse, but does impose an increased risk of non-relapse mortality. Importantly these data are based on adult ALL treated with largely total body irradiation-based myeloablative conditioning and sibling donor transplantation and, therefore, cannot be generalized to pediatric ALL, alternative donors including HLA (human leukocyte antigen) mismatched or unrelated donors, or reduced toxicity or non-myeloablative conditioning regimens.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Donor versus no donor comparison of hematopoietic cell transplantation for adult acute lymphoblastic leukemia in first complete remission

An area of uncertainty in the care of patients with acute lymphoblastic leukemia (ALL) is the choice of treatment that is given after a complete remission is achieved with induction chemotherapy. Therapeutic alternatives include consolidation chemotherapy, autologous transplant (transplantation of a patient's own stem cells) or allogeneic transplant (transplantation utilizing donor stem cells). Clinical trials have come to different conclusions about the best approach. We conducted a systematic review and meta-analysis to synthesize available clinical research studies that have examined outcome according to donor vs. no donor status, or genetic randomization. This is a method of analysis for assessing the effect of transplantation in this disease condition. Our analysis supports matched sibling donor allogeneic hematopoeitic cell transplantation as the approach which offers the best long-term outcomes, specifically providing optimal survival and reduced risk for ALL relapse.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Allogeneic hematopoietic cell transplantation for adult acute lymphoblastic leukemia (ALL) in first complete remission

Contexte

La chimiothérapie de consolidation et les autogreffes et allogreffes de cellules hématopoïétiques représentent des alternatives thérapeutiques possibles du traitement post-rémission de la leucémie lymphoblastique aiguë (LLA) de l'adulte, mais il existe une réelle incertitude quant à l'approche optimale

Objectifs

Évaluer l'effet du don par un membre de la fratrie compatible par rapport à l'absence de donneur, chez l'adulte atteint de LLA en première rémission complète (RC1).

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans les bases de données électroniques CENTRAL, MEDLINE et EMBASE en septembre 2010 avec une recherche manuelle de la littérature citée dans les études originales pertinentes, ainsi qu'une recherche dans les résumés de congrès de l'American Society of Hematology et de l'American Society of Clinical Oncology. Nous avons également consulté des experts dans le domaine.

Critères de sélection

La revue a été réalisée par deux auteurs, et les critères d'inclusion comprenaient: des essais contrôlés comparant donneur et absence de donneur, avec une randomisation génétique chez des adultes atteints de LLA en RC1.

Recueil et analyse des données

Nous avons extrait des données sur les le bénéfice du traitement (survie globale, survie sans progression) et les la tolérance (mortalité liée au traitement, rechute) des traitements comparés. Les événements indésirables ont été considérés, mais l'analyse des différents événements indésirables n'était pas possible à partir des données rapportées. Nous avons combiné les résultats résumés de chaque étude au moyen d'un modèle à effets aléatoires. Nous avons évalué l'hétérogénéité. Nous avons effectué des analyses en sous-groupe pour les catégories de risque de maladie. Nous avons effectué des analyses de sensibilité en fonction de la qualité méthodologique.

Résultats Principaux

14 essais pertinents ont été identifiés, incluant au total 3157 patients. Il y avait un avantage statistiquement significatif en faveur du groupe avec donneur par rapport au groupe sans donneur pour la survie globale (HR 0,86 ; IC 95% 0,77 à 0,97 ; P = 0,01), ainsi qu'une amélioration significative de la survie sans maladie dans le groupe avec donneur (HR 0,82 ; 95% IC 0,72 à 0,94 ; P = 0,004). Il y avait eu une réduction significative du taux de première rechute dans le groupe avec donneur (RR 0,53 ; IC 95% 0,37 à 0,76 ; P = 0,0004) ainsi qu'une augmentation significative de la mortalité sans récidive (RR = 2,8, IC 95% 1,66 à 4,73, p = 0,001). Une hétérogénéité significative a été détectée dans l'analyse de la rechute (Chi2 40.51, df = 6, P < 0.00001; I2 = 85%). En ce qui concerne la qualité méthodologique, la majorité des études n’avaient pas de biais de « reporting » sélectif, et avaient effectué les analyses en intention de traiter. Inversement, peu d’études ont rapporté un calcul de la taille de l’échantillon contributif. Alors que l’insu était considéré comme un domaine méthodologique important, aucune étude n'a rapporté de l’insu pour les intervenants dans l’étude (ex. les sujets, le personnel, les évaluateurs de résultats, les statisticiens, etc.). Par conséquent, nous n'avons pas pris en compte l’insu dans l'analyse de la qualité méthodologique dans cette revue

Conclusions des auteurs

Les résultats de cette revue systématique et de cette méta-analyse montrent que la transplantation allogénique de cellules hématopoïétiques provenant d'un donneur compatible de la fratrie est la thérapie post-rémission optimale chez les patients atteints de LLA âgés de 15 ans ou plus. Cette thérapie offre une survie globale et une survie sans maladie supérieures et réduit significativement le risque de récidive de la maladie, mais entraine un risque accru de mortalité sans récidive. Il est important de remarquer que ces données correspondent à des adultes souffrant de LLA traités par conditionnement myéloablatif à base d'irradiation corporelle totale et par greffe provenant d'un donneur de la fratrie. Par conséquent ces données ne peuvent pas être généralisées aux cas de LLA pédiatriques, aux autres donneurs y compris donneurs HLA (antigènes leucocytaires humains) non compatibles ou sans lien de parenté, ou aux schémas à toxicité réduite ou par conditionnement non myéloablatif.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Allogeneic hematopoietic cell transplantation for adult acute lymphoblastic leukemia (ALL) in first complete remission

Comparaison entre la transplantation de cellules hématopoïétiques avec donneur et celle sans donneur, pour la leucémie lymphoblastique aiguë de l'adulte en première rémission complète

Une incertitude persiste au niveau de la prise en charge des patients atteints de leucémie lymphoblastique aiguë (LLA) concernant le choix du traitement à donner après obtention d'une rémission complète avec la chimiothérapie d'induction. Les alternatives thérapeutiques incluent la chimiothérapie de consolidation, la greffe autologue (transplantation de propres cellules souches du patient) ou l'allogreffe (greffe de cellules souches provenant d'un donneur). Les essais cliniques ont abouti à des conclusions différentes quant à la meilleure approche. Nous avons effectué une revue systématique et une méta-analyse pour faire la synthèse des études de recherche clinique disponibles ayant examiné les résultats en fonction de la question avec/sans donneur, ou de la randomisation génétique. Il s'agit là d'une méthode d'analyse destinée à évaluer l'effet de la transplantation dans cet état de maladie. Notre analyse conclut que la transplantation allogénique de cellules hématopoïétiques provenant d'un donneur de la fratrie est l'approche qui offre les meilleurs résultats à long terme car elle optimalise la survie et réduit le risque de récidive de la LLA.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2011
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français