Get access

Compression stockings for the initial treatment of varicose veins in patients without venous ulceration

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Compression hosiery or stockings are often the first line of treatment for varicose veins in people without either healed or active venous ulceration. Evidence is required to determine whether the use of compression stockings can effectively manage and treat varicose veins in the early stages.

Objectives

To assess the effectiveness of compression stockings for the initial treatment of varicose veins in patients without healed or active venous ulceration.

Search methods

The Cochrane Peripheral Vascular Disease Group searched their Specialised Register (last searched 31 May 2011) and CENTRAL (2011, Issue 2). In addition, the reference lists of relevant articles were searched. Authors of ongoing and current trials were contacted. There were no language restrictions.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) were included if they involved participants diagnosed with primary trunk varicose veins without healed or active venous ulceration (Clinical, Etiology, Anatomy, Pathophysiology (CEAP) classification C2 to C4). Included trials assessed compression stockings versus no treatment, compression versus placebo stockings, or compression stockings + drug intervention versus drug intervention alone. Trials comparing different lengths and pressures of stockings were also included. Trials involving other types of treatment for varicose veins (either as a comparator to stockings or as an initial non-randomised treatment), including sclerotherapy and surgery, were excluded.

Data collection and analysis

Two authors assessed the trials for inclusion and quality (SS and LR). SS extracted the data, which were checked by LR. Attempts were made to contact trial authors where missing or unclear data were present.

Main results

Seven studies involving 356 participants with varicose veins without healed or active venous ulceration were included. Different levels of pressure were exerted by the stockings in the studies, ranging from 10 to 50 mmHg. One study assessed compression hosiery versus no compression hosiery. The other six compared different types or pressures of stockings. The methodological quality of all included trials was unclear, mainly because of inadequate reporting.

The symptoms subjectively improved with the wearing of stockings across trials that assessed this outcome, but these assessments were not made by comparing one randomised arm of a trial with a control arm and are therefore subject to bias.

Meta-analyses were not undertaken due to inadequate reporting and actual or suspected high levels of heterogeneity.

Authors' conclusions

There is insufficient, high quality evidence to determine whether or not compression stockings are effective as the sole and initial treatment of varicose veins in people without healed or active venous ulceration, or whether any type of stocking is superior to any other type. Future research should consist of a large RCT of participants with trunk varices either wearing or not wearing compression stockings to assess the efficacy of this intervention. If compression stockings are found to be beneficial, further studies assessing which length and pressure is the most efficacious could then take place.

Résumé

Compression stockings for the initial treatment of varicose veins in patients without venous ulceration

Contexte

Les chaussettes ou bas de contention servent fréquemment de traitement de première ligne des varices chez les personnes sans ulcère veineux cicatrisé ou actif. Des preuves doivent être établies afin de déterminer si l’utilisation de bas de contention permet de soulager et de traiter les premiers symptômes des varices.

Objectifs

Évaluer l’efficacité des bas de contention pour le traitement initial des varices chez des patients sans aucun ulcère veineux cicatrisé ou actif.

Stratégie de recherche documentaire

Le groupe Cochrane Maladies vasculaires périphériques a effectué des recherches dans son registre spécialisé (dernière recherche effectuée le 31 mai 2011) et CENTRAL (2011, numéro 2). Les listes bibliographiques d’articles pertinents ont également été consultées. Les auteurs des essais actuels et en cours ont été contactés. Aucune restriction linguistique n’a été appliquée.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés (ECR) ont été inclus lorsque les participants étaient diagnostiqués avec des varices tronculaires sans ulcère veineux cicatrisé ou actif (classification clinique, étiologique, anatomique, physiopathologique (CEAP) C2 à C4). Les essais inclus ont comparé des bas de contention à l’absence de traitement, des bas de contention à des bas placebo, ou des bas de contention combinés à une intervention médicamenteuse à une intervention médicamenteuse seule. Les essais comparant des longueurs et pressions de bas de contention différentes ont également été inclus. Les essais concernant d’autres types de traitement des varices (que ce soient comparateurs de bas ou traitement initial non randomisé), notamment la sclérothérapie et la chirurgie, ont été exclus.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont évalué l’inclusion et la qualité des essais (SS et LR). SS a procédé à l’extraction des données qui ont été vérifiées par LR. En cas de données manquantes ou imprécises, les auteurs des essais ont été contactés.

Résultats Principaux

Sept études ont été incluses concernant 356 participants avec des varices et sans ulcère veineux cicatrisé ou actif. Dans ces études, différents niveaux de pression des bas, allant de 10 à 50 mmHg, ont été appliqués. Une étude a comparé l’utilisation de chaussettes de contention à l’absence de chaussettes de contention. Les six autres études ont comparé différents types ou pressions de bas. La qualité méthodologique de tous les essais inclus était imprécise, principalement en raison de rapports inadaptés.

Les symptômes se sont subjectivement améliorés grâce au port de bas lors des essais qui ont évalués ce résultat, mais ces évaluations n’ont pas comparé un bras randomisé d’une étude à un bras témoin et sont donc sujettes au biais.

Aucune méta-analyse n’a été réalisée en raison de rapports inadaptés et d’une hétérogénéité affichant des niveaux élevés, réels ou suspects.

Conclusions des auteurs

Il n’existe pas assez de preuves de bonne qualité pour déterminer si les bas de contention sont ou non efficaces dans le traitement unique et initial des varices chez les personnes sans ulcère veineux cicatrisé ou actif ou si un type est supérieur à un autre. Les recherches futures doivent avoir recours à un large ECR composé de participants présentant des varices tronculaires portant ou pas des bas de contention, afin d’évaluer l’efficacité de cette intervention. Si le port de bas de contention se révèle être bénéfique, d’autres études comparant la longueur et la pression les plus efficaces doivent alors être réalisées.

Plain language summary

Wearing stockings to provide compression for the treatment of varicose veins

Evidence from randomised controlled trials is not sufficient to determine if compression stockings as the only and initial treatment are effective in managing and treating varicose veins in the early stages. Varicose veins are widened veins that twist and turn and are visible under the skin of the leg. They generally do not cause medical problems although many sufferers seek medical advice. Symptoms that may occur include pain, ankle swelling, tired legs, restless legs, night cramps, heaviness, itching and distress from their cosmetic appearance. Complications such as oedema, pigmentation, inflammation and ulceration can also develop. Compression stockings are often the first line of treatment and come in a variety of lengths, knee length to full tights, and apply different pressures to support the flow of blood in the veins.

Seven studies involving 356 participants with varicose veins and who had not experienced venous ulceration were included in this review. One study assessed compression hosiery versus no compression hosiery. The other six compared different types or pressures of stockings, ranging from 10 to 50 mmHg. The methodological quality of the included trials was unclear and not all studies assessed the same outcomes. One study included only pregnant women whilst other studies included participants who were on surgical waiting lists, that is, people who had sought medical intervention for their varicose veins.

The participants' subjective symptoms, and foot swelling and blood flow (physiological measures) improved in all of the studies that assessed these outcomes when stockings were worn, but these assessments were not made by comparing one randomised arm of the trial with a control arm in the same study. Conclusions from the individual studies regarding the optimum pressure provided by stockings were conflicting, although the results of one study suggested that lower pressured stockings (20 mmHg) may be as effective as higher pressured stockings (30 to 40 mmHg) for relieving symptoms. Conclusions regarding the optimum length of the stockings were inconclusive. No severe or long lasting side effects were noted.

Résumé simplifié

Compression stockings for the initial treatment of varicose veins in patients without venous ulceration

Port de bas de contention pour le traitement des varices

Les preuves obtenues à l’issue d’essais contrôlés randomisés sont insuffisantes pour déterminer si les bas de contention, utilisés comme traitement unique et initial, sont efficaces pour traiter les premiers signes des varices. Les varices sont des veines dilatées et tortueuses qui sont visibles à la surface de la peau des jambes. Elles ne sont généralement pas la source de problèmes médicaux, bien que de nombreuses personnes atteintes de varices demandent conseil à leur médecin. Les symptômes éventuels se caractérisent par des douleurs, un gonflement des chevilles, des jambes lourdes, des fourmillements, des crampes nocturnes, des sensations de lourdeur, des démangeaisons et un aspect esthétique disgracieux. Des complications (œdème, pigmentation, inflammation et ulcération) peuvent également se développer. Les bas de contention sont fréquemment utilisés comme première ligne de traitement et sont disponibles en plusieurs longueurs, demi-jambes ou jambes entières, et appliquent des pressions variables afin de permettre la circulation du flux sanguin.

Cette revue se compose de sept études regroupant 356 participants atteints de varices sans ulcère veineux. Une étude a comparé l’utilisation de chaussettes de contention à l’absence de chaussettes de contention. Les six autres ont comparé différents types ou pressions de bas allant de 10 à 50 mmHg. La qualité méthodologique des essais inclus était imprécise et seules quelques études ont comparé les mêmes critères de jugement. Une étude n’incluait que des femmes enceintes alors que d’autres incluaient des patients figurant sur des listes d’attente afin de subir une intervention chirurgicale, c’est-à-dire des patients ayant sollicité une intervention médicale pour le traitement de leurs varices.

Les symptômes subjectifs des patients, le gonflement des pieds et le flux sanguin (mesures physiologiques), se sont améliorés dans l’ensemble des études ayant évalué ces résultats lorsque des bas de contention étaient portés. Mais ces évaluations n’ont pas comparé un bras randomisé à un bras témoin dans la même étude. Les conclusions tirées des études individuelles concernant la pression optimale fournie par des bas de contention étaient contradictoires, bien que les résultats d’une étude aient révélé que des bas de contention exerçant une pression inférieure (20 mmHg) peuvent être aussi efficaces que des bas de contention exerçant une pression supérieure (30 à 40 mmHg) pour atténuer les symptômes. Les conclusions concernant la longueur optimale des bas de contention n’étaient pas probantes. Aucun effet secondaire grave ou prolongé n’a été signalé.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st December, 2011
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français