Intervention Review

You have free access to this content

Inhaled corticosteroids for subacute cough in children

  1. Sophie Anderson-James1,*,
  2. Julie M Marchant1,
  3. Jason P Acworth1,2,
  4. Cathy Turner3,
  5. Anne B Chang1,4,5

Editorial Group: Cochrane Airways Group

Published Online: 28 FEB 2013

Assessed as up-to-date: 12 MAR 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD008888.pub2


How to Cite

Anderson-James S, Marchant JM, Acworth JP, Turner C, Chang AB. Inhaled corticosteroids for subacute cough in children. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 2. Art. No.: CD008888. DOI: 10.1002/14651858.CD008888.pub2.

Author Information

  1. 1

    The University of Queensland, Queensland Children's Medical Research Institute, Brisbane, Queensland, Australia

  2. 2

    Royal Children's Hospital, Emergency Medicine, Brisbane, Australia

  3. 3

    The University of Queensland, School of Nursing & Midwifery, Herston, Queensland, Australia

  4. 4

    Charles Darwin University, Menzies School of Health Research, Casuarina, Northern Territories, Australia

  5. 5

    Royal Children's Hospital, Queensland Children's Respiratory Centre, Brisbane, Queensland, Australia

*Sophie Anderson-James, Queensland Children's Medical Research Institute, The University of Queensland, Herston Road, Herston, Brisbane, Queensland, 4029, Australia. Sophie_Anderson-James@health.qld.gov.au.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 28 FEB 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Cough is the most common symptom presenting to primary healthcare services. Cough in children is associated with significant morbidity for both children and their parents. While inhaled corticosteroids (ICS) can potentially reduce cough associated with airway inflammation and airway hyper-reactivity, use of ICS in children is not without potential adverse effects. Therefore, it would be beneficial to clinical practice to evaluate the evidence for the efficacy of ICS in reducing the severity of cough in children with subacute cough (defined as cough duration of two to four weeks) systematically.

Objectives

To evaluate the efficacy of ICS in reducing the severity of cough in children with subacute cough.

Search methods

The Cochrane Register of Controlled Trials (CENTRAL), the Cochrane Airways Group Specialised Register, MEDLINE, EMBASE, review articles and reference lists of relevant articles were searched. The latest searches were performed in November 2011.

Selection criteria

All randomised controlled trials (RCTs) comparing ICS with a control group in children with subacute cough were considered for inclusion.

Data collection and analysis

Search results were reviewed against pre-determined criteria for inclusion. Two sets of review authors independently selected, extracted and assessed the data for inclusion. Study authors were contacted for further information where required. Data were analysed as 'intention to treat'.

Main results

The search identified 1178 potentially relevant titles; however, there were no published studies that were specifically designed to answer this question. Two studies met criteria for inclusion in the review and 98 children were included in the meta-analysis. There was no significant difference between groups in the proportion of children 'not cured' at follow-up (primary outcome measure), with a pooled odds ratio (OR) of 0.61 (95% confidence interval (CI) 0.24 to 1.55). However, the included studies were limited in their ability to answer the review question by the fact that all participants were infants, post acute bronchiolitis illness, and cough duration at the start of study medication was ill-defined.

Authors' conclusions

There is currently no evidence to support the use of ICS for treatment of subacute cough in children. However, this systematic review is limited by the small number of studies available for analysis and the size, quality and design of these studies. Further well-designed RCTs are required to support or refute the efficacy of treatment with ICS in children with subacute cough.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Inhaled corticosteroids for subacute cough in children

Cough is the most common symptom presenting to doctors. Cough in children negatively impacts on both children and their families, therefore any improvement would be beneficial. Treatment with inhaled corticosteroids may reduce the severity of subacute cough (coughing for two to four weeks) in children by reducing airway inflammation. Data from two small studies were available for inclusion in this review; however, both studies were in infants following hospitalisation for an acute bronchiolitis illness (98 infants in total). There was no difference between groups in the proportion of children 'not cured' at follow-up. There were no significant side effects in either of these studies. Without further available evidence, recommendations for the use of inhaled corticosteroids for the treatment of subacute cough in children cannot be made. Further well-designed studies, including children over 12 months of age, are required to determine whether treatment with inhaled corticosteroids can safely and effectively reduce the severity of subacute cough in children.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Les corticostéroïdes inhalés pour la toux subaiguë chez l'enfant

Contexte

La toux est le symptôme qui se présente le plus fréquemment aux services de soins primaires. La toux chez l'enfant est associée à une morbidité importante tant pour l'enfant que pour ses parents. Bien que les corticostéroïdes inhalés (CSI) aient le potentiel de réduire la toux associée à l'inflammation des voies respiratoires et à l'hyperréactivité bronchique, l'utilisation de CSI chez l'enfant n'est pas sans risque d'effets indésirables. Il serait donc bénéfique pour la pratique clinique d'évaluer systématiquement les preuves de l'efficacité des CSI pour la réduction de la sévérité de la toux chez l'enfant présentant une toux subaiguë (définie comme une toux durant entre deux et quatre semaines).

Objectifs

Évaluer l'efficacité des CSI dans la réduction de la sévérité de la toux chez l'enfant présentant une toux subaiguë.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les voies respiratoires, MEDLINE, EMBASE, des articles de revues et les références bibliographiques d'articles pertinents. Les recherches les plus récentes ont été menées en novembre 2011.

Critères de sélection

Nous avons considéré l'inclusion de tout essai contrôlé randomisé (ECR) ayant comparé les CSI à un groupe de contrôle chez des enfants présentant une toux subaiguë.

Recueil et analyse des données

Les résultats des recherches ont été passés en revue au regard de critères d'inclusion pré-déterminés. Deux groupes d'auteurs de la revue ont indépendamment sélectionné, extrait et évalué les données à inclure. Lorsque besoin en était, les auteurs des études ont été contactés afin d'obtenir des informations supplémentaires. Les données ont été analysées « en intention de traiter ».

Résultats Principaux

La recherche a identifié 1178 titres susceptibles d'être pertinents, mais il n'y avait pas d'études publiées qui aient été spécifiquement conçues pour répondre à cette question. Deux études remplissaient les critères d'inclusion dans la revue et 98 enfants ont été inclus dans la méta-analyse. Il n'y avait pas de différence significative entre les groupes pour la proportion d'enfants 'non guéris' lors du suivi (principale mesure de résultat), avec un rapport des cotes (RC) regroupé de 0,61 (intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,24 à 1,55). Cependant, les études incluses étaient limitées dans leur capacité à répondre à la question de la revue par le fait que tous les participants étaient des nourrissons après bronchiolite aiguë, et que la durée de la toux au début du traitement de l'étude était mal définie.

Conclusions des auteurs

Il n'existe actuellement aucun élément permettant d'étayer l'utilisation de CSI dans le traitement de la toux subaiguë chez l'enfant. Cependant, cette revue systématique est limitée par le petit nombre d'études disponibles pour l'analyse, ainsi que par la taille, la qualité et la conception de ces études. De nouveaux ECR bien conçus seront nécessaires pour étayer ou réfuter l'efficacité du traitement par CSI chez les enfants présentant une toux subaiguë.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Les corticostéroïdes inhalés pour la toux subaiguë chez l'enfant

Les corticostéroïdes inhalés pour la toux subaiguë chez l'enfant

La toux est le symptôme qui se présente le plus fréquemment aux médecins. La toux de l'enfant a un impact négatif tant sur l'enfant que sur sa famille, toute amélioration serait par conséquent bénéfique. Le traitement par corticoïdes inhalés, en réduisant l'inflammation des voies respiratoires, est susceptible de réduire la sévérité de la toux subaiguë (durant entre deux et quatre semaines) chez l'enfant. Les données de deux petites études étaient disponibles pour inclusion dans cette revue, mais les deux études portaient sur des nourrissons suite à une hospitalisation pour bronchiolite aiguë (98 enfants au total). Il n'y avait pas de différence entre les groupes dans la proportion d'enfants 'non guéris' lors du suivi. Dans aucune de ces études il n'y avait eu d'effet secondaire significatif. En l'absence d'autres résultats, on ne peut pas formuler des recommandations sur l'utilisation de corticostéroïdes inhalés pour le traitement de la toux subaiguë chez l'enfant. De nouvelles études bien conçues, incluant des enfants âgés de plus de 12 mois, sont nécessaires pour déterminer si un traitement par corticoïdes inhalés peut efficacement et en toute sécurité réduire la gravité de la toux subaiguë chez l'enfant.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st March, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Ministère de la Santé. Pour le Canada : Instituts de recherche en santé du Canada, ministère de la Santé du Québec, Fonds de recherche de Québec-Santé et Institut national d'excellence en santé et en services sociaux.