Surgical interventions for treating radial head fractures in adults

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Radial head fractures are the most common type of elbow fracture and can severely affect the function of the elbow. There is uncertainty and controversy about when surgery is indicated as well as what type of surgical intervention is best.

Objectives

To assess the effects of surgical interventions for treating radial head fractures in adults. We aimed to compare surgical versus non-surgical treatment, and different methods of surgical intervention.

Search methods

We searched the Cochrane Bone, Joint and Muscle Trauma Group Specialised Register (May 2012), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (The Cochrane Library; 2012 Issue 4), MEDLINE (1946 to May 2012), EMBASE (1980 to 2012 Week 19) and trial registers (November 2011). No language restrictions were applied.

Selection criteria

All randomised and quasi-randomised controlled trials evaluating surgical interventions for treating radial head fractures.

Data collection and analysis

Two review authors independently selected trials, assessed risk of bias and extracted data. Where appropriate, results were pooled.

Main results

We included three randomised controlled trials, involving a total of 251 participants. All three trials were at high risk of performance bias reflecting the fact that surgeons could not be blinded. One trial was at low risk of selection bias but was undermined by a high attrition bias, in part resulting from post-randomisation exclusions. There were incomplete details of methodology for the other two trials, which usually resulted in unclear risk of bias judgements.

Two trials compared radial head replacement with open reduction and internal fixation (ORIF) for treating Mason type III radial head fractures. The trial authors reported outcomes at a mean of 2.8 years and 15 months respectively. There were significant differences between the two groups in favour of radial head replacement in the Broberg and Morrey elbow scores (92.1 versus 72.4, mean difference (MD) 19.70; 95% confidence interval (CI) 15.64 to 23.76; one trial, 45 participants), excellent or good Broberg and Morrey elbow scores (33/36 versus 16/31, risk ratio (RR) 1.88; 95% CI 1.27 to 2.77; two trials), and overall adverse events (6/36 versus 15/31, RR 0.33; 95% CI 0.14 to 0.77; two trials). No statistically significant difference was found between the two groups in any of the reported individual adverse events.

One trial compared biodegradable pins with standard metal screws in treating radial head fractures of AO-classification 21 B2. The two types of fixation devices yielded similar results, with no significant between-group differences in the Broberg and Morrey scores (93.3 versus 90.9, MD 2.40; 95% CI -0.10 to 4.90), excellent or good Broberg and Morrey elbow scores (72/74 versus 56/61, RR 1.06; 95% CI 0.97 to 1.15), and adverse events (13/82 versus 16/82, RR 0.81; 95% CI 0.42 to 1.58) at two-year follow-up.

Authors' conclusions

Only tentative conclusions can be drawn from the available evidence in this review. Compared with ORIF, there was some evidence that radial head replacement had better elbow function and fewer adverse events for Mason type III radial head fractures in the short term. However, the evidence is of low quality and it is unknown whether these results would apply in the longer term or more generally. Using biodegradable implants may be as good as metallic implants for fixation of some usually more stable fractures but more evidence is needed to confirm this. There is a need for good quality evidence for addressing the areas of uncertainty for the surgical treatment of radial head fractures.

Résumé scientifique

Interventions chirurgicales pour le traitement des fractures de la tête radiale chez l'adulte

Contexte

Les fractures de la tête radiale représentent le type le plus fréquent de fracture du coude et peuvent gravement affecter la fonction du coude. Il existe une incertitude et une controverse quant au moment où l'intervention chirurgicale est indiquée et quant au meilleur type d'intervention chirurgicale.

Objectifs

Évaluer les effets des interventions chirurgicales pour le traitement des fractures de la tête radiale chez l'adulte. Nous avions pour objectif de comparer le traitement chirurgical au traitement non chirurgical, et différents modes d'intervention chirurgicale.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les traumatismes ostéo-articulaires et musculaires (mai 2012), le registre Cochrane des essais contrôlés - Cochrane Central Register of Controlled Trials (The Cochrane Library ; 2012 numéro 4), MEDLINE (de 1946 à mai 2012), EMBASE (de 1980 à la 19ème semaine de l'année 2012) et des registres d'essais (novembre 2011). Aucune restriction de langue n'a été appliquée.

Critères de sélection

Tous les essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés évaluant les interventions chirurgicales pour le traitement des fractures de la tête radiale.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont sélectionné les essais, évalué leurs risques de biais et extrait les données de façon indépendante. Lorsque cela était approprié, les résultats ont été combinés.

Résultats principaux

Nous avons inclus trois essais contrôlés randomisés totalisant 251 participants. Les trois essais présentaient un risque élevé de biais de performance reflétant le fait que les chirurgiens ne pouvaient pas être en aveugle. Un essai présentait un faible risque de biais mais était compromis par un biais d'attrition élevé, résultant en partie des exclusions post-randomisation. Les détails relatifs à la méthodologie étaient incomplets pour les deux autres essais, ce qui conduisait généralement à des jugements incertains quant au risque de biais.

Deux essais comparaient le remplacement de la tête radiale à la réduction à ciel ouvert avec fixation interne (ROFI) pour le traitement des fractures de la tête radiale de type Mason III. Les auteurs des essais ont rapporté les résultats à une moyenne de 2,8 ans et 15 mois respectivement. Il n'y avait aucune différence significative entre les deux groupes en faveur du remplacement de la tête radiale en termes de scores de Broberg-Morrey pour le coude (92,1 contre 72,4, différence moyenne (DM) 19,70 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 15,64 à 23,76 ; un essai, 45 participants), de scores de Broberg-Morrey pour le coude excellents ou bons (33/36 contre 16/31, risque relatif (RR) 1,88 ; IC à 95 % 1,27 à 2,77 ; deux essais) et d'événements indésirables globaux (6/36 contre 15/31, RR 0,33 ; IC à 95 % 0,14 à 0,77 ; deux essais). Aucune différence statistiquement significative n'a été observée entre les deux groupes pour aucun des événements indésirables individuels signalés.

Un essai comparait les broches biodégradables aux vis métalliques standard dans le traitement des fractures de la tête radiale de classification AO 21 B2. Les deux types de dispositifs de fixation donnaient des résultats similaires, sans aucune différence significative entre les groupes en termes de scores de Broberg-Morrey (93,3 contre 90,9, DM 2,40 ; IC à 95 % -0,10 à 4,90), de scores de Broberg-Morrey pour le coude excellents ou bons (72/74 contre 56/61, RR 1,06 ; IC à 95 % 0,97 à 1,15) et d'événements indésirables (13/82 contre 16/82, RR 0,81 ; IC à 95 % 0,42 à 1,58) après un suivi de deux ans.

Conclusions des auteurs

Seules des conclusions hésitantes peuvent être tirées d'après les données disponibles de cette revue. Par rapport à la ROFI, certains éléments indiquent que le remplacement de la tête radiale donnait une meilleure fonction du coude et un nombre moindre d’événements indésirables pour les fractures de la tête radiale de type Mason III à court terme. Cependant, les données sont de faible qualité et on ne sait pas si ces résultats seraient valides à plus long terme ou de manière plus générale. L'utilisation de prothèses biodégradables pourrait être aussi efficace que les prothèses métalliques pour la fixation de certaines fractures généralement plus stables mais des données supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ceci. Des données de bonne qualité sont nécessaires afin d'examiner les zones d'incertitude dans le traitement chirurgical des fractures de la tête radiale.

Plain language summary

Surgical interventions for treating radial head fractures in adults

The radial head is located at the upper end of the radius, which is one of the two forearm bones. Radial head fractures are the most common fractures of the elbow in adults. These can severely affect the function of the elbow. Less serious fractures are generally treated without surgery and the more severe fractures with surgery. There are three main types of surgery. One is resection, where the fractured radial head is removed. Another type is open reduction and internal fixation (ORIF), where the fractured bone is put back into position and fixed in place by various devices such as screws. The third type of surgery is radial head replacement or arthroplasty, where the radial head is replaced by a metal implant. There is uncertainty and controversy about when surgery is needed as well as what type of surgical intervention is best.

This review includes evidence from three randomised controlled trials with a total of 251 participants. All three trials were at some risk of bias, which means that their results may not be reliable.

Two trials compared radial head replacement with ORIF for treating highly fragmented radial head fractures. These trials showed that after radial head replacement, patients had significantly better elbow function and fewer adverse events than those treated with ORIF at between one and three years follow-up.

One trial compared biodegradable pins with standard metal screws in treating displaced radial head fractures. It found similar results for the two types of materials in terms of elbow function and adverse events.

Overall, there is some evidence to support radial head replacement for treating highly fragmented radial head fractures instead of attempting to fix the fractured bone back in place. However, the evidence is low quality and it is unknown whether these results would apply in the longer term or more generally. Using biodegradable implants may be as good as metallic implants for fixing some usually more stable fractures but more evidence is needed to confirm this.

Résumé simplifié

Interventions chirurgicales pour le traitement des fractures de la tête radiale chez l'adulte

La tête radiale est située à l'extrémité supérieure du radius, qui est l'un des deux os de l'avant-bras. Les fractures de la tête radiale sont les fractures les plus fréquentes du coude chez l'adulte. Elles peuvent gravement affecter la fonction du coude. Les fractures les moins graves sont généralement traitées sans intervention chirurgicale et les fractures les plus graves à l'aide d'une intervention chirurgicale. Il existe trois grands types d’intervention chirurgicale. L'une est la résection, dans laquelle la tête radiale fracturée est retirée. Un autre type est la réduction à ciel ouvert avec fixation interne (ROFI), dans laquelle l'os fracturé est remis en place et fixé par divers dispositifs tels que des vis. Le troisième type d'intervention chirurgicale est le remplacement de la tête radiale ou arthroplastie, dans laquelle la tête radiale est remplacée par une prothèse métallique. Il existe une incertitude et une controverse quant au moment où l'intervention chirurgicale est nécessaire et quant au meilleur type d'intervention chirurgicale.

Cette revue comprend les éléments de preuve issus de trois essais contrôlés randomisés avec un total de 251 participants. Les trois essais présentaient un certain risque de biais, ce qui signifie que leurs résultats pourraient ne pas être fiables.

Deux essais comparaient le remplacement de la tête radiale à la ROFI pour le traitement des fractures de la tête radiale hautement fragmentées. Ces essais ont révélé qu'après un remplacement de la tête radiale, les patients présentaient une fonction du coude significativement meilleure et moins d'événements indésirables que ceux traités par ROFI après une durée de suivi comprise entre un et trois ans.

Un essai comparait les broches biodégradables aux vis métalliques standard dans le traitement des fractures de la tête radiale déplacées. Il a révélé des résultats similaires pour les deux types de matériaux en termes de fonction du coude et d'événements indésirables.

Globalement, il existe des données recommandant de remplacer la tête radiale pour le traitement des fractures de la tête radiale hautement fragmentées plutôt que de tenter de remettre l'os fracturé en place. Cependant, les données sont de faible qualité et on ne sait pas si ces résultats seraient valides à plus long terme ou de manière plus générale. L'utilisation de prothèses biodégradables pourrait être aussi efficace que les prothèses métalliques pour la fixation de certaines fractures généralement plus stables mais des données supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ceci.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 3rd June, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.

Ancillary