Get access

Blood transfusions for anaemia in patients with advanced cancer

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Anaemia occurs in 68% to 77% of patients with advanced cancer, however, only a minority of patients who are admitted to a hospice receive a blood transfusion. It is unclear what the benefit of blood transfusion is in advanced cancer, who is most likely to respond and also for how long. Hence we conducted a systematic review to assess the use of blood transfusion in advanced cancer.

Objectives

To synthesise the existing clinical evidence and summarise knowledge gaps regarding blood transfusions for treating anaemia in patients with advanced cancer.

Search methods

We searched MEDLINE, EMBASE, CINAHL, Web of Science, ZETOC and CENTRAL in November 2011. In addition, we checked and citation-tracked the reference lists of all relevant studies and reports. We contacted investigators who were known to be researching this area for unpublished data or knowledge of the grey literature.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs), before and after studies and interrupted time series (ITS) studies in adults and children, reporting the outcome of blood transfusions in advanced cancer.

Data collection and analysis

Two independent (NP and AH) review authors extracted data and quality scored studies. There were insufficient data to carry out an analysis.

Main results

No RCTs were found. We identified 12 before and after studies which included 653 participants and showed a subjective response rate of 31% to 70%. Five studies specifically assessed response using a range of fatigue scales which indicated an early response post transfusion, which was beginning to wane by day 14. Similar results were found for breathlessness. Overall survival ranged from two to 293 days but there was a significant proportion of participants (23% to 35%) who died within two weeks of their transfusion.

Authors' conclusions

Higher-quality studies are required to determine the effectiveness of blood transfusion at the end of life and, in particular, to determine which patients are most likely to respond and which are not, and the duration of any response. Potential harms of blood transfusion at the end of life (indicated by high 14-day mortality) need to be distinguished from inappropriate transfusion in patients who are dying from advanced cancer.

Résumé scientifique

Les transfusions sanguines pour l'anémie chez les patients atteints de cancer avancé

Contexte

L'anémie survient chez 68 % à 77 % des patients atteints de cancer avancé, cependant, seule une minorité des patients admis dans un centre de soins palliatifs reçoivent une transfusion sanguine. On ne connait pas le bénéfice de la transfusion sanguine dans les cas de cancer avancé, ni qui serait le plus susceptible de bien y répondre et pendant combien de temps. Par conséquent, nous avons mené une revue systématique pour évaluer l'utilisation de la transfusion sanguine dans les cas de cancer avancé.

Objectifs

Synthétiser les données cliniques existantes et faire le point sur nos lacunes concernant les transfusions sanguines pour le traitement de l'anémie chez les patients atteints de cancer avancé.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches en novembre 2011 dans MEDLINE, EMBASE, CINAHL, Web of Science, ZETOC et CENTRAL. En outre, nous avons vérifié et passé au crible les bibliographies de toutes les études et de tous les rapports pertinents. Nous avons contacté des chercheurs connus pour leur travail dans ce domaine afin d'obtenir des données non publiées ou des connaissances de la littérature grise.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés (ECR), des études avant-après et des études de séries temporelles interrompues (STI) sur adultes et enfants, ayant rendu compte des résultats obtenus par des transfusions sanguines dans les cas de cancer avancé.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs indépendants (NP et AH) ont extrait les données et noté la qualité des études. Les données étaient insuffisantes pour mener à bien une analyse.

Résultats principaux

Aucun ECR n'a été trouvé. Nous avons identifié 12 études avant-après qui comprenaient 653 participants et montraient un taux de réponse subjectif compris entre 31 % et 70 %. Cinq études avaient spécifiquement évalué la réponse au moyen d'un éventail d'échelles de fatigue qui indiquaient une réponse tout de suite après la transfusion, mais celle-ci commençait à décliner 14 jours plus tard. Des résultats similaires ont été trouvés pour l'essoufflement. La survie globale allait de deux à 293 jours, mais une proportion importante de participants (entre 23 % et 35 %) sont décédés dans les deux semaines suivant la transfusion.

Conclusions des auteurs

Des études de meilleure qualité sont nécessaires pour déterminer l'efficacité de la transfusion sanguine en fin de vie et, en particulier, pour détecter quels patients sont les plus susceptibles de répondre et quels sont ceux qui ne le sont pas, ainsi que la durée de la réponse. Les éventuels préjudices de la transfusion sanguine en fin de vie (indiqués par une mortalité élevée sous 14 jours) doivent être distingués de la transfusion inappropriée chez les patients qui sont en train de mourir d'un cancer avancé.

Plain language summary

Blood transfusion for anaemia in patients with advanced cancer

Many patients admitted to a hospice are anaemic but only a small proportion receive a blood transfusion. Two of the main symptoms of anaemia are fatigue and breathlessness. This review aimed to identify whether blood transfusion was a useful treatment for patients with advanced cancer who were anaemic. We identified only 12 relevant studies but all were of low quality. They indicated that fatigue and breathlessness improved immediately after the transfusion but this began to wane after a period of two weeks. Of those receiving a transfusion, 31% to 70% had a transient benefit that lasted about two weeks.

Résumé simplifié

La transfusion sanguine pour l'anémie chez les patients atteints de cancer avancé

Les patients admis dans un centre de soins palliatifs sont souvent anémiées, mais seule une petite minorité bénéficie d'une transfusion sanguine. Deux des principaux symptômes de l'anémie sont la fatigue et l'essoufflement. Cette revue visait à déterminer si la transfusion sanguine est un traitement utile pour les patients atteints de cancer avancé qui sont anémiés. Nous n'avons identifié que 12 études pertinentes, toutes de faible qualité. Elles indiquaient qu'il y avait amélioration de la fatigue et de l'essoufflement immédiatement après la transfusion, mais que cela commençait à décliner après une période de deux semaines. Parmi ceux ayant reçu une transfusion, entre 31 % et 70 % en tiraient un bénéfice transitoire qui durait environ deux semaines.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 18th May, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary