Intervention Review

You have free access to this content

Interventions for smoking cessation in Indigenous populations

  1. Kristin V Carson1,*,
  2. Malcolm P Brinn1,
  3. Matthew Peters2,
  4. Antony Veale3,
  5. Adrian J Esterman4,
  6. Brian J Smith5

Editorial Group: Cochrane Tobacco Addiction Group

Published Online: 18 JAN 2012

Assessed as up-to-date: 12 MAY 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD009046.pub2


How to Cite

Carson KV, Brinn MP, Peters M, Veale A, Esterman AJ, Smith BJ. Interventions for smoking cessation in Indigenous populations. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 1. Art. No.: CD009046. DOI: 10.1002/14651858.CD009046.pub2.

Author Information

  1. 1

    The Queen Elizabeth Hospital, Clinical Practice Unit, Adelaide, South Australia, Australia

  2. 2

    The University of Sydney, Medicine, Concord Clinical School, Sydney, NSW, Australia

  3. 3

    The Queen Elizabeth Hospital, Respiratory Medicine, Adelaide, South Australia, Australia

  4. 4

    University of South Australia, Adelaide, South Australia, Australia

  5. 5

    The Queen Elizabeth Hospital, Department of Medicine, University of Adelaide, Adelaide, South Australia, Australia

*Kristin V Carson, Clinical Practice Unit, The Queen Elizabeth Hospital, 4A Main Building, 28 Woodville Road Woodville South, Adelaide, South Australia, 5011, Australia. kristin.carson@health.sa.gov.au.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 18 JAN 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

Tobacco use in Indigenous populations (people who have inhabited a country for thousands of years) is often double that of the non-Indigenous population. A disproportionate burden of substance-related morbidity and mortality exists as a result.

Objectives

To evaluate the effectiveness of smoking cessation interventions in Indigenous populations and to summarise these approaches for future cessation programmes and research.

Search methods

The Cochrane Tobacco Addiction Group Specialised Register of Trials was searched (April 2011), with additional searches of MEDLINE (May 2011). Online clinical trial databases and publication references were also searched for potential studies.

Selection criteria

We included randomized and non-randomized controlled trials for smoking cessation interventions in Indigenous populations. Interventions could include pharmacotherapies, cognitive and behavioural therapies, alternative therapies, public policy and combination therapies. No attempts were made to re-define Indigenous status for the purpose of including a study in this review.

Data collection and analysis

Data pertaining to methodology, participants, interventions and outcomes were extracted by one reviewer and checked by a second, whilst methodological quality was extracted independently by two reviewers. Studies were assessed by qualitative narrative synthesis and where possible meta-analysis. The review process was examined by an Indigenous (Aboriginal) Australian for applicability, acceptability and content.

Main results

Four studies met all of the eligibility criteria for inclusion within the review. Two used combination therapies consisting of a pharmacotherapy combined with cognitive and behavioural therapies, whilst the remaining two used cognitive and behavioural therapy through counselling, one via text message support and the other delivered via clinic doctors trained in smoking cessation techniques. Smoking cessation data were pooled across all studies producing a statistically and clinically significant effect in favour of the intervention (risk ratio 1.43, 95%CI 1.03 to 1.98, p=0.032), however following sensitivity analysis a statistically non-significant but clinically significant effect was observed in favour of the intervention (risk ratio 1.33, 95%CI 0.95 to 1.85, p=NS) .

Authors' conclusions

A significant health disparity exists, whereby Indigenous populations, a minority, are over-represented in the burden of smoking-related morbidity and mortality. This review highlights the paucity of evidence available to evaluate the effectiveness of smoking cessation interventions, despite the known success of these interventions in non-Indigenous populations. Due to this lack of published investigations, the external validity of this review is limited, as is the ability to draw reliable conclusions from the results. The limited but available evidence reported does indicate that smoking cessation interventions specifically targeted at Indigenous populations can produce smoking abstinence. However this evidence base is not strong with a small number of methodologically sound trials investigating these interventions. More rigorous trials are now required to assist in bridging the gap between tobacco related health disparities in Indigenous and non-Indigenous populations.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Can smoking cessation interventions targeted at Indigenous populations achieve smoking abstinence?

In Indigenous populations, rates of smoking have not fallen as they have in the wider communities around them and the associated health harms are unacceptable. This review of four studies found that published studies evaluating smoking cessation interventions specifically aiming to reduce and/or stop the use of tobacco in Indigenous people are significantly lacking. The limited evidence reported in this review does indicate some benefit in these interventions to help Indigenous people stop smoking. However, the change in attitudes after one study was negative with fewer people 'ready to quit' after the smoking cessation intervention was completed. Consideration needs to be given to cultural differences and traditions when tailoring interventions for Indigenous people. Modified or innovative interventions and careful outcomes research are needed to improve the usefulness of smoking cessation interventions aimed at Indigenous populations.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Interventions de sevrage tabagique dans les populations autochtones

Contexte

L'usage du tabac dans les populations autochtones (les gens habitant un pays depuis des milliers d'années) est souvent le double de ce qu'il est dans la population non autochtone. En résulte une part disproportionnée de la morbidité et de la mortalité liées à des substances.

Objectifs

Évaluer l'efficacité des interventions de sevrage tabagique dans les populations autochtones et résumer ces approches pour la recherche et les programmes de sevrage futurs.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane spécialisé des essais sur le tabagisme (avril 2011), ainsi que dans MEDLINE (mai 2011). Nous avons également recherché des études potentielles dans des bases de données d'essais cliniques et dans des bibliographies de publications.

Critères de sélection

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés et non randomisés d'interventions de sevrage tabagique dans des populations autochtones. Les interventions pouvaient être des pharmacothérapies, des thérapies cognitives et comportementales, des thérapies alternatives, des politiques publiques et des thérapies combinées. Aucune tentative n'a été faite de redéfinir le mot 'autochtone' pour pouvoir inclure une étude dans cette revue.

Recueil et analyse des données

Les données relatives à la méthodologie, aux participants, aux interventions et aux résultats ont été extraites par un auteur de la revue et vérifiées par un deuxième, tandis que la qualité méthodologique a été extraite par deux auteurs de manière indépendante. Les études ont été évaluées par synthèse narrative qualitative et, dans la mesure du possible, par méta-analyse. L'applicabilité, l'acceptabilité et le contenu du processus de revue ont été examinés par un australien autochtone (aborigène).

Résultats principaux

Quatre études remplissaient tous les critères d'éligibilité à l'inclusion dans la revue. Deux avaient utilisé des thérapies combinées consistant en une pharmacothérapie jointe à des thérapies cognitives et comportementales, tandis que les deux autres avaient utilisé la thérapie cognitive et comportementale par le conseil, via des messages textuels de soutien dans un cas et délivré par des médecins formés aux techniques de sevrage tabagique dans l'autre cas. Les données de sevrage tabagique de toutes les études ont été regroupées, produisant un effet statistiquement et cliniquement significatif en faveur de l'intervention (risque relatif 1,43 ; IC à 95 % 1,03 à 1,98 ; p = 0,032) mais, suite à une analyse de sensibilité, un effet non significatif statistiquement mais oui significatif cliniquement a été observé en faveur de l'intervention (risque relatif 1,33 ; IC à 95 % 0,95 à 1,85 ; p = NS).

Conclusions des auteurs

Une disparité importante existe au niveau de la santé, faisant que les populations autochtones, une minorité, sont surreprésentées dans la morbidité et la mortalité liées au tabagisme. Cette revue met en évidence la pénurie de données disponibles pour évaluer l'efficacité des interventions de sevrage tabagique, malgré le succès connu de ces interventions dans les populations non autochtones. En raison de ce manque d'enquêtes publiées, la validité externe de cette revue est limitée, tout comme l'est notre capacité à tirer des conclusions fiables de ces résultats. Les données limitées disponibles montrent que les interventions de sevrage tabagique spécifiquement destinées aux populations autochtones peuvent entrainer l'abstinence tabagique. Cependant, ces données ne sont pas solides vu le petit nombre d'essais de méthodologie valable ayant enquêté sur ces interventions. De nouveaux essais rigoureux sont maintenant nécessaires pour aider à combler le fossé des disparités de santé liées au tabac entre les populations autochtones et non autochtones.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Les interventions de sevrage tabagique destinées aux populations autochtones peuvent-elles mener à l'abstinence tabagique ?

Dans les populations autochtones, les taux de tabagisme n'ont pas baissé comme dans les populations environnantes et les conséquences néfastes pour la santé sont inacceptables. Cette revue de quatre études a révélé que les études publiées sur l'évaluation des interventions de sevrage tabagique spécifiquement destinées à réduire et/ou stopper l'usage du tabac chez les personnes autochtones sont nettement déficientes. Les résultats limités rapportés dans cette revue montrent que ces interventions visant à aider les personnes autochtones à arrêter de fumer sont d'un certain bénéfice. Toutefois, dans une étude le changement d'attitude avait été négatif, moins de personnes étant 'prêtes à arrêter' après l'intervention de sevrage tabagique. Il convient de prendre en compte les différences culturelles et les traditions lors de la mise au point d'interventions pour les personnes autochtones. Il faut développer des interventions modifiées ou novatrices et effectuer une recherche minutieuse sur les résultats afin d'améliorer l'utilité des interventions de sevrage tabagique destinées aux populations autochtones.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 10th April, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français