Intervention Review

Hypnosis during pregnancy, childbirth, and the postnatal period for preventing postnatal depression

  1. Mitsuhiro Sado1,*,
  2. Erika Ota2,
  3. Andrew Stickley2,
  4. Rintaro Mori3

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 13 JUN 2012

Assessed as up-to-date: 21 FEB 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD009062.pub2

How to Cite

Sado M, Ota E, Stickley A, Mori R. Hypnosis during pregnancy, childbirth, and the postnatal period for preventing postnatal depression. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 6. Art. No.: CD009062. DOI: 10.1002/14651858.CD009062.pub2.

Author Information

  1. 1

    Keio University School of Medicine, Department of Neuropsychiatry, Tokyo, Japan

  2. 2

    Graduate School of Medicine, The University of Tokyo, Department of Global Health Policy, Tokyo, Japan

  3. 3

    National Center for Child Health and Development, Department of Health Policy, Tokyo, Tokyo, Japan

*Mitsuhiro Sado, Department of Neuropsychiatry, Keio University School of Medicine, 35 Shinanomachi, Shinjuki-ku, Tokyo, 160-8582, Japan. mitsusado@nifty.com.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 13 JUN 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

The morbidity caused by postnatal depression is enormous. Several psychological or psychosocial interventions have appeared to be effective for treating the disorder although they have not shown a clear benefit in preventing the development of PND. As yet however, the effectiveness of hypnosis has not been evaluated in relation to this.

Objectives

To assess the effect of hypnosis for preventing postnatal depression compared with usual antenatal, intranatal, or postnatal care.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (30 September 2011).

Selection criteria

Randomised controlled trials comparing hypnosis with usual antenatal, intranatal, or postnatal care, where the primary or secondary objective is to assess whether there is a reduced risk of developing postnatal depression.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed trials for inclusion and assessed the one included study for risk of bias. The included study did not contribute any data for analysis.

Main results

There was one included study (involving 63 women). However, as it did not include the outcomes of interest, no data were available for analysis for this review.

Authors' conclusions

There was no evidence available from randomised controlled trials to assess the effectiveness of hypnosis during pregnancy, childbirth, and the postnatal period for preventing postnatal depression. Evidence from randomised controlled trials is needed to evaluate the use and effects of hypnosis during the perinatal period to prevent postnatal depression. Two trials are currently underway which may provide further information in the future.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Hypnosis during pregnancy, childbirth, and the postnatal period for preventing postnatal depression

Mental illness during pregnancy and the postnatal period can consist of a short period of mood swings, crying spells, irritability (baby blues), depression and postnatal psychosis. Postnatal depression (PND) falls along this spectrum. The morbidity caused by PND is enormous. Possible symptoms can include depressive mood, loss of interest or pleasure in daily activities, anxiety, irritability, insomnia, feelings of guilt, and thoughts of suicide in the first three months after giving birth. These can negatively impact on infant feeding, maternal-infant interaction and the mother's perceptions of infant behaviour. Several psychological or psychosocial interventions appear to be effective for treating the disorder, such as cognitive-behavioural therapy, counselling with or without antidepressants, health visitor-led counselling, peer support, and interpersonal psychotherapy. In regard to prevention however, psychosocial or psychological interventions have not shown a clear benefit in preventing the development of PND. Although hypnosis has been used for a long time to reduce pain during labour and birth, the effectiveness of hypnosis for preventing PND has not yet been evaluated. Hypnosis can be described as a heightened state of focal concentration and receptivity to the suggestions of another person. This person brings about the hypnotic state by focusing the person's attention on a monotonous routine. This review included one study (involving 63 women) but it did not contribute any data to this review. There is insufficient evidence from randomised controlled trials to determine whether hypnosis is effective for preventing PND when compared with usual antenatal, birthing, or postnatal care procedures. Two trials are currently underway however, which may provide further information in the future.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

L'hypnose pendant la grossesse, l'accouchement et la période postnatale pour la prévention de la dépression post-natale

Contexte

La morbidité causée par la dépression postnatale est énorme. Plusieurs interventions psychologiques ou psycho-sociales semblent être efficaces dans le traitement de ce trouble même si elles n'ont pas montré de net bénéfice dans la prévention du développement des DPN. Jusqu'à présent, cependant, l'efficacité de l'hypnose n'a pas été évaluée en rapport avec cela.

Objectifs

Évaluer l'effet de l'hypnose pour la prévention de la dépression postnatale en comparaison avec les soins prénataux, pernataux et postnataux habituels.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (30 septembre 2011).

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés comparant l'hypnose aux soins prénataux, pernataux ou postnataux habituels, dans lesquels l'objectif primaire ou secondaire est d'évaluer s'il y a réduction du risque de développer une dépression postnatale.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué les essais à inclure et le risque de biais de la seule étude incluse. L'étude incluse n'a pas fourni de données à analyser.

Résultats Principaux

Il y avait une étude incluse (portant sur 63 femmes). Toutefois, comme cette étude n'incluait pas nos critères de jugement, la revue ne disposait d'aucune donnée pour analyse.

Conclusions des auteurs

Aucunes données issues d'essais contrôlés randomisés n'étaient disponibles pour évaluer l'efficacité de l'hypnose pendant la grossesse, l'accouchement et la période postnatale, pour la prévention de la dépression post-natale. Des données issues d'essais contrôlés randomisés sont nécessaires pour évaluer l'utilisation et les effets de l'hypnose en période périnatale pour la prévention de la dépression post-natale. Deux essais sont actuellement en cours, qui pourraient fournir à l'avenir des informations supplémentaires.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

L'hypnose pendant la grossesse, l'accouchement et la période postnatale pour la prévention de la dépression post-natale

L'hypnose pendant la grossesse, l'accouchement et la période postnatale pour la prévention de la dépression post-natale

La maladie mentale pendant la grossesse et la période postnatale peut consister en une courte période de sautes d'humeur, crises de larmes, irritabilité (baby blues), dépression et psychose postnatale. La dépression postnatale (DPN) se situe dans ce spectre. La morbidité causée par la DPN est énorme. Les symptômes possibles sont notamment l'humeur dépressive, la perte d'intérêt ou de plaisir dans les activités quotidiennes, l'anxiété, l'irritabilité, l'insomnie, les sentiments de culpabilité et les pensées suicidaires, pendant les trois mois suivant l'accouchement. Ceux-ci peuvent avoir un impact négatif sur l'alimentation du nourrisson, sur l'interaction entre la mère et le nourrisson et sur la perception qu'a la mère du comportement du nourrisson. Plusieurs interventions psychologiques ou psycho-sociales semblent être efficaces pour traiter ce trouble, telles que la thérapie cognitivo-comportementale, des conseils avec ou sans antidépresseurs, des séances de conseils menées par des assistant(e)s sociaux(les), l'entraide et la psychothérapie interpersonnelle. En ce qui concerne la prévention cependant, les interventions psychosociales ou psychologiques n'ont pas montré de net bénéfice dans la prévention du développement des DPN. Bien que l'hypnose ait été utilisée depuis longtemps pour réduire la douleur pendant le travail et l'accouchement, l'efficacité de l'hypnose pour prévenir la DPN n'a pas encore été évaluée. L'hypnose peut être décrite comme un état intensifié de concentration focalisée et de réceptivité aux suggestions de quelqu'un d'autre. Celui-ci provoque l'état hypnotique en focalisant l'attention de la personne sur une routine monotone. La revue comprenait une étude (portant sur 63 femmes), mais celle-ci n'a fourni aucune donnée à la revue. Il n'y a pas suffisamment de données probantes issues d'essais contrôlés randomisés pour déterminer si l'hypnose est efficace pour la prévention des DPN en comparaison avec les procédures habituelles de soins prénataux, d'accouchement ou postnataux. Deux essais sont cependant actuellement en cours, qui pourraient fournir à l'avenir des informations supplémentaires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 25th June, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français