Topical cyclosporine for atopic keratoconjunctivitis

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Atopic keratoconjunctivitis (AKC) is a chronic ocular surface non-infectious inflammatory condition that atopic dermatitis patients may suffer at any time point in the course of their dermatologic disease and is independent of its degree of severity. AKC is usually not self resolving and it poses a higher risk of corneal injuries and severe sequelae. Management of AKC should prevent or treat corneal damage. Although topical corticosteroids remain the standard treatment for patients with AKC, prolonged use may lead to complications. Topical cyclosporine A (CsA) may improve AKC signs and symptoms, and be used as a corticosteroid sparing agent.

Objectives

To determine the efficacy and gather evidence on safety from randomised controlled trials (RCTs) of topical CsA in patients with AKC.

Search methods

We searched CENTRAL (which contains the Cochrane Eyes and Vision Group Trials Register) (The Cochrane Library 2012, Issue 6), MEDLINE (January 1946 to July 2012), EMBASE (January 1980 to July 2012), Latin American and Caribbean Literature on Health Sciences (LILACS) (January 1982 to July 2012), Cumulative Index to Nursing and Allied Health Literature (CINAHL) (January 1937 to July 2012), OpenGrey (System for Information on Grey Literature in Europe) (www.opengrey.eu/), the metaRegister of Controlled Trials (mRCT) (www.controlled-trials.com), ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov), the WHO International Clinical Trials Registry Platform (ICTRP) (www.who.int/ictrp/search/en), the IFPMA Clinical Trials Portal (http://clinicaltrials.ifpma.org/no_cache/en/myportal/index.htm) and Web of Science Conference Proceedings Citation Index- Science (CPCI-S). We did not use any date or language restrictions in the electronic searches for trials. The electronic databases were last searched on 9 July 2012. We also handsearched the following conference proceedings: American Academy of Ophthalmology, Association for Research in Vision and Ophthalmology, International Council of Opthalmology and Societas Ophthalmologica Europaea from 2005 to July 2011.

Selection criteria

We included randomised controlled trials only.

Data collection and analysis

Two review authors independently extracted data. Due to the small number of studies and the diversity of outcome measures, interventions and participants, we presented results narratively.

Main results

We found three RCTs with a total of 58 participants that were eligible for inclusion. There was significant variability between the trials in interventions, methodology and outcome measures and therefore we did not perform meta-analysis.

One study reported on the use of 2% CsA in maize oil and two on the use of a commercial emulsion of 0.05% CsA. Of these three studies, one showed a beneficial effect of topical CsA in controlling signs and symptoms of AKC, one in controlling signs of AKC and one did not show evidence of an improvement. Only two studies analysed the effect of topical CsA in reducing topical steroid use; one showed a significant reduction in topical steroid use with CsA, but the other did not show evidence of this improvement. No serious adverse events were reported in the trials.

Authors' conclusions

This systematic review highlights the relative scarcity of controlled clinical trials assessing the efficacy of topical CsA therapy in AKC and suggests that evidence on the efficacy and safety of topical CsA treatment in patients with CsA remains limited. However, the data suggest that topical CsA may provide clinical and symptomatic relief in AKC and may help to reduce topical steroid use in patients with steroid-dependent or steroid-resistant AKC. No serious adverse events were reported. Reported adverse events in patients treated with topical CsA include intense stinging and eyelid skin maceration. One patient in the placebo group developed a severe allergic response to maize antigens. However, the total number of patients in the trials was too small to assess the safety of this treatment.

Additional well-designed and powered RCTs of topical CsA in AKC are needed. Ideal study designs should include adequate randomisation and concealment of allocation; masking of participants, personnel and outcome assessors; adequate follow-up periods and minimisation of attrition bias; and comparison groups with similar clinical and epidemiologic characteristics. Samples should be large enough to provide sufficient statistical power to assess the safety of CsA and to detect clinically relevant treatment effect sizes of the primary outcomes. Analyses should be appropriate to the study’s design and outcome measures. Moreover, standardisation of outcome measures and follow-up periods across studies would be beneficial to maximise study comparability.

Résumé scientifique

Cyclosporine topique utilisée en cas de kératoconjonctivite atopique

Contexte

La kératoconjonctivite atopique (KCA) est une pathologie inflammatoire non infectieuse chronique de la surface oculaire dont peuvent souffrir les patients atteints de dermatite atopique à tout moment de leur maladie dermatologique, elle est indépendante de son degré d'intensité. La KCA ne se résout généralement pas toute seule et elle entraîne un risque plus élevé de dommages au niveau de la cornée ainsi que des séquelles graves. Le traitement d'une KCA devrait prévenir ou traiter les dommages sur la cornée. Même si les corticostéroïdes topiques restent le traitement standard pour les patients atteints d'une KCA, leur utilisation prolongée peut entraîner des complications. La cyclosporine A (CsA) topique peut améliorer les signes et les symptômes de la KCA, elle peut être utilisée comme "économiseur" de stéroïdes.

Objectifs

Déterminer l'efficacité et rassembler les données sur l'innocuité à partir des essais contrôlés randomisés (ECR) sur la CsA topique chez les patients avec une KCA.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL (qui contient le registre des essais du groupe Cochrane sur l'œil et la vision) (The Cochrane Library 2012, Numéro 6), MEDLINE (de janvier 1946 à juillet 2012), EMBASE (de janvier 1980 à juillet 2012), LILACS (Latin American and Caribbean Literature on Health Sciences) (de janvier 1982 à juillet 2012), CINAHL (Cumulative Index to Nursing and Allied Health Literature) (de janvier 1937 à juillet 2012), OpenGrey (System for Information on Grey Literature in Europe) (www.opengrey.eu/), le méta-registre des essais contrôlés (mREC) (www.controlled-trials.com), ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov), le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS (ICTRP) (www.who.int/ictrp/search/fr), le portail des essais cliniques de l'IFPMA (http://clinicaltrials.ifpma.org/no_cache/en/myportal/index.htm) et Web of Science Conference Proceedings Citation Index- Science (CPCI-S). Nous n'avons appliqué aucune restriction concernant la langue ou la date dans les recherches électroniques d'essais. Les dernières recherches dans les bases de données électroniques ont été effectuées le 9 juillet 2012. Nous avons également effectué une recherche manuelle dans les actes de conférence suivants : American Academy of Ophthalmology, Association for Research in Vision and Ophthalmology, International Council of Opthalmology et Societas Ophthalmologica Europaea de 2005 à juillet 2011.

Critères de sélection

Nous avons inclus uniquement les essais contrôlés randomisés.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont indépendamment extrait les données. En raison du petit nombre d'études et de la diversité des critères de jugement, des interventions et des participants, nous avons présenté les résultats de manière narrative.

Résultats principaux

Nous avons trouvé trois ECR totalisant 58 participants qui étaient éligibles pour l'inclusion. Il y avait une variabilité importante entre les essais dans les interventions, la méthodologie et les critères d'évaluation, c'est pourquoi une méta-analyse n'a pu être effectuée.

Une étude mentionnait l'utilisation de la CsA à 2 % diluée dans l'huile de maïs et deux sur l'utilisation d'une émulsion commerciale de CsA à 0,05 %. Sur ces trois études, une montrait un effet bénéfique de la CsA topique pour contrôler les signes et les symptômes de la KCA, une pour contrôler les signes de la KCA et une n'a démontré aucune amélioration. Seulement deux études ont analysé l'effet de la CsA topique dans la diminution de l'utilisation de stéroïde topique ; une montrait une baisse significative de l'utilisation de stéroïde topique avec la CsA, mais l'autre n'a pas trouvé de faits démontrant cette amélioration. Aucun événement indésirable grave n'a été signalé dans les essais.

Conclusions des auteurs

Cette revue systématique met en évidence la rareté relative des essais cliniques contrôlés évaluant l'efficacité de la thérapie à base de CsA topique dans la KCA et suggère que les données factuelles sur l'efficacité et l'innocuité du traitement à base de CsA topique chez les patients avec CsA restent limitées. Pour autant, les données suggèrent que la CsA topique peut apporter un soulagement clinique et symptomatique de la KCA et peut permettre de réduire l'utilisation de stéroïde topique chez les patients avec une KCA stéroïdo-dépendante ou stéroïdo-résistante. Aucun effet indésirable grave n'avait été signalé. Les évènements indésirables signalés chez les patients traités avec la CsA topique comprennent une sensation de piqûre intense et un phénomène de macération au niveau de la peau de la paupière. Un patient du groupe sous placebo a développé une réponse allergique grave aux antigènes de maïs. Toutefois, le nombre total de patients participant aux essais était insuffisant pour évaluer l'innocuité de ce traitement.

Des ECR supplémentaires bien conçus et de puissance correcte sur la CsA topique utilisée en cas de KCA sont nécessaires. Les études idéales devraient être composées d'une randomisation appropriée et du secret d'assignation ; du masquage des participants, du personnel et des évaluateurs ; de périodes de suivi adéquates et d'une minimisation des biais d'attribution ; et de groupes de comparaison avec des caractéristiques épidémiologiques et cliniques similaires. Les échantillons devraient être suffisamment importants pour apporter une puissance statistique permettant d'évaluer l'innocuité de la CsA et de détecter l'ampleur des effets du traitement pertinente sur le plan clinique des critères de jugement. Les analyses devraient être fonction de la conception de l'étude et des critères de jugement. De plus, la standardisation des critères de jugement et des périodes de suivi entre les études sera bénéfique pour optimiser la comparabilité des études.

Plain language summary

Topical treatment with cyclosporine A eyedrops for inflammation of the surface of the eye

Atopic keratoconjunctivitis (AKC) is an inflammatory disorder of the ocular surface that can be suffered by 67.5% of atopic dermatitis patients. It is a chronic condition that often requires long-term treatment in order to avoid ocular complications that may lead to visual loss. This condition is frequently treated with steroid eyedrops, but long-term treatment with such drugs can produce severe side effects, such as the development of cataracts, glaucoma or severe infections of the eye. Topical treatment with cyclosporine A (CsA) eyedrops may be useful to control signs and symptoms of atopic keratoconjunctivitis, and to reduce the need for steroid eyedrops.

Three eligible studies with a total of 58 participants were included in this review. One study was conducted in the UK, one in Australia and one had multicentre sites in the UK and US. These studies varied significantly in interventions, methodology and reported outcomes. One study used 2% CsA in maize oil, and two used a commercial emulsion of 0.05% CsA. Of these three studies, two showed a beneficial effect of topical CsA in controlling signs of AKC, and one did not find evidence of this improvement. One study showed a beneficial effect of topical CsA in controlling symptoms of AKC, but the other two did not find evidence of this improvement. Only two studies analysed the effect of topical CsA in reducing topical steroid use; one showed a significant reduction in topical steroid use with CsA, but the other could not find evidence of this improvement. The data suggest that topical CsA may provide clinical and symptomatic relief in AKC and may help to reduce topical steroid use in patients with steroid-dependent or steroid-resistant AKC. Moreover, no serious adverse events were detected. However, this review has identified a need for more randomised controlled trials to provide further reliable evidence on the efficacy and safety of topical treatment with CsA eyedrops for patients with AKC. These trials should include larger samples of patients with AKC, and their follow-up periods should be long enough to draw conclusions on the long-term efficacy and safety of this therapy.

Résumé simplifié

Traitement topique avec collyre à base de cyclosporine A en cas d'inflammation de la surface de l'œil

La kératoconjonctivite atopique (KCA) est un trouble inflammatoire de la surface oculaire dont peuvent souffrir 67,5 % des patients atteints de dermatite atopique. C'est une pathologie chronique qui requiert souvent un traitement à long terme afin d'éviter des complications oculaires qui peuvent entraîner une perte de la vision. Cette pathologie est fréquemment traitée par des collyres à base de stéroïdes, mais un traitement à long terme avec ces médicaments peut entraîner des effets secondaires graves, comme le développement d'une cataracte, un glaucome ou une infection grave de l'œil. Un traitement topique avec un collyre à base de cyclosporine A (CsA) peut être utile pour contrôler les signes et les symptômes de la kératoconjonctivite atopique, et réduire ainsi le besoin de collyres à base de stéroïdes.

Trois études éligibles totalisant 58 participants ont été incluses dans cette revue. Une étude a été réalisée au RU, une en Australie et une était multicentrique avec des lieux d'étude basés au RU et aux USA. Ces études différaient considérablement quant aux interventions, à la méthodologie et aux types de critères de jugement. Une étude utilisait de la CsA à 2 % diluée dans de l'huile de maïs et les deux autres utilisaient une émulsion commerciale de CsA à 0,05 %. Sur ces trois études, deux montraient un effet bénéfique de la CsA topique dans le contrôle de signes de la KCA, et une n'a pas trouvé de faits démontrant cette amélioration. Une étude montrait un effet bénéfique de la CsA topique dans le contrôle des symptômes de la KCA, mais les deux autres n'ont pas trouvé de faits démontrant cette amélioration. Seulement deux études ont analysé l'effet de la CsA topique dans la diminution de l'utilisation de stéroïde topique ; une montrait une baisse significative de l'utilisation de stéroïde topique avec la CsA, mais l'autre n'a pas trouvé de faits démontrant cette amélioration. Les données suggèrent que la CsA topique peut apporter un soulagement clinique et symptomatique de la KCA et peut permettre de réduire l'utilisation de stéroïde topique chez les patients avec une KCA stéroïdo-dépendante ou stéroïdo-résistante. De plus, aucun effet indésirable grave n'a été signalé. Pour autant, cette revue a identifié la nécessité de réaliser plus d'essais contrôlés randomisés afin de fournir des données fiables complémentaires sur l'efficacité et l'innocuité du traitement topique avec un collyre à base de CsA pour les patients souffrant d'une KCA. Ces essais devraient inclure des échantillons plus importants de patients atteints de KCA, et leurs périodes de suivi devraient être suffisamment longues pour établir des conclusions sur l'efficacité et l'innocuité à long terme de cette thérapie.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 30th October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Laički sažetak

Lokalno liječenje kapima za oči s ciklosporinom A kod upale površine oka

Atopijski keratokonjunktivitis (AKK) je upalna bolest površine oka od koje može bolovati 67,5% bolesnika s atopijskim dermatitisom. To je kronično stanje koje često zahtijeva dugotrajno liječenje kako bi se izbjegle očne komplikacije koje mogu dovesti do gubitka vida. Ovo se stanje često liječi steroidnim kapima za oči, ali dugotrajno liječenje s tim lijekovima može dovesti do teških nuspojava, kao što su razvoj katarakte, glaukoma ili teških infekcija oka. Lokalno liječenje kapima za oči s ciklosporinom A (CsA) može biti korisno za kontrolu znakova i simptoma atopijskog keratokonjunktivitisa, te smanjiti potrebu za steroidnim kapima za oči.

U ovaj su pregled uključene tri prihvatljive studije s ukupno 58 sudionika. Jedno istraživanje provedeno je u Velikoj Britaniji, jedno u Australiji, a jedno je provedeno u više centara u Velikoj Britaniji i SAD-u. Studije su se značajno razlikovale u intervencijama, metodologiji i prijavljenim ishodima. Jedna je studija koristila 2% CsA u kukuruznom ulju, a dvije su koristile komercijalnu emulziju s 0,05% CsA. Od ove tri studije, dvije su pokazale koristan učinak lokalnog CsA u kontroli znakova AKK, a jedna nije našla dokaze takvog poboljšanja. Jedna je studija pokazala koristan učinak lokalnog CsA u kontroli simptoma AKK, ali druge dvije nisu našle dokaze ovog poboljšanja. Samo su dvije studije analizirale učinak lokalnog CsA u smanjenju lokalne primjene steroida; jedna je pokazala značajno smanjenje primjene lokalnih steroida uz CsA, ali druge nisu našle dokaze ovog poboljšanja. Podaci pokazuju da lokalni CsA može pružiti kliničko i simptomatsko olakšanje kod AKK te da može pomoći smanjiti lokalnu primjenu steroida u bolesnika s AKK-om ovisnim o steroidima ili rezistentnim na steroide. Štoviše, nisu primijećene ozbiljne nuspojave. Međutim, ovaj je pregled uvidio potrebu za više randomiziranih kontroliranih istraživanja koja bi pružila daljnje pouzdane dokaze o djelotvornosti i sigurnosti lokalnog liječenja kapima za oči s CsA-om za bolesnike s AKK-om. Ta bi istraživanja trebala uključiti veće uzorke bolesnika s AKK-om, a njihova bi razdoblja praćenja trebala biti dovoljno duga kako bi se donijeli zaključci o dugoročnoj djelotvornosti i sigurnosti ove terapije.

Bilješke prijevoda

Hrvatski Cochrane
Prevela: Katarina Vučić
Ovaj sažetak preveden je u okviru volonterskog projekta prevođenja Cochrane sažetaka. Uključite se u projekt i pomozite nam u prevođenju brojnih preostalih Cochrane sažetaka koji su još uvijek dostupni samo na engleskom jeziku. Kontakt: cochrane_croatia@mefst.hr