Rituximab for thyroid-associated ophthalmopathy

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Thyroid associated ophthalmopathy (TAO) is the most frequent extrathyroidal manifestation of Graves' disease, affecting up to 50% of patients, and has a great impact on quality of life. Rituximab is a human/murine chimeric monoclonal antibody that targets CD20, a transmembrane protein expressed on the surface of pre-B and mature B lymphocytes, but not on stem cells, pro-B lymphocytes or plasma cells. Preliminary work has shown that blocking the CD20 receptor on B-lymphocytes with rituximab affects the clinical course of TAO, by reducing inflammation and the degree of proptosis.

Objectives

The aim of this review was to investigate the effectiveness and safety of rituximab for the treatment of TAO.

Search methods

We searched CENTRAL (which contains the Cochrane Eyes and Vision Group Trials Register) (The Cochrane Library 2013, Issue 3), Ovid MEDLINE, Ovid MEDLINE In-Process and Other Non-Indexed Citations, Ovid MEDLINE Daily, Ovid OLDMEDLINE, (January 1950 to April 2013), EMBASE (January 1980 to April 2013), Latin American and Caribbean Literature on Health Sciences (LILACS) (January 1982 to April 2013), OpenGrey (System for Information on Grey Literature in Europe) (www.opengrey.eu/), the metaRegister of Controlled Trials (mRCT) (www.controlled-trials.com), ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov), the WHO International Clinical Trials Registry Platform (ICTRP) (www.who.int/ictrp/search/en) and the EU Clinical Trials Register (www.clinicaltrialsregister.eu). We did not use any date or language restrictions in the electronic searches for trials. We last searched the electronic databases on 15 April 2013. We manually searched references of review articles and used the Science Citation Index to identify additional studies citing trials. We contacted the lead investigators of relevant trials on ClinicalTrials.gov and the WHO ICTRP for information and data from as yet unpublished clinical trials. We contacted experts in the field for information about any ongoing trials. We contacted the manufacturers of rituximab for details of any sponsored trials.

Selection criteria

We sought to include randomised controlled trials (RCTs) of rituximab treatment by intravenous infusion for the treatment of patients with TAO, compared with placebo or intravenous glucocorticoid treatment.

Data collection and analysis

Two review authors independently scanned titles and abstracts, as well as independently screened the full reports of the potentially relevant studies. At each stage, the results were compared and disagreements were solved by discussion.

Main results

No studies were identified that met the inclusion criteria. There are three ongoing studies which are likely to meet inclusion criteria once published, and thus be included in future updates of this review.

Authors' conclusions

There is currently insufficient evidence to support the use of rituximab in patients with TAO. There is a need for large RCTs, investigating rituximab versus placebo or corticosteroids in patients with active TAO to make adequate judgement on the efficacy and safety of this novel therapy for this condition.

Résumé scientifique

Rituximab pour le traitement de l'ophtalmopathie thyroïdienne

Contexte

L'ophtalmopathie thyroïdienne (OT) est la manifestation extrathyroïdienne la plus fréquente de la maladie de Basedow, affectant jusqu'à 50 % des patients, et elle a un impact important sur la qualité de vie. Le rituximab est un anticorps monoclonal chimérique humain/murin qui cible la CD20, une protéine transmembranaire exprimée à la surface des pré-lymphocytes B et des lymphocytes matures, mais pas sur les cellules souches, les pro-lymphocytes B ou les plasmocytes. Des travaux préliminaires ont montré que le blocage du récepteur de la CD20 sur les lymphocytes B avec le rituximab affecte la progression clinique de l'OT, en réduisant l'inflammation et le degré d'exophtalmie.

Objectifs

L'objectif de cette revue était d'étudier l'efficacité et l'innocuité du rituximab pour le traitement de l'OT.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL (qui contient le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur l'œil et la vision) (The Cochrane Library 2013, numéro 3), Ovid MEDLINE, Ovid MEDLINE In-Process and Other Non-Indexed Citations, Ovid MEDLINE Daily, Ovid OLDMEDLINE (de janvier 1950 à avril 2013), EMBASE (de janvier 1980 à avril 2013), Latin American and Caribbean Literature on Health Sciences (LILACS) (de janvier 1982 à avril 2013), OpenGrey (Système d'information sur la littérature grise en Europe) (www.opengrey.eu/), le méta-registre des essais contrôlés (mREC) (www.controlled-trials.com), ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov), le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS (ICTRP) (www.who.int/ictrp/search/fr) et le registre européen d'essais cliniques (www.clinicaltrialsregister.eu). Pour les recherches électroniques d'essais nous n'avons appliqué aucune restriction concernant la date ou la langue. Nous avons consulté les bases de données électroniques pour la dernière fois le 15 avril 2013. Nous avons effectué des recherches manuelles dans les références des articles de revue et nous avons utilisé le Science Citation Index pour identifier des études supplémentaires citant des essais. Nous avons contacté les chercheurs principaux des essais pertinents sur ClinicalTrials.gov et WHO ICTRP pour obtenir des informations et des données d'essais cliniques non publiés. Nous avons également contacté des experts dans le domaine pour obtenir des informations sur les essais en cours. Nous avons contacté les fabricants de rituximab afin d'obtenir des détails concernant tout essai parrainé.

Critères de sélection

Nous avons cherché à inclure les essais contrôlés randomisés (ECR) sur le traitement par le rituximab par perfusion intraveineuse destiné aux patients atteints d'OT, par rapport à un placebo ou au traitement glucocorticoïdique intraveineux.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont indépendamment analysé les titres et résumés, ainsi que les rapports complets des études potentiellement pertinentes. À chaque étape, les résultats étaient comparés et les désaccords résolus par des discussions.

Résultats principaux

Aucune étude répondant aux critères d'inclusion n'a été identifiée. Il existe trois études en cours qui sont susceptibles de remplir les critères d'inclusion une fois publiées, et qui seront donc incluses dans les futures mises à jour de cette revue.

Conclusions des auteurs

Il n'existe actuellement pas suffisamment de données en faveur de l'utilisation du rituximab chez les patients atteints d'OT. On a besoin de grands ECR comparant le rituximab à un placebo ou aux corticostéroïdes chez les patients atteints d'OT active pour émettre des jugements adéquats sur l'efficacité et l'innocuité de ce nouveau traitement pour cette affection.

Plain language summary

Rituximab for the treatment of thyroid eye disease

Thyroid eye disease affects 50% of patients with the autoimmune condition, Graves' disease. Symptoms include eye pain, redness, swelling, protrusion (proptosis), double vision, and in severe cases, reduction in vision. Currently treatment options include steroids and radiotherapy, but relapses are common. Surgery is reserved for severe cases. Rituximab is a medication given by intravenous infusion which has been shown to benefit patients with other autoimmune conditions like rheumatoid arthritis. This review was designed to investigate whether rituximab is effective and safe as a treatment option for patients with thyroid eye disease. There is a lack of evidence from randomised controlled trials to support the use of rituximab for thyroid eye disease. Rigorous studies looking at patients with active thyroid eye disease, comparing rituximab treatment with either steroids or placebo, need to be conducted in order to answer this question.

Résumé simplifié

Rituximab pour le traitement de l'ophtalmopathie thyroïdienne

L'ophtalmopathie thyroïdienne est une affection auto-immune affectant 50 % des patients atteints de la maladie de Basedow. Les symptômes comprennent les douleurs oculaires, les rougeurs, le gonflement, la protrusion (exophtalmie), la vision double, et dans les cas sévères, une réduction de la vision. Les options de traitement actuelles comprennent les stéroïdes et la radiothérapie, mais les rechutes sont fréquentes. La chirurgie est réservée aux cas les plus sévères. Le rituximab est un médicament administré par perfusion intraveineuse qui s'est avéré bénéfique pour les patients présentant d'autres affections auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde. Cette revue a été conçue pour déterminer si le rituximab est une option de traitement efficace et sûre pour les patients souffrant d'ophtalmopathie thyroïdienne. Il existe une insuffisance de données issues d'essais contrôlés randomisés en faveur de l'utilisation du rituximab pour le traitement de l'ophtalmopathie thyroïdienne. Des études rigoureuses sur des patients souffrant d'une ophtalmopathie thyroïdienne active, comparant le traitement par le rituximab soit aux stéroïdes soit à un placebo, doivent être réalisées afin de répondre à cette question.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.