Intervention Review

Ketamine for management of acute exacerbations of asthma in children

  1. Kana R Jat*,
  2. Deepak Chawla

Editorial Group: Cochrane Airways Group

Published Online: 14 NOV 2012

Assessed as up-to-date: 18 JUL 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD009293.pub2

How to Cite

Jat KR, Chawla D. Ketamine for management of acute exacerbations of asthma in children. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 11. Art. No.: CD009293. DOI: 10.1002/14651858.CD009293.pub2.

Author Information

  1. Government Medical College and Hospital, Department of Pediatrics, Chandigarh, Chandigarh UT, India

*Kana R Jat, Department of Pediatrics, Government Medical College and Hospital, Sector-32, Chandigarh, Chandigarh UT, 160030, India. drkanaram@gmail.com. drkanaram@yahoo.co.in.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 14 NOV 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Asthma is the most common chronic disease in children, and children with asthma frequently visit the paediatric emergency departments with acute exacerbations. Some of these children fail to respond to standard therapy (aerosol beta2-agonist with or without aerosol anticholinergic and oral or parenteral corticosteroids) for acute asthma leading to prolonged emergency department stay, hospitalisation, morbidity (e.g. barotrauma, intubation) and death, albeit rarely. Ketamine may relieve bronchospasm and is a potentially promising therapy for children with acute asthma who fail to respond to standard treatment.

Objectives

To evaluate the efficacy of ketamine compared to placebo, no intervention or standard care for management of severe acute asthma in children who had not responded to standard therapy.

Search methods

We identified trials from the Cochrane Airways Group Specialised Register of trials (CAGR) and ClinicalTrials.gov. We reviewed reference lists of all primary studies and review articles for additional references. We contacted authors of identified trials and asked them to identify other published and unpublished studies. The latest search was in July 2012.

Selection criteria

Randomised controlled trials comparing ketamine to placebo or standard care in children (up to 18 years of age) presenting with an acute asthma exacerbation who had not responded to standard therapy.

Data collection and analysis

Two review authors independently selected studies. The data were extracted in pre-defined proforma and were analysed independently by two review authors. The data analysis was performed using Review Manager 5.1.

Main results

A single study enrolling 68 non-intubated children was found eligible for inclusion in review. The study had low or unclear risk of bias. It demonstrated no significant difference in respiratory rate, oxygen saturation, hospital admission rate (odds ratio (OR) 0.77; 95% confidence interval (CI) 0.23 to 2.58) and need for mechanical ventilation between ketamine (0.2 mg/kg intravenous bolus over one to two minutes, followed by a 0.5 mg/kg per hour continuous infusion for two hours) and placebo group. There were no significant side effects of ketamine in the study. There was also no difference in need for other adjuvant therapy (OR 2.19; 95% CI 0.19 to 25.40) and in Pulmonary Index Score (mean difference (MD) -0.40; 95% CI -1.21 to 0.41) between the groups.

Authors' conclusions

The single study on non-intubated children with severe acute asthma did not show significant benefit and does not support the case studies and observational reports showing benefits of ketamine in both non-ventilated and ventilated children. There were no significant side effects of ketamine. We could not find any trials on ventilated children. To prove that ketamine is an effective treatment for acute asthma in children, there is need for sufficiently powered randomised trials of high methodological quality with objective outcome measures of clinical importance. Future trials should also explore different doses of ketamine and its role in children needing ventilation because of severe acute asthma.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Role of ketamine for management of acute severe asthma in children

Children frequently visit the emergency department for acute exacerbation of asthma. Some of these children fail to respond to standard treatment (corticosteroids and bronchodilators) with increased morbidity. Ketamine has bronchodilatory properties and may be useful for acute exacerbation of asthma. We evaluated the efficacy of ketamine for management of severe acute asthma in children who had not responded to standard therapy. We found, through systematic search, only one study where investigators assessed the usefulness of ketamine for management of severe acute asthma in children. While this single study suggested that there is a lack of evidence for usefulness of ketamine in acute exacerbation of asthma in children, more trials are needed regarding the use of ketamine in acute asthma before more specific recommendations can be made.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

La kétamine dans la prise en charge des crises d'asthme aiguës chez l'enfant

Contexte

L'asthme est la maladie chronique la plus fréquente chez l'enfant, et les enfants asthmatiques consultent souvent en urgence pour des crises d'asthme. Certains ne répondent pas au traitement standard (agoniste bêta2 en aérosol avec ou sans anticholinergique en aérosol et corticostéroïdes par voie orale ou parentérale) de l'asthme aigu, ce qui entraîne un séjour prolongé aux urgences, une hospitalisation, des morbidités (par ex. barotraumatisme, intubation) et le décès, bien que cela soit rare. La kétamine peut soulager le bronchospasme et pourrait être un traitement prometteur pour les enfants atteints d'asthme sévère qui ne répondent pas au traitement standard.

Objectifs

Évaluer l'efficacité de la kétamine par rapport à un placebo, à l'absence d'intervention ou à la prise en charge classique de l'asthme sévère aigu chez les enfants qui n'ont pas répondu au traitement standard.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons identifié des essais dans le registre spécialisé des essais du groupe Cochrane sur les voies respiratoires (CAGR) et dans ClinicalTrials.gov. Nous avons également examiné les bibliographies de toutes les études primaires et des articles de revue. Nous avons contacté les auteurs des essais identifiés pour leur demander d'identifier d'autres études publiées et non publiées. La dernière recherche a été effectuée en juillet 2012.

Critères de sélection

Essais contrôlés randomisés comparant la kétamine à un placebo ou au traitement de référence chez les enfants (jusqu'à 18 ans) avec une crise d'asthme aiguë qui n'ont pas répondu au traitement standard.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont sélectionné les études de façon indépendante. Les données ont été extraites selon un schéma prédéfini et ont été analysées de façon indépendante par deux auteurs de la revue. L'analyse des données a été menée à l'aide de Review Manager 5.1.

Résultats Principaux

Une seule étude portant sur 68 enfants non intubés était éligible pour être incluse dans cette revue. L'étude avait un risque de biais faible ou indéterminé. Elle n'a montré aucune différence significative en termes de fréquence respiratoire, saturation, taux d'hospitalisation (rapport des cotes (OR) 0,77 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % de 0,23 à 2,58) et de nécessité de ventilation mécanique entre la kétamine (0,2 mg/kg de bolus intraveineux en une ou deux minutes, suivis d'une perfusion continue de 0,5 mg/kg de deux heures) et un groupe placebo. L'étude n'a montré aucun effet secondaire significatif de la kétamine. Il n'y avait pas non plus de différence en matière de nécessité de traitement adjuvant (OR 2,19 ; IC à 95 % de 0,19 à 25,40) et de score pulmonaire (différence moyenne (DM)) de -0,40 ; IC à 95 % de 1,21 à 0,41) entre les groupes.

Conclusions des auteurs

La seule étude identifiée portant sur des enfants non intubés atteints d'asthme sévère aigu n'a pas montré de bénéfice significatif et n'étaye pas les études de cas et rapports d'observation montrant des bénéfices de la kétamine chez les enfants non-ventilés et ventilés. La kétamine n'a pas entraîné d'effets secondaires significatifs. Nous n'avons pas trouvé d'essai sur les enfants ventilés. Pour prouver que la kétamine est un traitement efficace de l'asthme aigu chez l'enfant, il faudrait des essais randomisés avec une puissance suffisante et une bonne qualité méthodologique, ainsi que des critères de jugement objectifs ayant une importance clinique. Les futurs essais doivent également étudier différentes doses de kétamine et son rôle chez les enfants devant être ventilés en raison d'asthme sévère aigu.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

La kétamine dans la prise en charge des crises d'asthme aiguës chez l'enfant

Le rôle de la kétamine dans la prise en charge de l'asthme sévère aigu chez l'enfant

Les enfants se retrouvent souvent aux urgences pour des crises d'asthme. Certains ne répondent pas au traitement standard (corticostéroïdes et bronchodilatateurs), ce qui entraîne une augmentation de la morbidité. La kétamine a des propriétés bronchodilatatrices et peut être utile pour les crises d'asthme aiguës. Nous avons évalué l'efficacité de la kétamine dans la prise en charge de l'asthme sévère aigu chez les enfants qui n'avaient pas répondu au traitement standard. Après une recherche systématique, nous avons identifié une seule étude dans laquelle les investigateurs ont évalué l'utilité de la kétamine dans la prise en charge de l'asthme sévère aigu chez l'enfant. Bien que cette unique étude ait montré un manque de données probantes quant à l'utilité de la kétamine dans les crises d'asthme aiguës chez l'enfant, d'autres essais sont nécessaires pour étudier l'utilisation de la kétamine dans l'asthme aigu avant de pouvoir émettre des recommandations plus spécifiques.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 11th October, 2013
Traduction financée par: Minist�re des Affaires sociales et de la Sant�