Intervention Review

You have free access to this content

Nurse versus physician-led care for the management of asthma

  1. Maarten C Kuethe1,*,
  2. Anja A P H Vaessen-Verberne1,
  3. Roy G Elbers2,
  4. Wim MC Van Aalderen3

Editorial Group: Cochrane Airways Group

Published Online: 28 FEB 2013

Assessed as up-to-date: 30 AUG 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD009296.pub2


How to Cite

Kuethe MC, Vaessen-Verberne AAPH, Elbers RG, Van Aalderen WMC. Nurse versus physician-led care for the management of asthma. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 2. Art. No.: CD009296. DOI: 10.1002/14651858.CD009296.pub2.

Author Information

  1. 1

    AMPHIA Hospital, Paediatrics, Breda, Netherlands

  2. 2

    Academic Medical Center, Dutch Cochrane Centre, Amsterdam, Netherlands

  3. 3

    Emma Children's Hospital, Academic Medical Center, Department of Paediatric Respiratory Medicine and Allergy, Amsterdam, Netherlands

*Maarten C Kuethe, Paediatrics, AMPHIA Hospital, PO Box 90157, Breda, 4800 RL, Netherlands. kuethe@planet.nl. mkuethe@amphia.nl.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 28 FEB 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Asthma is the most common chronic disease in childhood and prevalence is also high in adulthood, thereby placing a considerable burden on healthcare resources. Therefore, effective asthma management is important to reduce morbidity and to optimise utilisation of healthcare facilities.

Objectives

To review the effectiveness of nurse-led asthma care provided by a specialised asthma nurse, a nurse practitioner, a physician assistant or an otherwise specifically trained nursing professional, working relatively independently from a physician, compared to traditional care provided by a physician. Our scope included all outpatient care for asthma, both in primary care and in hospital settings.

Search methods

We carried out a comprehensive search of databases including The Cochrane Library, MEDLINE and EMBASE to identify trials up to August 2012. Bibliographies of relevant papers were searched, and handsearching of relevant publications was undertaken to identify additional trials.

Selection criteria

Randomised controlled trials comparing nurse-led care versus physician-led care in asthma for the same aspect of asthma care.

Data collection and analysis

We used standard methodological procedures expected by The Cochrane Collaboration.

Main results

Five studies on 588 adults and children were included concerning nurse-led care versus physician-led care. One study included 154 patients with uncontrolled asthma, while the other four studies including 434 patients with controlled or partly controlled asthma. The studies were of good methodological quality (although it is not possible to blind people giving or receiving the intervention to which group they are in). There was no statistically significant difference in the number of asthma exacerbations and asthma severity after treatment (duration of follow-up from six months to two years). Only one study had healthcare costs as an outcome parameter, no statistical differences were found. Although not a primary outcome, quality of life is a patient-important outcome and in the three trials on 380 subjects that reported on this outcome, there was no statistically significant difference (standardised mean difference (SMD) -0.03; 95% confidence interval (CI) -0.23 to 0.17).

Authors' conclusions

We found no significant difference between nurse-led care for patients with asthma compared to physician-led care for the outcomes assessed. Based on the relatively small number of studies in this review, nurse-led care may be appropriate in patients with well-controlled asthma. More studies in varied settings and among people with varying levels of asthma control are needed with data on adverse events and health-care costs.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Nurse- versus physician-led care for the management of asthma

Asthma is a very common chronic condition and symptoms are breathlessness, coughing, wheezing and chest tightness. Symptoms may be persistent or intermittent. In order for asthma to be managed well, and symptoms controlled, regular visits to a healthcare professional are needed. During these visits, a number of aspects should be addressed (prescribing of medication, asthma self-management education including inhaler technique assessment, written asthma treatment plans, self-monitoring of symptoms and regular medical review). Consultations such as these, although important, are time-consuming, placing a burden on healthcare resources and the workload of the doctors treating these patients. Since the 1990s, nurse-led care has been introduced to treat people with asthma. We investigated if nurse-led care is as effective as that delivered by a physician.

We reviewed the medical literature to find randomised controlled trials on care delivered by specialised nurse compared to care by a doctor in the management of asthma. We found five studies on 588 adults and children. The studies were of good methodological quality. The number of asthma exacerbations (flare-ups) and the level of asthma severity did not differ at the end of the study period between the intervention and the control group. Only one study reported information about the costs associated with both kinds of care and there was no significant difference between them. There was also no difference in quality of life. We found no difference between nurse-led care and physician-led care. Based on the relatively small number of studies in this review, nurse-led care may be appropriate in patients with well-controlled asthma. More studies in varied settings and among people with varying levels of asthma control are needed with data on adverse events and healthcare costs.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Soins administrés par une infirmière versus un médecin pour la prise en charge de l'asthme

Contexte

L'asthme est l'affection chronique la plus fréquente durant l'enfance et sa prévalence est également élevée durant l'âge adulte, ce fait peser une charge considérable sur les ressources de santé. C'est pourquoi, la prise en charge efficace de l'asthme est importante pour réduire la morbidité et pour optimiser l'utilisation des services de santé.

Objectifs

Évaluer l'efficacité des soins de l'asthme administrés par une infirmière spécialisée en soins de l'asthme, une infirmière générale, un assistant de médecin ou un soignant professionnel spécifiquement formé en soins infirmiers, exerçant de façon relativement indépendante d'un médecin, comparés aux soins traditionnels administrés par un médecin. Notre domaine incluait tous les soins en ambulatoire de la prise en charge de l'asthme, à la fois dans des établissements de soins primaires et des hôpitaux.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches exhaustives dans les bases de données incluant The Cochrane Library, MEDLINE et EMBASE afin d'identifier des essais jusqu'en août 2012. Les bibliographies des articles pertinents ont été consultées, et des recherches manuelles de publications pertinentes ont été entreprises pour identifier des essais supplémentaires.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés comparant les soins administrés par une infirmière aux soins administrés par un médecin de l'asthme pour le même aspect des soins de l'asthme.

Recueil et analyse des données

Nous avons utilisé des procédures méthodologiques standard prévues par The Cochrane Collaboration.

Résultats Principaux

Cinq études portant sur 588 adultes et enfants ont été incluses concernant les soins administrés par une infirmière versus les soins administrés par un médecin. Une étude a inclus 154 patients dont l'asthme était non contrôlé, tandis que les quatre autres études ont inclus 434 patients dont l'asthme était contrôlé ou partiellement contrôlé. La qualité méthodologique des études était bonne (même s'il n'est pas possible de maintenir les personnes donnant ou recevant l'intervention dans l'ignorance du groupe auquel elles sont assignées). Il n'y avait pas de différence statistiquement significative du nombre d'exacerbations de l'asthme et de la gravité de l'asthme après traitement (durée du suivi de six mois à deux ans). Seule une étude a rendu compte des coûts de santé comme un paramètre de critère de jugement, et aucune différence statistique n'a été décelée. Bien qu'elle ne soit pas un critère de jugement principal, la qualité de vie est un critère de jugement important pour les patients et dans les trois essais portant sur 380 patients ayant rapporté des données sur ce critère de jugement, il n'y avait pas de différence statistiquement significative (différence moyenne standardisée (DMS) -0,03 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % -0,23 à 0,17).

Conclusions des auteurs

Nous n'avons pas décelé de différence significative entre les soins administrés par une infirmière pour les patients atteints d'asthme comparés aux soins administrés par un médecin en ce qui concerne les critères de jugement évalués. D'après le nombre relativement petit d'études dans cette revue, les soins administrés par une infirmière peuvent s'avérer appropriés chez les patients chez qui l'asthme est bien contrôlé. Il est nécessaire de mener davantage d'études dans des contextes variés et sur des personnes ayant des niveaux variables de contrôle de l'asthme en présentant des données sur les événements indésirables et les coûts de santé.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Soins administrés par une infirmière versus un médecin pour la prise en charge de l'asthme

Soins administrés par une infirmière versus un médecin pour la prise en charge de l'asthme

L'asthme est une affection chronique très fréquente et les symptômes sont notamment l'essoufflement, la toux, la respiration sifflante et la sensation d'oppression. Les symptômes peuvent être persistants ou intermittents. Afin de prendre en charge correctement l'asthme, et d'en contrôler les symptômes, il est nécessaire de se rendre à des visites régulières chez des professionnels de santé. Au cours de ces visites, un certain nombre d'aspects devront être abordés (prescription de médicaments, éducation à l'auto-gestion de l'asthme notamment l'évaluation de la technique de l'inhalateur, plans de traitement de l'asthme écrits, auto-surveillance des symptômes et examen médical régulier). Ce type de consultations, bien qu'important, nécessite du temps, pesant sur les ressources de santé et rajoutant une charge de travail aux médecins qui traitent ces patients. Depuis les années 1990, des soins administrés par une infirmière ont été introduits pour traiter les personnes atteintes d'asthme. Nous avons évalué si les soins administrés par une infirmière sont aussi efficaces que ceux dispensés par un médecin.

Nous avons consulté la littérature médicale pour trouver des essais contrôlés randomisés portant sur les soins administrés par une infirmière spécialisée comparativement aux soins administrés par un médecin dans la prise en charge de l'asthme. Nous avons trouvé cinq études portant au total sur 588 adultes et enfants. La qualité méthodologique des études était bonne. Le nombre d'exacerbations de l'asthme (poussées) et le niveau de gravité de l'asthme n'étaient pas différents à la fin de la période d'étude entre le groupe sous intervention et le groupe témoin. Une seule étude a rapporté des informations sur les coûts associés aux deux types de soins et il n'existait aucune différence significative entre eux. De même, il n'y avait aucune différence au niveau de la qualité de vie. Nous n'avons trouvé aucune différence entre les soins administrés par une infirmière et les soins administrés par un médecin. D'après le nombre relativement petit d'études dans cette revue, les soins administrés par une infirmière peuvent s'avérer appropriés chez les patients chez qui l'asthme est bien contrôlé. Il est nécessaire de mener davantage d'études dans des contextes variés et sur des personnes ayant des niveaux variables de contrôle de l'asthme en présentant des données sur les événements indésirables et les coûts de santé.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st March, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Ministère de la Santé. Pour le Canada : Instituts de recherche en santé du Canada, ministère de la Santé du Québec, Fonds de recherche de Québec-Santé et Institut national d'excellence en santé et en services sociaux.