Intervention Review

Losigamone add-on therapy for partial epilepsy

  1. Yousheng Xiao1,
  2. Man Luo1,
  3. Jin Wang1,*,
  4. Hongye Luo2

Editorial Group: Cochrane Epilepsy Group

Published Online: 13 JUN 2012

Assessed as up-to-date: 1 MAY 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD009324.pub2

How to Cite

Xiao Y, Luo M, Wang J, Luo H. Losigamone add-on therapy for partial epilepsy. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 6. Art. No.: CD009324. DOI: 10.1002/14651858.CD009324.pub2.

Author Information

  1. 1

    The First Affiliated Hospital, Guangxi Medical University, Department of Neurology, Nanning, Guangxi, China

  2. 2

    Guangxi Medical University, Department of Epidemiology & Statistics, Nanning, Guangxi, China

*Jin Wang, Department of Neurology, The First Affiliated Hospital, Guangxi Medical University, No. 22, Shuang Yong Lu, Nanning, Guangxi, 530021, China. wangjin72@126.com.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 13 JUN 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Epilepsy is a common neurologic disorder, affecting approximately 50 million people worldwide; nearly a third of these people are not well controlled by a single antiepileptic drug and usually require treatment with a combination of two or more antiepileptic drugs. In recent years, many newer antiepileptic drugs have been investigated as add-on therapy for partial epilepsy; losigamone is one of these drugs and is the focus of this systematic review.

Objectives

To investigate the efficacy and safety of losigamone when used as an add-on therapy for partial epilepsy.

Search methods

We searched the Cochrane Epilepsy Group Specialized Register (1 May 2012), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL Issue 4 of 12, The Cochrane Library, 2012) and MEDLINE (1 May 2012). We searched trials registers and contacted the manufacturer of losigamone and authors of included studies for additional information. There were no language restrictions.

Selection criteria

Randomized controlled add-on trials comparing losigamone with placebo for partial epilepsy.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed trial quality and extracted data. The primary outcomes were 50% or greater reduction in seizure frequency and seizure freedom; the secondary outcomes were treatment withdrawal and adverse events. Results are presented as risk ratios (RR) with 95% confidence intervals (CIs) or 99% CIs (for the individual listed adverse events to make an allowance for multiple testing).

Main results

Two trials involving a total of 467 patients were eligible for inclusion. Both trials assessed losigamone 1200 or 1500 mg/d as an add-on therapy for partial epilepsy. One trial was assessed as being of good methodologic quality while the other was of uncertain quality. For the efficacy outcomes, results did show patients taking losigamone were significantly more likely to achieve a 50% or greater reduction in seizure frequency (RR 1.75; 95% CI 1.14 to 2.72), but associated with a significant increase of treatment withdrawal when compared with those taking placebo (RR 2.16; 95% CI 1.28 to 3.67). For the safety outcomes, results indicated the proportion of patients who experienced adverse events in the losigamone group was higher than the placebo group (RR 1.34; 95% CI 1.00 to 1.80), dizziness was the only adverse event significantly in relation to losigamone (RR 3.82; 99% CI 1.69 to 8.64). The proportion of patients achieving seizure freedom was not reported in either trial report. A subgroup analysis according to different doses of losigamone showed that a higher dose of losigamone (1500 mg/d) is associated with a greater reduction in seizure frequency than lower doses, but is also associated with more dropouts due to adverse events.

Authors' conclusions

The results of this review showed losigamone can reduce seizure frequency but was associated with more treatment withdrawals when used as an add-on therapy for people with partial epilepsy. However, trials included were of short-term duration and uncertain quality. Future well-designed randomized, double-blind, placebo-controlled trials with a longer-term duration are needed.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Losigamone add-on therapy for partial epilepsy

Epilepsy is a common neurologic disorder, affecting approximately 50 million people worldwide; nearly a third of these people are not well controlled by a single antiepileptic drug and often require treatment with two or more antiepileptic drugs (add-on therapy). We found two trials assessing add-on losigamone, which recruited a total of 467 patients aged over18 years. The results of this review showed patients taking losigamone as an add-on treatment were more likely to reduce their seizure frequency by 50% or more in a short-term duration; however it was associated with more treatment withdrawal side effects than placebo. The most frequent adverse event caused by losigamone was dizziness. Future well-designed randomized, double-blind, placebo-controlled trials with a longer-term duration are needed.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

La losigamone comme traitement associé dans l'épilepsie partielle

Contexte

L'épilepsie est un trouble neurologique courant, affectant environ 50 millions de personnes dans le monde. Presqu'un tiers de ces personnes ne sont pas bien soignées par un médicament antiépileptique unique et nécessitent souvent un traitement comptant deux ou plusieurs médicaments antiépileptiques. Ces dernières années, beaucoup de nouveaux médicaments antiépileptiques ont été étudiés à titre de traitement associé de l'épilepsie partielle. La losigamone est l'un de ces médicaments et constitue le sujet principal de cette revue systématique.

Objectifs

Évaluer l'efficacité et l'innocuité de la losigamone lorsqu'elle est utilisée comme traitement associé de l'épilepsie partielle.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur l'épilepsie (1er mai 2012), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, numéro 4 sur 12, The Cochrane Library 2012) et MEDLINE (1er mai 2012). Nous avons cherché dans des registres d'essais et contacté le fabricant de losigamone et certains auteurs d'études incluses pour obtenir plus d'informations. Il n'y avait aucune restriction concernant la langue.

Critères de sélection

Essais contrôlés randomisés sur le traitement d'appoint associé par losigamone versus placebo dans le traitement associé de l'épilepsie partielle.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont évalué la qualité méthodologique des essais et extrait des données de manière indépendante. Les critères principaux concernaient la réduction de 50 % ou plus de la fréquence des crises d'épilepsie, et l'absence de crise ; les critères secondaires portaient sur les arrêts de traitement ainsi que les effets secondaires. Les résultats sont présentés sous la forme de risques relatifs (RR) avec leur intervalle de confiance (IC) à 95 % ou 99 % (pour les effets indésirables listés afin de prendre en compte les tests multiples).

Résultats Principaux

Deux études impliquant un total de 467 participants étaient éligibles à l'inclusion. Les deux essais évaluaient la losigamone 1 200 ou 1 500 mg/d comme traitement associé de l'épilepsie partielle. Un essai a été évalué comme étant d'une bonne qualité méthodologique alors que l'autre était d'une qualité incertaine. Concernant l'efficacité, les résultats ont montré que les patients sous losigamone présentaient une réduction significative de 50 % voire plus de la fréquence des crises d'épilepsie (RR 1,75, IC à 95 % 1,14 à 2,72), mais que cette réduction était aussi associée à une augmentation des arrêts de traitement, comparé aux patients sous placebo (RR 2,16 ; IC à 95 % 1,28 à 3,67). Les résultats concernant l'innocuité indiquaient une proportion plus importante de patients faisant partie du groupe sous traitement à la losigamone ayant souffert d'effets indésirables, que dans le groupe sous traitement placebo (RR 1,34, IC à 95 % 1,00 à 1,80), les vertiges constituant le seul effet indésirable propre au traitement à la losigamone (RR 3,82, IC à 99 % 1,69 à 8,64). La proportion des patients ne souffrant plus de crise d'épilepsie n'était pas renseignée dans le rapport d'essai. L'analyse en sous-groupe sur les différentes doses d'administration de losigamone a montré qu'une dose plus élevée de losigamone (1 500 mg/d) comparée à de moindres doses, est associée à une meilleure réduction de la fréquence des crises d'épilepsie, seulement cette augmentation est aussi associée à davantage d'arrêts de traitement dus aux effets indésirables.

Conclusions des auteurs

Les résultats de cette revue ont montré que la losigamone pouvait réduire la fréquence des crises d'épilepsie mais qu'elle était aussi associée à davantage d'arrêts de traitement lorsqu'elle était utilisée comme traitement associé chez les personnes souffrant d'épilepsie partielle. Cependant, les essais inclus étaient d'une durée à court-terme et de qualité incertaine. Des essais supplémentaires à long terme, contrôlés par placebo, en double aveugle, randomisés et bien conçus sont nécessaires.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

La losigamone comme traitement associé dans l'épilepsie partielle

La losigamone comme traitement associé dans l'épilepsie partielle

L'épilepsie est un trouble neurologique courant, affectant environ 50 millions de personnes dans le monde. Presqu'un tiers de ces personnes ne sont pas bien soignées par un médicament antiépileptique unique et nécessitent souvent un traitement comptant deux ou plusieurs médicaments antiépileptiques (ou traitement associé). Nous avons trouvé deux essais évaluant le traitement associé par losigamone, réalisés sur 467 patients âgés de plus de 18 ans. Les résultats de cette revue ont montré que la fréquence des crises d'épilepsie chez les patients sous losigamone comme traitement associé avait tendance à être réduite de 50 % ou plus, sur une courte durée. Cependant, ce traitement était associé à davantage d'arrêts prématurés dus aux effets indésirables, que le traitement par placebo. L'effet indésirable le plus courant dû à la losigamone était des vertiges. Des essais supplémentaires à long terme, contrôlés par placebo, en double aveugle, randomisés et bien conçus sont nécessaires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 25th June, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français