Intervention Review

You have free access to this content

Primary school-based behavioural interventions for preventing caries

  1. Anna M Cooper1,*,
  2. Lucy A O'Malley2,
  3. Sarah N Elison1,
  4. Rosemary Armstrong3,
  5. Girvan Burnside4,
  6. Pauline Adair1,
  7. Lindsey Dugdill1,
  8. Cynthia Pine5

Editorial Group: Cochrane Oral Health Group

Published Online: 31 MAY 2013

Assessed as up-to-date: 18 OCT 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD009378.pub2


How to Cite

Cooper AM, O'Malley LA, Elison SN, Armstrong R, Burnside G, Adair P, Dugdill L, Pine C. Primary school-based behavioural interventions for preventing caries. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 5. Art. No.: CD009378. DOI: 10.1002/14651858.CD009378.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of Salford, Directorate of Psychology and Public Health, School of Health Sciences, Salford, Greater Manchester, UK

  2. 2

    The University of Manchester, School of Dentistry, Manchester, Greater Manchester, UK

  3. 3

    School of Health Sciences, University of Salford, World Health Organization Collaborating Centre for Research on Oral Health in Deprived Communities, Salford, Greater Manchester, UK

  4. 4

    University of Liverpool, Department of Biostatistics, Institute of Translational Medicine, Faculty of Health and Life Sciences, Liverpool, UK

  5. 5

    Queen Mary University of London, Barts and The London School of Medicine and Dentistry, London, UK

*Anna M Cooper, Directorate of Psychology and Public Health, School of Health Sciences, University of Salford, Allerton Building, Frederick Road Campus, Salford, Greater Manchester, M6 6PU, UK. a.m.cooper@salford.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 31 MAY 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

Background

Dental caries is one of the most common global childhood diseases and is, for the most part, entirely preventable. Good oral health is dependent on the establishment of the key behaviours of toothbrushing with fluoride toothpaste and controlling sugar snacking. Primary schools provide a potential setting in which these behavioural interventions can support children to develop independent and habitual healthy behaviours.

Objectives

To assess the clinical effects of school-based interventions aimed at changing behaviour related to toothbrushing habits and the frequency of consumption of cariogenic food and drink in children (4 to 12 year olds) for caries prevention.

Search methods

We searched the following electronic databases: the Cochrane Oral Health Group's Trials Register (to 18 October 2012), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2012, Issue 4), MEDLINE via OVID (1948 to 18 October 2012), EMBASE via OVID (1980 to 18 October 2012), CINAHL via EBSCO (1981 to 18 October 2012) and PsycINFO via OVID (1950 to 18 October 2012). Ongoing trials were searched for using Current Controlled Trials (to 18 October 2012) and ClinicalTrials.gov (to 18 October 2012). Conference proceedings were searched for using ZETOC (1993 to 18 October 2012) and Web of Science (1990 to 18 October 2012). We searched for thesis abstracts using the Proquest Dissertations and Theses database (1950 to 18 October 2012). There were no restrictions regarding language or date of publication. Non-English language papers were included and translated in full by native speakers.

Selection criteria

Randomised controlled trials of behavioural interventions in primary schools (children aged 4 to 12 years at baseline) were selected. Included studies had to include behavioural interventions addressing both toothbrushing and consumption of cariogenic foods or drinks and have a primary school as a focus for delivery of the intervention.

Data collection and analysis

Two pairs of review authors independently extracted data related to methods, participants, intervention design including behaviour change techniques (BCTs) utilised, outcome measures and risk of bias. Relevant statistical information was assessed by a statistician subsequently. All included studies contact authors were emailed for copies of intervention materials. Additionally, three attempts were made to contact study authors to clarify missing information.

Main results

We included four studies involving 2302 children. One study was at unclear risk of bias and three were at high risk of bias. Included studies reported heterogeneity in both the intervention design and outcome measures used; this made statistical comparison difficult. Additionally this review is limited by poor reporting of intervention procedure and design. Several BCTs were identified in the trials: these included information around the consequences of twice daily brushing and controlling sugar snacking; information on consequences of adverse behaviour and instruction and demonstration regarding skill development of relevant oral health behaviours.

Only one included study reported the primary outcome of development of caries. This small study at unclear risk of bias showed a prevented fraction of 0.65 (95% confidence interval (CI) 0.12 to 1.18) in the intervention group. However, as this is based on a single study, this finding should be interpreted with caution.

Although no meta-analysis was performed with respect to plaque outcomes (due to differences in plaque reporting between studies), the three studies which reported plaque outcomes all found a statistically significant reduction in plaque in the intervention groups with respect to plaque outcomes. Two of these trials involved an 'active' home component where parents were given tasks relating to the school oral health programme (games and homework) to complete with their children. Secondary outcome measures from one study reported that the intervention had a positive impact upon children's oral health knowledge.

Authors' conclusions

Currently, there is insufficient evidence for the efficacy of primary school-based behavioural interventions for reducing caries. There is limited evidence for the effectiveness of these interventions on plaque outcomes and on children's oral health knowledge acquisition. None of the included interventions were reported as being based on or derived from behavioural theory. There is a need for further high quality research to utilise theory in the design and evaluation of interventions for changing oral health related behaviours in children and their parents.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

Programmes based in primary schools designed to help prevent tooth decay by changing children's behaviour

Improving the dental health of children is a global public health priority. Currently 60% to 90% of 5-year olds worldwide suffer from tooth decay. Understanding how to intervene early with respect to establishing good dental health habits requires an understanding of the key behaviours which either help prevent decay (toothbrushing, twice a day with a fluoride-based toothpaste) or encourage decay (sugar snacking) in children's teeth. Primary schools provide a setting in which behavioural interventions designed to encourage and establish good toothbrushing and snacking habits can be tested.

This review examined how successful the interventions in the suitable studies were in improving dental health in children aged from 4 to 12 years. The latest search of relevant studies was carried out on 18th October 2012.

Interventions were programmes that enabled children to.

∙ Making lasting changes to toothbrushing habits.
∙ Reduce the amount and how often food and drink known to cause tooth decay were consumed.

The trials had to include an educational element which taught skills or gave instructions and one or more accepted techniques to change behaviour.

Out of 1518 possible studies found only four were sufficiently relevant and of high enough quality to be included in this review. One small study showed that children who received the behavioural intervention developed fewer caries during the study. Three studies showed that there was less dental plaque (better oral hygiene) in the children in the behavioural intervention groups. More research is needed to confirm these findings.

The dental health of 4 to 12 year olds is an important issue - reducing the amount of decay in this group would have a positive impact on overall health, particularly for those living in the poorest communities. More high quality research with well designed programmes will help to establish which techniques are most effective at changing child and parent behaviour to encourage good toothbrushing and discourage sugar snacking.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

Interventions comportementales à l'école élémentaire pour la prévention des caries

Contexte

Les caries dentaires sont l'une des maladies infantiles les plus fréquentes dans le monde et elles sont, dans la plupart des cas, totalement évitables. La bonne santé bucco-dentaire dépend de l'établissement des comportements clés que sont le brossage des dents avec un dentifrice au fluor et le contrôle de la consommation de collations sucrées. Les écoles élémentaires offrent un cadre possible dans lequel ces interventions comportementales peuvent aider les enfants à développer des comportements sains de manière indépendante et régulière.

Objectifs

Évaluer les effets cliniques des interventions en milieu scolaire visant à modifier le comportement en termes d'habitudes de brossage des dents et de fréquence de consommation d'aliments et de boissons cariogènes chez les enfants (de 4 à 12 ans) pour la prévention des caries.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données électroniques suivantes : le registre des essais du groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire (jusqu’au 18 octobre 2012), le registre Cochrane des essais contrôlés - Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library2012, Numéro 4), MEDLINE via OVID (de 1948 au 18 octobre 2012), EMBASE via OVID (de 1980 au 18 octobre 2012), CINAHL via EBSCO (de 1981 au 18 octobre 2012) et PsycINFO via OVID (de 1950 au 18 octobre 2012). Les essais en cours ont fait l'objet de recherches sur Current Controlled Trials (jusqu’au 18 octobre 2012) et ClinicalTrials.gov (jusqu’au 18 octobre 2012). Des actes de conférence ont fait l'objet de recherches sur ZETOC (de 1993 au 18 octobre 2012) et Web of Science (de 1990 au 18 octobre 2012). Nous avons recherché des résumés de thèse en utilisant la base de données Proquest Dissertations and Theses (de 1950 au 18 octobre 2012). Il n'y avait aucune restriction concernant la langue ou la date de publication. Des documents rédigés dans des langues non anglophones ont été inclus et intégralement traduits par des locuteurs natifs.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés sur les interventions comportementales en école élémentaire (enfants de 4 à 12 ans à l'inclusion) ont été sélectionnés. Les études incluses devaient inclure des interventions comportementales portant à la fois sur le brossage des dents et la consommation d'aliments et de boissons cariogènes et avoir comme point central de l'intervention une école élémentaire.

Recueil et analyse des données

Deux paires d'auteurs de revue ont indépendamment extrait les données relatives aux méthodes, aux participants, au plan de l'intervention, notamment aux techniques de changement comportemental (TCC) utilisées, aux mesures de résultats et au risque de biais. Les informations statistiques pertinentes ont ensuite été évaluées par un statisticien. Nous avons contacté tous les auteurs responsables de la correspondance des études incluses par courriel pour leur demander des copies des documents relatifs aux interventions. Par ailleurs, trois tentatives ont été faites pour contacter les auteurs des études afin de clarifier les informations manquantes.

Résultats principaux

Nous avons inclus quatre études totalisant 2 302 enfants. Une étude présentait un risque de biais incertain et trois présentaient un risque de biais élevé. Les études incluses présentaient une hétérogénéité aussi bien en termes de conception de l'intervention que de mesures des résultats utilisées, ce qui a rendu la comparaison statistique difficile. Cette revue est en outre limitée par le faible niveau de compte-rendu de la procédure et de la conception des interventions. Plusieurs TCC ont été identifiées dans les essais : celles-ci comprenaient des informations sur les conséquences du brossage des dents deux fois par jour et du contrôle de la consommation de collation sucrées ; des informations sur les conséquences des comportements néfastes, et des instructions et une démonstration relatives au développement de compétences en comportements pertinents pour la santé bucco-dentaire.

Seule une étude incluse indiquait le résultat principal de développement de caries. Cette petite étude présentant un risque de biais incertain montrait une fraction préventive de 0,65 (intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,12 à 1,18) dans le groupe bénéficiant de l'intervention. Cependant, comme ce résultat n'est basé que sur une seule étude, il doit être interprété avec précaution.

Bien qu'aucune méta-analyse n'ait été réalisée sur les résultats relatifs à la plaque dentaire (en raison de différences dans la signalisation de la plaque dentaire entre les études), les trois études qui rapportaient des résultats sur la plaque dentaire ont toutes révélé une réduction statistiquement significative de la plaque dentaire dans les groupes bénéficiant d'une intervention en ce qui concerne les résultats sur la plaque dentaire. Deux de ces essais comprenaient une composante « active » à la maison, dans laquelle les parents devaient remplir des tâches avec leurs enfants dans le cadre du programme de santé bucco-dentaire mené à l'école (jeux et devoirs). Les mesures de résultats secondaires d'une étude indiquaient que l'intervention avait un impact positif sur les connaissances des enfants en termes de santé bucco-dentaire.

Conclusions des auteurs

Actuellement, il n'y a pas suffisamment de preuves de l'efficacité des interventions comportementales à l'école élémentaire pour la prévention des caries. Il existe des preuves limitées de l'efficacité de ces interventions sur les résultats relatifs à la plaque dentaire et sur l'acquisition de connaissances sur la santé bucco-dentaire par les enfants. Aucune des interventions incluses n'était indiquée comme étant basée sur une théorie comportementale ou dérivée d'une théorie comportementale. Il est nécessaire de mener des recherches de haute qualité supplémentaires pour utiliser des éléments théoriques dans la conception et l'évaluation des interventions afin de modifier les comportements relatifs à la santé bucco-dentaire chez les enfants et leurs parents.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

Programmes réalisés à l'école élémentaire conçus pour favoriser la prévention des caries en modifiant le comportement des enfants

L'amélioration de la santé dentaire des enfants est une priorité de santé publique internationale. Actuellement, dans le monde, 60 % à 90 % des enfants de 5 ans souffrent de caries. Comprendre comment intervenir précocement en établissant de bonnes habitudes de santé dentaire nécessite une compréhension des comportements clés soit qui favorisent la prévention des caries (brossage des dents deux fois par jour avec un dentifrice à base de fluor) soit qui encouragent les caries (consommation de collations sucrées) chez les enfants. Les écoles élémentaires offrent un cadre dans lequel les interventions comportementales conçues pour encourager et établir de bonnes habitudes en termes de brossage des dents et de consommation de collations peuvent être testé.

Cette revue a examiné l'efficacité des interventions dans les études adéquates pour améliorer la santé dentaire des enfants âgés de 4 à 12 ans. La dernière recherche d'études pertinentes a été réalisée le 18 octobre 2012.

Les interventions étaient des programmes permettant aux enfants de

∙ changer durablement leurs habitudes de brossage des dents,
∙ réduire la quantité et la fréquence de consommation d'aliments et de boissons connus pour provoquer des caries.

Les essais devaient inclure un élément éducatif qui enseignait des compétences ou donnait des instructions et une ou plusieurs techniques acceptées pour modifier le comportement.

Sur 1 518 études possibles trouvées, seules quatre étaient suffisamment pertinentes et de qualité suffisante pour être incluses dans cette revue. Une petite étude montrait que les enfants qui recevaient l'intervention comportementale développaient moins de caries pendant l'étude. Trois études montraient que la plaque dentaire était réduite (meilleure hygiène bucco-dentaire) chez les enfants des groupes bénéficiant de l'intervention comportementale. Des recherches supplémentaires doivent être effectuées pour confirmer ces résultats.

La santé dentaire des 4 à 12 ans est une question importante. Réduire le nombre de caries dans ce groupe aurait un impact positif sur la santé globale, en particulier dans les populations défavorisées. D'autres recherches de bonne qualité portant sur des programmes bien conçus aideront à déterminer les techniques qui sont les plus efficaces pour modifier le comportement des enfants et des parents afin d'encourager un bon brossage des dents et de décourager la consommation de collations sucrées.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 3rd June, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.

 

Laienverständliche Zusammenfassung

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

Programme in Grundschulen, die durch Verhaltensänderungen bei Kindern beitragen sollen, Zahnverfall vorzubeugen

Die Verbesserung der Zahngesundheit von Kindern ist weltweit ein Schwerpunkt der öffentlichen Gesundheit. Derzeit leiden weltweit 60% bis 90% aller Fünfjährigen an Zahnverfall. Um zu verstehen, was frühzeitig getan werden kann, um ein gutes Zahnhygiene-Verhalten aufzubauen, ist ein Grundverständnis der wichtigsten Verhaltensweisen nötig, die entweder dem Zahnverfall bei Kindern vorbeugen (zwei Mal am Tag Zähne mit einer fluoridhaltigen Zahnpasta putzen) oder ihn begünstigen (zuckerhaltige Zwischenmahlzeiten). Grundschulen bieten ein gutes Umfeld, um verhaltensbezogene Massnahmen zu testen, die entwickelt wurden, um gute Verhaltensmuster beim Zähneputzen und bei Zwischenmahlzeiten zu fördern und zu festigen.

Der vorliegende Review untersuchte, wie erfolgreich die Massnahmen in den geeigneten Studien waren, die Zahngesundheit von Kindern zwischen 4 und 12 Jahren zu verbessern. Die letzte Suche nach relevanten Studien wurde am 18. Oktober 2012 durchgeführt.

Interventionen waren Programme, die Kinder befähigten

∙  ihr Zahnputzverhalten anhaltend zu verändern.
∙  die Menge und Anzahl an Essen und Getränken zu vermindern, die Karies verursachen.

Die Studien sollten einen Schulungsanteil enthalten, welcher Fähigkeiten vermittelte oder Anweisungen gab und eine oder mehrere anerkannte Techniken zur Verhaltensänderungen vermittelte.

Von 1518 möglichen Studien wurden nur vier als hinreichend relevant und mit ausreichend hoher Qualität bewertet, um im Review berücksichtigt zu werden. Eine kleine Studie zeigte, dass Kinder in der Interventionsgruppe mit einer Verahltensänderung während der Studie weniger Karies bekamen. Drei Studien zeigten, dass Kindern in Interventionsgruppen mit einer Verhaltensänderung weniger Zahnbelag (verbesserte Mundhygiene) hatten. Weitere Forschung ist notwendig, um diese Ergebnisse zu bestätigen.

Die Zahngesundheit der 4- bis 12-jährigen ist ein wichtiges Thema, da eine Verminderung des Zahnverfalls in dieser Gruppe einen positiven Einfluss auf die Gesundheit allgemein hätte, insbesondere bei denjenigen, die unter ärmsten Verhältnissen leben. Mittels weiterer qualitativ hochwertigen Forschungsarbeiten mit gut durchdachten Programmen kann herausgefunden werden, welche Techniken am wirksamsten sind, um das Verhalten von Kindern und Eltern dahingehend zu ändern, das richtiges Zähneputzen gefördert und zuckerhaltige Zwischenmahlzeiten unterlassen werden.

Anmerkungen zur Übersetzung

M. Rancea, Koordination durch Cochrane Schweiz