Intervention Review

Magnesium for skeletal muscle cramps

  1. Scott R Garrison1,*,
  2. G Michael Allan2,
  3. Ravneet K Sekhon3,
  4. Vijaya M Musini3,
  5. Karim M Khan4

Editorial Group: Cochrane Neuromuscular Disease Group

Published Online: 12 SEP 2012

Assessed as up-to-date: 11 OCT 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD009402.pub2


How to Cite

Garrison SR, Allan GM, Sekhon RK, Musini VM, Khan KM. Magnesium for skeletal muscle cramps. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 9. Art. No.: CD009402. DOI: 10.1002/14651858.CD009402.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of British Columbia, Therapeutics Initiative, Vancouver, BC, Canada

  2. 2

    University of Alberta, Department of Family Medicine, Edmonton, Alberta, Canada

  3. 3

    University of British Columbia, Department of Anesthesiology, Pharmacology and Therapeutics, Vancouver, BC, Canada

  4. 4

    University of British Columbia, Centre for Hip Health and Mobility, Vancouver, British Columbia, Canada

*Scott R Garrison, Therapeutics Initiative, University of British Columbia, 307-2176 Health Sciences Mall, Vancouver, BC, V6T 1Z3, Canada. sgarrison@shaw.ca.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 12 SEP 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Skeletal muscle cramps are common and often presented to physicians in association with pregnancy, advanced age, exercise or disorders of the motor neuron (such as amyotrophic lateral sclerosis). Magnesium supplements are marketed for the prophylaxis of cramps but the efficacy of magnesium for this indication has never been evaluated by systematic review.

Objectives

To assess the effects of magnesium supplementation compared to no treatment, placebo control or other cramp therapies in people with skeletal muscle cramps.  

Search methods

We searched the Cochrane Neuromuscular Disease Group Specialized Register (11 October 2011), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (2011, Issue 3), MEDLINE (January 1966 to September 2011), EMBASE (January 1980 to September 2011), LILACS (January 1982 to September 2011), CINAHL Plus (January 1937 to September 2011), AMED (January 1985 to October 2011) and SPORTDiscus (January 1975 to September 2011).

Selection criteria

Randomized controlled trials (RCTs) of magnesium supplementation (in any form) to prevent skeletal muscle cramps in any patient group (i.e. all clinical presentations of cramp). We considered comparisons of magnesium with no treatment, placebo control, or other therapy.

Data collection and analysis

Two authors independently selected trials for inclusion and extracted data. Two authors assessed risk of bias. We attempted to contact all study authors and obtained patient level data for three of the included trials, one of which was unpublished. All data on adverse effects were collected from the included RCTs.

Main results

We identified seven trials (five parallel, two cross-over) enrolling a total of 406 individuals amongst whom 118 cross-over participants additionally served as their own controls. Three trials enrolled women with pregnancy-associated leg cramps (N = 202) and four trials enrolled idiopathic cramp sufferers (N = 322 including cross-over controls). Magnesium was compared to placebo in six trials and to no treatment in one trial.

For idiopathic cramps (largely older adults presumed to have nocturnal leg cramps), differences in measures of cramp frequency, magnesium versus placebo, were small, not statistically significant, and without heterogeneity (I2 = 0%). This includes the primary endpoint, percentage change from baseline in the number of cramps per week at four weeks (-3.93%, 95% confidence interval (CI) -21.12% to 13.26%, moderate quality evidence) and the difference in the number of cramps per week at four weeks (0.01 cramps/week, 95% CI -0.52 to 0.55, moderate quality evidence). The percentage of individuals experiencing a 25% or better reduction in cramp rate from baseline was also no different, being 8% lower in the magnesium group (95% CI -28% to 12%, moderate quality evidence). Similarly, no statistically significant difference was found at four weeks in measures of cramp intensity (moderate quality evidence) or cramp duration (low quality evidence).

Meta-analysis was not possible for trials of pregnancy-associated leg cramps. The single study comparing magnesium to no treatment failed to find statistically significant benefit on a three-point ordinal scale of overall treatment efficacy. The two trials comparing magnesium to placebo differed in that one trial found no benefit on frequency or intensity measures while the other found benefit for both.

Withdrawals due to adverse events were not significantly different than placebo. While we could not determine the number of subjects with minor adverse events, studies of oral magnesium generally described potential side effects as similar in frequency to placebo.

Authors' conclusions

It is unlikely that magnesium supplementation provides clinically meaningful cramp prophylaxis to older adults experiencing skeletal muscle cramps. In contrast, for those experiencing pregnancy-associated rest cramps the literature is conflicting and further research in this patient population is needed. We found no randomized controlled trials evaluating magnesium for exercise-associated muscle cramps or disease state-associated muscle cramps (for example amyotrophic lateral sclerosis/motor neuron disease).

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Magnesium for muscle cramps

Muscle cramps are common and can occur in a wide range of settings. Older adults and pregnant women commonly complain of leg cramps while they are resting, athletes can cramp when they are pushing the limits of their endurance, and some people develop muscle cramps as a symptom of other medical conditions. One potential treatment that is already being marketed to prevent muscle cramps is magnesium supplementation. Magnesium is a common mineral in our diets and extra oral supplements of this mineral are available either over the Internet or in health food stores and pharmacies (usually in the form of tablets or powders to be dissolved in water). We searched for all high quality published studies evaluating the effectiveness of magnesium to prevent muscle cramps and found four studies in older adults and three studies in pregnant women. There were no studies of people who cramp while exercising and no studies on people who cramp because of underlying medical problems. The four studies in older adults (a total of 322 participants including controls in cross-over studies) collectively suggest that magnesium is unlikely to provide a meaningful benefit in reducing the frequency or severity of cramps in that population. We consider this evidence to be of moderate quality. In contrast, the three studies in pregnant women (202 participants) are collectively inconclusive since one study found benefit in reducing both cramp frequency and cramp pain while the other two found no benefit. More research on magnesium in pregnant women is needed; however, older adult cramp sufferers appear unlikely to benefit from this therapy. While we could not determine the rate of unwanted side effects, the study withdrawal rates and adverse event discussions suggest the treatment is well tolerated.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Le magnésium pour les crampes des muscles squelettiques

Contexte

Les crampes des muscles squelettiques sont courantes et souvent présentées aux médecins en association avec une grossesse, un âge avancé, la pratique d'exercice ou des dysfonctionnements du motoneurone (telle que la sclérose latérale amyotrophique). Les suppléments de magnésium sont disponibles sur le marché pour la prophylaxie des crampes mais l'efficacité du magnésium pour cette indication n'a jamais été évaluée par une revue systématique.

Objectifs

Évaluer les effets de la supplémentation en magnésium comparé à l'absence de traitement, un placebo ou d'autres traitements contre les crampes chez les personnes souffrant de crampes des muscles squelettiques.  

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les affections neuro-musculaires (11 octobre 2011), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (2011, numéro 3), MEDLINE (de janvier 1966 à septembre 2011), EMBASE (de janvier 1980 à septembre 2011), LILACS (de janvier 1982 à septembre 2011), CINAHL Plus (de janvier 1937 à septembre 2011), AMED (de janvier 1985 à octobre 2011) et SPORTDiscus (de janvier 1975 à septembre 2011).

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés (ECR) sur la supplémentation en magnésium (sous toutes ses formes) pour prévenir les crampes de muscles squelettiques dans tous les groupes de patients (à savoir tous les cas cliniques de crampes). Nous avons pris en compte les comparaisons entre l'utilisation de magnésium avec l'absence de traitement, un placebo ou un autre traitement.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont sélectionné les essais à inclure et extrait des données de façon indépendante. Deux auteurs ont évalué le risque de biais. Nous avons essayé de contacter tous les auteurs des études et obtenu des données sur les patients pour trois des essais inclus, dont l'un n'avait pas été publié. Toutes les données sur les effets indésirables ont été recueillies à partir des ECR inclus.

Résultats Principaux

Nous avons identifié sept essais (cinq parallèles et deux croisés) impliquant un total de 406 participants parmi lesquels 118 participants croisés ont également servi de propres témoins. Trois essais impliquaient des femmes souffrant de crampes aux jambes associées à leur grossesse (N = 202) et quatre essais impliquaient des personnes souffrant de crampes idiopathiques (N = 322 incluant des témoins croisés). Le magnésium était comparé à un placebo dans six essais et à l'absence de traitement dans un essai.

Pour les crampes idiopathiques (en grande partie, les personnes âgées présument avoir des crampes nocturnes au niveau des jambes), les différences de mesure de la fréquence des crampes, du magnésium versus placebo, étaient faibles, non statistiquement significatives et sans hétérogénéité (I2 = 0 %). Cela inclut le critère de jugement principal, le pourcentage de changement par rapport à l'inclusion dans le nombre de crampes par semaine au bout de quatre semaines (-3,93 %, intervalle de confiance (IC) à 95 % -21,12 % à 13,26 %, preuves de qualité moyenne) et la différence dans le nombre de crampes par semaine au bout de quatre semaines (0,01 crampes/semaine, IC à 95 % -0,52 à 0,55, preuves de qualité moyenne). Le pourcentage d'individus ressentant une amélioration de 25 % ou plus dans la réduction du taux de crampes par rapport à l'inclusion n'était également pas différent, étant 8 % inférieur au groupe sous magnésium (IC à 95 % -28 % à 12 %, preuves de qualité moyenne). De même, aucune différence statistiquement significative n'a été observée à quatre semaines dans les mesures d'intensité (preuves de qualité moyenne) ou de durée des crampes (preuves de faible qualité).

Il n'a pas été possible de procéder à une méta-analyse pour les essais sur les crampes aux jambes associées à la grossesse. La seule étude comparant l'apport en magnésium à l'absence de traitement n'a pas trouvé de bénéfice statistiquement significatif sur une échelle ordinale à trois points concernant l'efficacité générale du traitement. Les deux essais comparant le magnésium à un placebo différaient en ce qu'un essai n'avait signalé aucun bénéfice sur les mesures de la fréquence ou de l'intensité alors que l'autre essai avait observé un bénéficie sur les deux critères.

Les arrêts prématurés liés aux effets indésirables ne différaient pas de manière significative par rapport au placebo. Bien que nous ne puissions pas déterminer le nombre de sujets présentant des effets indésirables mineurs, les études sur l'apport oral de magnésium décrivaient généralement les effets secondaires potentiels comme similaires en fréquence par rapport au placebo.

Conclusions des auteurs

Il est peu probable que la supplémentation en magnésium fournisse une prophylaxie cliniquement significative sur les crampes chez les personnes âgées souffrant de crampes des muscles squelettiques. En revanche, pour les femmes souffrant de crampes au repos associées à la grossesse, la littérature est contradictoire et des recherches supplémentaires sont nécessaires pour cette population de patients. Nous n'avons trouvé aucun essai contrôlé randomisés évaluant l'apport de magnésium pour les crampes musculaires liées à l'exercice physique ou à une maladie (par exemple, la sclérose latérale amyotrophique/maladie du motoneurone).

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Le magnésium pour les crampes des muscles squelettiques

Le magnésium pour les crampes musculaires

Les crampes musculaires sont courantes et peuvent survenir dans des contextes très variés. Les personnes âgées et les femmes enceintes se plaignent souvent de crampes aux jambes lorsqu'elles sont au repos, les sportifs souffrent de crampes lorsqu'ils repoussent les limites de leur endurance, et certaines personnes ressentent des crampes musculaires comme symptôme d'autres problèmes médicaux. Un traitement potentiel de prévention des crampes musculaires déjà sur le marché serait la supplémentation en magnésium. Le magnésium est un minéral courant dans notre alimentation et des suppléments oraux de ce minéral sont disponibles sur Internet, dans les magasins diététiques ou en pharmacie (généralement sous forme de comprimés ou de poudre à dissoudre dans l'eau). Nous avons recherché toutes les études publiées de haute qualité évaluant l'efficacité du magnésium pour prévenir les crampes musculaires et avons trouvé quatre études chez les personnes âgées et trois études chez les femmes enceintes. Aucune étude n'a été trouvée sur les personnes souffrant de crampes pendant un exercice physique, ou suite à des problèmes médicaux sous-jacents. Les quatre études sur les personnes âgées (un total de 322 participants incluant des contrôles dans des études croisées) suggèrent toutes qu'il est peu probable que le magnésium apporte un bénéfice significatif dans la réduction de la fréquence ou de la sévérité des crampes parmi cette population. Nous considérons ce résultat comme étant de qualité moyenne. En revanche, les trois études sur les femmes enceintes (202 participantes) étaient toutes peu concluantes étant donné qu'une étude a trouvé un bénéfice dans la réduction de la fréquence des crampes et de la douleur alors que les deux autres n'ont rapporté aucun avantage. Des recherches supplémentaires sur les effets du magnésium chez les femmes enceintes sont nécessaires ; cependant, les personnes âgées souffrant de crampes semblent avoir peu de chance de tirer bénéfice de ce traitement. Bien que nous ne puissions pas déterminer le taux d'effets secondaires indésirables, les taux d'abandon d'étude et les discussions sur les événements indésirables suggèrent que le traitement est bien toléré.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 30th October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français