Hydralazine in infants with persistent hypoxemic respiratory failure

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Most deaths of infants with chronic lung disease (CLD) are caused by respiratory failure, unremitting pulmonary artery hypertension (PAH) with cor pulmonale, or infection. Although the exact prevalence of PAH in infants with CLD is unknown, infants with CLD and severe PAH have a high mortality rate. Except for oxygen supplementation, no specific interventions have been established as effective in the treatment for PAH in premature infants with CLD. Little has been proven regarding the clinical efficacy of vasodilators and concerns remain regarding adverse effects.

Objectives

To review current evidence for the benefits and harms of hydralazine therapy to infants with persistent hypoxemic respiratory failure.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library), MEDLINE via PubMed and EMBASE, and other clinical trials registries through November 2011 using the standard search strategy of the Cochrane Neonatal Review Group. We searched these databases using a strategy combining a variation of the Cochrane highly sensitive search strategy for identifying randomised trials in MEDLINE; sensitivity-maximising version with selected MeSH and free-text terms: hydralazine, vasodilator agent, antihypertensive agent, heart diseases, lung diseases, respiratory tract diseases, infant, and randomised controlled trial.

Selection criteria

We considered only randomised controlled trials and quasi-randomised trials for inclusion. We included low birth weight (LBW) infants with persistent hypoxemic respiratory failure who were treated with any type of hydralazine therapy.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed trial quality according to pre-specified criteria.

Main results

We found no studies meeting the criteria for inclusion in this review.

Authors' conclusions

There was insufficient evidence to determine the safety and efficacy of hydralazine in LBW infants with persistent hypoxemic respiratory failure. Since hydralazine is inexpensive and potentially beneficial, randomised controlled trials are recommended. Such trials are particularly needed in settings where other medications such as sildenafil, inhaled nitric oxide (iNO), or extracorporeal membrane oxygenation (ECMO) are not available.

Résumé scientifique

Hydralazine pour les nourrissons souffrant d'insuffisance respiratoire hypoxémique persistante

Contexte

La plupart des décès chez les nourrissons atteints d'une maladie pulmonaire chronique (MPC) sont causés par une insuffisance respiratoire, une hypertension artérielle pulmonaire (HAP) chronique associée à un cœur pulmonaire, ou une infection. Bien que la prévalence exacte de l'HAP chez les nourrissons atteints d'une MPC soit inconnue, les nourrissons atteints d'une MPC et d'une HAP sévère présentent un taux de mortalité élevé. A l'exception de la supplémentation en oxygène, aucune intervention spécifique n'a été établie comme étant efficace dans le traitement de l'HAP chez les nouveau-nés prématurés atteints d'une MPC. Il existe peu de preuves concernant l'efficacité clinique des vasodilatateurs, et des interrogations subsistent concernant les effets indésirables.

Objectifs

Passer en revue les données actuelles sur les bénéfices et les préjudices du traitement par hydralazine chez les nourrissons souffrant d'insuffisance respiratoire hypoxémique persistante.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés – Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library), MEDLINE via PubMed et EMBASE, et dans d'autres registres d'essais cliniques jusqu'à novembre 2011 en utilisant la stratégie de recherche standard du Groupe thématique Cochrane sur la néonatologie. Nous avons effectué des recherches dans ces bases de données en appliquant une stratégie combinant une variation de la stratégie de recherche très sensible de Cochrane pour identifier les essais randomisés dans MEDLINE ; version permettant de maximiser la sensibilité avec termes MeSH et sous forme de texte libre sélectionnés : hydralazine, vasodilator agent, antihypertensive agent, heart diseases, lung diseases, respiratory tract diseases, infant, and randomised controlled trial.

Critères de sélection

Nous n'avons inclus que des essais contrôlés randomisés et des essais quasi-randomisés. Nous avons inclus les nouveau-nés de faible poids de naissance (FPN) souffrant d'insuffisance respiratoire hypoxémique persistante qui étaient traités par tout type de traitement par hydralazine.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont évalué la qualité des essais de manière indépendante conformément aux critères pré-spécifiés.

Résultats principaux

Nous n'avons pas trouvé d'étude remplissant les critères d’inclusion dans cette revue.

Conclusions des auteurs

Les preuves étaient insuffisantes pour déterminer l'efficacité et l'innocuité de l'hydralazine chez les nourrissons de FPN souffrant d'insuffisance respiratoire hypoxémique persistante. Puisque l'hydralazine est peu coûteuse et potentiellement bénéfique, des essais contrôlés randomisés sont recommandés. De tels essais sont particulièrement nécessaires dans le cas où les autres médications telles que le sildénafil, le monoxyde d'azote inhalé (MAi) ou l'oxygénation extracorporelle par oxygénateur à membrane (OECM) ne sont pas disponibles.

Plain language summary

Hydralazine for pulmonary hypertension in low birth weight infants with chronic lung disease

In premature infants, pulmonary arterial hypertension (PAH) associated with chronic lung disease (CLD) is associated with high mortality rate. With the exception of oxygen supplementation, no specific interventions have been established as an effective treatment for PAH in premature infants with CLD. Vasodilators could be effective treatments to reduce pulmonary arterial pressure, but little has been proven regarding their clinical effectiveness and concern remains regarding adverse effects. This review found no trials of the use of hydralazine for low birth weight infant with PAH related to CLD. However, since hydralazine is inexpensive and potentially beneficial, randomised controlled trials are recommended.

Résumé simplifié

Hydralazine pour traiter l'hypertension pulmonaire chez les nourrissons de faible poids de naissance atteints d'une maladie pulmonaire chronique

Chez les nouveau-nés prématurés, l'hypertension artérielle pulmonaire (HAP) associée à une maladie pulmonaire chronique (MPC) est associée à un taux de mortalité élevé. A l'exception de la supplémentation en oxygène, aucune intervention spécifique n'a été établie en tant que traitement efficace pour l'HAP chez les nouveau-nés prématurés atteints d'une MPC. Il se peut que les vasodilatateurs constituent un traitement efficace pour réduire la pression artérielle pulmonaire, mais il existe peu de preuves concernant leur efficacité clinique, et des interrogations subsistent concernant les effets indésirables. Cette revue n’a trouvé aucun essai sur l'utilisation de l'hydralazine chez les nourrissons de faible poids de naissance atteints d'une HAP associée à une MPC. Cependant, puisque l'hydralazine est peu coûteuse et potentiellement bénéfique, des essais contrôlés randomisés sont recommandés.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st March, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Ministère de la Santé. Pour le Canada : Instituts de recherche en santé du Canada, ministère de la Santé du Québec, Fonds de recherche de Québec-Santé et Institut national d'excellence en santé et en services sociaux.