Multidisciplinary rehabilitation after primary brain tumour treatment

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Brain tumours can cause significant disability, which may be amenable to multidisciplinary rehabilitation. However, the evidence base for this is unclear.

Objectives

To assess the effectiveness of multidisciplinary rehabilitation in adults after primary brain tumour treatment, especially the types of approaches that are effective (settings, intensity) and the outcomes that are affected.

Search methods

We searched the Cochrane Neuromuscular Disease Group Specialized Register (March week 2, 2012), The Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library Issue 3, 2012), MEDLINE (1966 to March week 2, 2012), EMBASE (1980 to March week 2, 2012), PEDro (1982 to March 2012) and LILACS (1982 to March week 2, 2012). We checked the bibliographies of papers identified and contacted the authors and known experts in the field to seek published and unpublished trials.

Selection criteria

Controlled clinical trials (randomised and non-randomised clinical trials) that compared multidisciplinary rehabilitation in primary brain tumour with either routinely available local services or lower levels of intervention, or studies that compared multidisciplinary rehabilitation in different settings or at different levels of intensity.

Data collection and analysis

Three review authors independently assessed study quality, extracted data and performed a 'best evidence’ synthesis based on methodological quality.

Main results

No randomised controlled trials (RCTs) or controlled clinical trials (CCTs) were identified.

Authors' conclusions

No RCTs or CCTs were available for synthesis of 'best evidence' for multidisciplinary rehabilitation after treatment for brain tumour patients. However, this does not suggest the ineffectiveness of multidisciplinary rehabilitation but rather highlights the challenges in trial design and rigour, outcome measurement and complexities of care in this population. For completeness of literature, 12 observational studies (with high risk of bias) involving patients with brain tumours were included. These studies provided 'very low level' evidence suggesting that multidisciplinary rehabilitation (inpatient, home-based) may improve functional outcomes, and ambulatory programmes (outpatient and home-based) may improve vocation and quality of life. These conclusions are tentative at best, given gaps in current research in this area. Further research is needed into appropriate and robust study designs, outcome measurement, caregiver needs, evaluation of optimal settings, type, intensity, duration of therapy, and cost-effectiveness of multidisciplinary rehabilitation in the brain tumour population.

Résumé scientifique

Réhabilitation multidisciplinaire après le traitement d'une tumeur cérébrale primaire

Contexte

Les tumeurs cérébrales peuvent causer une invalidité significative qui peut être traitée par une réhabilitation multidisciplinaire. Toutefois, la base de preuves s'y rapportant reste incertaine.

Objectifs

Évaluer l'efficacité de la réhabilitation multidisciplinaire chez des adultes suite au traitement de leur tumeur cérébrale primaire, notamment les types d'approches qui sont efficaces (contextes, intensité) et les critères de jugement sur lesquels elle a une influence.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les affections neuromusculaires (semaine 2 de mars 2012), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, The Cochrane Library numéro 3, 2012), MEDLINE (de 1966 à la semaine 2 de mars 2012), EMBASE (de 1980 à la semaine 2 de mars 2012), PEDro (de 1982 à mars 2012) et LILACS (de 1982 à la semaine 2 de mars 2012). Nous avons consulté les bibliographies des articles identifiés et contacté les auteurs, ainsi que des experts reconnus dans ce domaine, afin d'obtenir des essais publiés et non publiés.

Critères de sélection

Des essais cliniques contrôlés (essais cliniques randomisés et non randomisés) comparant la réhabilitation multidisciplinaire dans le cas d'une tumeur cérébrale primaire à des services locaux systématiquement disponibles ou à des niveaux faibles d'intervention ou à des études qui comparaient la réhabilitation multidisciplinaire dans différents contextes ou à des niveaux d'intensité différents.

Recueil et analyse des données

Trois auteurs de la revue ont évalué la qualité méthodologique des études, extrait des données et réalisé de manière indépendante une synthèse des « meilleures preuves » en fonction de la qualité méthodologique.

Résultats principaux

Aucun essai contrôlé randomisé (ECR) ou aucun essai clinique contrôlé (ECC) n'a été identifié.

Conclusions des auteurs

Aucun ECR ou ECC n'était disponible pour établir une synthèse des « meilleures preuves » concernant la réhabilitation multidisciplinaire après le traitement de patients souffrant d'une tumeur cérébrale. Toutefois, ceci ne suggère pas l'inefficacité de cette réhabilitation, mais souligne plutôt les défis à relever au niveau de la conception et de la rigueur des essais, des critères de jugement et de la complexité des soins administrés à cette population. Pour s'assurer de l'exhaustivité de la documentation, 12 études observationnelles (avec des risques de biais élevés), impliquant des patients souffrant d'une tumeur cérébrale, étaient incluses. Ces études fournissaient des preuves « de niveau médiocre » suggérant que la réhabilitation multidisciplinaire (patient en hôpital de jour, à domicile) peut améliorer les résultats fonctionnels et que les programmes ambulatoires (patient externe et à domicile) peuvent améliorer la vocation et la qualité de vie. Ces conclusions sont provisoires au mieux, étant donné les écarts existant dans les recherches actuellement réalisées dans ce domaine. Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin d'évaluer des conceptions d'études appropriées et robustes, des critères de jugement, les besoins du personnel soignant et le contexte optimal, le type, l'intensité, la durée du traitement et le rapport coût-efficacité de la réhabilitation multidisciplinaire des personnes souffrant d'une tumeur cérébrale.

Plain language summary

Multidisciplinary rehabilitation for brain tumours

People with brain tumours may experience a range of symptoms and disabilities such as psychological problems, difficulties with mobility or self-care, and relationship and work issues, which can have a substantial impact on their quality of life.  These symptoms and disabilities may be addressed through “multidisciplinary rehabilitation” delivered by a team of different healthcare professionals (for example, doctors, nurses, therapists) working in an organised manner.

This review did not find any high quality studies that evaluated the effectiveness of such multidisciplinary care.  The evidence from twelve poor quality studies suggested that multidisciplinary rehabilitation may improve disability and quality of life. Multidisciplinary rehabilitation does not appear to be harmful and gaps in current research should not be interpreted as proof that multidisciplinary rehabilitation for brain tumours is ineffective. There is a need for high quality research to explore the effectiveness of multidisciplinary rehabilitation in people with brain tumours.

Résumé simplifié

Réhabilitation multidisciplinaire dans les cas de tumeurs cérébrales

Les personnes souffrant de tumeurs cérébrales peuvent être exposées à tout un éventail de symptômes et d'incapacités, comme des troubles psychologiques, des difficultés de déplacement ou d'auto prise en charge et des problèmes dans le cadre relationnel ou professionnel, qui peuvent avoir un impact significatif sur leur qualité de vie. Ces symptômes et incapacités peuvent être résolus grâce à une « réhabilitation multidisciplinaire » assurée par une équipe composée de plusieurs professionnels de la santé (par exemple : des médecins, des infirmières, des thérapeutes) travaillant de manière organisée.

La présente revue n'a trouvé aucune étude de qualité élevée évaluant l'efficacité de ces soins multidisciplinaires. Les preuves provenant de douze études de qualité médiocre suggèrent que la réhabilitation multidisciplinaire permet d'améliorer l'incapacité et la qualité de vie. Cette réhabilitation ne semble pas être néfaste et les écarts constatés dans les recherches en cours ne devraient pas être interprétés comme étant des preuves de son inefficacité dans les cas de tumeurs cérébrales. Des recherches de qualité élevée sont nécessaires pour examiner l'efficacité de la réhabilitation multidisciplinaire chez les personnes souffrant de tumeurs cérébrales.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 5th February, 2013
Traduction financée par: Minist�re du Travail, de l'Emploi et de la Sant� Fran�ais