Intervention Review

You have free access to this content

Interventions for the eradication of methicillin-resistant Staphylococcus aureus (MRSA) in people with cystic fibrosis

  1. David KH Lo1,*,
  2. Matthew N Hurley2,
  3. Marianne S Muhlebach3,
  4. Alan R Smyth1

Editorial Group: Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group

Published Online: 28 FEB 2013

Assessed as up-to-date: 24 JAN 2013

DOI: 10.1002/14651858.CD009650.pub2


How to Cite

Lo DKH, Hurley MN, Muhlebach MS, Smyth AR. Interventions for the eradication of methicillin-resistant Staphylococcus aureus (MRSA) in people with cystic fibrosis. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 2. Art. No.: CD009650. DOI: 10.1002/14651858.CD009650.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of Nottingham, Department of Child Health, School of Clinical Sciences & Nottingham Respiratory BRU, Nottingham, UK

  2. 2

    University of Nottingham, Department of Child Health, School of Clinical Sciences, Nottingham, UK

  3. 3

    University of North Carolina, Department of Pediatrics, Division of Pulmonary Medicine, Chapel Hill, North Carolina, USA

*David KH Lo, Department of Child Health, School of Clinical Sciences & Nottingham Respiratory BRU, University of Nottingham, E Floor East Block, Queens Medical Centre, Derby Road, Nottingham, NG7 2UH, UK. david.lo@nottingham.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 28 FEB 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Cystic fibrosis is an inherited recessive disorder of chloride transport that is characterised by recurrent and persistent pulmonary infections from resistant organisms that result in lung function deterioration and early mortality in sufferers.

Methicillin-resistant Staphylococcus aureus (MRSA) has emerged as, not only an important infection in long-term hospitalised patients, but also as a potentially harmful pathogen in cystic fibrosis, and has been increasing steadily in prevalence internationally. Chronic pulmonary infection with MRSA is thought to confer cystic fibrosis patients with a worse overall clinical outcome and, in particular, result in an increased rate of decline in lung function. Clear guidance for the eradication of MRSA in cystic fibrosis, supported by robust evidence from good quality trials, is urgently needed.

Objectives

To evaluate the effectiveness of treatment regimens designed to eradicate MRSA and to determine whether the eradication of MRSA confers better clinical and microbiological outcomes for people with cystic fibrosis.

Search methods

Randomised and quasi-randomised controlled trials were identified by searching the Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group's Cystic Fibrosis Trials Register, MEDLINE, EMBASE, handsearching article reference lists and through contact with local and international experts in the field.

Date of the last search of the Group's Cystic Fibrosis Trials Register: 24 January 2013.

Selection criteria

Randomised or quasi-randomised controlled trials comparing any combinations of topical, inhaled, oral or intravenous antimicrobials with the primary aim of eradicating MRSA compared with placebo, standard treatment or no treatment.

Data collection and analysis

The authors independently assessed all search results for eligibility. No eligible trials were identified.

Main results

No current published eligible trials were identified, although two ongoing clinical trials are likely to be eligible for inclusion in future updates of this review.

Authors' conclusions

We did not identify any randomised trials which would allow us to make any evidence-based recommendations. Although the results of several non-randomised studies would suggest that, once isolated, the eradication of MRSA is possible; whether this has a significant impact on clinical outcome is still unclear. Further research is required to guide clinical decision making in the management of MRSA infection in cystic fibrosis.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Interventions to clear methicillin-resistant Staphylococcus aureus (MRSA) from the lungs of people with cystic fibrosis

Methicillin-resistant Staphylococcus aureus (MRSA), is the name given to a particular bacteria which is resistant to some types of antibiotics. This is particularly worrying for people with cystic fibrosis, which is an inherited condition that causes thick mucus to build up in the lungs. It is very difficult for people with cystic fibrosis to cough up this thick mucus, making it an ideal breeding ground for bacteria, including MRSA, and making sufferers more prone to chest infections. It is thought that MRSA can cause more damage than other bacteria which are not resistant to antibiotics. We wanted to identify research evidence to support the best way for treating MRSA infections and also to see if this would improve the lives of people with cystic fibrosis.

Unfortunately, we could not find any trials which compared treating MRSA to not treating MRSA, or which compared one form of treatment to another. We are unable, therefore, to make any recommendations for its management at this point in time.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Interventions pour l'éradication du Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) chez les personnes atteintes de mucoviscidose

Contexte

La mucoviscidose est une affection récessive héréditaire du transport du chlorure qui se caractérise par des infections pulmonaires récurrentes et persistantes par des organismes résistants, qui provoquent une détérioration de la fonction pulmonaire et une mortalité précoce chez les personnes qui en souffrent.

Le Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) est apparu comme étant non seulement une infection importante chez les patients hospitalisés à long terme, mais également comme étant un pathogène potentiellement dangereux chez les personnes atteintes de mucoviscidose, et sa prévalence est en constante augmentation dans le monde entier. On pense que l'infection pulmonaire chronique par le SARM aggrave le résultat clinique global des patients atteints de mucoviscidose et entraîne en particulier un taux de déclin accru de la fonction pulmonaire. Des recommandations claires pour l'éradication du SARM chez les personnes atteintes de mucoviscidose, étayées par des données solides issues d'essais de bonne qualité, sont urgemment nécessaires.

Objectifs

Évaluer l'efficacité des schémas de traitement conçus pour éradiquer le SARM et déterminer si l'éradication du SARM permet d'améliorer les résultats cliniques et microbiologiques chez les personnes atteintes de mucoviscidose.

Stratégie de recherche documentaire

Des essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés ont été identifiés en effectuant des recherches dans le registre d'essais sur la mucoviscidose du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et autres maladies génétiques, MEDLINE, EMBASE, en effectuant des recherches manuelles dans les listes bibliographiques d'articles et par contact avec des experts locaux et internationaux dans le domaine.

Date de la dernière recherche effectuée dans le registre des essais cliniques du groupe sur la mucoviscidose : 24 janvier 2013.

Critères de sélection

Essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés comparant toute combinaison d'antimicrobiens topiques, à inhaler ou oraux ayant pour objectif principal d'éradiquer le SARM en comparaison avec un placebo, un traitement standard ou l'absence de traitement.

Recueil et analyse des données

Les auteurs ont indépendamment évalué tous les résultats de recherche en vue de leur éligibilité. Aucun essai éligible n'a été identifié.

Résultats Principaux

Aucun essai éligible actuellement publié n'a été identifié, bien que deux essais cliniques en cours soient susceptibles d'être éligibles pour l'inclusion dans les mises à jour futures de cette revue.

Conclusions des auteurs

Nous n'avons identifié aucun essai randomisé nous permettant de faire de quelconques recommandations basées sur des preuves. Bien que les résultats de plusieurs études non randomisées semblent indiquer qu'une fois isolé, le SARM puisse être éradiqué, on ne sait pas encore si cela a un impact significatif sur le résultat clinique. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour éclairer la prise de décisions cliniques dans la gestion de l'infection par le SARM chez les personnes atteintes de mucoviscidose.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Interventions pour l'éradication du Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) chez les personnes atteintes de mucoviscidose

Interventions visant à débarrasser les poumons du Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) chez les personnes atteintes de mucoviscidose

Le Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) est le nom donné à une bactérie particulière qui est résistante à certains types d'antibiotiques. Il est particulièrement inquiétant chez les personnes atteintes de mucoviscidose, qui est une maladie héréditaire qui provoque l'accumulation de mucus épais dans les poumons. Il est très difficile pour les personnes atteintes de mucoviscidose d'expectorer ce mucus épais, ce qui en fait un milieu de culture idéal pour les bactéries, notamment le SARM, et ce qui rend les personnes qui en souffrent plus sujettes aux infections pulmonaires. On pense que le SARM peut provoquer davantage de lésions que les autres bactéries qui ne sont pas résistantes aux antibiotiques. Nous avons voulu identifier les données issues de la recherche permettant d'établir le meilleur mode de traitement des infections par le SARM, et également déterminer si ce mode de traitement améliorerait la vie des personnes atteintes de mucoviscidose.

Malheureusement, nous n'avons pas trouvé d'essai qui comparait le traitement du SARM à l'absence de traitement du SARM, ou qui comparait une forme de traitement à une autre. Par conséquent, à l'heure actuelle, nous ne sommes pas en mesure de faire des recommandations sur sa gestion.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st March, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Ministère de la Santé. Pour le Canada : Instituts de recherche en santé du Canada, ministère de la Santé du Québec, Fonds de recherche de Québec-Santé et Institut national d'excellence en santé et en services sociaux.