Intervention Review

Sumatriptan (rectal route of administration) for acute migraine attacks in adults

  1. Christopher J Derry,
  2. Sheena Derry*,
  3. R Andrew Moore

Editorial Group: Cochrane Pain, Palliative and Supportive Care Group

Published Online: 15 FEB 2012

Assessed as up-to-date: 13 OCT 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD009664


How to Cite

Derry CJ, Derry S, Moore RA. Sumatriptan (rectal route of administration) for acute migraine attacks in adults. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 2. Art. No.: CD009664. DOI: 10.1002/14651858.CD009664.

Author Information

  1. University of Oxford, Pain Research and Nuffield Department of Clinical Neurosciences (Nuffield Division of Anaesthetics), Oxford, Oxfordshire, UK

*Sheena Derry, Pain Research and Nuffield Department of Clinical Neurosciences (Nuffield Division of Anaesthetics), University of Oxford, Pain Research Unit, Churchill Hospital, Oxford, Oxfordshire, OX3 7LE, UK. sheena.derry@ndcn.ox.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 15 FEB 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

Migraine is a highly disabling condition for the individual and also has wide-reaching implications for society, healthcare services, and the economy. Sumatriptan is an abortive medication for migraine attacks, belonging to the triptan family. Rectal administration may be preferable to oral for individuals experiencing nausea and/or vomiting.

Objectives

To determine the efficacy and tolerability of rectal sumatriptan compared to placebo and other active interventions in the treatment of acute migraine attacks in adults.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, online databases, and reference lists for studies through 13 October 2011.

Selection criteria

We included randomised, double-blind, placebo- and/or active-controlled studies using rectally administered sumatriptan to treat a migraine headache episode, with at least 10 participants per treatment arm.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed trial quality and extracted data. We used numbers of participants achieving each outcome to calculate relative risk (or 'risk ratio') and numbers needed to treat to benefit (NNT) or harm (NNH) compared to placebo or a different active treatment.

Main results

Three studies (866 participants) compared rectally administered sumatriptan with placebo or an active comparator. Most of the data were for the 12.5 mg and 25 mg doses. For the majority of efficacy outcomes, sumatriptan surpassed placebo. For sumatriptan 12.5 mg versus placebo the NNTs were 5.2 and 3.2 for headache relief at one and two hours, respectively. Results for the 25 mg dose were similar to the 12.5 mg dose, and there were no significant differences between the two doses for any of the outcomes analysed. The NNTs for sumatriptan 25 mg versus placebo were 4.2, 3.2, and 2.4 for pain-free at two hours, headache relief at one hour, and headache relief at two hours, respectively.

Relief of functional disability was greater with sumatriptan than with placebo, with NNTs of 8.0 and 4.0 for the 12.5 mg and 25 mg doses, respectively. For the most part, adverse events were transient and mild and were more common with sumatriptan than with placebo, but there were insufficient data to perform any analyses.

Direct comparison of sumatriptan with active treatments was limited to one study comparing sumatriptan 25 mg with ergotamine tartrate 2 mg + caffeine 100 mg.

Authors' conclusions

Based on limited amounts of data, sumatriptan 25 mg, administered rectally, is an effective treatment for acute migraine attacks, with participants in these studies experiencing a significant reduction in headache pain and functional disability within two hours of treatment. The lack of data on relief of headache-associated symptoms or incidence of adverse events limits any conclusions that can be drawn.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Sumatriptan (rectal route of administration) for acute migraine attacks in adults

Sumatriptan is one of the triptan family of drugs used to treat migraine attacks. It is available as a rectal suppository in some countries, and this route of administration may be preferable for individuals experiencing nausea and/or vomiting. This review found that a single dose administered rectally was effective in relieving migraine headache pain and functional disability. Pain was reduced from moderate or severe to no pain by two hours in approximately 2 in 5 people (41%) taking sumatriptan 25 mg, compared with about 1 in 6 (17%) taking placebo. Pain was reduced from moderate or severe to no worse than mild pain by two hours in roughly 2 in 3 people (71%) taking sumatriptan 25 mg, compared with approximately 1 in 3 (30%) taking placebo. In addition to relieving headache pain, sumatriptan 25 mg also relieved functional disability by two hours in about 2 in 5 people (41%), compared with about 1 in 6 (16%) taking placebo. There was not enough evidence to draw any conclusions about the incidence of adverse events or to compare rectal sumatriptan directly with any other active comparators.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Le sumatriptan (administration par voie rectale) contre les crises de migraine aiguës chez l'adulte

Contexte

La migraine est une affection fortement invalidante pour l'individu et a également de vastes implications pour la société, les services de soins de santé et l'économie. Le sumatriptan est un médicament interruptif contre les crises de migraine ; il appartient à la famille des triptans. L'administration rectale peut être préférable à l'administration orale pour les individus souffrant de nausées et/ou de vomissements.

Objectifs

Déterminer l'efficacité et la tolérabilité du sumatriptan rectal comparé au placebo et à d'autres interventions actives dans le traitement des crises de migraine aiguës chez l'adulte.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons cherché des études dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, les bases de données en ligne et les références bibliographiques jusqu'au 13 octobre 2011.

Critères de sélection

Nous avons inclus les études randomisées, en double aveugle, contrôlées par placebo et/ou par traitement actif, utilisant le sumatriptan administré par voie rectale pour traiter un épisode de migraine, avec au moins 10 participants par bras de traitement.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de revue ont évalué la qualité des essais et extrait les données de manière indépendante. Nous avons utilisé les nombres de participants parvenant à chaque résultat pour calculer le risque relatif et les nombres de sujets à traiter pour observer un bénéfice (NST) ou un effet indésirable (NNN), en comparaison à un placebo ou à un autre traitement actif.

Résultats principaux

Trois études (866 participants) ont comparé le sumatriptan administré par voie rectale à un placebo ou à un comparateur actif. La plupart des données concernaient les doses de 12,5 mg et 25 mg. Pour la majorité des résultats d'efficacité, le sumatriptan a dépassé le placebo. Pour le sumatriptan à 12,5 mg versus placebo, le NST était de 5,2 et 3,2 pour un soulagement des maux de tête à une et deux heures, respectivement. Les résultats pour la dose de 25 mg ont été semblables à ceux de la dose de 12,5 mg et aucune différence significative n'a été observée entre les deux doses pour aucun des résultats analysés. Le NST pour le sumatriptan à 25 mg versus placebo a été de 4,2, 3,2 et 2,4 pour une absence de douleur à deux heures, un soulagement des maux de tête à une heure et un soulagement des maux de tête à deux heures, respectivement.

Le soulagement de l'incapacité fonctionnelle a été supérieur avec le sumatriptan comparé au placebo, avec un NST de 8,0 et 4,0 pour les doses de 12,5 mg et de 25 mg, respectivement. Dans la plupart des cas, les événements indésirables ont été transitoires et légers et ont été plus courants avec le sumatriptan qu'avec le placebo, mais les données ont été insuffisantes pour procéder à des analyses.

La comparaison directe du sumatriptan à des traitements actifs a été limitée à une étude comparant le sumatriptan à 25 mg au tartrate d'ergotamine à 2 mg + caféine à 100 mg.

Conclusions des auteurs

Sur la base du nombre limité de données, le sumatriptan à 25 mg, administré par voie rectale, est un traitement efficace pour les crises de migraine aiguës, les participants à ces études ressentant une réduction significative des maux de tête et de l'incapacité fonctionnelle en deux heures de traitement. Le manque de données sur le soulagement des symptômes associés aux maux de tête ou sur l'incidence des événements indésirables limite les conclusions qui peuvent être établies.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Le sumatriptan (administration par voie rectale) contre les crises de migraine aiguës chez l'adulte

Le sumatriptan est un médicament de la famille des triptans, utilisés pour traiter les crises de migraine. Il est disponible sous la forme d'un suppositoire rectal dans certains pays et cette voie d'administration peut être préférable pour les individus souffrant de nausées et/ou de vomissements. Cette revue a découvert qu'une dose unique administrée par voie rectale était efficace pour soulager la douleur liée à la migraine et l'incapacité fonctionnelle La douleur a été réduite, passant d'une douleur modérée ou aiguë à une absence de douleur à deux heures chez environ 2 personnes sur 5 (41 %) prenant du sumatriptan à 25 mg, comparé à environ 1 sur 6 (17 %) prenant un placebo. La douleur a été réduite, passant d'une douleur modérée ou aiguë à une douleur ne dépassant pas une douleur légère à deux heures chez approximativement 2 personnes sur 3 (71 %) prenant du sumatriptan à 25 mg, comparé à environ 1 sur 3 (30 %) prenant un placebo. Outre la douleur liée aux maux de tête, le sumatriptan à 25 mg a également réduit l'incapacité fonctionnelle à deux heures chez environ 2 personnes sur 5 (41 %), comparé à environ 1 sur 6 (16 %) prenant un placebo. Les preuves ont été insuffisantes pour tirer des conclusions concernant l'incidence des événements indésirables ou pour comparer le sumatriptan rectal directement à d'autres comparateurs actifs.

Notes de traduction

Cette revue fait partie d'une série de revues sur le sumatriptan pour le traitement des crises de migraine aiguës chez l'adulte qui remplace une revue Cochrane précédente sur le sumatriptan oral (McCrory 2003).

Traduit par: French Cochrane Centre 18th May, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français