Intervention Review

Hormonal and intrauterine methods for contraception for women aged 25 years and younger

  1. Jennifer H. Tang1,*,
  2. Laureen M Lopez2,
  3. Sheila Mody3,
  4. David A Grimes1

Editorial Group: Cochrane Fertility Regulation Group

Published Online: 14 NOV 2012

Assessed as up-to-date: 27 FEB 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD009805.pub2


How to Cite

Tang JH, Lopez LM, Mody S, Grimes DA. Hormonal and intrauterine methods for contraception for women aged 25 years and younger. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 11. Art. No.: CD009805. DOI: 10.1002/14651858.CD009805.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of North Carolina, School of Medicine, Obstetrics and Gynecology, Chapel Hill, North Carolina, USA

  2. 2

    FHI 360, Clinical Sciences, Research Triangle Park, North Carolina, USA

  3. 3

    University of California, San Diego, Department of Reproductive Medicine, San Diego, CA, USA

*Jennifer H. Tang, Obstetrics and Gynecology, University of North Carolina, School of Medicine, CB#7570, Chapel Hill, North Carolina, 27599-7570, USA. jennifer_tang@med.unc.edu.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 14 NOV 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Women between the ages of 15 and 24 years have high rates of unintended pregnancy; over half of women in this age group want to avoid pregnancy. However, women under age 25 years have been found to have higher typical contraceptive failure rates within the first 12 months of use than older women. High discontinuation rates may also be a problem in this population. Concern that adolescents and young women will not find hormonal or intrauterine contraceptives acceptable or effective might deter healthcare providers from recommending these contraceptive methods. 

Objectives

This review examined randomized controlled trials of hormonal or intrauterine methods used for contraception in women aged 25 years and younger.

Search methods

In February 2012, we searched the computerized databases Cochrane Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, POPLINE, CINAHL, and LILACS for randomized controlled trials that compared hormonal or intrauterine methods used for contraception in women aged 25 years and younger. We also searched for current trials via ClinicalTrials.gov and the World Health Organization International Clinical Trials Registry Platform (ICTRP).

Selection criteria

We considered all randomized controlled trials in any language that reported the contraceptive failure rates for hormonal or intrauterine contraceptive methods, when compared to another contraceptive method, for women aged 25 years and younger. The other contraceptive method could be another intrauterine method, another hormonal method, or a non-hormonal method. Treatment duration must have been at least three months.

Data collection and analysis

The first author extracted the data and entered the information into RevMan. Another author performed an independent data extraction and verified the initial entry. Because of disparate contraceptive exposures, we were not able to combine the studies in meta-analysis.

Main results

Four trials met the inclusion criteria. The trials compared the combined oral contraceptive versus the transdermal contraceptive patch, the combined oral contraceptive versus the vaginal contraceptive ring, the combined oral contraceptive versus the levonorgestrel intrauterine system, and the levonorgestrel intrauterine system versus the copper T380A intrauterine device. Because of small numbers of participants, the trials were not informative regarding contraceptive efficacy. Data on continuation rates were also limited. In one of these trials, the levonorgestrel intrauterine system was found to have a similar 12-month continuation rate as the combined oral contraceptive (odds ratio (OR) 1.48; 95% CI 0.76 to 2.89). In that trial, a higher proportion of women discontinued the levonorgestrel intrauterine system because of pain (OR 14.62; 95% CI 0.81 to 263.16), whereas a higher proportion of women discontinued the combined oral contraceptive for personal reasons (OR 0.27; 95% CI 0.09 to 0.85).

Authors' conclusions

Current evidence is insufficient to compare contraceptive efficacy and continuation rates for hormonal and intrauterine methods in women aged 25 years and younger. Limited data suggests that the levonorgestrel intrauterine system may be an acceptable alternative to the combined oral contraceptive in this population.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Hormonal and intrauterine methods for contraception in women aged 25 years and younger

Women aged 25 years and younger are more likely to stop using birth control methods. They are also more likely to get pregnant while using birth control than older women are. We do not know which birth control methods have the lowest pregnancy rates and the highest continuation rates in this group of women. In February 2012, we did a computer search to find randomized trials that included birth control methods with hormones or intrauterine devices (IUDs) in women aged 25 years and younger. We found four trials. All had too few women to find a difference in pregnancy or continuation rates. Women kept using the birth control pill and the intrauterine device at similar rates. Therefore, the IUD may be an acceptable to women in this age group. Studies with larger numbers of participants would help determine which birth control methods work the best in these women.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Moyen de contraception hormonaux et intra-utérins pour les femmes de 25 ans et moins

Contexte

Les femmes de 15 à 24 ans ont un taux élevé de grossesses non désirées : environ la moitié des femmes de cette tranche d'âge souhaitent éviter d'être enceinte. Or, il a été constaté que les femmes de moins de 25 ans présentent un plus fort taux d'échec des contraceptifs traditionnels au cours des 12 premiers mois d'utilisation que les femmes plus âgées. Le taux élevé d'arrêt de la contraception peut également être un problème dans cette population. La crainte que les adolescentes et les jeunes femmes n'acceptent pas les contraceptifs hormonaux ou intra-utérins ou les jugent inefficaces risque de dissuader les professionnels de la santé de leur recommander ces moyens de contraception.

Objectifs

Cette revue a examiné les essais contrôlés randomisés portant sur les moyens de contraception hormonaux et intra-utérins pour les femmes de 25 ans et moins.

Stratégie de recherche documentaire

En février 2012, nous avons effectué des recherches dans les bases de données informatisées du registre des essais cliniques Cochrane (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, POPLINE, CNAHL et LILACS pour trouver des essais contrôlés randomisés comparant les moyens de contraception hormonaux ou intra-utérins utilisés chez les femmes de 25 ans ou moins. Nous avons également recherché les essais cliniques récents dans ClinicalTrials.gov et le système d’enregistrement international des essais cliniques (International Clinical Trials Registry Platform) de l'Organisation Mondiale de la Santé.

Critères de sélection

Nous avons pris en considération tous les essais contrôlés randomisés, quelle que soit la langue, qui rendaient compte du taux d'échec de la contraception pour les contraceptifs hormonaux et intra-utérins, par rapport à un autre moyen de contraception, chez les femmes de 25 ans ou moins. L'autre moyen de contraception pouvait être un autre dispositif intra-utérin, un autre contraceptif hormonal ou une méthode non hormonale. Le traitement devait avoir duré au moins trois mois.

Recueil et analyse des données

Le premier auteur a extrait les données et entré les informations dans RevMan. Un autre auteur a réalisé une extraction des données de façon indépendante et vérifié la saisie initiale. En raison de la disparité de l'exposition aux contraceptifs, nous n'avons pas pu combiner les études en une méta-analyse.

Résultats Principaux

Quatre essais répondaient aux critères d'inclusion. Ces essais comparaient le contraceptif oral combiné et le patch contraceptif transdermique, le contraceptif oral combiné et l'anneau contraceptif vaginal, le contraceptif oral combiné et le dispositif intra-utérin à base de lévonorgestrel et enfin, le dispositif intra-utérin à base de lévonorgestrel et le dispositif intra-utérin au cuivre T380A. Du fait du petit nombre de participantes, les essais ne fournissaient pas d'informations concernant l'efficacité des contraceptifs. Les données sur le taux de continuation étaient également limitées. L'un de ces essais établissait que le dispositif intra-utérin à base de lévonorgestrel avait un taux de continuation à 12 mois similaire à celui du contraceptif oral combiné (rapport des cotes (RC) = 1,48 ; IC à 95 % : 0,76 à 2,89). Dans cet essai, un nombre proportionnellement plus élevé de femmes arrêtait le dispositif intra-utérin à base de lévonorgestrel à cause de la douleur (RC = 14,62 ; IC à 95 % : 0,81 à 263,16), alors qu'un nombre proportionnellement plus élevé de femmes arrêtait le contraceptif oral combiné pour des raisons personnelles (RC = 0,27 ; IC à 95 % : 0,09 à 0,85).

Conclusions des auteurs

Les données sont actuellement insuffisantes pour comparer l'efficacité contraceptive et le taux de continuation des moyens contraceptifs hormonaux et intra-utérins chez les femmes de 25 ans ou moins. Des données limitées suggèrent que le dispositif intra-utérin à base de lévonorgestrel peut être une alternative acceptable au contraceptif oral combiné pour cette population.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Moyen de contraception hormonaux et intra-utérins pour les femmes de 25 ans et moins

Moyen de contraception hormonaux et intra-utérins pour les femmes de 25 ans et moins

Les femmes de 25 ans et moins sont plus susceptibles d'arrêter les contraceptifs. Elles sont également plus susceptibles que les femmes plus âgées de devenir enceintes sous contraceptif. Nous ne savons pas quels moyens de contraception sont associés aux plus faibles taux de grossesse et aux plus forts taux de continuation chez les femmes de cette tranche d'âge. En février 2012, nous avons réalisé une recherche informatique pour trouver des essais randomisés portant sur les moyens de contraception à base d'hormones ou de dispositifs intra-utérins (DIU) chez les femmes de 25 ans ou moins. Nous avons trouvé quatre essais. Tous incluaient un nombre insuffisant de participantes pour permettre d'établir une différence dans les taux de grossesse ou de continuation. Les femmes continuaient à utiliser la pilule contraceptive et le dispositif intra-utérin à des taux similaires. Par conséquent, le DIU peut être un moyen de contraception acceptable pour les femmes de cette tranche d'âge. Des études impliquant un plus grand nombre de participantes permettrait de déterminer quels moyens de contraception sont les plus adaptés pour ces femmes.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 11th October, 2013
Traduction financée par: Minist�re des Affaires sociales et de la Sant�