Intervention Review

Monoamine oxidase inhibitors (MAOIs) for fibromyalgia syndrome

  1. Sera Tort1,*,
  2. Gerard Urrútia2,
  3. María Betina Nishishinya1,
  4. Brian Walitt3

Editorial Group: Cochrane Musculoskeletal Group

Published Online: 18 APR 2012

Assessed as up-to-date: 25 JAN 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD009807


How to Cite

Tort S, Urrútia G, Nishishinya MB, Walitt B. Monoamine oxidase inhibitors (MAOIs) for fibromyalgia syndrome. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 4. Art. No.: CD009807. DOI: 10.1002/14651858.CD009807.

Author Information

  1. 1

    Institute of Biomedical Research (IIB Sant Pau), Iberoamerican Cochrane Centre, Barcelona, Catalonia, Spain

  2. 2

    CIBER Epidemiología y Salud Pública (CIBERESP), Spain, Iberoamerican Cochrane Centre - IIB Sant Pau, Barcelona, Spain

  3. 3

    Washington Hospital Center, Georgetown University Medical Center, Washington, DC, USA

*Sera Tort, Iberoamerican Cochrane Centre, Institute of Biomedical Research (IIB Sant Pau), Sant Antoni Maria Claret 171, Edifici Casa de Convalescència, Barcelona, Catalonia, 08041, Spain. sera.tort@cochrane.es. seratort@terra.es.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 18 APR 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Fibromyalgia (FM) syndrome is a chronic condition of unknown aetiology characterised by musculoskeletal pain that often co-exists with sleep disturbance, cognitive dysfunction and fatigue. Patients often report high disability levels and poor quality of life. Since there is no specific treatment that alters the pathogenesis of FM, drug therapy focuses on pain reduction and improvement of other bothersome symptoms.

Objectives

The objective of this review was to assess the effectiveness and safety of monoamine oxidase inhibitors (MAOIs) in the treatment of FM syndrome.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2010, Issue 10), MEDLINE (1966 to November 2010), EMBASE (1980 to November 2010) and the reference lists of reviewed articles.

Selection criteria

We selected all randomised, double-blind trials of MAOIs used for the treatment of FM pain in adult participants.

Data collection and analysis

Two authors assessed risk of bias and extracted data independently onto a specially designed pro forma and a third review author cross-checked them.

Main results

We included two studies of inconsistent risk of bias with a total of 230 patients diagnosed with FM. We evaluated two MAOIs: pirlindole and moclobemide. Pirlindole showed statistically significant results compared with placebo for several outcomes (pain, tender points and overall assessment by the patient and the physician), whereas moclobemide did not show statistically significant differences between groups. Pooled results of the two studies displayed a modest effect size in pain (mean difference (MD) -1.45 (121 patients; 95% confidence interval (CI) -2.71 to -0.20; number needed to treat (NNT) 2 (95% CI 1 to 12); I2 = 59%)), implying a minimal clinically important difference (MCID) and a small effect on tender points (standardised mean difference (SMD) -0.36 (121 patients; 95% CI -0.72 to -0.00; I2 = 31%)). No effect was seen on global assessment by patient. Physical function and sleep disturbance were not measured. The most frequent adverse events were nausea and vomiting, with statistically significant differences between groups (risk ratio (RR) 7.82 (89 patients; 95% CI 1.02 to 59.97; NNT 7 (95% CI 4 to 33)).

Authors' conclusions

Data suggest that the effectiveness of MAOIs for the treatment of FM symptoms is limited. Although we observed a moderate effect size on pain and a small one on tender points, these results should be taken with caution as they are only based on two studies with a small number of patients and inconsistent risk of bias among them.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Monoamine oxidase inhibitors (MAOIs) for fibromyalgia

This summary of a Cochrane review presents what we know from research about the effect of MAOIs for fibromyalgia (FM).

The review shows that in people with FM:

MAOIs may slightly improve pain and tender points in the short term compared to placebo. Of the MAOIs studied, pirlindole seems more effective than moclobemide.

We often do not have precise information about side effects and complications. This is particularly true for rare but serious side effects. The most frequent side effects seen in the studies included nausea and vomiting. However, MAOIs are known to have serious and potentially fatal interactions with a variety of foods and other medications.

What is fibromyalgia and what are MAOIs?

Fibromyalgia is a chronic condition characterised by generalised pains along with other problems such as sleep disturbances, fatigue and cognitive dysfunction. MAOIs are a certain type of antidepressants that are occasionally used to treat fibromyalgia symptoms. Other antidepressants such as tricyclic agents have demonstrated that they can help to relieve pain, tender points, fatigue and sleep disturbances in people with fibromyalgia, but there is a need to know if MAOIs might also help.

Best estimate of what happens to people with fibromyalgia who take MAOIs:

Pain (higher scores mean worse or more severe pain)

- People who took MAOIs rated their pain to be 1.45 points lower on a scale of 0 to 10 compared to people who took placebo.

Global assessment (by patient)

- People who took MAOIs showed no difference in their global assessment compared to people who took placebo.

Tender points

- People who took MAOIs had a lower tender point score and a lower number of tender points (-0.36 difference) than people who took placebo after four weeks.

Physical function

- No information about physical function was provided.

Sleep disturbance

- No information about sleep disturbance was provided.

Adverse events (nausea and vomiting)

- 16 more people out of 100 who took MAOIs (pirlindole) had nausea and vomiting.

- 18 people out of 100 who took MAOIs (pirlindole) had nausea and vomiting.

- 2 people out of 100 who took placebo had nausea and vomiting.

- No information regarding people who took moclobemide is available.

Discontinuation due to adverse events

- 4 more people out of 100 who took MAOIs stopped medication due to adverse events.

- 9 people out of 100 who took MAOIs stopped medication due to adverse events.

- 5 people out of 100 who took placebo stopped medication due to adverse events.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO) pour le syndrome de la fibromyalgie

Contexte

Le syndrome de fibromyalgie (FM) est une affection chronique d'étiologie inconnue caractérisée par des douleurs musculo-squelettiques qui coexistent souvent avec des troubles du sommeil, un dysfonctionnement cognitif et de la fatigue. Les patients signalent souvent des niveaux élevés d'invalidité et une qualité de vie médiocre. Du fait qu'il n'existe aucun traitement spécifique qui modifie la pathogenèse de la FM, le traitement médicamenteux s'attache à la réduction de la douleur et à l'amélioration des autres symptômes gênants.

Objectifs

L'objectif de cette revue était d'évaluer l'efficacité et l'innocuité des inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO) dans le traitement du syndrome de FM.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2010, numéro 10), MEDLINE (de 1966 à novembre 2010), EMBASE (de 1980 à novembre 2010) et dans les listes bibliographiques des articles de la revue.

Critères de sélection

Nous avons sélectionné tous les essais randomisés en double aveugle portant sur des IMAO utilisés pour le traitement de la douleur de la FM chez des participants adultes.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont évalué le risque de biais et extrait les données de façon indépendante sur un modèle spécialement conçu à cet effet et un troisième auteur de la revue les a recoupées.

Résultats Principaux

Nous avons inclus deux études ayant des risques de biais variables et portant sur un total de 230 patients ayant reçu un diagnostic de FM. Nous avons évalué deux IMAO : le pirlindol et le moclobémide. Le pirlindol a démontré des résultats statistiquement significatifs comparé au placebo pour plusieurs critères de jugement (douleur, points sensibles et évaluation globale par le patient et le médecin), tandis que le moclobémide n'a pas démontré de différences statistiquement significatives entre les groupes. Les résultats combinés des deux études ont montré une taille d'effet modeste pour la douleur (différence moyenne (DM) -1,45 (121 patients ; intervalle de confiance (IC) à 95 % -2,71 à -0,20 ; le nombre de sujets à traiter (NST) 2 (IC à 95 % 1 à 12) ; I2 = 59 %)), impliquant une différence cliniquement importante minime (DCIM) et un faible effet sur les points sensibles (différence moyenne standardisée (DMS) -0,36 (121 patients ; IC à 95 % -0,72 à -0,00 ; I2 = 31 %)). Aucun effet n'a été observé sur l'évaluation globale par le patient. La fonction physique et le trouble du sommeil n'ont pas été mesurés. Les événements indésirables les plus fréquents ont été les nausées et les vomissements, avec des différences statistiquement significatives entre les groupes (risque relatif (RR) 7,82 (89 patients ; IC à 95 % 1,02 à 59,97 ; NST 7 (IC à 95 % 4 à 33)).

Conclusions des auteurs

Les données suggèrent que l'efficacité des IMAO pour le traitement des symptômes de la FM est limitée. Même si nous avons observé une taille d'effet modérée sur la douleur et un faible effet sur les points sensibles, ces résultats doivent être considérés avec précaution, car ils ne sont basés que sur deux études avec un faible nombre de patients et un risque de biais variable entre eux.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO) pour le syndrome de la fibromyalgie

Inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO) pour la fibromyalgie

Ce résumé d'une revue Cochrane présente l’état de nos connaissances découlant des recherches portant sur l'effet des IMAO pour la fibromyalgie (FM).

Cette revue démontre que chez les patients souffrant de FM :

Les IMAO peuvent améliorer légèrement la douleur et les points sensibles à court terme comparé à un placebo. Parmi les IMAO étudiés, le pirlindol semble plus efficace que le moclobémide.

Nous ne disposons pas souvent d'informations précises sur les effets secondaires et les complications. Cela est particulièrement vrai pour les effets secondaires rares, mais graves. Les effets secondaires les plus fréquemment observés dans les études comprenaient les nausées et les vomissements. Cependant, les IMAO sont connus pour avoir des interactions graves et potentiellement mortelles avec différents aliments et d'autres médicaments.

Définition de la fibromyalgie et rôle des IMAO

La fibromyalgie est une affection chronique caractérisée par des douleurs généralisées, ainsi que d'autres problèmes, tels que des troubles du sommeil, la fatigue et le dysfonctionnement cognitif. Les IMAO représentent un certain type d'antidépresseurs qui sont utilisés occasionnellement pour traiter les symptômes de la fibromyalgie. D'autres antidépresseurs, tels que des agents tricycliques, ont démontré qu'ils pouvaient aider à soulager la douleur, les points sensibles, la fatigue et les troubles du sommeil chez les personnes atteintes de fibromyalgie, mais il faut savoir si les IMAO peuvent également aider.

Meilleure estimation des conséquences liées à la prise d'IMAO par des patients souffrant de fibromyalgie :

Douleur (des scores plus élevés signifient une douleur plus pénible ou plus forte)

- Les personnes ayant pris des IMAO ont attribué à leur douleur une note plus basse de 1,45 points, sur une échelle de 0 à 10, comparé aux personnes ayant pris un placebo.

Évaluation globale (par le patient)

- Les personnes ayant pris des IMAO n'ont présenté aucune différence concernant leur évaluation globale comparé aux personnes ayant pris un placebo.

Points sensibles

- Les personnes ayant pris des IMAO ont eu un score de points sensibles inférieur et un nombre de points sensibles inférieur (différence de -0,36) par rapport aux personnes ayant pris un placebo après quatre semaines.

Fonction physique

- Aucune information concernant la fonction physique n'a été fournie.

Trouble du sommeil

- Aucune information concernant le trouble du sommeil n'a été fournie.

Événements indésirables (nausées et vomissements)

- 16 personnes en plus sur 100 ayant pris des IMAO (pirlindol) ont eu des nausées et des vomissements.

- 18 personnes sur 100 ayant pris des IMAO (pirlindol) ont eu des nausées et des vomissements.

- 2 personnes sur 100 ayant pris un placebo ont eu des nausées et des vomissements.

- Aucune information concernant les personnes ayant pris du moclobémide n'est disponible.

Retrait en raison d'événements indésirables

- 4 personnes en plus sur 100 ayant pris des IMAO ont arrêté le médicament en raison d'événements indésirables.

- 9 personnes sur 100 ayant pris des IMAO ont arrêté le médicament en raison d'événements indésirables.

- 5 personnes sur 100 ayant pris un placebo ont arrêté le médicament en raison d'événements indésirables.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st June, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français