Intervention Review

You have free access to this content

Transabdominal amnioinfusion for improving fetal outcomes after oligohydramnios secondary to preterm prelabour rupture of membranes before 26 weeks

  1. Stijn Van Teeffelen1,*,
  2. Eva Pajkrt2,
  3. Christine Willekes3,
  4. Sander MJ Van Kuijk4,
  5. Ben Willem J Mol5

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 3 AUG 2013

Assessed as up-to-date: 26 JUN 2013

DOI: 10.1002/14651858.CD009952.pub2


How to Cite

Van Teeffelen S, Pajkrt E, Willekes C, Van Kuijk SMJ, Mol BWJ. Transabdominal amnioinfusion for improving fetal outcomes after oligohydramnios secondary to preterm prelabour rupture of membranes before 26 weeks. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 8. Art. No.: CD009952. DOI: 10.1002/14651858.CD009952.pub2.

Author Information

  1. 1

    Maastricht University Medical Centre, Department of Obstetrics and Gynaecology, Maastricht, Netherlands

  2. 2

    Academic Medical Center, Department of Obstrics and Gynaecology, Amsterdam, 1105DE, Netherlands

  3. 3

    Maastricht University Medical Center, Department of Obstetrics and Gynaecology, GROW, Maastricht, Netherlands

  4. 4

    Maastricht University; Department of Obstetrics and Gynaecology, Maastricht University Medical Centre, Department of Epidemiology, Maastricht, Netherlands

  5. 5

    Academic Medical Centre, University of Amsterdam, Obstetrics and Gynaecology, Amsterdam, Netherlands

*Stijn Van Teeffelen, Department of Obstetrics and Gynaecology, Maastricht University Medical Centre, P. Debyelaan 25, Maastricht, 6229 HX, Netherlands. aspvtee@gmail.com. svantee0502@yahoo.com.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 3 AUG 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Preterm prelabour rupture of membranes (PPROM) before 26 weeks can delay lung development and can cause pulmonary hypoplasia, as a result of oligohydramnios. Restoring the amniotic fluid volume by transabdominal amnioinfusion might prevent abnormal lung development and might have a protective effect for neurological complications, fetal deformities and neonatal sepsis.

Objectives

To assess the effectiveness of transabdominal amnioinfusion in improving perinatal outcome in women with oligohydramnios secondary to rupture of fetal membranes before 26 weeks.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (30 April 2013).

Selection criteria

All randomised controlled trials comparing transabdominal amnioinfusion with no transabdominal amnioinfusion. Cluster- or quasi-randomised trials were not eligible for inclusion. In cases where only an abstract was available, we attempted to find the full articles.

Data collection and analysis

Two review authors assessed trials for inclusion. No eligible trials were identified.

Main results

There are no included studies.

Authors' conclusions

There is currently no evidence to evaluate the use of transabdominal amnioinfusion in women with oligohydramnios secondary to rupture of fetal membranes before 26 weeks for improving perinatal outcome. Further research examining the effects of this intervention is needed. Two randomised controlled trials are ongoing but final data have not yet been published.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Transabdominal amnioinfusion for improving fetal outcomes after oligohydramnios secondary to preterm prelabour rupture of membranes before 26 weeks

Babies born after preterm prelabour rupture of membranes (PPROM) between 16 and 26 weeks of pregnancy are prone to underdevelopment of the lungs. When the membranes containing the fluid that surrounds the baby (amniotic fluid) rupture, a shortage of this fluid can occur, a condition that is called oligohydramnios. Oligohydramnios is thought to interfere with normal lung development so that it is delayed, resulting in a condition that is called pulmonary hypoplasia.

Pulmonary hypoplasia can present as severe breathing problems or as milder and even transient breathing problems. It can be accompanied by bleeding in the lung and can also result in chronic breathing problems due to scarring of lung tissue. There may also be neurological complications, fetal deformities and neonatal sepsis with oligohydramnios.

Replacement of fluid via a needle passed through the abdominal wall in the uterine cavity and into a pocket of amniotic fluid, (transabdominal amnioinfusion) under ultrasound guidance has been proposed to improve pregnancy outcome. Most clinical experience suggests that amnioinfusion is safe for both the mother and the baby, however, we did not identify any randomised trials of transabdominal amnioinfusion following PPROM before 26 weeks for inclusion in this review. Currently, there is no evidence to evaluate the use of transabdominal amnioinfusion in women with oligohydramnios following  rupture of fetal membranes before 26 weeks for improving birth outcomes.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Amnio-infusion transabdominale pour améliorer le résultat périnatal après l'oligohydramnios secondaire à la rupture prématurée des membranes avant 26 semaines

Contexte

La rupture prématurée des membranes (RPMAT) avant 26 semaines peut retarder le développement pulmonaire et peut causer une hypoplasie pulmonaire, provoquée par l'oligohydramnios. Le rétablissement du volume de liquide amniotique par amnio-infusion transabdominale pourrait prévenir un développement pulmonaire anormal et pourrait induire un effet de protection contre les complications neurologiques, les déformations fœtales et le sepsis néonatal.

Objectifs

Évaluer l'efficacité de l'amnio-infusion transabdominale pour améliorer le résultat périnatal chez les femmes présentant un oligohydramnios secondaire à la rupture des membranes fœtales avant 26 semaines.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (mardi 30 avril 2013).

Critères de sélection

Tous les essais contrôlés randomisés ayant comparé l'amnio-infusion transabdominale à l'absence d'amnio-infusion transabdominale. Les essais en grappes ou quasi-randomisés n'étaient pas éligibles pour l'inclusion. Dans les cas où seul un résumé était disponible, nous avons tenté de trouver les articles complets.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont évalué les essais à inclure. Aucun essai éligible n'a été identifié.

Résultats Principaux

Il n'y a pas d'études incluses.

Conclusions des auteurs

À l'heure actuelle, il n'existe pas de preuves pour évaluer l'utilisation de l'amnio-infusion transabdominale chez les femmes présentant un oligohydramnios (c'est-à-dire une diminution de la quantité de liquide amniotique) secondaire à la rupture des membranes fœtales avant 26 semaines pour améliorer le résultat périnatal. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour examiner les effets de cette intervention. Deux essais contrôlés randomisés sont en cours mais les données finales n'ont pas encore été publiées.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Amnio-infusion transabdominale pour améliorer le résultat périnatal après l'oligohydramnios secondaire à la rupture prématurée des membranes avant 26 semaines

Amnio-infusion transabdominale pour améliorer le résultat périnatal après l'oligohydramnios secondaire à la rupture prématurée des membranes avant 26 semaines

Les bébés nés après la rupture prématurée des membranes (RPMAT) entre 16 et 26 semaines de grossesse ont tendance à souffrir d'un retard de développement des poumons. Lorsqu'il y a une rupture des membranes contenant le liquide dans lequel baigne le bébé (liquide amniotique), il peut y avoir une diminution de la quantité de ce liquide, anomalie qui s'appelle oligohydramnios. On considère que l'oligohydramnios perturbe le développement pulmonaire normal, au point de le retarder, ce qui provoque une pathologie qui s'appelle hypoplasie pulmonaire.

L'hypoplasie pulmonaire peut se traduire par de graves problèmes respiratoires ou des problèmes respiratoires plus légers, voire transitoires. Elle peut s'accompagner de saignement dans les poumons et peut aussi entraîner des problèmes respiratoires chroniques causés par la formation de tissus cicatriciels dans les poumons. Il peut aussi exister des complications neurologiques, des déformations fœtales et un sepsis néonatal ainsi que l'oligohydramnios.

Le remplacement du liquide à l'aide d'une aiguille passée à travers la paroi abdominale dans la cavité utérine et à l'intérieur d'une poche de liquide amniotique, (amnio-infusion transabdominale) sous guidage échographique a été proposé pour améliorer l'issue de la grossesse. L'essentiel de l'expérience clinique suggère que l'amnio-infusion est sûre à la fois pour la mère et pour le bébé, toutefois, nous n'avons pas identifié d'essai randomisé de l'amnio-infusion transabdominale suite à une rupture prématurée des membranes (RPMAT) avant 26 semaines à inclure dans cette revue. À l'heure actuelle, il n'existe pas de preuves pour évaluer l'utilisation de l'amnio-infusion transabdominale chez les femmes présentant une oligohydramnios secondaire à la rupture des membranes fœtales avant 26 semaines pour améliorer les résultats à la naissance.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 24th September, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.