Exercise training undertaken by people within 12 months of lung resection for non-small cell lung cancer

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Decreased exercise capacity and impairments in health-related quality of life (HRQoL) are common in people following lung resection for non-small cell lung cancer (NSCLC). Exercise training has been demonstrated to confer gains in exercise capacity and HRQoL for people with a range of chronic conditions, including chronic obstructive pulmonary disease and heart failure, as well as in people with cancers such as prostate and breast cancer. A programme of exercise training for people following lung resection for NSCLC may confer important gains in these outcomes. To date, evidence of its efficacy in this population is unclear.

Objectives

The primary aim of this study was to determine the effects of exercise training on exercise capacity in people following lung resection (with or without chemotherapy) for NSCLC. The secondary aims were to determine the effects on other outcomes such as HRQoL, lung function (forced expiratory volume in one second (FEV1)), peripheral muscle force, dyspnoea and fatigue as well as feelings of anxiety and depression.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2013, Issue 2 of 12), MEDLINE (via PubMed) (1966 to February 2013), EMBASE (via Ovid) (1974 to February 2013), SciELO (The Scientific Electronic Library Online) (1978 to February 2013) as well as PEDro (Physiotherapy Evidence Database) (1980 to February 2013).

Selection criteria

We included randomised controlled trials (RCTs) in which study participants with NSCLC, who had recently undergone lung resection, were allocated to receive either exercise training or no exercise training.

Data collection and analysis

Two review authors screened the studies and identified those for inclusion. Meta-analyses were performed using post-intervention data for those studies in which no differences were reported between the exercise and control group either: (i) prior to lung resection, or (ii) following lung resection but prior to the commencement of the intervention period. Although two studies reported measures of quadriceps force on completion of the intervention period, meta-analysis was not performed on this outcome as one of the two studies demonstrated significant differences between the exercise and control group at baseline (following lung resection).

Main results

We identified three RCTs involving 178 participants. Three out of the seven domains included in the Cochrane Collaboration's 'seven evidence-based domains' table were identical in their assessment across the three studies (random sequence generation, allocation concealment and blinding of participants and personnel). The domain which had the greatest variation was ‘blinding of outcome assessment’ where one study was rated at low risk of bias, one at unclear risk of bias and the remaining one at high risk of bias. On completion of the intervention period, exercise capacity as measured by the six-minute walk distance was statistically greater in the intervention group compared to the control group (mean difference (MD) 50.4 m; 95% confidence interval (CI) 15.4 to 85.2 m). No between-group differences were observed in HRQoL (standardised mean difference (SMD) 0.17; 95% CI -0.16 to 0.49) or FEV1 (MD -0.13 L; 95% CI -0.36 to 0.11 L). Differences in quadriceps force were not demonstrated on completion of the intervention period.

Authors' conclusions

The evidence summarised in our review suggests that exercise training may potentially increase the exercise capacity of people following lung resection for NSCLC. The findings of our systematic review should be interpreted with caution due to disparities between the studies, methodological limitations, some significant risks of bias and small sample sizes. This systematic review emphasises the need for larger RCTs.

Résumé scientifique

Exercices physiques pratiqués par des personnes atteintes du cancer bronchopulmonaire non à petites cellules dans les 12 mois suivant la résection pulmonaire

Contexte

La diminution de la capacité à pratiquer des exercices physiques et la dégradation de la qualité de vie liée à l’état de santé (HRQoL) sont courantes chez les personnes atteintes de cancer bronchopulmonaire non à petites cellules (CBNPC) après une résection pulmonaire. Il a été démontré que la pratique d'exercices physiques confère des améliorations de la capacité à pratiquer des exercices physiques et de la qualité de vie liée à l’état de santé (HRQoL) chez les personnes atteintes de toute une série de pathologies chroniques, incluant la bronchopneumopathie chronique obstructive et l'insuffisance cardiaque, ainsi que chez les personnes atteintes des cancers tels que le cancer de la prostate et du sein. Il est possible qu'un programme d'exercices physiques destiné aux personnes atteintes de CBNPC après une résection pulmonaire confère d'importantes améliorations de ces critères de jugement. À ce jour, les preuves de son efficacité dans cette population ne sont pas clairement établies.

Objectifs

Le premier objectif de cette étude était de déterminer les effets de la pratique d'exercices physiques sur la capacité à pratiquer des exercices physiques chez les personnes atteintes de CBNPC après une résection pulmonaire (avec ou sans chimiothérapie). Les objectifs secondaires étaient de déterminer les effets sur d'autres critères de jugement tels que la qualité de vie liée à l’état de santé (HRQoL), la fonction pulmonaire (volume expiratoire forcé en une seconde (VEMS)), la force musculaire périphérique, la dyspnée et la fatigue ainsi que des sentiments d'anxiété et de dépression.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2013, numéro 2 sur 12), MEDLINE (via PubMed) (de 1966 à février 2013), EMBASE (via Ovid) (de 1974 à février 2013), SciELO (The Scientific Electronic Library Online) (de 1978 à février 2013) ainsi que PEDro (Physiotherapy Evidence Database) (de 1980 à février 2013).

Critères de sélection

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés (ECR) dans lesquels les participants aux études atteints de CBNPC, ayant récemment subi une résection pulmonaire, ont été assignés dans des groupes soit pour bénéficier de séances d'exercices physiques soit pour ne pas pratiquer d'exercices physiques.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont passé au crible les études et ont identifié celles qui pouvaient être incluses. Des méta-analyses ont été effectuées au moyen des données post-intervention pour les études dans lesquelles aucune différence n'avait été rapportée entre le groupe bénéficiant de séances d'exercices physiques et le groupe témoin soit : (i) avant la résection pulmonaire, soit (ii) après la résection pulmonaire mais avant le début de la période de l'intervention. Même si deux études ont rapporté des mesures de la force des quadriceps à la fin de la période de l'intervention, la méta-analyse n'a pas été effectuée sur ce critère de jugement étant donné que l'une des deux études a mis en évidence des différences significatives entre le groupe bénéficiant de séances d'exercices physiques et le groupe témoin à l'état basal (après la résection pulmonaire).

Résultats principaux

Nous avons identifié trois ECR impliquant 178 participants. Trois des sept domaines inclus dans le tableau des 'sept domaines fondés sur les preuves' de la Cochrane Collaboration étaient identiques dans leur évaluation dans les trois études (génération de séquences aléatoires, assignation secrète et mise en aveugle des participants et du personnel). Le domaine qui a subi la plus grande variation était ‘l'évaluation de la mise en aveugle des critère de jugement’ dans laquelle il a été considéré qu'une étude présentait un risque de biais faible, qu'une étude présentait un risque de biais indéterminé et que la dernière présentait un risque de biais élevé. À la fin de la période de l'intervention, la capacité à pratiquer des exercices physiques telle que mesurée par la distance de marche de six minutes était statistiquement plus grande dans le groupe bénéficiant de l'intervention comparé au groupe témoin (différence moyenne (DM) 50,4 m ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 15,4 à 85,2 m). Aucune différence entre les groupes n'a été observée au niveau de la qualité de vie liée à l’état de santé (HRQoL) (différence moyenne standardisée (DMS) 0,17 ; IC à 95 % -0,16 à 0,49) ou VEMS) (DM -0,13 l ; IC à 95 % -0,36 à 0,11 l). À la fin de la période de l'intervention, aucune différence au niveau de la force des quadriceps n'a été mise en évidence.

Conclusions des auteurs

Les preuves résumées dans notre revue suggèrent que la pratique d'exercices physiques peut potentiellement accroître la capacité à pratiquer des exercices physiques chez les personnes atteintes de CBNPC après une résection pulmonaire. Les conclusions de notre revue systématique doivent être interprétées avec prudence en raison des disparités entre les études, des limitations méthodologiques, de certains risques de biais significatifs et des petits effectifs. Cette revue systématique souligne la nécessité de réaliser des ECR à plus grande échelle.

摘要

對在十二個月內進行過肺切除的非小細胞肺癌病患進行運動訓練

背景

運動能力與健康相關的生活品質(health-related quality of life)之減損普遍存在於非小細胞癌症(non-small cell lung cancer),運動訓練已經被確定可以增加慢性疾病患者的運動能力與健康相關的生活品質,慢性疾病的情況包含:慢性阻塞肺部疾病、心衰竭、攝護腺癌或乳癌。運動訓練計畫對於非小細胞肺癌切除病患的結果可能有重要的發現,迄今針對這類病患之有效證據仍不明。

目的

此研究的首要目標是決定非小細胞肺癌切除病患(有或無化療治療)有效的運動訓練,次要目標為決定是否也可以有效顯示在其他的結果,例如:健康相關的生活品質、肺功能(第一秒用力呼吸量;FEV1)、周邊肌肉力量、呼吸困難、疲倦感、焦慮或是憂鬱。

搜尋策略

我們檢索對照試驗的Cochrane Central Register of Controlled Trials(CENTRAL)(The Cochrane Library 2013年,第2期12)、MEDLINE(via PubMed)(1966年至2013年2月)、EMBASE (via Ovid)(1974年至2013年2月)、SciELO(The Scientific Electronic Library Online)(1978年至2013年2月)和PEDro(Physiotherapy Evidence Database Physiotherapy Evidence Database據庫)(1980年至2013年2月)。

選擇標準

隨機對照試驗(randomised controlled trials)的收案包含罹患有非小細胞肺癌的患者、近期完成肺切除的患者以及分配運動訓練和非運動訓練。

資料收集與分析

兩位回顧作者篩選研究以確定收案,後期的介入措施資料使用統合分析表現,但在運動組及控制組之間並沒有顯著差異:(1)在肺切除之前(2)在開始介入措施計畫之前的已完成肺切除手術。雖然對於運動組及對照組的基準點(肺切除族群),這兩個研究皆是用股四頭的力量做為此段介入措施的測量結果,但其中的一個研究結果並沒有顯現統合分析上有意義的不同。

主要結果

我們確立三個隨機對照實驗,包含了178位參與者,不同於其他的七個領域,此三個實驗包含在Cochrane Collaboration之七個證據基礎的領域的表格中,圍繞著這三個研究(隨機序列生成、分配隱藏與致盲的參與者和工作人員)。此領域的盲性結果試驗評估有非常多種類,其中有低的偏差風險率、不清楚的偏差風險率以及高風險的偏差率。結束整個介入措施研究後, 再測量六分鐘走路的距離時,相較於對照組,介入措施組有明顯統計數據上的意義。(mean difference (MD) 50.4 m; 95% confidence interval (CI) 15.4 to 85.2 m) 在與健康相關的生活品質(standardised mean difference (SMD) 0.17; 95% CI -0.16 to 0.49)及肺功能(第一秒用力呼吸量;FEV1)(MD -0.13 L; 95% CI -0.36 to 0.11 L)方面,觀察二組之間並無不同,而在介入措施完成時,並沒有顯現股四頭肌力量的不同。

作者結論

我們將證據整理在回顧中,建議運動訓練或許有增加非小細胞肺癌併肺切除病人的潛在運動能力,請謹慎解讀我們系統回顧當中的結果,由於研究方法的局限性,偏向一些顯著的偏差風險和小樣本數,因此系統回顧應需更大型的隨機對照試驗。

譯註

翻譯者:臺北醫學大學考科藍臺灣研究中心(Cochrane Taiwan)

本翻譯計畫由臺北醫學大學考科藍臺灣研究中心(Cochrane Taiwan)、台灣實證醫學學會及東亞考科藍聯盟(EACA)統籌執行
聯絡E-mail:cochranetaiwan@tmu.edu.tw

Plain language summary

Exercise training following lung resection for people with non-small cell lung cancer

After lung surgery for non-small cell lung cancer (NSCLC), people are less able to exercise and have worse health-related quality of life (HRQoL). Exercise training has been shown to be effective at improving both exercise capacity and HRQoL in people with some chronic lung diseases, such as emphysema and chronic bronchitis, as well as in those with prostate and breast cancer. However, the effects of exercise training in people following lung surgery for NSCLC are unclear.

This review included data from 178 participants in three studies. The overall quality of evidence was poor because of the small number of studies eligible for inclusion as well as limitations in their methodology. Results from our review showed that, after exercise training, exercise capacity was significantly higher in the intervention group compared to the control group (people who did not receive exercise training). However, this review did not show improvements in HRQoL, lung function or the strength of the leg muscles.

Exercise training may improve the exercise capacity of people following lung surgery for NSCLC.

Résumé simplifié

Exercices physiques après une résection pulmonaire chez des personnes atteintes du cancer bronchopulmonaire non à petites cellules

Après une chirurgie pulmonaire pour un cancer bronchopulmonaire non à petites cellules (CBNPC), les personnes sont moins capables de pratiquer des exercices physiques et subissent une aggravation de leur qualité de vie liée à l’état de santé (HRQoL). Il s'avère que les exercices physiques sont efficaces pour améliorer à la fois la capacité à pratiquer des exercices physiques et la qualité de vie liée à l’état de santé (HRQoL) chez les personnes souffrant de certaines maladies pulmonaires chroniques, telles que l'emphysème et la bronchite chronique, ainsi que chez les personnes atteintes du cancer de la prostate et du sein. Toutefois, les effets des exercices physiques chez les personnes atteintes de CBNPC après une chirurgie pulmonaire ne sont pas clairement établis.

Cette revue a inclus des données provenant de 178 participants recrutés dans trois études. La qualité globale des preuves était médiocre compte tenu du faible nombre d'études éligibles à l'inclusion ainsi que des limitations de leur méthodologie. Les résultats de notre revue ont montré que, après la pratique d'exercices physiques, la capacité à pratiquer des exercices physiques était significativement plus grande dans le groupe ayant bénéficié de l'intervention comparé au groupe témoin (personnes qui n'ont pas bénéficié de séances d'exercices physiques). Toutefois, cette revue n'a pas démontré d'amélioration de la qualité de vie liée à l’état de santé (HRQoL), de la fonction pulmonaire ou de la force des muscles des jambes.

Il se peut que la pratique d'exercices physiques améliore la capacité à pratiquer des exercices physiques chez les personnes atteintes de CBNPC après une chirurgie pulmonaire.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 4th September, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.

Laički sažetak

Vježbanje nakon operacije karcinoma pluća ne-malih stanica

Nakon operacije karcinoma pluća ne-malih stanica (engl. non-small cell lung cancer, NSCLC) pacijenti lošije podnose tjelesne napore i imaju lošiju kvalitetu života vezanu za zdravlje. Pokazalo se da je vježbanje korisno za kondiciju i kvalitetu života kod ljudi s kroničnim plućnim bolestima, kao što su emfizem i kronični bronhitis, kao i kod onih koji imaju karcinom prostate i dojke. Nije poznato kakav je učinak tjelovježbe na bolesnike nakon operacije karcinoma pluća ne-malih stanica.

Ovaj Cochrane sustavni pregled uključio je 3 studije u kojima je sudjelovalo 178 ispitanika. Ukupna kvaliteta dokaza je bila loša zbog malog broja studija koje su bile pogodne za uključenje u ovaj sustavni pregled kao i ograničenosti njihove metodologije. Rezultati sustavnog pregleda su pokazali da je kondicija (kapacitet vježbanja) kod pacijenata koji su vježbali bila znatno bolja nego kod pacijenata koji nisu vježbali. Međutim, ovaj pregled nije pokazao da vježbanje utječe na kvalitetu života, funkciju pluća ili snagu mišića nogu.

Vježbanje bi moglo poboljšati kondiciju kod ljudi operiranih zbog karcinoma pluća ne-malih stanica.

Bilješke prijevoda

Hrvatski Cochrane
Prevele: Tihana Rančić i Iva Rančić
Ovaj sažetak preveden je u okviru volonterskog projekta prevođenja Cochrane sažetaka. Uključite se u projekt i pomozite nam u prevođenju brojnih preostalih Cochrane sažetaka koji su još uvijek dostupni samo na engleskom jeziku. Kontakt: cochrane_croatia@mefst.hr

淺顯易懂的口語結論

對於非小細胞肺癌併有肺切除族群的運動訓練

非小細胞癌症的病患在外科手術後,相對比較無法進行運動,而與健康相關的生活品質也比較差。運動訓練顯示可以有效改善對於慢性肺部疾病,例如肺氣腫、慢性支氣管炎、攝護腺癌與乳癌之運動能力和與健康相關的生活品質,然而,對於改善肺手術的非小細胞癌症族群之有效證據仍不明。

此回顧資料包含178位試驗者參與三個研究,全部證據品質皆薄弱,因為只有少數符合研究標準以及受到研究方法學上的限制,我們的回顧結果顯示,經過運動訓練後,介入措施組的運動能力明顯高於控制組(沒有接受運動訓練的人),然而,此回顧並無改善與健康相關的生活品質、肺功能及下肢的肌肉強度。

運動訓練或許可以改善非小細胞肺癌症併有肺手術後病患的運動能力。

譯註

翻譯者:臺北醫學大學考科藍臺灣研究中心(Cochrane Taiwan)

本翻譯計畫由臺北醫學大學考科藍臺灣研究中心(Cochrane Taiwan)、台灣實證醫學學會及東亞考科藍聯盟(EACA)統籌執行
聯絡E-mail:cochranetaiwan@tmu.edu.tw