Vocational rehabilitation for enhancing return-to-work in workers with traumatic upper limb injuries

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Wen-Hsuan Hou,

    1. Taipei Medical University, School of Gerontology Health Management, College of Nursing, Taipei Medical University, Taipei, Taiwan, Taipei, Taiwan
    2. Taipei Medical University Hospital, Department of Physical Medicine and Rehabilitation, Taipei, Taiwan
    Search for more papers by this author
  • Ching-Chi Chi,

    Corresponding author
    1. Chang Gung Memorial Hospital, Department of Dermatology and Centre for Evidence-Based Medicine, Chiayi, Taiwan
    2. Chang Gung University, College of Medicine, Taoyuan, Taiwan
    • Ching-Chi Chi, Department of Dermatology and Centre for Evidence-Based Medicine, Chang Gung Memorial Hospital, 6, Sec West, Chia-Pu Road, Puzih, Chiayi, 61363, Taiwan. chingchi@cgmh.org.tw. chingchichi@gmail.com.

    Search for more papers by this author
  • Heng-Lien Daniel Lo,

    1. Taipei Medical University, Center for Evidence-Based Medicine, Taipei, Taiwan
    Search for more papers by this author
  • Ken N Kuo,

    1. College of Medicine, Taipei Medical University, Center for Evidence-Based Medicine, Taipei, Taiwan
    Search for more papers by this author
  • Hung-Yi Chuang

    1. Kaohsiung Medical University Hospital and Kaohsiung Medical University, Occupational and Environmental Medicine, Kaohsiung City, Taiwan
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

Traumatic upper limb injury is a leading cause of work-related disability. After return-to-work (RTW), many survivors of injuries are able to regain a quality of life (QoL) comparable with the normal population. Since RTW plays an important role in economic productivity and regaining health-related QoL, enhancing RTW in workers with traumatic limb injuries is the primary goal of rehabilitation. Vocational rehabilitation has been adapted in the field of occupational safety and health to enhance the number of injured people returning to the labour market, prevent illness, increase well-being, and reduce disability.

Objectives

To assess the effects of vocational rehabilitation programs in enhancing RTW of workers with traumatic upper limb injuries.

Search methods

We searched OSH UPDATE databases (CISDOC, HSELINE, International Bibliographic, NIOSHTIC, NIOSHTIC-2, RILOSH) (up to 10 December 2012), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (2012, Issue 11), MEDLINE through PubMed (up to 15 November 2012), EMBASE (up to 28 November 2012), CINAHL (up to 5 May 2013), PsycINFO (up to 7 December 2012), and handsearched the reference lists of relevant review articles.

Selection criteria

We aimed to include all randomised controlled trials (RCTs) comparing vocational rehabilitation with an alternative (control) intervention such as standard rehabilitation, an incomplete form of the vocational rehabilitation intervention (such as with limited advice on RTW, referral information, or liaison with employer), or waiting-list controls.

Data collection and analysis

Two authors independently inspected abstracts and we obtained full papers when necessary. When the two authors disagreed about the inclusion of a study, we resolved disagreements by discussion. A third author arbitrated when necessary.

Main results

Our search identified 332 citations. Based on assessments of their titles and abstracts, we decided to evaluate the full texts of 15 citations. In the end, none of these 15 citations met our inclusion criteria.

Authors' conclusions

There is currently no high-level evidence to support or refute the efficacy of vocational rehabilitationin enhancing RTW in workers with traumatic upper limb injuries. Since vocational rehabilitation has frequently been provided to injured people in occupational settings with the aim of decreasing work disability, enhancing RTW, increasing productivity, and containing the welfare cost, further high-quality RCTs assessing the efficacy of vocational rehabilitation for workers with traumatic upper limb injury are needed to fill this gap in knowledge.

Résumé scientifique

La réadaptation professionnelle pour faciliter le retour au travail des travailleurs victimes de lésions traumatiques des membres supérieurs

Contexte

Les lésions traumatiques du membre supérieur sont l’une des principales causes d’incapacité professionnelle. Après le retour au travail, de nombreux accidentés sont capables de retrouver une qualité de vie comparable à celle de la population générale. Dans la mesure où le retour au travail joue un rôle important dans la productivité économique et en termes de récupération de la qualité de vie liée a la santé, le but premier de la réadaptation des travailleurs ayant subi une blessure traumatique des membres est de permettre leur retour au travail dans les meilleures conditions possibles. La réadaptation professionnelle a été adaptée au domaine de l’hygiène et de la sécurité au travail dans le but d’accroître le nombre d’accidentés qui reviennent sur le marché du travail, de prévenir les maladies, d’augmenter le bien-être et de réduire les incapacités.

Objectifs

Évaluer les effets des programmes de réadaptation professionnelle pour améliorer le retour au travail des travailleurs souffrant de lésions traumatiques des membres supérieurs.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectue des recherches dans les bases de données OSH UPDATE (CISDOC, HSELINE, International Bibliographic, NIOSHTIC, NIOSHTIC-2, RILOSH) (jusqu’au 10 décembre 2012), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (2012, numéro 11), MEDLINE via PubMed (jusqu’au 15 novembre 2012), EMBASE (jusqu’au 28 novembre 2012), CINAHL (jusqu’au 5 mai 2013), PsycINFO (jusqu’au 7 décembre 2012), et effectué une recherche manuelle dans les références bibliographiques des articles pertinents de la revue.

Critères de sélection

Nous avons cherché à inclure tous les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant la réadaptation professionnelle à une autre intervention (témoin), telle que la rééducation standard, une forme incomplète d’intervention de réadaptation professionnelle (avec par exemple peu de conseils sur le retour au travail, d’informations d’orientation ou de liaison avec employeur), ou des témoins sur liste d’attente.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont examiné indépendamment les résumés et nous nous sommes procuré les articles complets lorsque cela était nécessaire. Lorsque les deux auteurs n’étaient pas d’accord sur l’inclusion d’une étude, nous avons résolu les désaccords par la discussion. Un troisième auteur a joué le rôle d’arbitre lorsque cela était nécessaire.

Résultats principaux

Notre recherche a identifié 332 références bibliographiques. D’après l’évaluation de leurs titres et de leurs résumés, nous avons décidé d’évaluer les textes complets de 15 références bibliographiques. En définitive, aucune de ces 15 références répondait à nos critères d’inclusion.

Conclusions des auteurs

Il n’existe actuellement aucun élément de preuve de haut niveau pour appuyer ou réfuter l’efficacité de la réadaptation professionnelle pour améliorer le retour au travail après une lésion traumatique des membres supérieurs. Dans la mesure où la réadaptation professionnelle est souvent proposée en lien avec l’activité professionnelle dans le but de réduire l’incapacité au travail, d’améliorer le retour au travail, d’accroître la productivité et de maîtriser les coûts pour la collectivité, d’autres ECR de bonne qualité, évaluant l’efficacité de réadaptation professionnelle après les lésions traumatiques des membres supérieurs, sont nécessaires pour combler cette lacune.

Plain language summary

Vocational rehabilitation for helping workers return to work after injuring their fingers, hand, or arm

Review question

Can vocational rehabilitation help workers return to work after having injured their fingers, hand or arm?

Background

Injuries sustained to fingers, hand, or arm can seriously limit a person's ability to continue working normally. In many countries law compels employers to help injured workers when the injury affects their work ability. This help is often referred to as vocational rehabilitation.

What is vocational rehabilitation?

Vocational rehabilitation consists of a range of ways to help disabled workers return to work or to find a new job. Return-to-work (RTW) can be supported by helping the injured worker cope better, by workplace adjustments, or by physical exercises. Although all these strategies are used in practice, there is no evidence in the form of systematic reviews on which approach is best and in which circumstances.

What does the research show?

We examined all the published research up to 5 May 2013. We wanted to include studies only if getting vocational rehabilitation or some other treatment was determined by chance. This way of conducting research, known as a randomised controlled trial (RCT), is the best way to ensure that any measured improvement is really caused by the treatment. We did not find any RCTs that had studied if vocational rehabilitation can help workers with upper limb injuries return to work.

Conclusion

There is no evidence from RCTs to say if vocational rehabilitation can help workers with upper limb injuries return to work. We need RCTs conducted with workers with upper limb injuries to see if vocational rehabilitation can improve their RTW. These studies should be conducted and reported according to agreed standards for high quality research. They should describe the content of vocational rehabilitation in detail. They should also report the number of workers that have returned to work at the end of follow-up or the time it took for them to return to work.

Résumé simplifié

Facilitation du retour au travail après les blessures des doigts, de la main ou du bras par la réadaptation professionnelle

Question

La réadaptation professionnelle peut-elle aider les travailleurs à reprendre le travail après été blessés aux doigts, à la main ou au bras ?

Contexte

Les blessures aux doigts, à la main ou au bras peuvent considérablement limiter la capacité de la personne à travailler normalement. Dans de nombreux pays, les employeurs sont tenus par la loi d’aider les travailleurs blessés lorsque la blessure affecte la capacité de travail de ceux-ci. Cette aide est souvent appelée réadaptation professionnelle.

Qu’est-ce que la réadaptation professionnelle ?

La réadaptation professionnelle comprend diverses méthodes destinées à aider les travailleurs handicapés à reprendre leur travail ou à trouver un autre emploi. Le retour au travail peut être soutenu en aidant les travailleurs blessés à mieux gérer leur incapacité, par des ajustements sur le lieu de travail ou par des exercices physiques. Bien que toutes ces stratégies soient utilisées dans la pratique, il n’existe aucune revue systématique qui démontrerait quelle approche est la meilleure, et dans quelles circonstances.

Que disent les recherches ?

Nous avons examiné toutes les recherches publiées jusqu’au 5 mai 2013. Nous ne voulions inclure que les études dans lesquelles les sujets étaient dirigés de façon aléatoire vers la réadaptation professionnelle ou vers un autre traitement. Cette méthode de recherche, connue sous le nom d’essai contrôlé randomisé (ECR), est la meilleure façon de s’assurer que toute amélioration mesurée est réellement causée par le traitement. Nous n’avons trouvé aucun ECR étudiant si la réadaptation professionnelle peut aider les travailleurs souffrant de blessures aux membres supérieurs à retourner au travail.

Conclusion

Il n’existe aucune preuve issue d’ECR indiquant si la réadaptation professionnelle peut aider les employés souffrant de blessures aux membres supérieurs de retourner au travail. Nous avons besoin d’ECR menés avec des travailleurs blessés aux membres supérieurs pour savoir si la réadaptation professionnelle peut améliorer leur retour au travail. Ces études devront être réalisées et documentés conformément aux règles reconnues pour les recherches de qualité. Elles devront décrire le contenu de la réadaptation professionnelle en détail. Elles devront également rapporter le nombre de travailleurs qui auront repris le travail à la fin du suivi, ou le temps qu’il leur aura fallu pour retourner au travail.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 9th January, 2014
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux; pour la France : Minist�re en charge de la Sant�