Intervention Review

Auditory-verbal therapy for promoting spoken language development in children with permanent hearing impairments

  1. Christopher G Brennan-Jones1,2,3,
  2. Jo White3,*,
  3. Robert W Rush3,
  4. James Law4

Editorial Group: Cochrane Developmental, Psychosocial and Learning Problems Group

Published Online: 12 MAR 2014

Assessed as up-to-date: 30 JAN 2014

DOI: 10.1002/14651858.CD010100.pub2

How to Cite

Brennan-Jones CG, White J, Rush RW, Law J. Auditory-verbal therapy for promoting spoken language development in children with permanent hearing impairments. Cochrane Database of Systematic Reviews 2014, Issue 3. Art. No.: CD010100. DOI: 10.1002/14651858.CD010100.pub2.

Author Information

  1. 1

    Ear Science Institute Australia, Perth, Western Australia, Australia

  2. 2

    The University of Western Australia, Ear Sciences Centre, School of Surgery, Perth, Western Australia, Australia

  3. 3

    Queen Margaret University, School of Health Sciences, Division of Speech and Hearing Sciences, Edinburgh, UK

  4. 4

    Newcastle University, Institute of Health and Society, School of Education, Communication and Language Sciences, Newcastle-upon-Tyne, UK

*Jo White, School of Health Sciences, Division of Speech and Hearing Sciences, Queen Margaret University, Queen Margaret University Drive, Edinburgh, EH21 6UU, UK. jwhite@qmu.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 12 MAR 2014

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

Congenital or early-acquired hearing impairment poses a major barrier to the development of spoken language and communication. Early detection and effective (re)habilitative interventions are essential for parents and families who wish their children to achieve age-appropriate spoken language. Auditory-verbal therapy (AVT) is a (re)habilitative approach aimed at children with hearing impairments. AVT comprises intensive early intervention therapy sessions with a focus on audition, technological management and involvement of the child's caregivers in therapy sessions; it is typically the only therapy approach used to specifically promote avoidance or exclusion of non-auditory facial communication. The primary goal of AVT is to achieve age-appropriate spoken language and for this to be used as the primary or sole method of communication. AVT programmes are expanding throughout the world; however, little evidence can be found on the effectiveness of the intervention.

Objectives

To assess the effectiveness of auditory-verbal therapy (AVT) in developing receptive and expressive spoken language in children who are hearing impaired.

Search methods

CENTRAL, MEDLINE, EMBASE, PsycINFO, CINAHL, speechBITE and eight other databases were searched in March 2013. We also searched two trials registers and three theses repositories, checked reference lists and contacted study authors to identify additional studies.

Selection criteria

The review considered prospective randomised controlled trials (RCTs) and quasi-randomised studies of children (birth to 18 years) with a significant (≥ 40 dBHL) permanent (congenital or early-acquired) hearing impairment, undergoing a programme of auditory-verbal therapy, administered by a certified auditory-verbal therapist for a period of at least six months. Comparison groups considered for inclusion were waiting list and treatment as usual controls.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed titles and abstracts identified from the searches and obtained full-text versions of all potentially relevant articles. Articles were independently assessed by two review authors for design and risk of bias. In addition to outcome data, a range of variables related to participant groups and outcomes were documented.

Main results

Of 2233 titles and abstracts searched, only 13 abstracts appeared to meet inclusion criteria. All 13 full-text articles were excluded following independent evaluation by two review authors (CGBJ and JW), as they did not meet the inclusion criteria related to the research design. Thus, no studies are included in this review.

Authors' conclusions

This review confirms the lack of well-controlled studies addressing the use of AVT as an intervention for promoting spoken language development in children with permanent hearing impairments. Whilst lack of evidence does not necessarily imply lack of effect, it is at present not possible for conclusions to be drawn as to the effectiveness of this intervention in treating children with permanent hearing impairments.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Auditory-verbal therapy for promoting spoken language development in children with permanent hearing impairments

Permanent hearing impairment greatly restricts a child's speech and language development and hinders his or her behavioural, cognitive and social functioning. Although technological devices, such as hearing aids and cochlear implants, enable the child to hear spoken words, they fail to teach the child how to listen, how to process language or how to talk.

Auditory-verbal therapy aims to improve the spoken language abilities of a child with hearing impairment to the level of a child with typical hearing by developing his or her listening skills independent of other cues such as speech reading and gestures. It focuses on the context of spoken communication within the family and uses hearing and speech as the primary methods of communication. For this reason, it is thought to be more effective in helping a child reach typical age-related milestones in speech and language acquisition.

This review was undertaken to assess evidence on the effectiveness of auditory-verbal therapy in promoting spoken language development in children with permanent hearing impairments. Whilst many studies have examined the effectiveness of AVT, no studies met the criteria for inclusion in this review. Well-designed studies are urgently needed to examine the effectiveness of AVT in promoting spoken language development in children.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

La thérapie auditive verbale pour promouvoir le développement du langage oral chez les enfants souffrant de déficience auditive permanente

Contexte

La déficience auditive congénitale ou précocement acquise constitue un obstacle majeur pour le développement du langage oral et de la communication. Une détection précoce et des interventions d'adaptation (ou de réadaptation) efficaces sont essentielles pour les parents et les familles souhaitant que leurs enfants acquièrent un langage oral adapté à leur âge. La thérapie auditive verbale (TAV) est une approche d'adaptation (ou de réadaptation) pour les enfants souffrant de déficience auditive. La TAV comprend des séances de thérapie précoces intensives se concentrant sur l'audition, la gestion technologique et l'implication des personnes s'occupant des enfants dans les séances de thérapie; il s'agit généralement de la seule approche thérapeutique utilisée pour spécifiquement promouvoir l'évitement ou l'exclusion de la communication faciale non-auditive. L'objectif principal de la TAV est d'acquérir un langage oral adapté selon l'âge et qu'il soit utilisé en tant que principale ou seule méthode de communication. Les programmes de TAV sont en pleine expansion à travers le monde; cependant, peu de preuves sur l'efficacité de l'intervention peuvent être observées.

Objectifs

Évaluer l'efficacité de la thérapie auditive verbale (TAV) dans le développement du langage réceptif et expressif chez les enfants souffrant de déficience auditive.

Stratégie de recherche documentaire

CENTRAL, MEDLINE, EMBASE, PsycINFO, CINAHL, speechBITE et huit autres bases de données ont été consultées en mars 2013. Nous avons également effectué des recherches dans deux registres d'essais et trois thèses référentielles, vérifié les références bibliographiques et contacté les auteurs des études afin d'identifier des études supplémentaires.

Critères de sélection

La revue a considéré des essais contrôlés randomisés (ECR) prospectifs et des essais quasi-randomisés portant sur des enfants (de la naissance à 18 ans) souffrant de déficience auditive significative (? 40 dBHL) et permanente (congénital ou précocement acquise), suivant un programme de thérapie auditive verbale, administré par un thérapeute certifié en adaptation auditivo-verbale, pendant une période d'au moins six mois. Les groupes de comparaison pris en compte pour l'inclusion étaient la liste d'attente et le traitement comme groupes témoins habituels.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué les titres et les résumés identifiés dans les recherches et ont obtenu les versions intégrales de tous les articles potentiellement pertinents. Les articles ont été évalués de manière indépendante par deux auteurs de la revue en termes de conception et de risque de biais. En plus des données des résultats, plusieurs variables relatives à des groupes de participants et aux critères de jugement ont été documentées.

Résultats Principaux

Parmi 2 233 titres et extraits recherchés, seuls 13 extraits remplissaient les critères d'inclusion. Tous les 13 articles complets ont été exclus après une évaluation indépendante par deux auteurs de la revue (CGBJ et JW ont), car ils ne répondaient pas aux critères d'inclusion relatifs à la conception de la recherche. Par conséquent, aucune des études n'a été inclue dans cette revue.

Conclusions des auteurs

Cette revue confirme le manque d'études correctement contrôlées portant sur l'utilisation de la TAV en tant qu'intervention visant à promouvoir le développement du langage oral chez les enfants souffrant de déficience auditive permanente. Alors que le manque de preuves n'implique pas nécessairement une absence d'effet, il est à l'heure actuelle impossible d'apporter des conclusions quant à l'efficacité de cette intervention dans le traitement des enfants souffrant de déficience auditive permanente.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

La thérapie auditive verbale pour promouvoir le développement du langage oral chez les enfants souffrant de déficience auditive permanente

La thérapie auditive verbale pour promouvoir le développement du langage oral chez les enfants souffrant de déficience auditive permanente

La déficience auditive permanentelimite considérablement la parole et le développement du langage chez l'enfant et entrave à son fonctionnement social, cognitif et comportemental. Bien que les dispositifs technologiques, tels que les prothèses auditives et les implants cochléaires, permettent à l'enfant d'entendre les mots, ils ne parviennent pas à enseigner à l'enfant la manière d'écouter, de comprendre le langage ou de parler.

La thérapie auditive verbale vise à améliorer les capacités du langage oral d'un enfant souffrant de déficience auditive afin d'atteindre le niveau d'un enfant ayant une audition typique en développant ses aptitudes à l'écoute indépendamment d'autres repères, tels que la lecture labiale et les gestes. Elle se concentre sur le contexte de la communication orale au sein de la famille et utilise l'audition et la parole en tant que principales méthodes de communication. Pour cette raison, elle est supposée être plus efficace pour aider un enfant à atteindre les objectifs typiques selon l'âge relatifs à l'apprentissage du langage et de la parole.

Cette revue a été menée afin d'évaluer les preuves sur l'efficacité de la thérapie auditive verbale visant à promouvoir le développement du langage oral chez les enfants souffrant de déficience auditive permanente. Alors que de nombreuses études ont examiné l'efficacité de la TAV, aucune étude ne remplissait les critères d'inclusion dans cette revue. Des études correctement planifiées sont urgemment nécessaires afin d'examiner l'efficacité des TAV visant à promouvoir le développement du langage oral chez les enfants.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 6th August, 2014
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Santé du Canada, Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec, Fonds de recherche du Québec-Santé et Institut National d'Excellence en Santé et en Services Sociaux; pour la France : Ministère en charge de la Santé