Single dose oral ibuprofen plus codeine for acute postoperative pain in adults

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Sheena Derry,

    1. University of Oxford, Pain Research and Nuffield Department of Clinical Neurosciences, Oxford, Oxfordshire, UK
    Search for more papers by this author
  • Samuel M Karlin,

    1. University of Oxford, Pain Research and Nuffield Department of Clinical Neurosciences, Oxford, Oxfordshire, UK
    Search for more papers by this author
  • R Andrew Moore

    Corresponding author
    1. University of Oxford, Pain Research and Nuffield Department of Clinical Neurosciences, Oxford, Oxfordshire, UK
    • R Andrew Moore, Pain Research and Nuffield Department of Clinical Neurosciences, University of Oxford, Pain Research Unit, Churchill Hospital, Oxford, Oxfordshire, OX3 7LE, UK. andrew.moore@ndcn.ox.ac.uk.

    Search for more papers by this author

Abstract

Background

There is good evidence that combining two different analgesics in fixed doses in a single tablet can provide better pain relief in acute pain and headache than either drug alone, and that the drug-specific effects are essentially additive. This appears to be broadly true in postoperative pain and migraine headache across a range of different drug combinations and when tested in the same and different trials. Some combinations of ibuprofen and codeine are available without prescription (but usually only from a pharmacy) where the dose of codeine is lower, and with a prescription when the dose of codeine is higher.

Objectives

To assess the analgesic efficacy and adverse effects of a single oral dose of ibuprofen plus codeine for moderate to severe postoperative pain. We compared ibuprofen plus codeine with placebo and with the same dose of ibuprofen alone.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, the Oxford Pain Database, ClinicalTrials.gov, and reference lists of articles. The date of the most recent search was 30 September 2012.

Selection criteria

Randomised, double-blind, placebo- or active-controlled clinical trials of single dose oral ibuprofen plus codeine for acute postoperative pain in adults.

Data collection and analysis

Two review authors independently considered trials for inclusion in the review, assessed quality, and extracted data. We used the area under the pain relief versus time curve to derive the proportion of participants prescribed ibuprofen plus codeine, placebo, or the same dose of ibuprofen alone with at least 50% pain relief over six hours, using validated equations. We calculated the relative risk (RR) and number needed to treat to benefit (NNT). We used information on the use of rescue medication to calculate the proportion of participants requiring rescue medication and the weighted mean of the median time to use. We also collected information on adverse effects. Analyses were planned for different doses of ibuprofen and codeine, but especially for codeine where we set criteria for low (< 10 mg), medium (10 to 20 mg), and high (> 20 mg) doses.

Main results

Information was available from six studies with 1342 participants, with a variety of doses of ibuprofen and codeine. In four studies (443 participants) using ibuprofen 400 mg plus codeine 25.6 to 60 mg (high dose codeine) 64% of participants had at least 50% maximum pain relief with the combination compared to 18% with placebo. The NNT was 2.2 (95% CI 1.8 to 2.6). In three studies (204 participants) ibuprofen plus codeine (any dose) was better than the same dose of ibuprofen (69% versus 55%) but the result was barely significant with a relative benefit of 1.3 (95% CI 1.01 to 1.6). In two studies (159 participants) ibuprofen plus codeine appeared to be better than the same dose of codeine alone (69% versus 33%), but no analysis was done. There was no difference between the combination and placebo in the reporting of adverse events in these acute studies.

Authors' conclusions

The combination of ibuprofen 400 mg plus codeine 25.6 to 60 mg demonstrates good analgesic efficacy. Very limited data suggest that the combination is better than the same dose of either drug alone. Use of combination analgesics that contain codeine has been a source of some concern because of misuse from over-the-counter preparations.

Résumé scientifique

Prise unique d'ibuprofène associé à la codéine par voie orale pour le traitement de la douleur postopératoire aiguë chez l'adulte

Contexte

Il existe des preuves probantes que la combinaison de deux analgésiques différents à des doses fixes dans un comprimé unique peut permettre de soulager plus efficacement la douleur en cas de douleur aiguë et de céphalées que l'un ou l'autre des deux médicaments en monothérapie, et que les effets médicamenteux spécifiques sont essentiellement additifs. Cela semble être vrai surtout pour la douleur postopératoire et la migraine sur une gamme de combinaisons médicamenteuses différentes et quand elles sont testées dans les mêmes essais et des essais différents. Certaines combinaisons d'ibuprofène et de codéine sont disponibles sans prescription (mais normalement en pharmacie uniquement) quand la dose de codéine est plus faible, et sur prescription quand la dose de codéine est plus élevée.

Objectifs

Évaluer l'efficacité analgésique et les effets indésirables d'une prise unique d'ibuprofène associé à la codéine par voie orale pour le traitement de la douleur postopératoire modérée à aiguë. Nous avons comparé l'ibuprofène associé à la codéine à un placebo et à la même dose d'ibuprofène en monothérapie.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, l'Oxford Pain Database, ClinicalTrials.gov, et les listes bibliographiques des articles. La recherche la plus récente a été réalisée le 30.09.12.

Critères de sélection

Les essais cliniques avec contrôle actif ou placebo, randomisés, en double aveugle portant sur la prise unique d'ibuprofène associé à la codéine par voie orale pour le traitement de la douleur postopératoire aiguë chez l'adulte.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont sélectionné les essais à inclure, évalué leur qualité et extrait les données de façon indépendante. Nous avons utilisé l'aire sous la courbe du soulagement de la douleur sur le temps pour déduire la proportion de participants ayant reçu l'ibuprofène associé à la codéine, un placebo, ou la même dose d'ibuprofène en monothérapie avec au moins 50 % de soulagement de la douleur sur six heures, en utilisant des équations validées. Nous avons calculé le risque relatif (RR) et le nombre de sujets à traiter (NST) pour observer un bénéfice du traitement. Nous avons utilisé les informations sur l'usage d'un médicament de secours pour calculer la proportion de participants nécessitant un médicament de secours et la moyenne pondérée du délai moyen avant usage. Nous avons aussi recueilli des informations sur les effets indésirables. Des analyses ont été prévues pour différentes doses d'ibuprofène et de codéine, mais surtout pour la codéine dans lesquelles nous avons défini des critères pour les doses faibles (< 10 mg), moyennes (10 à 20 mg), et élevées (> 20 mg).

Résultats principaux

Les informations étaient disponibles dans six études totalisant 1 342 participants, avec différentes doses d'ibuprofène et de codéine. Dans quatre études (443 participants) portant sur l'ibuprofène 400 mg associé à la codéine 25,6 à 60 mg (dose élevée de codéine), 64 % des participants ont obtenu au moins 50 % de soulagement maximum de la douleur avec la combinaison par rapport à 18 % avec le placebo. Le NST était de 2,2 (IC à 95 % 1,8 à 2,6). Dans trois études (204 participants), l'ibuprofène associé à la codéine (n'importe quelle dose) ont été plus efficaces que la même dose d'ibuprofène (69 % contre 55 %), mais le résultat était à peine significatif avec un bénéfice relatif de 1,3 (IC à 95 % 1,01 à 1,6). Dans deux études (159 participants), l'ibuprofène associé à la codéine semblaient être plus efficaces que la même dose de codéine en monothérapie (69 % contre 33 %), mais aucune analyse n'a été effectuée. Aucune différence n'a été constatée entre la combinaison et le placebo dans les comptes-rendus d'événements indésirables dans ces études portant sur la douleur aiguë.

Conclusions des auteurs

La combinaison d'ibuprofène 400 mg associé à la codéine 25,6 à 60 mg révèle une efficacité analgésique satisfaisante. Des données très limitées suggèrent que la combinaison est plus efficace que la même dose de l'un ou l'autre des deux médicaments en monothérapie. L'usage d'analgésiques en combinaison contenant de la codéine soulève certaines inquiétudes en raison du mésusage des préparations sans ordonnance.

Plain language summary

Single dose oral ibuprofen plus codeine for acute postoperative pain in adults

Both ibuprofen and codeine are analgesics, but they work by different mechanisms. We know that in some circumstances combining different analgesics in the same tablet gives good pain relief to more people than either analgesic alone, at the same dose. This review looked at how good the combination of ibuprofen and codeine was in relieving moderate or severe pain after surgery. Ibuprofen 400 mg plus high doses of codeine (25.6 mg to 60 mg) provided effective pain relief for over 6 in 10 (64%) of participants, compared with just under 2 in 10 (18%) of participants with placebo. Adverse events occurred at similar rates with combinations and placebo in these single dose studies, and no serious adverse events or withdrawals due to adverse events occurred with the combination.

Résumé simplifié

Prise unique d'ibuprofène associé à la codéine par voie orale pour le traitement de la douleur postopératoire aiguë chez l'adulte

L'ibuprofène et la codéine sont tous deux des analgésiques, mais ils ont des mécanismes d'action différents. Nous savons que dans certaines circonstances, la combinaison d'analgésiques différents dans le même comprimé permet de bien soulager la douleur chez davantage de personnes que l'un des deux analgésiques en monothérapie, à la même dose. Cette revue a examiné l'efficacité obtenue de la combinaison d'ibuprofène et de codéine pour soulager une douleur modérée ou sévère après une intervention chirurgicale. L'ibuprofène 400 mg associé à des doses élevées de codéine (25,6 mg à 60 mg) a permis de soulager efficacement la douleur chez plus de 6 participants sur 10 (64 %), comparés à un peu moins de 2 participants sur 10 (18 %) avec le placebo. Des événements indésirables sont survenus à des taux similaires avec les combinaisons et le placebo dans ces études portant sur une prise unique, et aucun événement indésirable ou abandon dû à des événements indésirables n'a eu lieu avec la combinaison.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 22nd March, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux pour la France: Minist�re en charge de la Sant�