This is not the most recent version of the article. View current version (18 DEC 2015)

Intervention Review

You have free access to this content

Low-molecular-weight heparins for managing vaso-occlusive crises in people with sickle cell disease

  1. Esther J van Zuuren1,*,
  2. Zbys Fedorowicz2

Editorial Group: Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group

Published Online: 12 JUN 2013

Assessed as up-to-date: 5 JUN 2013

DOI: 10.1002/14651858.CD010155.pub2


How to Cite

van Zuuren EJ, Fedorowicz Z. Low-molecular-weight heparins for managing vaso-occlusive crises in people with sickle cell disease. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 6. Art. No.: CD010155. DOI: 10.1002/14651858.CD010155.pub2.

Author Information

  1. 1

    Leiden University Medical Center, Department of Dermatology, Leiden, Netherlands

  2. 2

    The Cochrane Collaboration, UKCC (Bahrain Branch), Awali, Bahrain

*Esther J van Zuuren, Department of Dermatology, Leiden University Medical Center, PO Box 9600, B1-Q, Leiden, 2300 RC, Netherlands. E.J.van_Zuuren@lumc.nl.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 12 JUN 2013

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (18 DEC 2015)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Sickle cell disease is one of the most common and severe genetic disorders in the world. It can be broadly divided into two distinct clinical phenotypes characterized by either haemolysis or vaso-occlusion. Pain is the most prominent symptom of vaso-occlusion, and hypercoagulability is a well-established pathogenic phenomenon in people with sickle cell disease. Low-molecular-weight heparins might control this hypercoagulable state through their anticoagulant effect.

Objectives

To assess the effects of low-molecular-weight heparins for managing vaso-occlusive crises in people with sickle cell disease.

Search methods

We searched the Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group Haemoglobinopathies Trials Register comprising references identified from comprehensive electronic database searches. We also searched abstract books of conference proceedings and several online trials registries for ongoing trials.

Date of the last search of the Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group Haemoglobinopathies Trials Register: 6 December 2012.

Selection criteria

Randomised controlled clinical trials and controlled clinical trials that assessed the effects of low-molecular-weight heparins in the management of vaso-occlusive crises in people with sickle cell disease.

Data collection and analysis

Study selection, data extraction, assessment of risk of bias and analyses were carried out independently by the two review authors.

Main results

One study (with an overall unclear to high risk of bias) comprising 253 participants was included. This study, with limited data, reported that pain severity at day two and day three was lower in the tinzaparin group than in the placebo group (P < 0.01, analysis of variance (ANOVA)) and additionally at day 4 (P < 0.05 (ANOVA)). Thus tinzaparin resulted in more rapid resolution of pain, as measured with a numerical pain scale. The mean difference in duration of painful crises was statistically significant at -1.78 days in favour of the tinzaparin group (95% confidence interval -1.94 to -1.62). Participants treated with tinzaparin had statistically significantly fewer hospitalisation days than participants in the group treated with placebo, with a mean difference of -4.98 days (95% confidence interval -5.48 to -4.48). Two minor bleeding events were reported as adverse events in the tinzaparin group, and none were reported in the placebo group.

Authors' conclusions

Based on the results of one study, evidence is incomplete to support or refute the effectiveness of low-molecular-weight heparins in people with sickle cell disease. Vaso-occlusive crises are extremely debilitating for sufferers of sickle cell disease; therefore well-designed placebo-controlled studies with other types of low-molecular-weight heparins, and in participants with different genotypes of sickle cell disease, still need to be carried out to confirm or dismiss the results of this single study.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Low-molecular-weight heparins for pain caused by obstruction of blood vessels in people with sickle cell disease

Sickle cell disease is one of the most common and severe genetic blood disorders in the world. As the result of a change in the haemoglobin gene, red blood cells are transformed into cells with a sickle shape. This sickling of red blood cells results in various complications, amongst which are vaso-occlusive crises. In a vaso-occlusive crisis, the sickled red blood cells tend to clot together and block blood flow,which leads to pain in the organ involved. The pain can be very debilitating and often requires administration of morphine. Medication that prevents blood from clotting in the vessels might represent a useful contribution to existing treatment options for vaso-occlusive crises. Our search retrieved one study with a total of 253 participants, which compared tinzaparin (a low-molecular-weight heparin) versus placebo. Although data were limited, this study reported that tinzaparin reduces the number of days spent in hospital and reduces the pain (and the intensity of the pain) more rapidly. Two minor bleedings were reported in the tinzaparin group versus none in the placebo group. These data are not sufficient to support the conclusion that low-molecular-weight heparins are effective in the treatment of vaso-occlusive crises in people with sickle cell disease. Additional studies with different types of low-molecular-weight heparin used in different forms of sickle cell disease, are necessary to confirm or dismiss the results of this single study. Vaso-occlusive crises can be extremely debilitating and can have a significant impact on quality of life; therefore it is important to know whether low-molecular-weight heparins might serve as a useful treatment option (evidence of its effectiveness) with few side effects.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Héparines de bas poids moléculaire pour la prise en charge des crises vaso-occlusives chez les personnes atteintes de drépanocytose

Contexte

La drépanocytose est l'une des maladies génétiques les plus courantes et les plus graves au monde. Elle se divise grossièrement en deux phénotypes cliniques distincts caractérisés soit par une hémolyse soit par une vaso-occlusion. La douleur est le principal symptôme de la vaso-occlusion et l'hypercoagulabilité est un phénomène pathogène bien établi chez les personnes atteintes de drépanocytose. Les héparines de bas poids moléculaire pourraient contrôler cet état d'hypercoagulabilité par leur effet anticoagulant.

Objectifs

Evaluer les effets des héparines de bas poids moléculaire pour la prise en charge des crises vaso-occlusives chez les personnes atteintes de drépanocytose.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d’essais sur les hémoglobinopathies du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et autres maladies génétiques comprenant des références identifiées lors de recherches exhaustives dans des bases de données électroniques. Nous avons également passé en revue des résumés d’actes de conférence, ainsi que plusieurs registres d'essais en ligne dans le but de trouver des essais en cours.

Date de la dernière recherche effectuée dans le registre des essais sur les hémoglobinopathies du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et autres maladies génétiques : le 6 décembre 2012.

Critères de sélection

Les essais cliniques contrôlés randomisés et les essais cliniques contrôlés qui évaluaient les effets des héparines de bas poids moléculaire dans la prise en charge des crises vaso-occlusives chez les personnes atteintes de drépanocytose.

Recueil et analyse des données

Les deux auteurs de la revue ont sélectionné les études, évalué les risques de biais et procédé aux analyses de façon indépendante.

Résultats Principaux

Une étude (dont le risque de biais global était d'incertain à élevé) portant sur 253 participants a été incluse. Cette étude, avec des données limitées, a rapporté que l'intensité de la douleur aux deuxième et troisième jours était moins élevée dans le groupe de la tinzaparine que dans le groupe du placebo (P < 0,01, analyse de variance (ANOVA)), mais aussi le 4ème jour (P < 0,05 (ANOVA)). La tinzaparine a donc abouti à une disparition plus rapide de la douleur, ainsi que cela a été mesuré à l'aide d'une échelle numérique de la douleur. La différence de durée moyenne des crises douloureuses a été statistiquement significative à -1,78 jours et a été en faveur du groupe de la tinzaparine (intervalle de confiance à 95 % -1,94 à -1,62). Les participants traités avec la tinzaparine ont eu, de façon statistiquement significative, un moins grand nombre de jours d'hospitalisation que les participants du groupe traité avec le placebo, avec une différence moyenne de -4,98 jours (intervalle de confiance à 95 % -5,48 à -4,48). Deux événements hémorragiques mineurs ont été rapportés en tant qu'événements indésirables dans le groupe de la tinzaparine et aucun n'a été rapporté dans le groupe du placebo.

Conclusions des auteurs

D'après les résultats d'une étude, les preuves sont incomplètes pour confirmer ou réfuter l'efficacité des héparines de bas poids moléculaire chez les personnes atteintes de drépanocytose. Les crises vaso-occlusives sont extrêmement invalidantes pour les personnes souffrant de drépanocytose ; par conséquent, des études bien conçues, contrôlées par placebo, avec d'autres types d'héparines de bas poids moléculaire et portant sur des participants ayant des génotypes de drépanocytose différents, doivent encore être réalisées pour confirmer ou infirmer les résultats de cette étude unique.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Héparines de bas poids moléculaire pour la prise en charge des crises vaso-occlusives chez les personnes atteintes de drépanocytose

Héparines de bas poids moléculaire contre la douleur provoquée par l'obstruction des vaisseaux sanguins chez les personnes atteintes de drépanocytose

La drépanocytose est l'une des maladies génétiques du sang les plus courantes et les plus graves au monde. En raison d'un changement du gène de l'hémoglobine, les hématies (globules rouges) sont transformés en cellules ayant la forme d'une faucille. Cette falciformation des globules rouges entraîne diverses complications, parmi lesquelles des crises vaso-occlusives. Lors d'une crise vaso-occlusive, les hématies falciformes ont tendance à coaguler et à bloquer la circulation sanguine, ce qui conduit à des douleurs dans l'organe concerné. Les douleurs peuvent être très invalidantes et nécessitent souvent l'administration de morphine. Des médicaments prévenant la coagulation du sang dans les vaisseaux pourraient apporter une contribution utile aux options de traitement existantes contre les crises vaso-occlusives. Nos recherches ont permis d'identifier une étude qui portait sur un total de 253 participants et comparait la tinzaparine (une héparine de bas poids moléculaire) versus placebo. Bien que les données aient été limitées, cette étude a rapporté que la tinzaparine réduisait le nombre de jours d'hospitalisation et réduisait la douleur (et l'intensité de la douleur) plus rapidement. Deux saignements mineurs ont été rapportés dans le groupe de la tinzaparine versus aucun dans le groupe du placebo. Ces données ne sont pas suffisantes pour étayer la conclusion selon laquelle les héparines de bas poids moléculaire sont efficaces dans le traitement des crises vaso-occlusives chez les personnes atteintes de drépanocytose. Des études supplémentaires avec différents types d'héparines de bas poids moléculaire utilisés dans différentes formes de drépanocytose sont nécessaires pour confirmer ou infirmer les résultats de cette étude unique. Les crises vaso-occlusives peuvent être extrêmement invalidantes et peuvent avoir un impact sur la qualité de vie ; il est donc important de savoir si les héparines de bas poids moléculaire pourraient représenter une option de traitement utile (preuves de son efficacité) avec peu d'effets secondaires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 16th July, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.