Interconception care for women with a history of gestational diabetes for improving maternal and infant outcomes

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Joanna Tieu,

    Corresponding author
    1. The University of Adelaide, ARCH: Australian Research Centre for Health of Women and Babies, The Robinson Institute, Discipline of Obstetrics and Gynaecology, Adelaide, South Australia, Australia
    • Joanna Tieu, ARCH: Australian Research Centre for Health of Women and Babies, The Robinson Institute, Discipline of Obstetrics and Gynaecology, The University of Adelaide, Women's and Children's Hospital, 1st floor, Queen Victoria Building, 72 King William Road, Adelaide, South Australia, 5006, Australia. joanna.tieu@gmail.com. joanna.tieu@mh.org.au.

    Search for more papers by this author
  • Emily Bain,

    1. The University of Adelaide, ARCH: Australian Research Centre for Health of Women and Babies, The Robinson Institute, Discipline of Obstetrics and Gynaecology, Adelaide, South Australia, Australia
    Search for more papers by this author
  • Philippa Middleton,

    1. The University of Adelaide, ARCH: Australian Research Centre for Health of Women and Babies, The Robinson Institute, Discipline of Obstetrics and Gynaecology, Adelaide, South Australia, Australia
    Search for more papers by this author
  • Caroline A Crowther

    1. The University of Adelaide, ARCH: Australian Research Centre for Health of Women and Babies, The Robinson Institute, Discipline of Obstetrics and Gynaecology, Adelaide, South Australia, Australia
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

Gestational diabetes mellitus (GDM) is associated with adverse health outcomes for both mother and infant both perinatally and long-term. Women with a history of GDM are at risk of recurrence in subsequent pregnancies and may benefit from intervention in the interconception period to improve maternal and infant health outcomes.

Objectives

To investigate the effects of interconception care for women with a history of GDM on maternal and infant health outcomes.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (31 January 2013).

Selection criteria

Randomised controlled trials, including quasi-randomised controlled trials and cluster-randomised trials evaluating any protocol of interconception care with standard care or other forms of interconception care for women with a history of GDM in a previous pregnancy on maternal and infant health outcomes.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed study eligibility. In future updates of this review, at least two review authors will extract data and assess the risk of bias of included studies.

Main results

One ongoing trial was identified. No eligible completed trials were identified.

Authors' conclusions

The role of interconception care for women with a history of gestational diabetes remains unclear. Randomised controlled trials are required evaluating different forms and protocols of interconception care for these women on perinatal and long-term maternal and infant health outcomes, acceptability of such interventions and cost-effectiveness.

Résumé scientifique

Soins d'interconception pour les femmes ayant des antécédents de diabète gestationnel pour améliorer les critères d'évaluation pour la mère et le nourrisson

Contexte

Le diabète sucré gestationnel (DSG) est associé à des risques pour la santé aussi bien pour la mère que pour le nourrisson tant dans la période périnatale qu'à long terme. Les femmes ayant des antécédents de DSG présentent un risque de récidive lors des grossesses suivantes et peuvent tirer un bénéfice d'une intervention au cours de la période d'interconception pour améliorer leur santé et celle des nourrissons.

Objectifs

Etudier les effets des soins d'interconception pour les femmes ayant des antécédents de DSG sur leur santé et celle des nourrissons.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (31 janvier 2013).

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés, y compris les essais contrôlés quasi-randomisés et les essais randomisés en cluster, évaluant l'effet d'un protocole de soins d'interconception avec des soins standard ou d'autres formes de soins d'interconception pour les femmes ayant des antécédents de DSG lors d'une grossesse précédente sur leur santé et celles des nourrissons.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont évalué, de façon indépendante, l'éligibilité des études. Dans les futures mises à jour de cette étude, au moins deux auteurs de la revue procèderont à l'extraction des données et évalueront le risque de biais des études incluses.

Résultats principaux

Un essai en cours a été identifié. Aucun essai complet éligible n'a été identifié.

Conclusions des auteurs

Le rôle des soins d'interconception pour les femmes ayant des antécédents de diabète gestationnel demeure incertain. Il faut réaliser des essais contrôlés randomisés évaluant l'effet de différentes formes et de différents protocoles de soins d'interconception pour ces femmes sur leur santé et celle des nourrissons dans la période périnatale et à long terme, l'acceptabilité de ces interventions et leur rapport coût-efficacité.

Plain language summary

Interconception care for women with a history of gestational diabetes for improving maternal and infant outcomes

Gestational diabetes mellitus (GDM) is a condition in which high blood sugar (hyperglycaemia) occurs, or is first recognised, during pregnancy. GDM is associated with complications for the mother and her baby both during and after pregnancy. Women with GDM are at an increased risk of developing pre-eclampsia (high blood pressure and protein in the urine during pregnancy), having a caesarean birth, and developing type 2 diabetes in the future. Babies of women with GDM are at an increased risk of macrosomia (birthweight greater than 4000 g), birth trauma because of their size, respiratory distress syndrome, and other health complications. They are also at risk of future obesity and type 2 diabetes. GDM typically resolves after birth, but women with GDM are at risk of developing GDM again in future pregnancies. It is possible that women may benefit from interventions such as education, dietary and lifestyle advice, or drug treatment in the interconception period (the time between the end of one pregnancy and the beginning of the next one), to improve their health outcomes in future pregnancies.

This review found that there is not yet enough evidence to determine whether interconception (between pregnancy) care for women with a history of GDM can help to improve the health of mothers and their babies. We identified only one trial that is currently ongoing. More high-quality studies are needed, and these studies should evaluate different forms of care for these women, and should assess both short-term and long-term health outcomes for women and their babies.

Résumé simplifié

Soins d'interconception pour les femmes ayant des antécédents de diabète gestationnel pour améliorer les critères d'évaluation pour la mère et le nourrisson

Le diabète sucré gestationnel (DSG) est une maladie au cours de laquelle un taux élevé de sucre (hyperglycémie) apparaît ou est établi pour la première fois pendant la grossesse. Le DSG est associé à des complications pour la mère et son bébé à la fois pendant et après la grossesse. Les femmes souffrant de DSG présentent un risque accru de développer une pré-éclampsie (hypertension artérielle et présence de protéines dans l'urine pendant la grossesse), de subir un accouchement par césarienne et de développer un diabète de type 2 dans le futur. Les bébés nés de femmes atteintes de DSG ont un risque accru de macrosomie (poids de naissance supérieur à 4 000 g), de traumatisme à la naissance en raison de leur taille, de syndrome de détresse respiratoire et d'autres complications. Ils présentent également un risque d'obésité et de diabète de type 2 dans le futur. Le DSG disparaît généralement après l'accouchement, mais les femmes atteintes de DSG ont un risque de nouveau développement d'un DSG lors des grossesses suivantes. Il est possible que les femmes puissent tirer un bénéfice d'interventions telles que l'éducation, les conseils relatifs à l'alimentation et au mode de vie ou le traitement médicamenteux pendant la période d'interconception (le temps entre la fin d'une grossesse et le début de la suivante) pour améliorer leur santé lors des grossesses ultérieures.

Cette revue a découvert qu'il n'existait pas encore suffisamment de preuves pour déterminer si les soins d'interconception (entre les grossesses) pour les femmes ayant des antécédents de DSG pouvaient améliorer la santé des mères et de leurs bébés. Nous n'avons identifié qu'un seul essai qui est actuellement en cours. D'autres études de grande qualité sont nécessaires et ces études doivent évaluer différentes formes de soins pour ces femmes et évaluer à la fois les critères de santé à court et à long terme pour les femmes et leurs bébés.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 16th July, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.