Get access

Intravenous beta2-agonists versus intravenous aminophylline for acute asthma

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Inhaled beta2-agonist therapy is central to the management of acute asthma. For rapid bronchodilation in severe cases, penetration of inhaled drug to the affected small conducting airway may be impeded, and the intravenous (IV) rather than inhaled administration of bronchodilators may provide an earlier response. IV beta2-agonist agents and IV aminophylline may also be considered as additional interventions in this setting and this review compares IV beta-agonist agents and IV aminophylline in the treatment of people with acute asthma.

Objectives

To compare the benefit of IV beta2-agonists versus IV aminophylline for acute asthma treated in the emergency department and in patients admitted to hospital with acute severe asthma.

Search methods

Randomised controlled trials (RCTs) were identified using the Cochrane Airways Group Register, which is compiled from systematic searches of bibliographic databases as well as handsearching of respiratory journals and conference abstracts. The latest search was run in September 2012. We searched bibliographies from included studies and known reviews were also searched. Primary authors and content experts were contacted to identify eligible studies.

Selection criteria

We included RCTs of patients who presented to the emergency department with acute asthma, and patients admitted to hospital with acute severe asthma, and were treated with IV beta2-agonists versus IV aminophylline. Two review authors independently selected potentially relevant articles and selected articles for inclusion. Methodological quality was independently assessed using two scoring systems and two review authors.

Data collection and analysis

Data were extracted independently by two review authors. Missing data were obtained from authors or calculated from data present in the papers. Trials were combined using a random-effects model for odds ratios (OR) or mean differences (MD) and reported with 95% confidence intervals (95% CI).

Main results

Eleven studies met our inclusion criteria and in total they included 350 patients. However, opportunities to combine these studies in meta-analyses were limited by the variations in the range of outcomes reported in the trials.

Length of stay

Two studies reported length of stay. They were both paediatric trials (with one in paediatric intensive care unit), and there was no significant difference between the two groups (MD 23.19 hours; 95% CI -2.40 to 48.77 hours; 2 studies; N = 73). Individual separate MD analyses for the two studies also indicated no significant difference between the aminophylline and beta2-agonist on this outcome. However, this finding should be interpreted with caution owing to the small number of trials and participants the analysis.

Pulmonary function

There were no significant differences in the sequential or summative pulmonary function demonstrated across the studies.

Heart rate

Data for serial heart rates were reported in three studies at various points from 15 to 60 minutes and in each case there were no significant differences between people in the IV aminophylline or beta2-agonist groups. The difference between the two groups with respect to final heart rate was statistically significant (MD 10.00; 95% CI 0.99 to 19.01), although these data are from a single, small study and should be interpreted with caution.

Adverse effects

The analyses for giddiness (OR 59.22; 95% CI 2.80 to 1253.05; 1 study; N = 30), nausea/vomiting (where reported as a combined outcome) (OR 14.18; 95% CI 1.62 to 124.52; 2 studies; N = 96) and nausea (OR 6.53; 95% CI 1.60 to 26.72; 2 studies; N = 49) all significantly favoured beta2-agonists. In view of the very small number of studies and number of patients contributing to these analyses these results should be interpreted with caution. A closely related review considering the possible benefits of adding IV aminophylline to beta-agonists in adults with acute asthma also indicates a higher incidence of adverse effects associated with IV aminophylline.

Authors' conclusions

In the included RCTs there was no consistent evidence favouring either IV beta2-agonists or IV aminophylline for patients with acute asthma. The opportunity to draw clear conclusions is limited by the heterogeneity of outcomes evaluated and the small sample sizes in the included studies. It is recommended that these data should be viewed carefully alongside the conclusions from separate Cochrane reviews comparing IV beta2-agonists plus inhaled beta2-agonists versus inhaled beta2-agonists alone and IV aminophylline plus inhaled beta2-agonists versus inhaled beta2-agonists alone.

Résumé scientifique

Bêta2-agonistes par voie intraveineuse versus aminophylline par voie intraveineuse pour le traitement de l'asthme aigu

Contexte

Le traitement par des bêta2-agonistes inhalés est au cœur de la prise en charge de l'asthme aigu. Pour une bronchodilatation rapide dans les cas sévères, la pénétration du médicament inhalé dans les petites voies respiratoires affectées risque parfois d'être entravée, et l'administration de bronchodilatateurs par voie intraveineuse (IV) plutôt que par inhalation peut apporter une réponse plus précoce. Les agents bêta2-agonistes IV et l'aminophylline IV peuvent aussi être envisagés à titre d'interventions supplémentaires dans ce contexte et cette revue compare les agents bêta-agonistes IV et l'aminophylline IV dans le traitement des personnes atteintes d'asthme aigu.

Objectifs

Comparer les effets bénéfiques des bêta2-agonistes IV versus aminophylline IV pour le traitement de l'asthme aigu aux urgences et chez les patients hospitalisés pour asthme aigu sévère.

Stratégie de recherche documentaire

Des essais contrôlés randomisés (ECR) ont été identifiés en utilisant le registre du groupe Cochrane sur les voies respiratoires, élaboré à partir de recherches systématiques dans les bases de données bibliographiques ainsi qu'en effectuant une recherche manuelle dans les revues sur les voies respiratoires et dans les actes de conférences. La dernière recherche a été menée en septembre 2012. Nous avons effectué des recherches dans les bibliographies des études incluses et les revues connues ont également fait l'objet de recherches. Les auteurs principaux et des experts du domaine ont été contactés pour identifier les études éligibles.

Critères de sélection

Nous avons inclus les ECR portant sur des patients qui se sont présentés au service des urgences avec une crise d'asthme aiguë et sur des patients hospitalisés pour asthme aigu sévère, et qui ont été traités par des bêta2-agonistes IV versus aminophylline IV. Deux auteurs de la revue ont indépendamment sélectionné les articles potentiellement pertinents et sélectionné les articles à inclure. La qualité méthodologique a été évaluée de manière indépendante en utilisant deux systèmes de notation et par deux auteurs de la revue.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont extrait les données de manière indépendante. Les données manquantes ont été obtenues auprès des auteurs ou calculées à partir des données présentes dans les documents. Les essais ont été combinés en utilisant un modèle à effets aléatoires pour les rapports des cotes (RC) ou les différences moyennes (DM) et ils ont été présentés avec des intervalles de confiance à 95 % (IC à 95 %).

Résultats principaux

Onze études répondaient à nos critères d'inclusion et portaient sur un total de 350 patients. Cependant, les possibilités de combiner ces études dans des méta-analyses ont été limitées en raison de l'existence de variations dans la gamme des résultats rapportés dans les essais.

Durée du séjour à l'hôpital

Deux études ont rapporté la durée du séjour à l'hôpital. Toutes deux étaient des essais pédiatriques (dont un en contexte d'unité de soins intensifs pédiatriques), et aucune différence significative n'a été observée entre les deux groupes (DM = 23,19 heures ; IC à 95 % de -2,40 à 48,77 heures ; 2 études, N = 73). Les analyses distinctes des DM individuelles pour les deux études n'ont également indiqué aucune différence significative entre l'aminophylline et le bêta2-agoniste sur ce critère. Toutefois, ce résultat doit être interprété avec prudence en raison du petit nombre d'essais et de participants dans l'analyse.

Fonction respiratoire

Aucune différence significative dans l'évaluation séquentielle ou sommative de la fonction respiratoire n'a été démontrée dans les études.

Fréquence cardiaque

Les données des séries de fréquences cardiaques ont été rapportées dans trois études, à différents points temporels de 15 à 60 minutes, et dans chaque cas, aucune différence significative n'a été observée chez les patients entre les groupes sous aminophylline IV ou sous bêta2-agoniste. La différence entre les deux groupes en ce qui concerne la fréquence cardiaque finale était statistiquement significative (DM = 10,00 ; IC à 95 % de 0,99 à 19,01), bien que ces données proviennent d'une seule petite étude et qu'il faille les interpréter avec prudence.

Effets indésirables

Les analyses concernant les vertiges (OR = 59,22 ; IC à 95 % de 2,80 à 1253,05 ; 1 étude, N = 30), les nausées/vomissements (si rapportées sous forme de résultat combiné) (OR = 14,18 ; IC à 95 % de 1,62 à 124,52 ; 2 études, N = 96) et les nausées (OR = 6,53 ; IC à 95 % de 1,60 à 26,72 ; 2 études ; N = 49) étaient toutes nettement en faveur des bêta2-agonistes. Compte tenu du nombre très restreint d'études et du nombre de patients ayant contribué à ces analyses, ces résultats doivent être interprétés avec prudence. Une revue étroitement liée examinant les effets bénéfiques possibles de l'ajout d'aminophylline IV aux bêta-agonistes chez des adultes atteints d'asthme aigu indique également une incidence plus élevée d'effets indésirables associés à l'aminophylline IV.

Conclusions des auteurs

Dans les ECR inclus, il n'existe aucune preuve solide en faveur des bêta2-agonistes IV ou de l'aminophylline IV pour les patients atteints d'asthme aigu. La possibilité de tirer des conclusions claires est limitée par l'hétérogénéité des résultats évalués et par les échantillons de petite taille dans les études incluses. Il est recommandé de considérer ces données avec prudence en regard des conclusions de revues Cochrane distinctes comparant des bêta2-agonistes IV plus bêta2-agonistes inhalés versus bêta2-agonistes inhalés seuls et l'aminophylline IV plus bêta2-agonistes inhalés versus bêta2-agonistes inhalés seuls.

Plain language summary

Intravenous beta2-agonists and intravenous aminophylline for acute asthma

Beta2-agonist and aminophylline drugs are used for the treatment of asthma and work by opening the airways to help people breathe more easily. Both drugs can be given intravenously (IV) (directly through a vein). The question this review considered was whether there was any important difference between these drugs for patients with acute asthma. This review examined all the randomised controlled trials comparing IV beta2-agonists to aminophylline.

We found 11 studies involving 350 patients (157 children and 193 adults) with acute asthma. No consistent evidence favouring either IV beta2-agonists or IV aminophylline was found from randomised trials of patients with acute asthma. It is recommended that these results should be viewed carefully alongside the conclusions from separate Cochrane reviews comparing IV beta2-agonists plus inhaled beta2-agonists versus inhaled beta2-agonists alone and IV aminophylline plus inhaled beta2-agonists versus inhaled beta2-agonists alone.

Résumé simplifié

Bêta2-agonistes par voie intraveineuse et aminophylline par voie intraveineuse pour le traitement de l'asthme aigu

Les bêta2-agonistes et l'aminophylline sont des médicaments utilisés pour le traitement de l'asthme et agissent en ouvrant les voies respiratoires pour permettre aux personnes de respirer plus facilement. Ces deux médicaments peuvent être administrés par voie intraveineuse (IV) (directement dans une veine). La question étudiée par cette revue concerne l'existence éventuelle d'une différence importante entre ces médicaments pour les patients atteints d'asthme aigu. Cette revue a examiné tous les essais contrôlés randomisés comparant des bêta2-agonistes par voie intraveineuse (IV) à l'aminophylline IV.

Nous avons trouvé 11 études impliquant 350 patients (157 enfants et 193 adultes) atteints d'asthme aigu. Aucune preuve en faveur des bêta2-agonistes IV ou de l'aminophylline IV n'a été constatée dans les essais randomisés de patients atteints d'asthme aigu. Il est recommandé de considérer ces résultats avec prudence en regard des conclusions de revues Cochrane distinctes comparant des bêta2-agonistes IV plus bêta2-agonistes inhalés versus bêta2-agonistes inhalés seuls et l'aminophylline IV plus bêta2-agonistes inhalés versus bêta2-agonistes inhalés seuls.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 10th January, 2013
Traduction financée par: Minist�re Fran�ais des Affaires sociales et de la Sant�

Get access to the full text of this article