Intervention Review

Anti-IgE therapy for allergic bronchopulmonary aspergillosis in people with cystic fibrosis

  1. Kana R Jat1,*,
  2. Dinesh K Walia2,
  3. Anju Khairwa3

Editorial Group: Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group

Published Online: 17 SEP 2013

Assessed as up-to-date: 11 SEP 2013

DOI: 10.1002/14651858.CD010288.pub2

How to Cite

Jat KR, Walia DK, Khairwa A. Anti-IgE therapy for allergic bronchopulmonary aspergillosis in people with cystic fibrosis. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 9. Art. No.: CD010288. DOI: 10.1002/14651858.CD010288.pub2.

Author Information

  1. 1

    Government Medical College and Hospital, Department of Pediatrics, Chandigarh, Chandigarh UT, India

  2. 2

    Govt. Medical College and Hospital (GMCH), Department of Community Medicine, Chandigarh, Chandigarh UT, India

  3. 3

    Postgraduate Institute of Medical Education and Research (PGIMER), Department of Pathology, Chandigarh, Chandigarh UT, India

*Kana R Jat, Department of Pediatrics, Government Medical College and Hospital, Sector-32, Chandigarh, Chandigarh UT, 160030, India. drkanaram@gmail.com. drkanaram@yahoo.co.in.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 17 SEP 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Cystic fibrosis is an autosomal recessive multisystem disorder with an approximate prevalence of 1 in 3500 live births. Allergic bronchopulmonary aspergillosis is a lung disease caused by aspergillus-induced hypersensitivity with a prevalence of 2% to 15% in people with cystic fibrosis. The mainstay of treatment includes corticosteroids and itraconazole. The treatment with corticosteroids for prolonged periods of time, or repeatedly for exacerbations of allergic bronchopulmonary aspergillosis, may lead to many adverse effects. The monoclonal anti-IgE antibody, omalizumab, has improved asthma control in severely allergic asthmatics. The drug is given as a subcutaneous injection every two to four weeks. Since allergic bronchopulmonary aspergillosis is also a condition resulting from hypersensitivity to specific allergens, as in asthma, it may be a candidate for therapy using anti-IgE antibodies. Therefore, anti-IgE therapy, using agents like omalizumab, may be a potential therapy for allergic bronchopulmonary aspergillosis in people with cystic fibrosis.

Objectives

To evaluate the efficacy and adverse effects of anti-IgE therapy for allergic bronchopulmonary aspergillosis in people with cystic fibrosis.

Search methods

We searched the Cochrane Cystic Fibrosis Trials Register, compiled from electronic database searches and handsearching of journals and conference abstract books. We also searched the reference lists of relevant articles and reviews. Last search: 21 January 2013.

We searched the ongoing trial registry clinicaltrials.gov for any ongoing trials. Latest search for clinicaltrials.gov: 22 February 2013.

Selection criteria

Randomized and quasi-randomized controlled trials comparing anti-IgE therapy to placebo or other therapies for allergic bronchopulmonary aspergillosis in people with cystic fibrosis.

Data collection and analysis

Two review authors independently extracted data and assessed the risk of bias in the included study. They planned to perform data analysis using Review Manager 5.1.

Main results

Only one trial enrolling 14 patients was eligible for inclusion in the review. The study was terminated prematurely and complete data were not available. We contacted the study investigator and were told that the study was terminated due to the inability to recruit patients into the study despite all reasonable attempts. One or more serious side effects were encountered in six out of nine (66.67%) and one out of five (20%) patients in omalizumab group and placebo group respectively.

Authors' conclusions

There is lack of evidence for the efficacy and safety of anti-IgE (omalizumab) therapy in patients with cystic fibrosis and allergic bronchopulmonary aspergillosis. There is a need for large prospective randomized controlled trials of anti-IgE therapy in people with cystic fibrosis and allergic bronchopulmonary aspergillosis with both clinical and laboratory outcome measures such as steroid requirement, allergic bronchopulmonary aspergillosis exacerbations and lung function.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Use of anti-IgE treatment for allergic bronchopulmonary aspergillosis in people with cystic fibrosis

Cystic fibrosis is a genetically inherited disease which is not uncommon in the Western World. Allergic bronchopulmonary aspergillosis is a lung disease caused by extreme sensitivity to aspergillus (a fungus) and may occur in 2% to 15% of patients with cystic fibrosis. Corticosteroids and antifungal therapy are the mainstay of treatment for allergic bronchopulmonary aspergillosis, but prolonged or repeated use of corticosteroids may lead to serious side-effects. Allergic bronchopulmonary aspergillosis occurs as a result of the action of IgE antibodies (a type of protein). A drug that acts against these IgE antibodies (anti-IgE therapy), such as omalizumab, may be a possible treatment for allergic bronchopulmonary aspergillosis in people with cystic fibrosis. The drug is given as an injection below the skin every two to four weeks. The review aimed to show whether anti-IgE therapy for allergic bronchopulmonary aspergillosis in people with cystic fibrosis is effective and highlight any possible adverse effects. We could only include one small study in the review (14 patients) and that was stopped early because, despite all reasonable attempts, the investigators could not recruit patients into the study. There was little information available from the included study, except for some adverse effect data. Therefore, there is lack of evidence for the efficacy and safety of anti-IgE therapy for allergic bronchopulmonary aspergillosis in people with cystic fibrosis and large, prospective, randomized controlled trials of this treatment are needed.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Traitement anti-IgE pour l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique chez les patients atteints de mucoviscidose

Contexte

La mucoviscidose est un trouble multi systémique autosomique récessif avec une prévalence approximative de 1 sur 3 500 naissances vivantes. L'aspergillose broncho-pulmonaire allergique est une maladie pulmonaire causée par une hypersensibilité à l'Aspergillus avec une prévalence de 2% à 15% chez les patients atteints de mucoviscidose. La base du traitement comprend les corticostéroïdes et l'itraconazole. Le traitement avec des corticostéroïdes pendant des périodes prolongées, ou de manière répétée, pour les exacerbations de l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique, pourrait conduire à de nombreux effets indésirables. Les anticorps monoclonaux Anti-IgE, les omalizumab, ont amélioré le contrôle de l'asthme chez les patients gravement asthmatiques et allergiques. Le médicament est administré sous forme d’injection sous-cutanée toutes les deux à quatre semaines. Puisque l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique est également une affection résultant d'hypersensibilité aux allergènes spécifiques, tout comme l'asthme, elle pourrait avoir recours à un traitement à l'aide des anticorps anti-IgE. Par conséquent, le traitement anti-IgE, utilisant des agents tels que l'omalizumab, pourrait constituer un traitement potentiel pour l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique chez les personnes atteintes de mucoviscidose.

Objectifs

Évaluer l'efficacité et les effets indésirables du traitement anti-IgE pour l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique chez les patients atteints de mucoviscidose.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d’essais du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et les autres maladies génétiques, des recherches dans les bases de données électroniques et des recherches manuelles dans des journaux et les actes de conférence. Nous avons également consulté les références bibliographiques des articles et des revues pertinents. Dernière recherche : 21 janvier 2013.

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais en cours clinicaltrials.gov. Dernière recherche dans clinicaltrials.gov: 22 février 2013

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés comparant la thérapie anti-IgE à un placebo ou à d'autres thérapies pour l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique chez les patients atteints de mucoviscidose.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont indépendamment extrait les données et évalué le risque de biais dans l'étude incluse. Ils avaient prévu de procéder à l'analyse des données à l'aide de Review Manager 5.1.

Résultats Principaux

Un seul essai portant sur 14 patients était éligible pour être inclus dans la revue. L'étude a été interrompue prématurément et les données complètes n’étaient pas disponibles. Nous avons contacté les chercheurs des études et avons été informés que l'étude a été interrompue en raison de l'incapacité à recruter des patients pour l'étude en dépit de tous les efforts raisonnables. Un ou plusieurs effets secondaires graves ont été rapportés dans six des neuf (66,67%) et un sur cinq (20%) des patients dans le groupe d'omalizumab et le groupe placebo, respectivement.

Conclusions des auteurs

Il n'existe pas suffisamment de preuves concernant l'efficacité et l'innocuité du traitement anti-IgE (omalizumab) chez les patients atteints de mucoviscidose et d'aspergillose broncho-pulmonaire allergique. Des essais contrôlés randomisés de grande taille sur le traitement anti-IgE traitement chez les patients atteints de mucoviscidose et d'aspergillose broncho-pulmonaire allergique sont nécessaires, ceci avec des mesures de résultats cliniques et biologiques, telles que le besoin de stéroïdes, les exacerbations d'aspergillose broncho-pulmonaire allergique et la fonction pulmonaire.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Traitement anti-IgE pour l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique chez les patients atteints de mucoviscidose

Utilisation de traitement anti-IgE pour l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique chez les patients atteints de mucoviscidose

La mucoviscidose est une maladie héréditaire qui n'est pas rare dans le monde occidental. L'aspergillose broncho-pulmonaire allergique est une maladie pulmonaire causée par l’extrême sensibilité à l’aspergillus (un champignon) et peut se produire chez 2% à 15% des patients atteints de mucoviscidose. Les corticostéroïdes et le traitement antifongique constituent le pilier du traitement pour l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique, mais l'utilisation prolongée ou répétée de corticostéroïdes peut conduire à de graves effets secondaires. L'aspergillose broncho-pulmonaire allergique se produit suite à l'action d’anticorps IgE (un type de protéines). Un médicament qui agit contre ces anticorps IgE (traitement anti-IgE), tel que l'omalizumab, pourrait être un traitement pour l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique chez les patients atteints de mucoviscidose. Le médicament est administré sous forme d’injection sous-cutanée toutes les deux à quatre semaines. La revue visait à déterminer si la thérapie anti-IgE pour l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique chez les patients atteints de mucoviscidose est efficace et si elle souligne d'éventuels effets indésirables. Nous avons seulement pu inclure dans la revue une étude de petite taille (14 patients) et qui a été arrêtée précocement, car, malgré les démarches raisonnables, les investigateurs n'ont pas pu recruter de patients pour l'étude. Peu d'informations étaient disponibles dans l'étude incluse, sauf pour les données relatives aux effets indésirables. Par conséquent, il n'existe pas suffisamment de preuves concernant l'efficacité et l'innocuité du traitement anti-IgE pour l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique chez les patients atteints de mucoviscidose et des essais contrôlés randomisés de grande taille et prospectifs sur ce traitement sont nécessaires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 10th December, 2013
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux; pour la France : Minist�re en charge de la Sant�