Remote and web 2.0 interventions for promoting physical activity

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Remote and web 2.0 interventions for promoting physical activity (PA) are becoming increasingly popular but their ability to achieve long term changes are unknown.

Objectives

To compare the effectiveness of remote and web 2.0 interventions for PA promotion in community dwelling adults (aged 16 years and above) with a control group exposed to placebo or no or minimal intervention.

Search methods

We searched CENTRAL, MEDLINE, EMBASE, CINAHL, and some other databases (from earliest dates available to October 2012). Reference lists of relevant articles were checked. No language restrictions were applied.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) that compared remote and web 2.0 PA interventions for community dwelling adults with a placebo or no or minimal intervention control group. We included studies if the principal component of the intervention was delivered using remote or web 2.0 technologies (for example the internet, smart phones) or more traditional methods (for example telephone, mail-outs), or both. To assess behavioural change over time, the included studies had a minimum of 12 months follow-up from the start of the intervention to the final results. We excluded studies that had more than a 20% loss to follow-up if they did not apply an intention-to-treat analysis.

Data collection and analysis

At least two authors independently assessed the quality of each study and extracted the data. Non-English language papers were reviewed with the assistance of an interpreter who was an epidemiologist. Study authors were contacted for additional information where necessary. Standardised mean differences (SMDs) and 95% confidence intervals (CIs) were calculated for the continuous measures of self-reported PA and cardio-respiratory fitness. For studies with dichotomous outcomes, odds ratios and 95% CIs were calculated.

Main results

A total of 11 studies recruiting 5862 apparently healthy adults met the inclusion criteria. All of the studies took place in high-income countries. The effect of the interventions on cardiovascular fitness at one year (two studies; 444 participants) was positive and moderate with significant heterogeneity of the observed effects (SMD 0.40; 95% CI 0.04 to 0.76; high quality evidence). The effect of the interventions on self-reported PA at one year (nine studies; 4547 participants) was positive and moderate (SMD 0.20; 95% CI 0.11 to 0.28; moderate quality evidence) with heterogeneity (I2 = 37%) in the observed effects. One study reported positive results at two years (SMD 0.20; 95% CI 0.08 to 0.32; moderate quality evidence). When studies were stratified by risk of bias, the studies at low risk of bias (eight studies; 3403 participants) had an increased effect (SMD 0.28; 95% CI 0.16 to 0.40; moderate quality evidence). The most effective interventions applied a tailored approach to the type of PA and used telephone contact to provide feedback and to support changes in PA levels. There was no evidence of an increased risk of adverse events (seven studies; 2892 participants). Risk of bias was assessed as low (eight studies; 3060 participants) or moderate (three studies; 2677 participants). There were no differences in effectiveness between studies using different types of professionals delivering the intervention (for example health professional, exercise specialist). There was no difference in pooled estimates between studies that generated the prescribed PA using an automated computer programme versus a human, nor between studies that used pedometers as part of their intervention compared to studies that did not.

Authors' conclusions

We found consistent evidence to support the effectiveness of remote and web 2.0 interventions for promoting PA. These interventions have positive, moderate sized effects on increasing self-reported PA and measured cardio-respiratory fitness, at least at 12 months. The effectiveness of these interventions was supported by moderate and high quality studies. However, there continues to be a paucity of cost effectiveness data and studies that include participants from varying socioeconomic or ethnic groups. To better understand the independent effect of individual programme components, longer term studies, with at least one year follow-up, are required.

Résumé scientifique

Des interventions à distance et web 2.0 visant à promouvoir l'activité physique

Contexte

Des interventions à distance et web 2,0 visant à promouvoir l'activité physique (AP) sont de plus en plus populaires, mais leur capacité à atteindre des changements à long terme est inconnue.

Objectifs

Comparer l'efficacité des interventions à distance et web 2.0 pour la promotion de l'AP chez des adultes (âgés de 16 ans et plus) vivant en institution à un groupe témoin exposé à un placebo ou à l'absence d'intervention ou avec une intervention minime.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL, MEDLINE, EMBASE, CINAHL, et d'autres bases de données (des premières dates disponibles jusqu' en octobre 2012). Les listes de références bibliographiques des articles pertinents ont été examinées. Aucune restriction de langue n'a été appliquée.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés (ECR) qui comparaient des interventions d'AP à distance et réseau 2,0 pour des adultes vivant en institution avec un groupe témoin avec un placebo, avec une absence ou une intervention minime. Nous avons inclut les études si le principal composant de l'intervention a été donné à distance ou moyen de technologies réseau 2.0 (par exemple, internet, technologies intelligentes ou des téléphones portables) ou plusieurs méthodes traditionnelles (par exemple, par téléphonique, par la poste), ou les deux. Pour évaluer le changement de comportement au fil du temps, les études incluses présentaient une durée minimale de 12 mois de suivi après le début de l'intervention pour les résultats définitifs. Nous avons exclu les études qui avaient plus de 20% de perte de suivi s' ils n'ont pas appliqué une analyse d'intention de traiter.

Recueil et analyse des données

Au moins deux auteurs ont évalué indépendamment la qualité de chaque étude et extrait les données. Les articles qui n'étaient pas en langue anglaise ont été examinés avec l'aide d'un interprète qui était épidémiologiste. Les auteurs des études ont été contactés pour obtenir des informations supplémentaires lorsque c'était nécessaire. Des différences moyennes standardisées (DMS) et des intervalles de confiance (IC) à 95% ont été calculés pour les mesures continues d'AP et d’entraînement cardiorespiratoire. Pour les études présentant des résultats dichotomiques, les rapports des cotes et les IC à 95% ont été calculés.

Résultats principaux

Un total de 11 études portant sur des 5862 adultes en aparent bon état santé remplissaient les critères d'inclusion. Toutes les études ont été menées dans des pays avec un niveau de vie élevé. L'effet des interventions sur l’entraînement cardio-vasculaire à un an (deux études; 444 participants) a été positif et modéré avec une hétérogénéité significative des effets observés (DMS 0.40; IC à 95%, de 0.04 à 0.76; haute qualité d'évidence). L'effet des interventions sur l'AP fournies par des intéressés à un an (neuf études; 4 547 participants) était positif et modéré (DMS de 0.20; IC à 95%, de 0.11 à 0.28; modéré qualité d'évidence) avec une hétérogénéité (I2 = 37%) dans les effets observés. Une étude rapportait des résultats positifs à deux ans (DMS de 0.20; IC à 95%, de 0.08 à 0.32; modérée qualité d'évidence). Lorsque des études ont été classés par risque de biais, les études à faible risque de biais (huit études; 3403 participants) présentaient une augmentation des effets (DMS de 0.28; IC à 95%, de 0.16 à 0.40; qualité d'évidence modérée). Les interventions les plus efficaces appliquaient une approche sur mesure pour le type d'AP et utilisaient le contact téléphonique pour fournir un retour pour soutenir les changements dans l'AP. Il n'y avait pas de preuve d'un risque accru d'événements indésirables (sept études; 2892 participants). Le risque de biais a été évalué comme faible (huit études; 3060 participants) ou modérée (trois études; 2677 participants). Il n'y avait pas de différence en termes d'efficacité entre les études utilisant différents types de professionnels dans les interventions (par exemple les professionnels de santé ou d'activités physiques adaptées). Il n'y avait pas de différence dans les estimations regroupées entre les études qui généraient la prescription d'AP à l'aide d'un programme informatique automatisé par rapport à un humain, ni entre les études qui utilisaient des pédometres dans le cadre de leur intervention par rapport aux études qui n'avaient pas.

Conclusions des auteurs

Nous avons trouvé des preuves d'évidence pour recommander l'efficacité des interventions à distance et des réseaux 2.0 visant à promouvoir l'AP. Ces interventions avaient un effet positif, modéré, sur l'augmentation de l'AP signalée et sur l'entraînement cardiorespiratoire, au moins à 12 mois. L'efficacité de ces interventions a été corroborée par des études de modérée à haute qualité. Cependant, on continue à avoir une pénurie d'information sur la rentabilité et d'études qui incluent des participants issus de différents groupes ethniques ou socio-économiques. Des études à long terme, avec au moins un an de suivi, sont nécessaires pour mieux comprendre les effets indépendants de programmes individuels.

Plain language summary

Remote and web 2.0 interventions for promoting physical activity

Participating in insufficient amounts of physical activity leads to an increased risk of a number of chronic diseases, and physical and mental health problems. Regular physical activity should be a goal for all adults and it can provide social, emotional and physical health benefits. The majority of adults are not active at recommended levels. We included a total of 11 studies recruiting 5862 apparently healthy adults in this review. The findings of the review indicate that using technologies to support adults' attempts to become more active, achieve the recommended weekly amounts of activity, or become fitter are successful. Changes can be achieved with help from a trained professional and through personal support via telephone, e-mail, or written information. New physical activity can be maintained for at least one year and it does not increase the risk of falls or exercise related injuries. More research is needed to establish which methods of exercise promotion encourage specific groups of people to be more physically active in the long term.

Résumé simplifié

Des interventions à distance et web 2.0 visant à promouvoir l'activité physique

Ne pas pratiquer suffisamment de d'activité physique entraîne un risque accru d'un certain nombre de maladies chroniques, et de problèmes de santé physiques et mentales. Une activité physique régulière devrait être un objectif pour les adultes et elle peut fournir des bénéfices sociaux, émotionnels et physiques. La majorité des adultes n’est pas active aux niveaux recommandés. Nous avons inclut un total de 11 études portant sur 5862 adultes apparemment en bonne santé dans cette revue. Les résultats de cette revue indiquent que l'utilisation de technologies pour soutenir des tentatives d'adultes pour devenir plus actifs, pour atteindre des quantités recommandées hebdomadaire d'activité, ou pour améliorer leur état de santé sont efficaces. Des changements peuvent être obtenus avec l'aide d'un professionnel qualifié et à travers un soutien personnel téléphonique, par mail ou des informations écrites. La nouvelle activité physique peut être maintenue pendant au moins un an et elle n'augmente pas le risque de chutes ou les blessures liées à l'exercice. D'avantage de recherche est nécessaire pour établir quelles méthodes de promotion d'exercice encouragent des groupes spécifiques de personnes à être plus actifs physiquement à long terme.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 15th December, 2013
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux; pour la France : Minist�re en charge de la Sant�

எளியமொழிச் சுருக்கம்

உடலியல் நடவடிக்கையை மேம்படுத்துவதற்கு நெடுந்தொலைவு மற்றும் இணைய 2.0 சிகிச்சை தலையீடுகள்

பற்றாக்குறையான அளவுகளில் உடலியல் நடவடிக்கையில் பங்குபெறுவது, எண்ணிக்கையிலான நாள்பட்ட வியாதிகள், மற்றும் உடலியல் மற்றும் மன நல பிரச்னைகளின் அதிகரித்த அபாயத்திற்கு வழி நடத்தும். அனைத்து வயது வந்தவர்களுக்கும், ஒழுங்கான உடலியல் நடவடிக்கை ஒரு நோக்கமாக இருக்க வேண்டும், மற்றும் இது சமூக, உணர்வுபூர்வமான, மற்றும் உடலியல் ஆரோக்கிய நன்மைகளை வழங்கக் கூடும். பெரும்பான்மையான வயது வந்தவர்கள் பரிந்துரைக்கப்பட்ட அளவுகளில் உடலியல் இயக்கத்துடன் இல்லை. வெளிப்படையான ஆரோக்கியமான 5862 வயது வந்தவர்களை சேர்த்த மொத்தம் 11 ஆய்வுகளை இந்த திறனாய்வில் நாங்கள் உள்ளடக்கினோம். அதிக இயக்கத்துடன் இருக்க மாறுவதற்கு, பரிந்துரைக்கப்பட்ட நடவடிக்கையின் வார அளவுகளை அடைவதற்கு, அல்லது உடற்திறன் கொண்டவர்களாக மாறுவதற்கான வயது வந்தவர்களின் முயற்சிகளுக்கு ஆதரவளிக்க தொழில்நுட்பங்களை பயன்படுத்துவது வெற்றியளித்தது என்று இந்த திறனாய்வின் கண்டுப்பிடிப்புகள் சுட்டிக்காட்டுகின்றன. ஒரு பயிற்சியளிக்கப்பட்ட தொழில்முறை வல்லுநரின் உதவியாலும் மற்றும் தொலைப்பேசி, மின்னஞ்சல் அல்லது எழுதப்பட்ட தகவல் மூலம் பெறும் தனிப்பட்ட ஆதரவாலும் மாற்றங்களை அடையலாம். புதிய உடலியல் நடவடிக்கை, குறைந்தப்பட்சம் ஒரு வருடத்திற்காவது பராமரிக்கக் கூடும், மற்றும் அது, கீழே விழுதலின் அபாயத்தை அல்லது உடற்பயிற்சி தொடர்பான காயங்களை அதிகரிக்காது. குறிப்பிட்ட மக்கள் குழுக்களை ஒரு நீண்ட காலத்திற்கு அதிக உடலியல் இயக்கத்துடன் இருக்க எந்த உடற்பயிற்சி மேம்பாட்டு முறைகள் ஊக்குவிக்கும் என்பதை நிர்ணயிக்க அதிகமான ஆராய்ச்சி தேவைப்படுகிறது.

மொழிபெயர்ப்பு குறிப்புகள்

மொழிபெயர்ப்பாளர்கள்: சிந்தியா ஸ்வர்ணலதா ஸ்ரீகேசவன், தங்கமணி ராமலிங்கம், ப்ளசிங்டா விஜய், ஸ்ரீகேசவன் சபாபதி.

Ancillary