Triclosan/copolymer containing toothpastes for oral health

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Periodontal disease and dental caries are highly prevalent oral diseases that can lead to pain and discomfort, oral hygiene and aesthetic problems, and eventually tooth loss, all of which can be costly to treat and are a burden to healthcare systems. Triclosan is an antibacterial agent with low toxicity, which, along with a copolymer for aiding retention, can be added to toothpastes to reduce plaque and gingivitis (inflammation of the gums). It is important that these additional ingredients do not interfere with the anticaries effect of the fluoride present in toothpastes, and that they are safe.

Objectives

To assess the effects of triclosan/copolymer containing fluoride toothpastes, compared with fluoride toothpastes, for the long-term control of caries, plaque and gingivitis in children and adults.

Search methods

We searched the Cochrane Oral Health Group's Trials Register (to 19 August 2013), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2013, Issue 7), MEDLINE via OVID (1946 to 19 August 2013), EMBASE via OVID (1980 to 19 August 2013), and the US National Institutes of Health Trials Register (clinicaltrials.gov) (to 19 August 2013). We applied no restrictions regarding language or date of publication in the searches of the electronic databases.

Selection criteria

We included randomised controlled trials (RCTs) assessing the effects triclosan/copolymer containing toothpastes on oral health.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed the search results against the inclusion criteria for this review, extracted data and carried out risk of bias assessments. We attempted to contact study authors for missing information or clarification when feasible. We combined sufficiently similar studies in meta-analyses using random-effects models when there were at least four studies (fixed-effect models when fewer than four studies), reporting mean differences (MD) for continuous data and risk ratios (RR) for dichotomous data.

Main results

We included 30 studies, analysing 14,835 participants, in this review. We assessed 10 studies (33%) as at low risk of bias, nine (30%) as at high risk of bias and 11 (37%) as unclear.

Plaque

Compared with control, after six to seven months of use, triclosan/copolymer toothpaste reduced plaque by 0.47 on a 0 to 5 scale (MD -0.47, 95% confidence interval (CI) -0.60 to -0.34, 20 studies, 2675 participants, moderate-quality evidence). The control group mean was 2.17, representing a 22% reduction in plaque. After six to seven months of use, it also reduced the proportion of sites scoring 3 to 5 on a 0 to 5 scale by 0.15 (MD -0.15, 95% CI -0.20 to -0.10, 13 studies, 1850 participants, moderate-quality evidence). The control group mean was 0.37, representing a 41% reduction in plaque severity.

Gingivitis

After six to nine months of use, triclosan/copolymer toothpaste reduced inflammation by 0.27 on a 0 to 3 scale (MD -0.27, 95% CI -0.33 to -0.21, 20 studies, 2743 participants, moderate-quality evidence). The control group mean was 1.22, representing a 22% reduction in inflammation. After six to seven months of use, it reduced the proportion of bleeding sites (i.e. scoring 2 or 3 on the 0 to 3 scale) by 0.13 (MD -0.13, 95% CI -0.17 to -0.08, 15 studies, 1998 participants, moderate-quality evidence). The control group mean was 0.27, representing a 48% reduction in bleeding.

Periodontitis

After 36 months of use, there was no evidence of a difference between triclosan/copolymer toothpaste and control in the development of periodontitis (attachment loss) (RR 0.92, 95% CI 0.67 to 1.27, one study, 480 participants, low-quality evidence).

Caries

After 24 to 36 months of use, triclosan/copolymer toothpaste slightly reduced coronal caries when using the decayed and filled surfaces (DFS) index (MD -0.16, 95% CI -0.31 to -0.02, four studies, 9692 participants, high-quality evidence). The control group mean was 3.44, representing a 5% reduction in coronal caries. After 36 months of use, triclosan/copolymer toothpaste probably reduced root caries (MD -0.31, 95% CI -0.39 to -0.23, one study, 1357 participants, moderate-quality evidence).

Calculus

After six months of use, triclosan/copolymer toothpaste may have reduced the mean total calculus per participant by 2.12 mm (MD -2.12 mm, 95% CI -3.39 to -0.84, two studies, 415 participants, low-quality evidence). The control group mean was 14.61 mm, representing a 15% reduction in calculus.

Adverse effects

There were no data available for meta-analysis regarding adverse effects, but 22 studies (73%) reported that there were no adverse effects caused by either the experimental or control toothpaste.

There was considerable heterogeneity present in the meta-analyses for plaque, gingivitis and calculus. Plaque and gingivitis showed such consistent results that it did not affect our conclusions, but the reader may wish to interpret the results with more caution.

Authors' conclusions

There was moderate-quality evidence showing that toothpastes containing triclosan/copolymer, in addition to fluoride, reduced plaque, gingival inflammation and gingival bleeding when compared with fluoride toothpastes without triclosan/copolymer. These reductions may or may not be clinically important, and are evident regardless of initial plaque and gingivitis levels, or whether a baseline oral prophylaxis had taken place or not. High-quality evidence showed that triclosan/copolymer toothpastes lead to a small reduction in coronal caries. There was weaker evidence to show that triclosan/copolymer toothpastes may have reduced root caries and calculus, but insufficient evidence to show whether or not they prevented periodontitis. There do not appear to be any serious safety concerns regarding the use of triclosan/copolymer toothpastes in studies up to three years in duration.

Résumé scientifique

Effets sur la santé bucco-dentaire des pâtes dentifrices contenant du triclosan et un copolymère

Contexte

La maladie parodontale et les caries dentaires sont des maladies buccales très répandues pouvant provoquer des douleurs, un inconfort ainsi que des soucis d'hygiène bucco-dentaire et d'esthétique, et, à terme, la perte de dents. Tous ces problèmes peuvent être onéreux à traiter et constituent un fardeau pour les systèmes de santé. Le triclosan est un agent antibactérien à faible risque de toxicité, qui, associé à un copolymère pour en augmenter la rétention, peut être ajouté à des pâtes dentifrices pour réduire la plaque dentaire et la gingivite (inflammation des gencives). Il est important de s'assurer que ces ingrédients supplémentaires sont sûrs et n'interfèrent pas avec l'effet anti-caries du fluorure présent dans les dentifrices.

Objectifs

Évaluer les effets des dentifrices au fluorure contenant du triclosan associé à un copolymère, en comparaison avec des dentifrices au fluorure, sur le contrôle à long terme des caries, de la plaque dentaire et de la gingivite chez l'enfant et l'adulte.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire (jusqu'au 19 août 2013), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2013, numéro 7), Ovid MEDLINE (de 1946 au 19 août 2013), Ovid EMBASE (de 1980 au 19 août 2013), ainsi que dans le registre d'essais cliniques au US National Institutes of Health (NIH) (clinicaltrials.gov ) (jusqu' au 19 août 2013). Nous n'avons appliqué aucune restriction concernant la langue ou la date de publication lors des recherches dans les bases de données électroniques.

Critères de sélection

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) évaluant les effets sur la santé bucco-dentaire des dentifrices contenant du triclosan associé à un copolymère.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont évalué de manière indépendante les résultats des recherches par rapport aux critères d'inclusion pour cette revue, extrait les données et évalué les risques de biais. Nous avons essayé, dans la mesure du possible, de contacter les auteurs des études pour obtenir des informations manquantes ou des clarifications. Les études suffisamment similaires ont été regroupées dans des méta-analyses en utilisant des modèles à effets aléatoires lorsque il y avait au moins quatre études (modèles à effets fixes pour moins de quatre études). Les différences moyennes (DM) sont rapportées pour les données continues et les risques relatifs (RR) pour les données dichotomiques.

Résultats principaux

Cette revue inclut 30 études portant sur 14 835 participants. Dix d'entre elles (33%) ont été évaluées à faible risque de biais, neuf (30%) comme étant à haut risque de biais et onze (37%) comme incertain.

La plaque dentaire

Par rapport au groupe témoin, après six à sept mois d'utilisation, le dentifrice au triclosan/copolymère a réduit la plaque dentaire de 0,47 sur une échelle de 0 à 5 (DM -0,47, intervalle de confiance (IC) à 95% de -0,60 à -0,34, 20 études, 2 675 participants, preuves de qualité modérée). La moyenne du groupe témoin était de 2,17, ce qui représente une réduction de 22% de la plaque dentaire. Après six à sept mois d'utilisation, il a également réduit le nombre de sites de notation de 3 à 5 sur une échelle de 0 à 5 de 0,15 (DM -0,15, IC à 95% -0,20 à -0,10, 13 études, 1 850 participants, preuves de qualité modérée). La moyenne du groupe témoin était de 0,37, ce qui représente une réduction de 41% dans la gravité de la plaque dentaire.

La gingivite

Après six à neuf mois d'utilisation, le dentifrice au triclosan/copolymère a réduit l'inflammation de 0,27 sur une échelle de 0 à 3 (DM -0,27, IC à 95% -0,33 à -0,21, 20 études, 2 743 participants, preuves de qualité modérée). La moyenne du groupe témoin était de 1,22, ce qui représente une réduction de 22% de l'inflammation. Après six à sept mois d'utilisation, il a réduit la proportion de sites de saignement (de notation 2 ou 3 sur l'échelle de 0 à 3) de 0,13 (DM -0,13, IC à 95% -0,17 à -0,08, 15 études, 1 998 participants, preuves de qualité modérée). La moyenne du groupe témoin était de 0,27, ce qui représente une réduction de 48% dans les saignements.

Parodontite

Après 36 mois d'utilisation, aucune différence n'a été démontrée entre les dentifrices avec ou sans triclosan/copolymère dans le développement de la parodontite (perte d'attache) (RR 0,92, IC à 95% 0,67 à 1,27, une étude, 480 participants, preuves de faible qualité).

Les caries

Après 24 à 36 mois d'utilisation, le dentifrice au triclosan/copolymère a légèrement réduit les caries coronaires en utilisant l'indice de surfaces de dents cariées ou obturées (CO) (DM -0,16, IC à 95% -0,31 à -0,02, quatre études, 9 692 participants, preuves de qualité élevée). La moyenne du groupe témoin était de 3,44, ce qui représente une réduction de 5% des caries coronaires. Après 36 mois d'utilisation, le dentifrice au triclosan/copolymère a probablement réduit la formation de caries radiculaires (DM -0,31, IC à 95% -0,39 à -0,23, une étude, 1 357 participants, preuves de qualité modérée).

Le tartre

Après six mois d'utilisation, le dentifrice au triclosan/copolymère a potentiellement réduit la moyenne totale de tartre par participant de 2,12 mm (DM -2,12 mm, IC à 95% -3,39 à -0,84, deux études, 415 participants, preuves de faible qualité). La moyenne du groupe témoin était de 14,61 mm, ce qui représente une réduction de 15% dans le tartre.

Les effets indésirables

Les données n'étaient pas disponibles pour une méta-analyse sur les effets indésirables, mais 22 études (73%) n'ont constaté aucun effet indésirable attribuable au dentifrice expérimental ou témoin.

Les m0ta-analyses pour la plaque dentaire, la gingivite et le tartre pr0sentaient une hétérog0n0it0 consid0rable. Les r0sultats concernant la plaque dentaire et la gingivite ayant été consistants, cela n'a pas influenc0 nos conclusions, mais le lecteur peut souhaiter interpr0ter les r0sultats avec une plus grande prudence.

Conclusions des auteurs

Il y avait des preuves de qualité modérée indiquant que les dentifrices au fluorure contenant du triclosan associé à un copolymère ont réduit la plaque dentaire, l'inflammation gingivale et les saignements gingivaux en comparaison avec les dentifrices au fluorure sans triclosan/copolymère. Ces réductions peuvent être ou non cliniquement importantes, et sont observées indépendamment des niveaux initiaux de plaque dentaire et de gingivite, ou de la présence ou non d'une prophylaxie bucco-dentaire. Des preuves de haute qualité ont montré que les dentifrices au triclosan/copolymère ont entraîné une légère réduction des caries coronaires. Des preuves plus faibles indiquaient que les dentifrices au triclosan/copolymère pourraient avoir réduit les caries radiculaires et la formation de tartre, mais les preuves étaient insuffisantes quant à une prévention éventuelle de la parodontite. Les études ayant duré jusqu'à trois ans ne font état d'aucune inquiétude grave liée à la sécurité d'utilisation des dentifrices au triclosan/copolymère.

Plain language summary

Triclosan/copolymer containing toothpastes for oral health

Review question

This review has been conducted to assess the effects of using a toothpaste containing triclosan (an antibacterial ingredient) plus copolymer (an ingredient to reduce the amount of triclosan that is washed away by rinsing or saliva) plus fluoride (a mineral that prevents tooth decay) compared with using a fluoride toothpaste (without triclosan/copolymer) for oral health.

Background

Gum disease and dental decay are the main reasons for tooth loss. Unless brushed away, plaque (a sticky film containing bacteria) can build up on the teeth. This can lead to gingivitis (a swelling and redness of the gums that affects most adults), which, if not treated, can then lead to a more serious form of gum disease called periodontitis (which affects up to one out of every five adults aged 35 to 44 years worldwide). Periodontitis can cause pain, eating difficulties, an unpleasant facial appearance and eventually tooth loss. Plaque build-up can also lead to tooth decay, a problem affecting up to 90% of schoolchildren in industrialised countries, and the majority of adults. Vast healthcare resources are used worldwide to treat gum disease and tooth decay, which are both preventable. Currently there is a lot of ongoing research into possible links between periodontitis and other medical conditions such as diabetes, rheumatoid arthritis, heart disease and also to the premature (too early) birth of underweight babies.

Adding an effective and safe antibacterial ingredient to toothpastes could be an easy and low-cost answer to these problems. It is thought that triclosan could fight the harmful bacteria in plaque while also reducing the swelling that leads to serious gum disease. It is important that adding triclosan to fluoride toothpastes does not reduce the beneficial effects that fluoride has on preventing tooth decay.

Study characteristics

Authors from the Cochrane Oral Health Group carried out this review of existing studies and the evidence is current up to 19 August 2013. It includes 30 studies published from 1990 to 2012 in which 14,835 participants were randomised to receive a triclosan/copolymer containing fluoride toothpaste or a fluoride toothpaste that did not include triclosan/copolymer. The toothpaste that was used in most of the studies is sold by the manufacturer Colgate. Future versions of this review will consider a broader range of antibacterial agents in other toothpastes.

Key results

The evidence produced shows benefits in using a triclosan/copolymer fluoride toothpaste when compared with a fluoride toothpaste (without triclosan/copolymer). There was a 22% reduction in plaque, a 22% reduction in gingivitis, a 48% reduction in bleeding gums and a 5% reduction in tooth decay. There was insufficient evidence to show a difference between either toothpaste in preventing periodontitis. There was no evidence of any harmful effects associated with the use of triclosan/copolymer toothpastes in studies up to three years in length.

Quality of the evidence

The evidence relating to plaque and gingivitis was considered to be of moderate quality. The evidence on tooth decay was high quality, while the evidence on periodontitis was low quality.

Résumé simplifié

Effets sur la santé bucco-dentaire des pâtes dentifrices contenant du triclosan et un copolymère

Question de recherche

Cette revue a été effectuée pour évaluer les effets sur la santé bucco-dentaire de l'utilisation d'un dentifrice contenant du triclosan (un agent antibactérien) associé à un copolymère (permettant de réduire la quantité de triclosan éliminé lors du rinçage ou dans la salive) et au fluorure (un minéral qui prévient la formation de caries dentaires), par rapport à l'utilisation d'un dentifrice au fluorure sans triclosan/copolymère.

Contexte

Les maladies des gencives et la formation de caries dentaires sont les causes principales de la perte de dents. Si elle n'est pas éliminée par le brossage, la plaque dentaire (un film collant contenant des bactéries) peut s'accumuler sur les dents. Cela peut conduire à la gingivite (gonflement et rougeur des gencives touchant la plupart des adultes), qui, si elle n'est pas traitée, peut évoluer vers une forme plus grave de maladie des gencives appelée parodontite (dont souffre jusqu'à un sur cinq adultes âgés de 35 à 44 ans dans le monde). La parodontite peut provoquer des douleurs, des difficultés pour manger, un désagrément esthétique et à terme, la perte de la dent. L'accumulation de plaque dentaire peut également entraîner des caries, qui touchent jusqu'à 90% des enfants d'âge scolaire dans les pays industrialisés, et la majorité des adultes. Au niveau mondial, des dépenses de santé conséquentes sont consacrées au traitement des maladies des gencives et des caries dentaires, toutes deux évitables. Beaucoup de recherches s'intéressent actuellement aux liens potentiels entre la parodontite et d'autres affections médicales telles que le diabéte, la polyarthrite rhumatoîde, les maladies cardiaques ou encore la naissance prématurée (trop tôt) de bébés en sous-poids.

L'ajout d'un agent antibactérien efficace et sûr dans les p0tes dentifrices pourrait étre une réponse simple et peu coûteuse à ces problèmes. On pense que le triclosan pourrait combattre les bactéries nocives de la plaque dentaire tout en réduisant l'inflammation qui conduit à de graves maladies des gencives. Il est important de s'assurer que l'ajout de triclosan aux dentifrices fluorés ne réduise pas les effets bénéfiques du fluorure sur la prévention de caries.

Caract0ristiques de l'0tude

Des auteurs du groupe Cochrane sur la sant0 bucco-dentaire ont mené cette revue des études existantes et les preuves sont 0 jour 0 la date du 19 ao0t 2013. Elle comprend 30 études publi0es entre 1990 et 2012, dans lesquelles 14 835 participants ont été aléatoirement désignés pour recevoir un dentifrice fluoré avec ou sans triclosan/copolymère. Le dentifrice utilisé dans la plupart de ces études est commercialisé par le fabricant Colgate. Les versions futures de cette revue étudieront un éventail plus large d'agents antibactériens dans d'autres dentifrices.

R0sultats principaux

Les preuves produites d0montrent des effets bénéfiques à l'utilisation d'un dentifrice au fluorure associant du triclosan et un copolymère en comparaison avec un dentifrice au fluorure sans triclosan/copolymére. Ont été constatées une réduction de 22% de la plaque dentaire, une réduction de 22% de la gingivite, une réduction de 48% des saignements des gencives et une réduction de 5% des caries dentaires. Les preuves étaient insuffisantes pour démontrer une différence entre ces deux types de dentifrices dans la prévention de la parodontite. Aucun effet délétére associé 0 l'utilisation de dentifrices au triclosan/copolymère n'a été constaté dans des études ayant duré jusqu'à trois ans.

Qualit0 des preuves

Les données relatives à la plaque dentaire et à la gingivite étaient considérées comme étant de qualité modérée. Les preuves sur la carie dentaire étaient de haute qualité, tandis que les preuves concernant la parodontite étaient de faible qualité.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 14th January, 2014
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Santé du Canada, Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec, Fonds de recherche du Québec-Santé et Institut National d'Excellence en Santé et en Services Sociaux; pour la France : Ministère en charge de la Santé

Laički sažetak

Zubne paste koje sadrže triklosan/kopolimer: mogu li poboljšati zdravlje usne šupljine?

Kliničko pitanje

Ovaj Cochrane sustavni pregled je proveden da bi se u svrhu očuvanja oralnoga zdravlja procijenili i usporedili učinci zubne paste koja sadrži triklosan (antibakterijski sastojak), kopolimer (sastojak koji smanjuje količinu ispranog triklosana), fluorid (mineral koji sprječava truljenje zubi) s fluoridnom zubnom pastom (bez triklosana/kopolimera).

Dosadašnje spoznaje

Bolest desni i propadanje zubi glavni su uzrok ispadanja zubi. Ako se ne četkaju, na zubima se može nakupiti zubni plak (sluzavi film koji sadrži bakterije). To može dovesti do upale desni (otjecanja i crvenila desni koje pogađaju većinu odraslih osoba), koja, ako se ne liječi, može dovesti do mnogo ozbiljnije bolesti desni zvane periodontitis (koja zahvaća svaku petu odraslu osobu u svijetu između 35. i 44. godine).. Periodontitis može biti uzrok boli, smetnja u prehrani, estetskih problema te naposljetku i gubitka zubi. Zubni plak također može dovesti do truljenja zubi, problema koji zahvaća do 90% školske djece u industrijaliziranim zemljama, te većinu odraslih. Golema se sredstva zdravstvene skrbi, u svjetskim razmjerima, troše za liječenje bolesti desni i truljenja zubi, a oboje se mogu spriječiti. Trenutno se odvija mnogo istraživanja o mogućoj povezanosti periodontitisa i drugih medicinskih stanja kao što su šećerna bolest, reumatoidna upala zglobova, bolesti srca te prijevremeni porođaji.

Dodavanje učinkovitog i korisnog antibakterijskog sastojka možda može biti jednostavno i jeftino rješenje za te probleme. Smatra se da se triklosan može boriti protiv štetnih bakterija u zubnom plaku te pritom smanjivati otjecanje koje dovodi do ozbiljnih bolesti desni. Važna činjenica je da dodavanje triklosana u fluoridne zubne paste ne smanjuje korisne učinke koje fluor ima u sprječavanju propadanja zubi

Značajke istraživanja

Autori iz Cochrane uredničke skupine za oralno zdravlje (engl. Cochrane Oral Health Group) napravili su ovaj sustavni pregled postojećih studija koje su objavljene do 19. kolovoza 2013. Pregled obuhvaća 30 studija objavljenih od 1990. do 2012. godine, u kojima je 14.836 randomiziranih sudionika dobilo zubnu pastu koja sadrži triklosan/kopolimer ili zubnu pastu bez triklosan/kopolimera. Zubnu pastu koja se koristila u većini istraživanja prodaje proizvođač Colgate. Buduće inačice ovog pregleda će razmatrati širi opseg antibakterijskih tvari u drugim zubnim pastama.

Ključni rezultati

Pronađeni dokazi prikazuju blagotvoran učinak uporabe triklosan/kopolimer zubne paste u usporedbi s fluoridnom zubnom pastom (bez triklosana/kopolimera). Zubni plak je smanjen za 22%, upala desni za 22%, krvarenje desni za 48%, te truljenje zubi za 5%. Za učinke u sprječavanju periodontitisa nije bilo dovoljno dokaza. Dokazi o štetnim učincima povezanim s upotrebom zubne paste koja sadrži triklosan/polimer nisu pronađeni u istraživanjima koja su tri godine pratila pacijente.

Kvalieta dokaza

Za dokaze povezane sa zubnim plakom i upalom desni smatra se da su umjerene kvalitete. Dokazi o truljenju zubi bili su visoke kvalitete, dok su dokazi o periodontitisu bili niske kvalitete.

Bilješke prijevoda

Hrvatski Cochrane
Preveo: Mateo Milić
Ovaj sažetak preveden je u okviru volonterskog projekta prevođenja Cochrane sažetaka. Uključite se u projekt i pomozite nam u prevođenju brojnih preostalih Cochrane sažetaka koji su još uvijek dostupni samo na engleskom jeziku. Kontakt: cochrane_croatia@mefst.hr