Intervention Review

Peroxisome proliferator-activated receptor gamma agonists for preventing recurrent stroke and other vascular events in patients with stroke or transient ischaemic attack

  1. Jia Liu*,
  2. Lu-Ning Wang

Editorial Group: Cochrane Stroke Group

Published Online: 8 JAN 2014

Assessed as up-to-date: 14 OCT 2013

DOI: 10.1002/14651858.CD010693.pub2


How to Cite

Liu J, Wang LN. Peroxisome proliferator-activated receptor gamma agonists for preventing recurrent stroke and other vascular events in patients with stroke or transient ischaemic attack. Cochrane Database of Systematic Reviews 2014, Issue 1. Art. No.: CD010693. DOI: 10.1002/14651858.CD010693.pub2.

Author Information

  1. Chinese PLA General Hospital, Department of Geriatric Neurology, Beijing, China

*Jia Liu, Department of Geriatric Neurology, Chinese PLA General Hospital, Fuxing Road 28, Beijing, 100853, China. Jason_liu1984@163.com.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 8 JAN 2014

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

Peroxisome proliferator-activated receptor gamma (PPAR-γ) agonists are insulin-sensitising drugs used for the treatment of insulin resistance. In addition to lowing glucose in diabetes, these drugs may also protect against hyperlipidaemia and arteriosclerosis, which are risk factors for stroke.

Objectives

To assess the efficacy and safety of PPAR-γ agonists in the secondary prevention of stroke and related vascular events for people with stroke or transient ischaemic attack (TIA).

Search methods

We searched the Cochrane Stroke Group Trials Register (August 2013), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2013, Issue 9), MEDLINE (1949 to October 2013), EMBASE (1980 to October 2013), CINAHL (1982 to October 2013), AMED (1985 to October 2013) and 11 Chinese databases (October 2013). In an effort to identify further published, unpublished and ongoing trials we searched ongoing trials registers, reference lists and relevant conference proceedings, and contacted authors and pharmaceutical companies. There were no language restrictions.

Selection criteria

We included randomised controlled trials (RCTs) evaluating PPAR-γ agonists versus placebo for the secondary prevention of stroke and related vascular events in people with stroke or TIA, with the outcomes of recurrent stroke, vascular events and adverse events.

Data collection and analysis

Two review authors independently screened the titles and abstracts of identified records, selected studies for inclusion, extracted eligible data, cross-checked the data for accuracy and assessed the methodological quality.

Main results

We identified four eligible studies with 1163 participants; only one study had a low risk of bias for all domains. The participants in different studies were heterogeneous. The number of participants with recurrent stroke was evaluated in two studies, where PPAR-γ agonists reduced the recurrence of stroke compared with placebo (risk ratio (RR) 0.52, 95% confidence interval (CI) 0.34 to 0.80). PPAR-γ agonists given over a mean duration of 34.5 months in a single trial were found to reduce a composite outcome of total events of cardiovascular death, non-fatal myocardial infarction or non-fatal stroke (RR 0.73, 95% CI 0.54 to 0.99). Data on additional composite outcomes reflecting serious adverse events (all-cause death and other major vascular events; all-cause mortality, non-fatal myocardial infarction or non-fatal stroke) were similar although the confidence intervals were wider and the effects were not statistically significant. In addition, two studies respectively measured insulin sensitivity and the ubiquitin-proteasome activity in carotid plaques with significant differences in these outcomes between PPAR-γ agonists and placebo. None of the studies reported the number of participants with disability due to vascular events or improvement in quality of life. Three RCTs reported information about adverse events. Frequent adverse events included oedema, cardiac failure and anaemia. Evidence that adverse events occurred more frequently in participants treated with PPAR-γ agonists when compared with placebo was imprecise and inconsistent (risk difference (RD) 10%, 95% CI -8% to 28%, I² = 86%).

Authors' conclusions

PPAR-γ agonists were demonstrated to reduce recurrent stroke and total events of cardiovascular death, non-fatal myocardial infarction or non-fatal stroke, and improve insulin sensitivity and the stabilisation of carotid plaques. There is evidence of limited quality that they are well-tolerated. However, the conclusions should be interpreted with caution considering the small number and the quality of the included studies. In future, well-designed, double-blind RCTs with large samples are required to test the efficacy and safety of PPAR-γ agonists in the secondary prevention of stroke and related vascular events in people with stroke or TIA.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Drugs for preventing recurrent stroke and other vascular events in people who have already had a stroke or transient ischaemic attack

Question: We wanted to evaluate the effectiveness and safety of PPAR-γ agonists versus placebo in the secondary prevention of stroke and related vascular events for people who have already had a stroke or transient ischaemic attack.

Background: Peroxisome proliferator-activated receptor gamma (PPAR-γ) agonists are drugs that improve the way insulin works in the human body. They are widely used in the treatment of adult type diabetes (type 2 diabetes). Moreover, they may also protect against hyperlipidaemia (the presence of excess fats in the blood) and arteriosclerosis (where the walls of the arteries become thickened and hardened), which are risk factors for stroke.

Study characteristics: Four studies were identified up to October 2013. These studies included a total of 1163 participants. Three studies evaluated the drug pioglitazone and one study evaluated rosiglitazone. Three studies included participants who had no history of diabetes, and one study included only participants with diabetes.

Key results: Compared with placebo, PPAR-γ agonists reduced recurrent strokes and other vascular events, improved insulin sensitivity (that is, the body's response to insulin) and stabilised carotid plaques (fatty deposits on artery walls). PPAR-γ agonists also appeared to be well-tolerated.

Quality of the evidence: The conclusions of the review should be interpreted with caution considering the small number of included studies and the quality limitations in some of the included studies. Further well-designed, double-blind randomised controlled trials with large sample sizes are required.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Les agonistes des récepteurs activés par les proliférateurs de peroxysomes pour la prévention de la récurrence de l'AVC et d'autres événements vasculaires chez les patients victimes d'AVC ou d'accident ischémique transitoire

Contexte

Les agonistes des récepteurs activés par les proliférateurs de peroxysomes (PPAR) sont des médicaments sensibilisants à l'insuline utilisés pour le traitement de la résistance à l'insuline. En plus de diminuer le glucose dans le diabète, ces médicaments peuvent également protéger contre l'hyperlipidémie et l'athérosclérose, qui sont des facteurs de risque pour l'accident vasculaire cérébral (AVC).

Objectifs

Évaluer l'efficacité et l'innocuité des agonistes des PPAR dans la prévention secondaire de l'AVC et des événements vasculaires chez les victimes d'AVC ou d'accident ischémique transitoire (AIT).

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur les accidents vasculaires cérébraux (août 2013), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (La Bibliothèque Cochrane 2013, numéro 9), MEDLINE (de 1949 à octobre 2013), EMBASE (de 1980 à octobre 2013), CINAHL (de 1982 à octobre 2013), AMED (de 1985 à octobre 2013) et 11 bases de données chinoises (octobre 2013). En vue d'identifier d'autres essais publiés, non publiés et en cours, nous avons effectué des recherches dans des registres d'essais en cours, les références bibliographiques et les actes de conférence pertinents et contacté les auteurs et des sociétés pharmaceutiques. Il n'y avait aucune restriction concernant la langue.

Critères de sélection

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) évaluant les agonistes des PPAR par rapport à un placebo pour la prévention secondaire de l'AVC et des événements vasculaires chez les personnes victimes d'un AVC ou d'un AIT, avec les critères de jugement de la récurrence d'AVC, des événements vasculaires et des effets indésirables.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont indépendamment passé au crible les titres et résumés des dossiers identifiés, sélectionné les études à inclure, extrait les données éligibles, recoupé les données pour en vérifier l'exactitude et évalué la qualité méthodologique.

Résultats Principaux

Nous avons identifié quatre études éligibles, portant sur 1 163 participants; une seule étude présentait un faible risque de biais pour tous les domaines. Les participants dans les différentes études étaient hétérogènes. Le nombre de participants avec un AVC récurrent a été évalué dans les deux études, où les agonistes PPAR réduisaient la récurrence d'AVC par rapport à un placebo (risque relatif (RR) 0,52, intervalle de confiance à 95% (IC) de 0,34 à 0,80). Les agonistes des PPAR administrés pendant une durée moyenne de 34,5 mois dans un essai unique réduisaient le résultat composite du nombre total de décès cardio-vasculaire, d'infarctus du myocarde non mortel ou d'AVC non mortel (RR 0,73, IC à 95% 0,54 à 0,99). Les données sur les résultats composites supplémentaires qui reflétaient les effets indésirables graves (décès toutes causes confondues et autres événements vasculaires graves; mortalité toutes causes confondues, infarctus du myocarde non mortels ou AVC non mortels) étaient similaires, bien que les intervalles de confiance soient plus larges et que les effets ne soient pas statistiquement significatifs. De plus, deux études mesuraient respectivement la sensibilité de l'insuline et l'activité ubiquitine-protéasome dans les plaques carotidiennes avec des différences significatives dans ces résultats entre les agonistes des PPAR et un placebo. Aucune des études n'a rapporté le nombre de participants souffrant d'incapacité en raison d'événements vasculaires ou une amélioration de la qualité de vie. Trois ECR ont rapporté des informations sur les effets indésirables. Les effets indésirables fréquents incluaient l'Sdème, l'insuffisance cardiaque et l'anémie. Les preuves indiquant que les effets indésirables se produisaient plus fréquemment chez les participants traités avec des agonistes des PPAR par rapport à un placebo était imprécises et incohérentes (différence de risques (DR) 10%, IC à 95% -8% à 28 ; I² = 86 %).

Conclusions des auteurs

Les agonistes des PPAR démontraient réduire la récurrence d'AVC et le nombre total d'événements de décès cardio-vasculaire, d'infarctus non mortel du myocarde ou d'accident vasculaire cérébral (AVC) non mortel et améliorer la sensibilité à l'insuline et la stabilisation des plaques carotidiennes. Des preuves de qualité limitée démontrent qu'ils sont bien tolérés. Cependant, les conclusions doivent être interprétées avec prudence compte tenu du petit nombre et de la qualité des études incluses. De futurs ECR bien conçus, en double aveugle et avec de grands échantillons sont nécessaires pour tester l'efficacité et l'innocuité des agonistes des PPAR dans la prévention secondaire de l'AVC et des événements vasculaires chez les personnes victimes d'AVC ou d'AIT.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Les agonistes des récepteurs activés par les proliférateurs de peroxysomes pour la prévention de la récurrence de l'AVC et d'autres événements vasculaires chez les patients victimes d'AVC ou d'accident ischémique transitoire

Médicaments pour la prévention de la récurrence de l'AVC et autres événements vasculaires chez les patients ayant déjà eu un AVC ou un accident ischémique transitoire

Question : Nous avons voulu évaluer l'efficacité et l'innocuité des agonistes des PPAR-³ par rapport à un placebo dans la prévention secondaire de l'AVC et des événements vasculaires chez les patients ayant déjà eu un accident vasculaire cérébral ou un accident ischémique transitoire (AIT).

Contexte : Les agonistes des récepteurs activés par les proliférateurs de peroxysomes (PPAR) sont des médicaments qui améliorent la manière dont l'insuline fonctionne dans le corps humain. Ils sont couramment utilisés dans le traitement des patients adultes atteints de diabète (diabète de type 2). De plus, ils pourraient aussi protéger contre l'hyperlipidémie (présence d'excès de lipides dans le sang) et l'athérosclérose (où les parois des artères deviennent épaisses et durcissent), qui sont des facteurs de risque d'accident vasculaire cérébral (AVC).

Caractéristiques de l'étude : Quatre études ont été identifiées jusqu'en octobre 2013. Ces études portaient sur un total de 1 163 participants. Trois études évaluaient la pioglitazone et une étude évaluait la rosiglitazone. Trois études incluaient des participants sans antécédents de diabète et une étude incluait uniquement des participants atteints de diabète.

Résultats : Comparé à un placebo, les agonistes des PPAR réduisaient la récurrence d'AVC et d'autres événements vasculaires, amélioraient la sensibilité à l'insuline (réponse de l'organisme à l'insuline) et stabilisaient les plaques carotidiennes (dépôts graisseux sur les parois des artères). Les agonistes des PPAR semblaient également être bien tolérés.

Qualité des preuves : Les conclusions de la revue doivent être interprétées avec prudence compte tenu du petit nombre d'études incluses et de la qualité limitée dans certaines des études incluses. Des essais contrôlés randomisés supplémentaires, bien conçus, en double aveugle et avec de grands effectifs sont nécessaires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 15th June, 2014
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Santé du Canada, Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec, Fonds de recherche du Québec-Santé et Institut National d'Excellence en Santé et en Services Sociaux; pour la France : Ministère en charge de la Santé