Intervention Review

Screening for peripheral arterial disease

  1. Alina Andras1,*,
  2. Bart Ferket2

Editorial Group: Cochrane Peripheral Vascular Diseases Group

Published Online: 7 APR 2014

Assessed as up-to-date: 19 NOV 2013

DOI: 10.1002/14651858.CD010835.pub2


How to Cite

Andras A, Ferket B. Screening for peripheral arterial disease. Cochrane Database of Systematic Reviews 2014, Issue 4. Art. No.: CD010835. DOI: 10.1002/14651858.CD010835.pub2.

Author Information

  1. 1

    Freeman Hospital, Northern Vascular Centre, Newcastle upon Tyne, UK

  2. 2

    Erasmus MC, Depts. of Epidemiology and Radiology, Rotterdam, Netherlands

*Alina Andras, Northern Vascular Centre, Freeman Hospital, Newcastle upon Tyne, NE7 7DN, UK. alinaro@hotmail.com. alina.andras@nuth.nhs.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 7 APR 2014

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

In the general population, up to 10% of people younger than 70 years and 15% to 20% of people older than 70 years have peripheral arterial disease (PAD). Symptomatic and asymptomatic PAD has an estimated prevalence of 13% in the over 50 years age group. However, asymptomatic PAD can account for up to 75% of PAD patients and only 10% of PAD patients have typical intermittent claudication. People with PAD are at an increased risk of death, heart and cerebrovascular disease and are recommended to receive treatment to manage their cardiac risk. They suffer from significant functional limitations in their daily activities and the most severely affected are at risk of limb loss. Many people with PAD do not have any symptoms. Only some people have discomfort or pain in the lower legs when walking, so PAD often goes undetected. Given the high incidence of asymptomatic and undiagnosed PAD, it is important to determine the effectiveness of a screening intervention in preventing cardiovascular adverse outcomes, both fatal and non-fatal.

Objectives

To determine the effectiveness of screening for PAD in asymptomatic and undiagnosed individuals in terms of reduction of all-cause mortality, cardiovascular events (for example myocardial infarction and stroke), morbidity from PAD (intermittent claudication, amputation, reduced walking distance) and improvement in quality of life.

Search methods

The Cochrane Peripheral Vascular Diseases Group Trials Search Co-ordinator searched the Specialised Register (last searched November 2013) and CENTRAL (2013, Issue 10).

Selection criteria

All published and unpublished randomised controlled trials (RCTs) of screening for PAD were sought without language restriction.

Data collection and analysis

Studies identified for potential inclusion in the review were independently assessed by both review authors. We planned to conduct data collection and analysis in accordance with the Cochrane Handbook for Systematic Review of Interventions.

Main results

No RCTs were identified that met the inclusion criteria.

Authors' conclusions

Unfortunately, no randomised controlled trial data are available regarding screening for PAD. Therefore, we are unable to determine the effects of screening for PAD in order to guide decision making by healthcare providers and planners. High quality randomised controlled trials evaluating the effectiveness of screening for PAD in asymptomatic and undiagnosed individuals in terms of reduction of all-cause mortality, cardiovascular events (for example myocardial infarction and stroke), morbidity from PAD (intermittent claudication, amputation, reduced walking distance) and improvement in quality of life are needed.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Screening for peripheral arterial disease

Peripheral arterial disease (PAD) is caused by fatty deposits on the walls of the arteries (or atherosclerosis) that leads to narrowing of the arteries (or stenosis) and obstructions in the major vessels supplying the lower legs. PAD can cause discomfort or pain in the lower legs when walking. People with PAD have an increased risk of death, heart and cerebrovascular disease and often receive treatment to manage their cardiac risk. They suffer from significant functional limitations in their daily activities, and the most severely affected are at risk of limb loss. Many people with PAD do not have any symptoms. Only some people have discomfort or pain in the lower legs when walking, so PAD often goes undetected. One possible way to identify this disease is to screen the population at increased risk of PAD. It is important to determine the effectiveness of screening in preventing heart and cerebrovascular diseases or further progression of PAD.

This review found no randomised controlled trial evidence on screening for PAD. High quality research is required to help healthcare providers decide whether screening for PAD in asymptomatic and undiagnosed individuals is effective in terms of reduction of all-cause mortality, cardiovascular events (for example myocardial infarction and stroke), morbidity from PAD (intermittent claudication, amputation, reduced walking distance) and improvement in quality of life.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Le dépistage de la maladie artérielle périphérique

Contexte

Dans la population générale, jusqu'à 10 % des personnes de moins de 70 ans et 15 % à 20 % des personnes de plus de 70 ans souffrent de maladie artérielle périphérique (MAP). Une MAP symptomatique et asymptomatique a une prévalence estimée de13 % dans le groupe d'âge de plus de 50 ans. Cependant, la MAP asymptomatique représente jusqu'à 75 % des patients atteints de la MAP et seulement 10 % des patients atteints de la MAP ont une claudication intermittente typique. Les personnes atteintes d'une MAP sont exposées à un risque accru de décès, de maladie cardiaque et cérébrovasculaire et un traitement leur est recommandé pour gérer leur risque cardiaque. Elles souffrent de limitations fonctionnelles significatives dans leurs activités quotidiennes et les plus gravement affectées présentent un risque de perte de leur membre inférieur. De nombreuses personnes atteintes d'une MAP n'éprouvent aucun symptôme. Seulement certaines personnes atteintes de la MAP ressentent une gêne ou de la douleur dans le bas des jambes lors de la marche, de sorte que la MAP n'est pas détectée. Compte tenu de l'incidence élevée d'une MAP asymptomatique et non diagnostiquée, il est important de déterminer l'efficacité d'une intervention de dépistage dans la prévention de résultats cardiovasculaires indésirables, mortels et non mortels.

Objectifs

Déterminer l'efficacité du dépistage de la MAP asymptomatique et non diagnostiquée chez les personnes en termes de réduction de mortalité toutes causes confondues, d'événements cardio-vasculaires (par exemple l'infarctus du myocarde et l'AVC), de morbidité liée à la MAP (claudication intermittente, amputation, réduction de la distance de marche) et d'amélioration de la qualité de vie.

Stratégie de recherche documentaire

Le registre des essais du groupe Cochrane sur les maladies vasculaires périphériques a effectué des recherches dans le registre spécialisé (dernière recherche en novembre 2013) et CENTRAL (2013, numéro 10).

Critères de sélection

Tous les essais contrôlés randomisés publiés et non publiés (ECR) sur le dépistage de la MAP ont été examinés sans restriction de langue.

Recueil et analyse des données

Les études identifiées comme potentiellement éligibles à l'inclusion dans la revue ont été évaluées de manière indépendante par les deux auteurs de la revue. Nous avions prévu de procéder au recueil et à l'analyse des données en conformité avec le guide d'examen systématique des interventions Cochrane.

Résultats Principaux

Aucun ECR répondant aux critères d'inclusion n'a été identifié.

Conclusions des auteurs

Malheureusement, aucune donnée d'essai contrôlé randomisé n'est disponible concernant le dépistage de la MAP. Par conséquent, nous ne sommes pas en mesure de déterminer les effets du dépistage de la MAP afin d'orienter la prise de décision par les prestataires en soins de santé et les planificateurs. Des essais contrôlés randomisés de haute qualité évaluant l'efficacité du dépistage de la MAP asymptomatique et non diagnostiquée chez les personnes, en termes de réduction de mortalité toutes causes confondues, d'événements cardio-vasculaires (par exemple l'infarctus du myocarde et l'AVC), de morbidité liée à la MAP (claudication intermittente, amputation, réduction de la distance de marche) et d'amélioration de la qualité de vie, sont nécessaires.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Le dépistage de la maladie artérielle périphérique

Le dépistage de la maladie artérielle périphérique

La maladie artérielle périphérique (MAP) est causée par des dépôts de graisse sur les parois des artères (ou l'athérosclérose) qui conduit à un rétrécissement des artères (ou à une sténose) et à des obstructions dans les principaux vaisseaux alimentant le bas des jambes. La MAP peut provoquer une gêne ou de la douleur dans le bas des jambes lors de la marche. Les personnes atteintes d'une MAP ont un risque accru de décès, de maladie cardiaque et cérébrovasculaire et reçoivent souvent un traitement pour gérer leur risque cardiaque. Elles souffrent de limitations fonctionnelles significatives dans leurs activités quotidiennes et les plus gravement affectés présentent un risque de perte de leur membre inférieur. De nombreuses personnes atteintes d'une MAP n'éprouvent aucun symptôme. Seulement certaines personnes atteintes de la MAP ressentent une gêne ou de la douleur dans le bas des jambes lors de la marche, de sorte que la MAP n'est pas détectée. Une façon possible d'identifier cette maladie est de dépister la population présentant un risque accru de la MAP. Il est important de déterminer l'efficacité du dépistage dans la prévention des maladies cardiaques et cérébrovasculaires ou dans la progression de la MAP.

Cette revue n'a pas trouvé de preuves issues d'essais contrôlés randomisés sur le dépistage de la MAP. Des recherches de haute qualité sont nécessaires pour aider les prestataires en soins de santé à décider si le dépistage de la MAP chez les personnes asymptomatique et non diagnostiquées est efficace en termes de réduction de la mortalité toutes causes confondues, d'effets cardio-vasculaires (par exemple, l'infarctus du myocarde et l'AVC), de la morbidité de la MAP (claudication intermittente, amputation, réduction de la distance de marche) et d'amélioration de la qualité de vie.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 6th August, 2014
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Santé du Canada, Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec, Fonds de recherche du Québec-Santé et Institut National d'Excellence en Santé et en Services Sociaux; pour la France : Ministère en charge de la Santé