SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

Le méthacrylate de méthyle a été greffé a la cellulose en utilisant l'acide de Caro en présence de sel ferrique comme initiateur. L'effet de la durée du greffage, de la concentration en ions ferriques et du rapport cellulose-monomere sur le pourcentage du greffage a été étudié. Au départ d'études du mécanisme de réaction, a des composés modèles, on a admis que les greffages ne se passent pas via les unités glycols 1,2 ou à l'unité hémiacétalique ' la fin de la molécule cellulosique. Des dégradations concommittantes de la cellulose en cours de la copolymérisation greffée a été examinée. Une relation linéaire entre le pourcentage de greffage et le nombre de chaînes cellulosiques briées par hydrolyse a été trouvée, d'où il semble que la structure du copolymère greffé était plutôt du type séquencé. La structure du copolymere greffé a aussi été étudiée par détermination des poids moléculaires des branches de polyméthacrylate de méthyle greffées apres hydrolyse de la chaîne cellulosique. Dans tous les cas, indépendamment des conditions de réaction, les poids moléculaires des ramifications greffées étaient tres élevés et leur nombre faible. Le nombre de branches greffées par chaîne cellulosique a été calculé au départ du pourcentage de greffage, des poids moléculaires des branches de polyméthacrylate et des poids moléculaires de la chaîne cellulosique. Ce nombre a été comparé au nombre de liens cellulosiques brisés en cours de greffage.

Methyl methacrylate was grafted onto cellulose using Caro's acid-Fe3+ system as initiator. The effect of grafting time, ferric ion concentration, and cellulose/monomer ratio, on the per cent grafting, was investigated. From studies of the reaction mechanism with model compounds it was postulated that the grafting did not occur at the 1,2-glycol units or at the hemiacetal unit in the end of the cellulose molecule. Concurrent degradation of the cellulose during the graft copolymerization was examined. A linear relationship between the per cent grafting and the number of cellulosic broken chains by hydrolysis was found, from which it would seem that the structure of the graft copolymer was of block-type. The structure of the graft copolymers was also studied by determination of the molecular weights of the grafted PMMA branches, after hydrolysis of the cellulosic backbone. In all cases, independently of reaction conditions, the molecular weights of the grafted branches were very high and their number low. The number of graft branches per cellulose chain was calculated from the per cent grafting, the molecular weights of the PMMA branches and of the cellulosic backbone. This number was compared with the number of cellulosic bonds broken during grafting.