The Three Body Recombination of Chlorine Atoms

Authors

  • G. Chiltz,

    1. Centre d'Enseignement et de Recherche des Industries Alimentaires et Chimiques Bruxelles 7; Laboratoire de Chimie Physique I, Université Libre de Bruxelles.
    Search for more papers by this author
  • R. Eckling,

    1. Centre d'Enseignement et de Recherche des Industries Alimentaires et Chimiques Bruxelles 7; Laboratoire de Chimie Physique I, Université Libre de Bruxelles.
    Search for more papers by this author
  • P. Goldfinger,

    1. Centre d'Enseignement et de Recherche des Industries Alimentaires et Chimiques Bruxelles 7; Laboratoire de Chimie Physique I, Université Libre de Bruxelles.
    Search for more papers by this author
  • G. Huynrechts,

    1. Centre d'Enseignement et de Recherche des Industries Alimentaires et Chimiques Bruxelles 7; Laboratoire de Chimie Physique I, Université Libre de Bruxelles.
    Search for more papers by this author
  • G. Martens,

    1. Centre d'Enseignement et de Recherche des Industries Alimentaires et Chimiques Bruxelles 7; Laboratoire de Chimie Physique I, Université Libre de Bruxelles.
    Search for more papers by this author
  • G. Simoens

    1. Centre d'Enseignement et de Recherche des Industries Alimentaires et Chimiques Bruxelles 7; Laboratoire de Chimie Physique I, Université Libre de Bruxelles.
    Search for more papers by this author

Abstract

La constante cinétique de recombinaison des atomes de chlore avec des molécules Cl2 comme troisième corps a été mesurée en étudiant l'addition du chlore à l'oxyde de carbone dans un intervalle de température compris entre 500 et 600°K. Les valeurs trouvées pour log krec sont 9.9 ± 0.5, 9.85±0.5, 9.70±0.5 en I2 mǒle–2 sec–1 respectivement à 502.4, 552.3 et 598.9°K. L'efficacité du tétrachlorure de carbone comme troisième corps est environ 6.5 fois plus grande que celle de Cl2, alors que SF6 et A n'ont pas d'efficacité mesurable avec cette méthode dont la sensibilité est limitée.

Ancillary