Concentration de l'actionnariat, séparation des droits de vote et des droits de propriété et gestion des bénéfices: Une étude empirique canadienne

Authors


  • Cette recherche a bénéficié du soutien de l'Alliance de recherche en gouvernance et juricomptabilité subventionnée dans le cadre du Programme de l'Initiative de la nouvelle économie du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH).

  • La version anglaise est disponible sur la plateforme, Wiley Interscience.

Abstract

Drawing from models of Jones (1991) and Kothari, Leone, and Wasley (2005), this study examines the relationship between Canadian corporate ownership structure and earnings management from 1995 to1999. There is evidence of a nonmonotonic relationship. The concentration of voting and cash flow rights with the ultimate owner first increases earnings management, but as the level of ownership concentration increases, earnings management decreases. There is also a positive correlation between earnings management and voting and cash flow rights divergence. This is particularly evident when the gap between voting and cash flow rights is high. Copyright © 2008 ASAC. Published by John Wiley & Sons, Ltd.

Abstract

En s'appuyant sur les modèles de Jones (1991) et de Kothari, Leone et Wasley (2005), cette étude examine la relation entre l'actionnariat des sociétés canadiennes et la gestion des bénéfices, de 1995 à 1999. Les résultats démontrent une relation non monotone: la concentration des droits de vote ou de propriété par l'ultime actionnaire accroît la gestion des bénéfices. Mais dès que l'actionnariat est concentré, la gestion des bénéfices décroît. Il existe aussi une corrélation positive entre la gestion des bénéfices et la séparation des droits de vote et de propriété. Ceci est particulièrement évident lorsque la séparation est élevée. Copyright © 2008 ASAC. Published by John Wiley & Sons, Ltd.

Ancillary