Advertisement

The gravity approach and coalescence of fluid drops at liquid interfaces

Authors


Abstract

The rate of thinning of the liquid film trapped between a fluid drop and a liquid interface and the subsequent coalescence of the drop were investigated using an interferometric method. The rate of film thinning for small drops was in good agreement over a narrow range of film thickness with two previously proposed models. The rate was greater than predicted when the film thickness was less than 0.2 μ presumably because of movement of the interfaces. The minimum thickness in the film at rupture was usually less than 500 Å. for drop diameters up to 2500 μ. The seemingly anomalous behavior of drops previously observed in a partial coalescence series resulted from uneven film thinning with larger drops. Partial coalescence between finite drops was investigated briefly; no secondary drop was produced when the drop diameter ratio was less than about 3.5.

Abstract

Une étude à l'aide de méthode interferométrique a été entreprise sur le taux de décroissance d'un film liquide entourant une goutte de fluide a l'interface immiscible du liquide et du fluide, jusqu'à coalescence de la goutte. Ce taux de décroissance est en accord pour les gouttelettes avec deux modèles précédents pour une région restreinte d'épaisseur de film. Le taux est supérieur a ceux prédits pour une épaisseur de film inférieure à 0.2 microns possiblement causé par la mobilité des interfaces. L'épaisseur minimum du film était normallement moins de 500 Angstroms à la rupture pour des gouttelettes de dimensions jusqu'à 2500 microns. Le comportement anormal noté précédemment pour les gouttes en coalescence partielle a été causé par la décroissance inégale du film avec les gouttes les plus grosses. La coalescence partielle entre des gouttes a été succinctement étudiée, aucune goutte secondaire n'est produite lorsque le rapport du diamètre des gouttes est inférieur à environ 3.5.

Ancillary